Mots-Clés ‘Marine Le Pen’

Mobilisation sociale à la SNCF : l’ombre de Bruxelles

Mercredi 8 juin 2016

grevesncf.jpg

Communiqué de Presse de Marine Le Pen, Présidente du Front National

La mobilisation sociale qui touche la SCNF depuis plusieurs semaines n’a pas pour seul objet l’illégitime et inutile loi El Khomri, elle porte également sur la nouvelle organisation du travail qui doit prévaloir dans la perspective de l’ouverture du rail à la concurrence, laquelle concernera les lignes TGV en 2020, puis les lignes TER et Intercités en 2023.

Cette libéralisation forcée, jamais réellement consentie par les Français, résulte d’une politique européenne appliquée docilement par tous les gouvernements successifs depuis des années. Sous prétexte de libre-concurrence, on a donc minutieusement désorganisé et démembré le service public français du rail. Cela a commencé en 1997 par la séparation de Réseau Ferré de France et de la SNCF, pour aboutir l’année dernière à la division de la SNCF en trois entités distinctes et l’organisation de l’ouverture progressive à la concurrence des différents services, hier le fret, demain le trafic passager.

Comme pour d’autres secteurs libéralisés, tels que l’énergie ou les transports, les conséquences pour le rail français sont connues d’avance et pour la plupart déjà éprouvées : hausse des tarifs, baisse de la sécurité et rupture du service public (ainsi qu’on le voit avec la fermeture des axes les moins rentables, principalement dans la ruralité).

C’est donc bien l’esprit même du service public qui achève de mourir et il va bien falloir que les Français s’interrogent sur les origines de cette politique contraire à nos intérêts nationaux, pour qu’ils en demandent des comptes.

Le Front National, inquiet du service public et de l’ensemble de nos territoires, abrogera les textes réglementaires issus des directives européennes de libéralisation. Il rétablira un véritable service public du rail en France, certes compétitif mais où la rentabilité ne sera pas le seul critère, au nom de l’égalité entre les territoires.

Marine Le Pen au Salon des Maires

Lundi 6 juin 2016
Image de prévisualisation YouTube

A l’heure où l’État baisse drastiquement les dotations aux communes, la Présidente du Front National, accompagnée par des maires FN, était au Salon des Maires pour rappeler son soutien aux communes françaises.

Marine Le Pen à RT France : «Il n’y aura plus d’Union européenne si la France en sort»

Mercredi 25 mai 2016
Image de prévisualisation YouTube

Marine Le Pen sur Europe 1

Vendredi 20 mai 2016
http://www.dailymotion.com/video/x4bmmjb

Marine Le Pen sur le diktat migratoire exercé par Erdogan sur l’UE

Jeudi 12 mai 2016

Marine Le Pen est intervenue au Parlement européen pour dénoncer le diktat migratoire exercé par Erdogan et auquel se soumet l’Union Européenne (11/05/16)

Image de prévisualisation YouTube

Marine Le Pen sur le statut d’économie de marché de la Chine

Mercredi 11 mai 2016

En session plénière, Marine Le Pen est intervenue au sujet du statut d’économie de marché de la Chine (10/05/16).

Image de prévisualisation YouTube

Mme Merkel s’engage contre le Front National et révèle la soumission de l’UMPS à l’Allemagne

Vendredi 6 mai 2016

marine le pen vis

Communiqué de presse de Marine Le Pen, Présidente du Front National

Les propos très graves de Mme Merkel, déclarant vouloir « contribuer à ce que d’autres forces politiques soient plus fortes que le Front National», témoignent d’une ingérence dans nos affaires intérieures aussi outrancière qu’humiliante pour la France, et marquent une cruelle vérité : celle de la soumission de notre pays à l’Allemagne.

Pour s’autoriser de tels propos, il faut en effet que la Chancelière allemande considère définitivement la France comme son pré-carré et François Hollande comme son vice-chancelier, par ailleurs si faible qu’il faudrait même l’aider, chez lui, à lutter contre son principal parti d’opposition.

Hélas, aucune réaction officielle française ne viendra protester contre cette ingérence manifeste de la patronne du gouvernement allemand dans les affaires démocratiques du peuple français. Pire, il est même hautement probable que les partis politiques du système se réjouissent de ce renfort de Mme Merkel, comme une récompense, eux qui depuis des années oeuvrent à défendre en Europe les intérêts allemands au lieu des intérêts français.

Cette affaire a cependant le mérite d’éclairer les Français sur certaines réalités politiques. L’UMPS est bel et bien le parti de Berlin et de Bruxelles, quand le Front National est le seul mouvement à défendre les intérêts du peuple français.

1er mai 2016 : discours de Marine Le Pen

Mardi 3 mai 2016
Image de prévisualisation YouTube

Les 4 vérités – Marine Le Pen – 2016/04/25

Mercredi 27 avril 2016
Image de prévisualisation YouTube

Marine Le Pen sur Radio Classique – Paris Première

Jeudi 21 avril 2016
Image de prévisualisation YouTube Image de prévisualisation YouTube

Réaction de Marine Le Pen à l’émission de F.Hollande

Vendredi 15 avril 2016

marine le pen jolie

Communiqué de presse de Marine Le Pen‏, Présidente du Front National

Nous voilà ce soir face à un nouveau grand ratage présidentiel qui en aucun cas ne redonnera espoir aux Français.

Ratage sur le fond bien entendu, puisqu’aucune réponse concrète n’a été donnée à ses interlocuteurs, et qu’aucune annonce susceptible de sortir la France et les Français de l’ornière n’a été faite.

Sur tous les sujets, François Hollande s’est contenté d’une laborieuse justification de sa politique. Et au final, il s’est limité à un long plaidoyer de son inaction.

Lire la suite…

Réforme constitutionnelle : l’échec historique de François Hollande

Mercredi 30 mars 2016

marine le pen lyon 2

Communiqué de presse de Marine Le Pen, Présidente du Front National

L’abandon de la réforme constitutionnelle, prévoyant notamment d’inscrire l’extension de la déchéance de nationalité dans notre texte fondamental, est un échec exceptionnellement lourd pour le président de la République.

En dépit d’événements dramatiques, d’une solennité poussée à son plus haut niveau au moment de l’annonce de cette réforme devant le parlement réuni en Congrès le 16 novembre dernier et du soutien massif de l’opinion publique sur le principe de la déchéance de nationalité, François Hollande échoue à faire respecter sa propre parole.

De cet échec il est avec son gouvernement le seul responsable.

C’est la conséquence aussi d’une pratique politique dépassée. Quand on veut unifier la Nation autour d’un projet politique fort, quel qu’il soit, c’est au peuple qu’il faut s’adresser directement, et ce afin d’éviter les marchandages politiciens et les impasses institutionnelles.

Aujourd’hui, la France et les Français ont perdu beaucoup de temps. Le débat très long autour de cette mesure de bon sens mais néanmoins symbolique qu’est la déchéance de nationalité, a fait oublier les vraies priorités pour améliorer notre sécurité collective.

Si François Hollande voulait effacer un tant soit peu son échec historique il devrait procéder, comme nous le préconisons, au rétablissement réel et définitif de nos frontières nationales et abandonner l’espace Schengen ; il devrait également accélérer le renforcement des moyens humains et matériels de l’ensemble de nos forces de sécurité et rétablir l’autorité de l’Etat dans tous les territoires perdus de la République en allant y chercher les armes qui s’y trouvent.

Réaction de Marine Le Pen à l’interview du Président de la République

Samedi 13 février 2016

DSC_0026

C’est un Président en fin de règne qui est intervenu ce soir. François Hollande ne fait que commenter son inaction, se perd dans les absurdes méandres du débat sur la déchéance de la nationalité, et donne ce sentiment désolant d’un président qui ne gouverne plus.

Le problème, c’est que la France et les Français souffrent terriblement de cette inaction. Il est inquiétant de voir que François Hollande termine son mandat, comme son prédécesseur Nicolas Sarkozy, dans l’échec total, dans tous les domaines, sans se remettre aucunement en cause. Les satisfecits qu’il se décerne ont dès lors un caractère attristant.

François Hollande n’est pas apparu disposé à la moindre réorientation de sa politique. Economie, sécurité, agriculture, immigration, il s’entête à suivre l’orthodoxie fixée par l’Union européenne.

Chacun sait par exemple qu’on ne pourra lutter efficacement contre la crise migratoire et contre le terrorisme sans mettre fin à Schengen et sans restaurer des frontières nationales.

Chacun sait aussi que le chômage ne pourra baisser, et nos comptes sociaux se rétablir, tant que l’Etat n’aura pas retrouvé les armes nécessaires dans la mondialisation : patriotisme économique, protectionnisme intelligent, capacité monétaire. Il faudra également faire preuve d’une grande vigilance sur la réforme du code du travail qui doit se concentrer sur le soutien aux TPE et la suppression de normes administratives inutiles, et non précariser les salariés comme Bruxelles le souhaiterait.

A l’heure d’une conjonction très dangereuse de crises gravissimes (migratoire, économique, financière aujourd’hui), François Hollande et son enième nouveau gouvernement, comme les gouvernements UMP précédents, ne pourront rien changer parce qu’ils ne veulent au fond rien changer.

C’est finalement le triomphe du conservatisme : ne rien changer, pour ne toujours pas servir les intérêts des Français. Et nul ne doute que ce « nouveau » gouvernement n’a été formé que pour geler d’éventuels concurrents à la prochaine présidentielle, rien d’autre.

Marine Le Pen appelle à ouvrir les vrais débats sur les sujets fondamentaux de la France aujourd’hui, et sur les conditions de sa souveraineté. Si François Hollande prétend avoir le goût du référendum, comme il l’a montré sur Notre Dame Des Landes, alors qu’il ne s’arrête pas en si bon chemin et qu’il en organise nationalement sur les grands sujets, à commencer par Schengen et le TAFTA. Il est temps de mettre au placard la démagogie permanente du discours UMPS, qui consiste à faire croire qu’on pourra améliorer la situation des Français sans engager les changements radicaux qui s’imposent.

Communiqué de presse de Marine Le Pen, Présidente du Front National

Mardi 22 décembre 2015

MARINE2smallmarine le pen vis

La Haute Autorité pour la transparence de la vie publique a informé la presse, ce jour, de la transmission de mon dossier au Procureur de la République, elle évoque une sous-évaluation de mon patrimoine.

Marine Le Pen a déjà déposé un recours pour excès de pouvoir contre l’évaluation de son patrimoine effectuée par la HATVP.

En effet, cette évaluation de parts minoritaires de SCI est totalement contradictoire et gravement surévaluée avec celle opérée, depuis de nombreuses années, par l’administration fiscale.

On ne peut, une nouvelle fois, y voir qu’une volonté de nuire désormais systématique et outrancière.

Marine Le Pen ne doute pas que le Conseil d’Etat la rétablira dans ses droits.

Marine Le Pen : « Monsieur Cazeneuve va venir me mettre les menottes ? »

Vendredi 18 décembre 2015
http://www.dailymotion.com/video/x3id129
12345...9