Mots-Clés ‘front national’

Chez nos voisins Beaucairois….

Jeudi 7 avril 2016

72354_940149436082272_2431565208962300832_n

 

 

Communiqué de Presse de Marine Le Pen, Présidente du Front National

Jeudi 9 avril 2015

marine le pen jolie

Jean-Marie Le Pen semble être entré dans une véritable spirale entre stratégie de la terre brûlée et suicide politique.

Compte-tenu de cette situation, j’ai informé Jean-Marie Le Pen que je m’opposerai, lors du bureau politique du 17 avril prochain qui doit investir les têtes de listes pour les élections régionales, à sa candidature en Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Son statut de Président d’honneur ne l’autorise pas à prendre le Front National en otage, de provocations aussi grossières dont l’objectif semble être de me nuire mais qui, hélas, portent un coup très dur à tout le mouvement, à ses cadres, à ses candidats, à ses adhérents, à ses électeurs.

C’est avec une profonde tristesse que je suis contrainte de réunir rapidement un bureau exécutif afin d’envisager avec lui les moyens de protéger au mieux les intérêts politiques du Front National.

Tarascon : Analyse du budget primitif 2015 par Valérie LAUPIES (FN)

Jeudi 2 avril 2015

31 mars 2015 – Conseil municipal de la ville de Tarascon 

Intervention de Valérie LAUPIES (FN) – Conseillère municipale – Conseillère régionale PACA

Image de prévisualisation YouTube

 

Florian Philippot sur i>Télé

Mercredi 18 février 2015

Le vice-président du FN, Florian Philippot, a réagi de manière véhémente à l’utilisation de l’article 49.3 par le gouvernement. Selon lui, il s’agit d’une « muselière de la démocratie » et cela montre qu’il « n’y a plus de majorité » du PS à l’Assemblée nationale.

 

Florian Philippot : « Il n’y a plus de majorité » – Le 17/02/2015 à 18h00

Résultats des élections sénatoriales dans les Bouches du Rhône

Dimanche 28 septembre 2014

resultats senatoriales

Tarascon – Conseil Municipal 08/09/2014 : « Rapport annuel sur le prix et la qualité des déchets 2013″ interventions des élus FN.

Samedi 13 septembre 2014
Image de prévisualisation YouTube

Jean Marc DESEURLa solution Bi-Flux proposée par le Conseiller Municipal Jean-Marc DESEUR (Tarascon Bleu Marine ) :

La collecte en bi-flux (ou en mélange) propose de collecter les journaux, revues et magazines dans le même bac que vos déchets recyclables habituels (cartons, bouteilles en plastique, conserves).

L’objectif de cette démarche est de réduire les refus de traitement pour cause de mauvais tri.

Les avantages de cette nouvelle organisation : 

 

-Simplifie le tri pour l’habitant
-Le rend plus efficace et plus économique
-Permet de réduire les nuisances sonores et l’impact sur l’environnement (moins de camions en circulation)

Doc inédit sur l’ascension de Marine Le Pen diffusé sur France 3 à la rentrée

Mercredi 10 septembre 2014

Marché de Tarascon F3

Photo : L’équipe de France 3 en plein tournage sur le marché de Tarascon.

Le 29 septembre :

Autrefois simple force de contestation, porte-voix protestataire, et éternel punching-ball de l’arène politique, le FN se comporte dorénavant comme les autres partis et est devenu un instrument de conquête du pouvoir. Lors des municipales et européennes de 2014, le parti de Marine Le Pen a réussi à faire élire 12 maires et est arrivé en tête dans 71 départements.

Frédéric Biamonti est allé à la rencontre des cadres de ce FN « new look » pour écouter leurs motivations, recueillir leurs parcours et cerner les contours de cette nébuleuse en gestation : le « Rassemblement Bleu Marine ».

« De Hénin-Beaumont à Fréjus, de la Camargue à Forbach, le film suit Steeve Briois, David Rachline, Valérie Laupies, Gilbert Collard et Florian Philippot, ainsi que les militants frontistes qui les entourent. D’où viennent-ils, quelles familles politiques ont-ils quittées pour rejoindre Marine Le Pen ? Et pourquoi ? Ces questions simples ne sont pas souvent posées ; le regard des médias sur le FN repose trop souvent sur le constat d’une altérité radicale, qui ferait du FN une monstruosité, et de ses électeurs des égarés, racistes et xénophobes. Des citoyens à part, avec une culture politique bien distincte. Que révèlent-ils aujourd’hui de notre société et de la crise des partis traditionnels ? »

A découvrir en première partie de soirée lundi 29 septembre 2014 sur France 3.

Ce document titré Ravis par Marine (Le Pen) sera accompagné d’un Live Tweet et suivi d’un débat participatif sur le thème de la « couverture médias du FN ».

Sortie du Conseil municipal de Tarascon du 08/09/2014 : Commentaires des élus FN

Mardi 9 septembre 2014
Image de prévisualisation YouTube

Quelques commentaires à chaud des élus « Tarascon Bleu Marine » après la séance du Conseil Municipal du 08/09/2014.

D’autres vidéos du Conseil Municipal de Tarascon seront publiées sur ce blog.

Fabien Bouillard le 1er adjoint de la ville de Tarascon confirme en Conseil municipal, l’orientation politique de la subvention de 15000 € attribuée à l’association beaucairoise « Tête à Clap »

Mercredi 25 juin 2014

Conseil municipal – Tarascon le 20 juin 2014 -

Valérie LAUPIES tacle Fabien BOUILLARD sur ses motivations politiques concernant l’attribution de 15000 € de subvention municipale pour l’association beaucairoise « Tête à Clap » qui vont à l’encontre des intérêts des Tarasconnais.

Image de prévisualisation YouTube

Tarascon – vidéo : V.Laupies dénonce en Conseil municipal l’attribution d’une subvention (15 000 €) et les aides diverses à l’association beaucairoise anti-FN « Tête à Clap »

Mercredi 25 juin 2014
Photo : Fabrice Duplan

Photo : Fabrice Duplan

La Provence :

On pouvait s’en douter. Si les premières questions à l’ordre du jour du dernier conseil municipal de Tarascon, vendredi, qui concernaient des affaires courantes (lire ci-dessous) sont passées comme une lettre à la poste, il n’en a pas été de même pour la 9e délibération. Soumettant au vote une convention de partenariat avec l’association « Tête à Clap », dont l’objet est de promouvoir l’art cinématographique, elle a créé quelques remous.

Rappelons que celle-ci envisage d’organiser son traditionnel festival d’été à Tarascon les 4, 5 et 6 juillet, au lieu de Beaucaire, ville devenue frontiste aux dernières élections municipales. Elle a aussi décidé de refuser la subvention que leur versait jusqu’alors la mairie.[Faux - après sa demande de subvention à la ville de Beaucaire, l'association n'a effectué aucune démarche administrative visant à annuler cette demande auprès des services municipaux de la ville gardoise]

« Dans cette délibération vous nous demandez d’approuver la migration politique de cette association de Beaucaire vers Tarascon avec la mise à disposition de structures municipales et d’une subvention de 15 000 € » a lancé Valérie Laupies, rappelant le contexte.

La suite…

Vidéo : Intervention de la Conseillère municipale FN/RBM Valérie Laupies sur la délibération concernant la subvention de 15 000 € accordée à l’association beaucairoise « Tête à Clap » par le M. le Maire Lucien Limousin et sa majorité.

Image de prévisualisation YouTube

Valérie Laupies va engager les recours pour obtenir l’annulation des subventions des villes de Beaucaire et Tarascon.

En effet, après la reconduction de sa subvention annuelle par la municipalité FN de Beaucaire, Ludovic Duplissy le Président des « Têtes à clap » a tenu des propos hostiles au Front National dans la presse locale.

Il dénature à des fins politiques l’objet de son association dont les statuts sont déposés en Préfecture du Gard, et combat une formation légalement reconnue. M. Duplissy et son association ne peuvent alors prétendre à aucune subvention municipale. 

Autres articles sur l’association « Têtes à Clap ».

Bide des manifestations anti-FN : une victoire pour la démocratie !

Dimanche 1 juin 2014
antifa

Photo F.Laupies

Communiqué de Presse de Steeve Briois, Secrétaire Général

La mobilisation dérisoire des manifestations de « jeunes » contre le Front National démontre le décalage entre les pouponnières des partis politiques et le sentiment réel de l’écrasante majorité des jeunes Français.

C’est le signe de l’exaspération face à l’artificialité de l’anti-frontisme : une arnaque politique basée sur de vieux poncifs et les mêmes slogans débités depuis les années 80, avec toujours les mêmes à la manœuvre, des adultes usés de la gauche ultralibérale ou radicale qui essayent d’envoyer les jeunes faire le sale boulot à leur place.

Manifester contre l’issue des urnes restera toujours un procédé douteux, dans la continuité de ce qui a conduit les Français à défier l’Union Européenne : le mépris de leurs décisions, la confiscation de leur pouvoir par des élites auto-proclamées et des politiques menées contre leurs intérêts.

Qu’ils persistent dans l’arrogance et l’idéologie, les Français s’en souviendront.

Tarascon – conseil municipal : Explication de vote par Valérie LAUPIES (FN/RBM) sur les rythmes scolaires.

Jeudi 29 mai 2014
Image de prévisualisation YouTube

Vidéo : Conseil municipal de Tarascon le 26/05/2014

Valérie Laupies s’est exprimée au sujet du rejet de la « réforme des rythmes scolaires » lors du Conseil municipal du lundi 26 mai.

L’élue frontiste a pointé du doigt les connivences entre le Maire de Tarascon et le membre dirigeant de la FCPE Jean-Philippe Garcia (Fédération des conseils de parents d’élèves). Ce dernier soutient la réforme des rythmes scolaires élaborée par Vincent Peillon ; il n’a pas hésité lors de la campagne des Municipales à venir encourager lors de sa première réunion publique le candidat Lucien Limousin.

 M. Limousin est-il prêt finalement à continuer la résistance à cette réforme ?

Ou sa proposition d’opposition, copié/collé d’ailleurs de la délibération de M. Reynes maire de Chateaurenard n’est-elle qu’une posture démagogique ?…

 A ces questions posées par Valérie Laupies, le Maire de Tarascon visiblement gêné a refusé de répondre….

Jean-Philippe GARCIA le président de la FCPE13 en compagnie de Vincent PEILLON l'initiateur de la réforme des rythmes scolaires

Jean-Philippe GARCIA le président de la FCPE13 en compagnie de Vincent PEILLON l’initiateur de la réforme des rythmes scolaires

Conseil municipal de Tarascon : Interventions de M.C AMAR et V.LAUPIES (FN)

Mardi 27 mai 2014

Extrait vidéo N°1 : Conseil municipal de Tarascon le 26/05/2014

Marie-Claude AMAR et Valérie LAUPIES (groupe Tarascon Bleu Marine) dénoncent la mise à disposition gratuite du Théâtre de Tarascon à une « société privée de spectacles » par la majorité municipale conduite par Lucien Limousin, alors que des associations tarasconnaises payent un droit d’entrée.

Le Maire justifie à plusieurs reprises cette décision par le caractère promotionnel pour la ville du spectacle et considère qu’il s’agit d’un échange de services à des fins publicitaires avec la société organisatrice.

Favoritisme ? Un appel d’offre a t-il été publié par la commune pour l’achat d’une prestation d’action commerciale ou publicitaire auprès d’une société privée ? 

Cette délibération n’a pas été soumise aux votes par le M. Maire.

 Image de prévisualisation YouTube

Marine Le Pen sur France 2

Vendredi 23 mai 2014

Marine Le Pen participait au grand débat « Des paroles et des actes », dirigé par David Pujadas sur France 2.

http://www.dailymotion.com/video/x1w7t0d http://www.dailymotion.com/video/x1w84c4 http://www.dailymotion.com/video/x1w7t0d

ACCM : pour la première fois cinq élus FN

Mercredi 21 mai 2014

Valerie-Laupies-TV-Sud-PACA-300x225

Par Valérie LAUPIES (FN) – Conseiller municipal de Tarascon – Conseiller communautaire ACCM – Conseiller régional PACA

La Communauté d’agglomération Arles Crau Camargue Montagnette a déjà réuni deux fois ses conseillers communautaires.

 Voici la composition du « groupe FN » :

-            Pierre CHENEL, Jean-Pierre MAGINI, Nadine CATALA, pour la ville d’Arles

-            Valérie LAUPIES, Jacky GIMENEZ, pour la ville de Tarascon

Il est intéressant de siéger dans cette instance puisque notre rôle est d’informer nos concitoyens des décisions qui y sont prises.

Il faut dès lors que vous sachiez que 15 vice-présidents ont été élus le 16 avril dont  trois Tarasconnais, M. LIMOUSIN, M. PORTELA et Mme FERRER. La majorité du Conseil communautaire a exclu M. CHASSAIN de la vice-présidence alors qu’il est maire de la commune des Saintes-Maries-de-la-Mer. C’est vous dire le sens du républicanisme et de la démocratie des donneurs de leçons !

Nous pensons que si l’intercommunalité partait au départ avec de bonnes intentions (mutualisation des services et des moyens pour soulager les plus petites communes), elle s’est très vite transformée en échelon supplémentaire et coûteux de la décentralisation. Elle est évidemment source de dépenses de fonctionnement et de pression fiscale exponentielles, et bien sûr de clientélisme. Par exemple, alors que nos concitoyens subissent une cure d’austérité, l’ACCM est passée de 10 à 15 vice-présidents indemnisés à hauteur de 1187 euros ; quatre-vingts agents d’autre part travaillent pour cette agglomération, certains sont de véritables doublons des agents des communes.

L’ACCM est aussi très « éloignée » des citoyens, qui ont bien du mal à pouvoir définir son rôle, ses compétences et le nom de ses élus.

12