Mots-Clés ‘Marine Le Pen’

Réaction de Marine Le Pen à la nouvelle affaire Wikileaks

Mercredi 24 juin 2015

Marine LE PENCommuniqué de Presse de Marine Le Pen, Présidente du Front National

Les révélations de Wikileaks sur l’espionnage des présidents de la République française par la NSA américaine depuis dix ans sont extrêmement graves.
Ces écoutes, qui s’ajoutent à celles déjà connues sur la vie privée de nos compatriotes, sont une menace directe pour notre indépendance nationale, la souveraineté de la France et sa sécurité.

La France doit réagir avec fermeté, et envoyer un signal fort en se retirant dès aujourd’hui des discussions en cours sur le funeste Traité Transatlantique. L’extraordinaire complaisance des autorités françaises vis-à-vis de ces méthodes doit prendre fin, après des années où ni Nicolas Sarkozy ni François Hollande, alors qu’ils ne pouvaient ignorer qu’ils étaient espionnés, n’ont bougé le petit doigt !

Les Français doivent prendre conscience que les Etats-Unis, à savoir ses gouvernements que nous distinguons clairement de son peuple, ne sont pas un pays allié ou ami. A ce titre, notre réintégration dans le commandement intégré de l’OTAN décidée par Nicolas Sarkozy, alors même que l’OTAN n’est qu’une excroissance américaine, apparaît comme une faute stratégique lourde sur laquelle il faudra revenir.
Les Etats-Unis sont une puissance hégémonique prête à tout pour accroître son emprise sur nos pays. Le constat n’est pas nouveau, mais il y eut des périodes de son histoire même récente où la France par son gouvernement se dressait face à cette dérive très grave pour nos libertés, notre indépendance et notre honneur. Cette affaire doit nous inciter à retrouver le sens de l’intérêt national.

Salon du Bourget : La France qui gagne sans Bruxelles

Samedi 20 juin 2015

marine le pen lyon 2

Communiqué de presse de Marine Le Pen

La 51e édition du Salon international de l’aéronautique et de l’espace est la vitrine des plus belles réussites de l’industrie aéronautique et spatiale française dont l’une des figures de proue est Le Rafale de Dassault qui fait la fierté de tous nos compatriotes. Ce salon du Bourget 2015 en apporte une nouvelle fois la confirmation, la France est toujours un grand acteur industriel mondial.

Il met également l’accent sur les succès des coopérations industrielles entre entreprises européennes ayant mis en commun le meilleur de leur savoir-faire et de leurs compétences propres. L’Europe de l’industrie aérospatiale n’est nullement le fait de l’Europe technocratique de Bruxelles. Mieux, elle est la preuve a contrario que la seule Europe qui réussit est celle des coopérations inter-étatiques volontaires et pragmatiques. Celle de la liberté pour chaque nation de s’associer avec ses voisins pour édifier de grands projets partagés.

De même, pour reprendre la citation du Général de Gaulle, pour qui Goethe, Cervantès et Chateaubriand étaient européens parce qu’ils exprimaient respectivement le génie allemand, espagnol, français, Ariane et Airbus doivent leurs succès aux compétences respectives et uniques de l’Espagnol Casa, du Français Aérospatiale, de l’Allemand Daimler, du Britannique British Aerospace… La négation des identités nationales prônée par l’Europe de Bruxelles est une dramatique impasse industrielle et économique. Seule la préservation de nos souverainetés, de nos talents et de nos compétences complémentaires, pourra assurer aux peuples européens la croissance et le progrès.

Je serai présente au Salon du Bourget tout cet après-midi pour soutenir les professionnels du ciel.

Création du Groupe ENL (Europe des Nations et des Libertés) au Parlement européen

Mercredi 17 juin 2015
Image de prévisualisation YouTube

Marine Le Pen, invitée de Guillaume Durand avec LCI (12.06.15)

Dimanche 14 juin 2015
http://www.dailymotion.com/video/x2tnga6

10 ans de résistance du peuple français face à Bruxelles

Mardi 2 juin 2015
Image de prévisualisation YouTube

Plan de répartition des migrants : la France écrasée

Jeudi 28 mai 2015

Marine LE PEN

Communiqué de Presse de Marine Le Pen, Présidente du Front National

La Commission européenne vient de rendre public son plan scandaleux de répartition des migrants arrivés ces dernières semaines en Europe, dans lequel la France est, juste après l’Allemagne, le pays le lourdement affecté.

En plus des tous ceux qui arrivent par milliers sur son territoire, notre pays devra ainsi prendre à sa charge plus de 9000 migrants supplémentaires en deux ans, actuellement hébergés pour l’essentiel en Grèce et en Italie.

L’Union européenne condamne notre pays à subir ce que le peuple français ne veut plus, et le gouvernement s’exécute. Son refus prétendu des quotas n’était qu’une gesticulation médiatique pour masquer la réalité de sa soumission.

Le Front National exige le rejet immédiat de ce plan et le renvoi systématique des clandestins, sans quoi les flux ingérables de migrants en provenance d’Afrique et du Moyen-Orient ne cesseront de grossir, aggravant un problème déjà énorme.

La politique de l’Union européenne, mise en œuvre par l’UMP et le PS, est suicidaire et criminelle. Les tensions dans les territoires concernés par cet afflux de clandestins sont de plus en plus vives ; les morts en Méditerranée de plus en plus nombreux.

Seule une politique dissuasive en matière d’immigration (légale comme illégale), et la sécurisation des zones de passage permettront d’endiguer un phénomène mortel, pour les migrants eux-mêmes comme pour l’équilibre et la cohésion de nos sociétés.

Le FN s’engage résolument contre la réforme du collège

Mercredi 27 mai 2015
Image de prévisualisation YouTube

Marine Le Pen s’adresse aux collèges de France

Samedi 16 mai 2015

marine le pen jolie

Veuillez trouver ci-dessous la lettre que Marine Le Pen est en train d’envoyer à l’ensemble des collèges de France, à destination des proviseurs, professeurs et personnels d’éducation.

Marine Le Pen y exprime sa vision de la réforme du collège de ce gouvernement et ses propositions.

*********

Madame, Monsieur,

Le 10 avril dernier, le Conseil supérieur de l’éducation a adopté la réforme du collège engagée par Mme Vallaud-Belkacem, ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche. Les mesures contenues dans cette réforme doivent entrer en vigueur à la rentrée 2016, mais elles suscitent déjà de très fortes critiques. Nous souhaitons vous exposer le plus clairement possible la position du Front National à l’égard de cette réforme, et vous proposer les solutions que nous croyons être les plus à même de redresser l’École de la République.

L’opposition à la réforme du collège s’est cristallisée sur la suppression du latin en tant qu’option facultative, qui représente déjà en soi un scandale. Mais les critiques faites jusqu’ici ne pointent que la partie émergée de l’iceberg : la réforme du collège votée par le CSE constitue véritablement une catastrophe pédagogique qui hypothèque l’avenir de nos enfants.
Le point le plus consciencieusement dissimulé par le gouvernement, et certainement le plus dangereux, est la diminution massive des heures de cours consacrées aux enseignements disciplinaires. Si l’on compare les volumes horaires actuels et ceux prévus à la rentrée 2016, les pertes d’heures d’enseignements disciplinaires sont considérables :
• 72 heures perdues dans l’année de 6e
• 36 heures perdues dans l’année de 5e
• 144 heures perdues dans l’année de 4e
• et un record absolu de 234 heures perdues dans l’année de 3e !
Ce qui nous donne un total de 486 heures d’enseignements disciplinaires perdues sur le cursus complet du collège, une véritable hécatombe. Il faut ajouter à ce constat dramatique le flou sur la définition des matières dans le texte même de la réforme, qui laisse place à un empiétement généralisé sur les enseignements fondamentaux : l’exemple le plus flagrant est celui des heures de mathématiques, sur lesquelles on ajoute de manière totalement aberrante un apprentissage de la programmation informatique dès la 6e.

La réforme de Mme Vallaud-Belkacem implique donc une réduction du volume horaire des enseignements disciplinaires au profit d’une interdisciplinarité toujours plus idéalisée, mais toujours plus abstraite dans son fonctionnement. Le raisonnement du gouvernement consiste à dire que les nouveaux EPI, autrement dit les heures d’enseignements pratiques interdisciplinaires, sont des heures de travail équivalentes aux heures de cours classiques.
Nous nous refusons à cette logique. Outre qu’ils compliquent énormément la composition des emplois du temps, les EPI ne peuvent pas être l’occasion d’un apprentissage des fondamentaux de chaque matière. Par l’augmentation du volume horaire des enseignements non disciplinaires, le gouvernement va accentuer les difficultés des élèves ayant déjà de graves lacunes en français, en mathématiques et en histoire-géographie.
Il faut aussi dénoncer les autres forfaitures contenues dans le texte adopté par le CSE : la suppression en douce du latin comme option facultative, déjà évoquée, ne fait plus aucun doute. Dans la première version du projet, le latin était supprimé purement et simplement, pour être intégré à l’EPI «Langues et cultures de l’Antiquité». Mme Vallaud-Belkacem a accepté de rétablir le latin comme option, mais en en diminuant les horaires : 1h en 5e au lieu de 2h actuellement, et 2h en 4e et 3e au lieu de 3h actuellement. En outre, il n’est pas prévu que le latin ait un financement spécifique, autrement dit les collèges devront prendre des heures sur leur marge d’autonomie s’ils souhaitent le maintenir. Dans les faits, l’enseignement du latin sera bien souvent trop compliqué à maintenir, et beaucoup d’établissements tireront un trait sur cette option.
Autre disparition dissimulée : celle des classes européennes. Les promoteurs de la réforme ont trouvé dans l’introduction d’une LV2 dès la 5e leur argument principal, à coups d’« ouverture au monde » et d’« enrichissement personnel ». Mais, outre le caractère très discutable de l’apport d’une LV2 dès la 5e, cette mesure cache en réalité une diminution des heures d’enseignement de langues étrangères pour les élèves qui souhaitaient se spécialiser dans leur apprentissage. En effet, les sections bilangues et les sections européennes, considérées comme trop élitistes, seront supprimées. Le principe méritocratique de récompense de l’effort, quelle que soit l’origine sociale de l’élève, passe donc encore une fois à la trappe.

Le Front National souhaite rompre avec la logique des dernières réformes du collège qui, sous la droite comme sous la gauche, ont été autant de capitulations devant la baisse du niveau scolaire. Il s’inspire des excellents travaux du collectif Racine afin de redresser notre école.
Pour rétablir une école exigeante et juste, nous proposons :
• La suppression du principe d’interdisciplinarité au collège et au lycée, autrement dit la suppression des actuels IDD (ou des futurs EPI) et TPE. Si l’interdisciplinarité se justifie dans les études supérieures, où elle est la marque d’une ouverture d’esprit à partir d’un socle disciplinaire bien maîtrisé, elle équivaut en revanche à mettre la charrue avant les boeufs au niveau du secondaire.
• La redistribution des heures au profit des fondamentaux, notamment l’augmentation d’une heure de l’enseignement de français, de mathématiques et d’histoire-géographie dès la sixième, et le rétablissement des heures supprimées de physique-chimie et de biologie au lycée.
• Il faut rétablir l’autorité du maître, préalable à une transmission efficace des savoirs. Les gouvernements successifs n’entendent pas vos souffrances face aux violences.
• La promotion et le soutien des sections langues (anglais, allemand, espagnol, etc.) qui doivent permettre aux élèves souhaitant approfondir leur maîtrise des langues étrangères de travailler dans des conditions d’excellence, et non au rabais.
• Enfin, la suppression du collège unique, véritable machine à frustrations, et qui n’a d’égalitaire que le nom. L’instauration de collèges professionnels ne doit en aucun cas être considérée comme une mise à l’écart, mais au contraire comme une prise en compte des intérêts de l’élève. La division du collège en filière générale et filière professionnelle ne devra d’ailleurs aucunement s’accompagner d’une étanchéité entre les deux structures : l’idée qui doit primer est celle de souplesse, et de nombreuses passerelles sont envisageables pour qu’un élève puisse passer de collège professionnel à collège général et vice versa.
• Bien sûr cette refonte du collège devra s’appuyer sur une école élémentaire redressée sur ses fondamentaux, soutenue par un directeur d’établissement bénéficiant d’un vrai statut hiérarchique.

Avec mes équipes, je reste à votre disposition pour échanger sur ces grands enjeux qui nous concernent tous.

Je vous prie d’accepter Madame, Monsieur, l’expression de mes sentiments les plus respectueux.

Marine Le Pen
Présidente du Front National

Marine Le Pen sur l’immigration clandestine vers l’Europe

Mardi 12 mai 2015
Image de prévisualisation YouTube

Marine Le Pen intervenait en plénière au Parlement européen sur l’immigration clandestine qui déferle vers l’Europe, via la Méditerranée. Elle a rappelé que l’Union européenne, par son laxisme et par la multiplication des entraves à l’expulsion des clandestins, se fait complice des passeurs. Elle a prôné la restauration des frontières nationales, le retour des navires de migrants vers leur point de départ et la fin des pompes aspirantes de l’immigration.

Marine Le Pen invitée du 20H de TF1 : « Je ressens du chagrin comme fille, aussi comme militante »

Vendredi 10 avril 2015

Marine Le Pen sur Public Sénat

Mardi 7 avril 2015

Oui, pour un débat entre économistes militants !

Mardi 7 avril 2015

Marine LE PENCommuniqué de Presse de Marine Le Pen, Présidente du Front National

Les professeurs Emmanuel Combe et Jean-Louis Mucchielli, lancent un appel pour un débat de fond: « Mondialistes » contre «Patriotes». Pour le faire, il est étrange qu’ils utilisent le site «Génération libre», présidé par Monsieur Gaspard Koenig (ancien bras droit de Madame Christine Lagarde à Bercy).

Le Front National/RBM accepte bien volontiers de relever ce défi. Le professeur Jean-Richard Sulzer et le député européen Bernard Monot, nos économistes, dialogueront, si les conditions du débat sont franchement définies au préalable. En effet, Messieurs Combe et Mucchielli ne peuvent pas s’autoproclamer « experts économistes indépendants» alors même que leur engagement politique Sarkozyste est connu de tous. Notamment, un adjoint au maire UMP ou un recteur nommé par le gouvernement Fillon sur proposition de Madame Pécresse, ne peuvent pas se draper du manteau de la neutralité.

Il est donc clairement établi que les échanges entre économistes militants se feront sur la base d’une confrontation entre le modèle économique ultralibéral de l’UE que vous défendez et notre projet de «protectionnisme intelligent».

De plus, dans une perspective totalement démocratique, le FN/RBM suggère aussi la participation du Parti Socialiste, allié objectif de l’UMP. Les dernières élections départementales l’ont encore prouvé.

Messieurs, il ne reste plus qu’à nous indiquer la date et le lieu du débat, arbitré par un expert-modérateur réellement « indépendant » !

Il y a un an … Marine LE PEN était à Tarascon (13)

Jeudi 2 avril 2015

Une conférence encore d’actualité …

http://www.dailymotion.com/video/x1d5u59

Départementales : un peu de douceur Bleu Marine dans ce monde de brutes UMPS…

Vendredi 27 mars 2015
Image de prévisualisation YouTube

Marine Le Pen invitée du Talk/Orange/Le Figaro

Vendredi 27 mars 2015
http://www.dailymotion.com/video/x2kntad
1...34567...9