Mots-Clés ‘Valérie Laupies’

Ravis par Marine Le Pen vidéo [Tarascon extrait 2]

Mardi 30 septembre 2014
Image de prévisualisation YouTube

Les 4 vérités du 29/09/2014 avec Marine LE PEN

Lundi 29 septembre 2014
http://www.dailymotion.com/video/x26us48

Résultats des élections sénatoriales dans les Bouches du Rhône

Dimanche 28 septembre 2014

resultats senatoriales

Mas-Thibert / Hommage national aux harkis – Stéphane RAVIER, Valérie LAUPIES et Pierre CHENEL -[FN]- ensemble pour dénoncer la barbarie !

Vendredi 26 septembre 2014

DSC_0216

Photo FD 

Le meurtre sauvage d’Hervé GOURDEL, enlevé en Kabylie, résonne plus particulièrement à nos oreilles aujourd’hui, journée commémorative des Harkis, ces musulmans ayant naguère choisi la France. L’émotion suscitée depuis hier par cet acte abject permet sûrement à nos compatriotes d’entrevoir les souffrances qui furent celles des Français d’Algérie.

Massacres planifiés, viols de masse et tortures épouvantables infligées par le FLN à des dizaines de milliers de Harkis : la barbarie islamiste n’est pas nouvelle.

Ce terrible drame humain, cette tâche sur le drapeau français, ne suscita guère à l’époque la colère et la compassion. Un véritable crime contre l’humanité qui fut aussi le fait de l’attitude indigne du pouvoir politique de l’époque.

Loin de vouloir sans cesse ressasser le passé, le parallèle évoqué est criant de réalité. Les indignations à géométrie variable ne pourront pas éternellement dissimuler qu’à ne jamais retenir les leçons du passé, nos gouvernants condamnent les peuples à revivre toujours les mêmes drames.

Bruno Gollnish 25/09/2014 – Député européen – Membre du Bureau politique du Front National.

DSC_0185

Tarascon : Marie Claude AMAR (FN) dénonce la politique clientéliste et coûteuse de l’ACCM.

Lundi 15 septembre 2014

08/09/2014
MARIE CLAUDE AMARLa Conseillère Municipale Marie-Claude AMAR pointe du doigt la politique clientéliste et coûteuse de l’ACCM en Conseil Municipal de Tarascon (13).

 

 

 

 

Image de prévisualisation YouTube

Tarascon : Retrait de la délibération portant refus de la réforme des rythmes scolaires – Intervention de Valérie LAUPIES (FN)

Samedi 13 septembre 2014

La réforme des rythmes scolaires sera appliquée dans toutes les écoles publiques de Tarascon.

Et pourtant le 26 mai 2014, en Conseil Municipal, le Maire Lucien Limousin marquait son opposition à la nouvelle loi sur les rythmes scolaires; il était soutenu par l’ensemble des Conseillers (majorité et opposition).

Valérie Laupies (FN) demandait alors au Maire si il résistera lorsque le gouvernement reviendra à la charge. Celui-ci n’avait pas souhaité répondre. voir la vidéo du 26/05/2014 cliquez ici

Le 08 septembre 2014 nous assistons à un changement de cap de la part de la majorité municipale comme l’avait prédit Valérie Laupies. Lucien Limousin retire la délibération votée au mois de mai.

Voici l’intervention de Valérie LAUPIES le 08/09/2014 en Conseil Municipal sur ce retrait formulé par le Maire  :

Image de prévisualisation YouTube

Tarascon – Conseil Municipal 08/09/2014 : « Rapport annuel sur le prix et la qualité des déchets 2013″ interventions des élus FN.

Samedi 13 septembre 2014
Image de prévisualisation YouTube

Jean Marc DESEURLa solution Bi-Flux proposée par le Conseiller Municipal Jean-Marc DESEUR (Tarascon Bleu Marine ) :

La collecte en bi-flux (ou en mélange) propose de collecter les journaux, revues et magazines dans le même bac que vos déchets recyclables habituels (cartons, bouteilles en plastique, conserves).

L’objectif de cette démarche est de réduire les refus de traitement pour cause de mauvais tri.

Les avantages de cette nouvelle organisation : 

 

-Simplifie le tri pour l’habitant
-Le rend plus efficace et plus économique
-Permet de réduire les nuisances sonores et l’impact sur l’environnement (moins de camions en circulation)

Doc inédit sur l’ascension de Marine Le Pen diffusé sur France 3 à la rentrée

Mercredi 10 septembre 2014

Marché de Tarascon F3

Photo : L’équipe de France 3 en plein tournage sur le marché de Tarascon.

Le 29 septembre :

Autrefois simple force de contestation, porte-voix protestataire, et éternel punching-ball de l’arène politique, le FN se comporte dorénavant comme les autres partis et est devenu un instrument de conquête du pouvoir. Lors des municipales et européennes de 2014, le parti de Marine Le Pen a réussi à faire élire 12 maires et est arrivé en tête dans 71 départements.

Frédéric Biamonti est allé à la rencontre des cadres de ce FN « new look » pour écouter leurs motivations, recueillir leurs parcours et cerner les contours de cette nébuleuse en gestation : le « Rassemblement Bleu Marine ».

« De Hénin-Beaumont à Fréjus, de la Camargue à Forbach, le film suit Steeve Briois, David Rachline, Valérie Laupies, Gilbert Collard et Florian Philippot, ainsi que les militants frontistes qui les entourent. D’où viennent-ils, quelles familles politiques ont-ils quittées pour rejoindre Marine Le Pen ? Et pourquoi ? Ces questions simples ne sont pas souvent posées ; le regard des médias sur le FN repose trop souvent sur le constat d’une altérité radicale, qui ferait du FN une monstruosité, et de ses électeurs des égarés, racistes et xénophobes. Des citoyens à part, avec une culture politique bien distincte. Que révèlent-ils aujourd’hui de notre société et de la crise des partis traditionnels ? »

A découvrir en première partie de soirée lundi 29 septembre 2014 sur France 3.

Ce document titré Ravis par Marine (Le Pen) sera accompagné d’un Live Tweet et suivi d’un débat participatif sur le thème de la « couverture médias du FN ».

Sortie du Conseil municipal de Tarascon du 08/09/2014 : Commentaires des élus FN

Mardi 9 septembre 2014
Image de prévisualisation YouTube

Quelques commentaires à chaud des élus « Tarascon Bleu Marine » après la séance du Conseil Municipal du 08/09/2014.

D’autres vidéos du Conseil Municipal de Tarascon seront publiées sur ce blog.

Tarascon : « L’effet Front National » (Vidéo)

Mercredi 23 juillet 2014

Lors de la délibération sur la subvention exceptionnelle de 15 000 € accordée par la majorité municipale de Tarascon à  l’association du « Accueil Saint-Nicolas » à laquelle s’ajoute les 17 000 € déjà versés en avril  , la Conseillère municipale Front National Valérie Laupies interroge la majorité sur le « bien fondé » de ces soutiens à répétitions (32000 € au total).

Elle considère qu’il serait préférable de créer une structure communale d’hébergement d’urgence plutôt que de financer à fonds perdus une association sur laquelle nous n’exerçons aucun contrôle et qui se limite à accueillir seulement des hommes pour prendre un café ou une douche.

En effet, il apparaît dans la délibération présentée au Conseil que les objectifs ne sont suffisamment pas précis et chiffrés, ils se limitent à la liste des activités de l’association. L’association étant elle même hébergée par la commune à l’ »Auberge de Jeunesse ».

Image de prévisualisation YouTube

erratum vidéo au titre départ : gérés au lieu de géré
Dans cet extrait :

Le Maire Mr Limousin refuse d’abord l’idée même de la création d’une structure communale d’hébergement d’urgence.

Pressé par les questions et les arguments de Mme Laupies (FN), il fait volte face quelques minutes plus tard, il déclare alors d’envisager la création d’un hébergement d’urgence avec l’aide de l’ACCM (Communauté d’agglos) sur Tarascon..

L’intervention intégrale de Valérie Laupies lors de ce Conseil municipal de Tarascon au sujet de cette subvention exceptionnelle, sera diffusée en exclusivité sur ce blog dans quelques heures …

Valérie LAUPIES : « la politique du « pas de vagues » dans les établissements scolaires domine. »

Samedi 5 juillet 2014

valérielaupies       

Directrice d’école en charge d’une classe depuis 20 ans, je souhaite témoigner ma compassion à l’égard de la famille de l’institutrice d’Albi poignardée devant ses élèves le 4 juillet 2014.

Les situations de grandes violences physiques et verbales n’ont cessé de progresser au sein des écoles en l’espace des cinq dernières années mais sont  traitées comme un épiphénomène négligeable par les cadres de l’Education nationale.

 Un enseignant osant se plaindre d’irrespect vis-à-vis de lui craint le mépris de sa hiérarchie, voire de ses collègues ; la politique du « pas de vagues » dans les établissements scolaires domine.

Au bout du compte, ce sont des drames qui se produisent : l’assassinat d’une directrice d’école la veille des vacances d’été, le suicide d’un professeur à la rentrée 2013 ….

L’angélisme de la gauche et ses expériences novatrices pédagogiques, le mépris pour les fonctionnaires de la part de l’UMP, une hiérarchie évaluant les enseignants sur leur capacité à mettre en pratique la dernière méthode pédagogique plutôt que sur les résultats et le mérite des élèves et des maîtres a désarmé les professeurs de leur autorité, voire de leur légitimité à transmettre.

En réponse immédiate au drame, le laxisme et la politique de l’excuse du ministre de l’Education nationale.

       Pour se sortir de cet abîme, c’est aux gouvernants en premier lieu à respecter  les enseignants. Ils devront considérer ceux qui ont l’amour et la compétence de transmettre leurs savoirs. Ils devront pour cela  les soutenir dans leur autorité plutôt que chercher à en faire des idéologues de la pédagogie « hors sol ».

Valérie LAUPIES

Conseiller politique à l’école de Marine LE PEN

Fabien Bouillard le 1er adjoint de la ville de Tarascon confirme en Conseil municipal, l’orientation politique de la subvention de 15000 € attribuée à l’association beaucairoise « Tête à Clap »

Mercredi 25 juin 2014

Conseil municipal – Tarascon le 20 juin 2014 -

Valérie LAUPIES tacle Fabien BOUILLARD sur ses motivations politiques concernant l’attribution de 15000 € de subvention municipale pour l’association beaucairoise « Tête à Clap » qui vont à l’encontre des intérêts des Tarasconnais.

Image de prévisualisation YouTube

Tarascon – vidéo : V.Laupies dénonce en Conseil municipal l’attribution d’une subvention (15 000 €) et les aides diverses à l’association beaucairoise anti-FN « Tête à Clap »

Mercredi 25 juin 2014
Photo : Fabrice Duplan

Photo : Fabrice Duplan

La Provence :

On pouvait s’en douter. Si les premières questions à l’ordre du jour du dernier conseil municipal de Tarascon, vendredi, qui concernaient des affaires courantes (lire ci-dessous) sont passées comme une lettre à la poste, il n’en a pas été de même pour la 9e délibération. Soumettant au vote une convention de partenariat avec l’association « Tête à Clap », dont l’objet est de promouvoir l’art cinématographique, elle a créé quelques remous.

Rappelons que celle-ci envisage d’organiser son traditionnel festival d’été à Tarascon les 4, 5 et 6 juillet, au lieu de Beaucaire, ville devenue frontiste aux dernières élections municipales. Elle a aussi décidé de refuser la subvention que leur versait jusqu’alors la mairie.[Faux - après sa demande de subvention à la ville de Beaucaire, l'association n'a effectué aucune démarche administrative visant à annuler cette demande auprès des services municipaux de la ville gardoise]

« Dans cette délibération vous nous demandez d’approuver la migration politique de cette association de Beaucaire vers Tarascon avec la mise à disposition de structures municipales et d’une subvention de 15 000 € » a lancé Valérie Laupies, rappelant le contexte.

La suite…

Vidéo : Intervention de la Conseillère municipale FN/RBM Valérie Laupies sur la délibération concernant la subvention de 15 000 € accordée à l’association beaucairoise « Tête à Clap » par le M. le Maire Lucien Limousin et sa majorité.

Image de prévisualisation YouTube

Valérie Laupies va engager les recours pour obtenir l’annulation des subventions des villes de Beaucaire et Tarascon.

En effet, après la reconduction de sa subvention annuelle par la municipalité FN de Beaucaire, Ludovic Duplissy le Président des « Têtes à clap » a tenu des propos hostiles au Front National dans la presse locale.

Il dénature à des fins politiques l’objet de son association dont les statuts sont déposés en Préfecture du Gard, et combat une formation légalement reconnue. M. Duplissy et son association ne peuvent alors prétendre à aucune subvention municipale. 

Autres articles sur l’association « Têtes à Clap ».

Tarascon – conseil municipal : Explication de vote par Valérie LAUPIES (FN/RBM) sur les rythmes scolaires.

Jeudi 29 mai 2014
Image de prévisualisation YouTube

Vidéo : Conseil municipal de Tarascon le 26/05/2014

Valérie Laupies s’est exprimée au sujet du rejet de la « réforme des rythmes scolaires » lors du Conseil municipal du lundi 26 mai.

L’élue frontiste a pointé du doigt les connivences entre le Maire de Tarascon et le membre dirigeant de la FCPE Jean-Philippe Garcia (Fédération des conseils de parents d’élèves). Ce dernier soutient la réforme des rythmes scolaires élaborée par Vincent Peillon ; il n’a pas hésité lors de la campagne des Municipales à venir encourager lors de sa première réunion publique le candidat Lucien Limousin.

 M. Limousin est-il prêt finalement à continuer la résistance à cette réforme ?

Ou sa proposition d’opposition, copié/collé d’ailleurs de la délibération de M. Reynes maire de Chateaurenard n’est-elle qu’une posture démagogique ?…

 A ces questions posées par Valérie Laupies, le Maire de Tarascon visiblement gêné a refusé de répondre….

Jean-Philippe GARCIA le président de la FCPE13 en compagnie de Vincent PEILLON l'initiateur de la réforme des rythmes scolaires

Jean-Philippe GARCIA le président de la FCPE13 en compagnie de Vincent PEILLON l’initiateur de la réforme des rythmes scolaires

Conseil municipal de Tarascon : Interventions de M.C AMAR et V.LAUPIES (FN)

Mardi 27 mai 2014

Extrait vidéo N°1 : Conseil municipal de Tarascon le 26/05/2014

Marie-Claude AMAR et Valérie LAUPIES (groupe Tarascon Bleu Marine) dénoncent la mise à disposition gratuite du Théâtre de Tarascon à une « société privée de spectacles » par la majorité municipale conduite par Lucien Limousin, alors que des associations tarasconnaises payent un droit d’entrée.

Le Maire justifie à plusieurs reprises cette décision par le caractère promotionnel pour la ville du spectacle et considère qu’il s’agit d’un échange de services à des fins publicitaires avec la société organisatrice.

Favoritisme ? Un appel d’offre a t-il été publié par la commune pour l’achat d’une prestation d’action commerciale ou publicitaire auprès d’une société privée ? 

Cette délibération n’a pas été soumise aux votes par le M. Maire.

 Image de prévisualisation YouTube

1...45678