L’exclusion de la France du pouvoir monétaire européen

15 juin 2007

 JEAN-CLAUDE MARTINEZ
député européen du Languedoc-Roussillon

Pendant que les socialistes jouent à l’Europe sociale et que, de l’UDF à Ph. De Villiers, Charles Pasqua et même l’UMP, on abuse la galerie des électeurs en faisant semblant de s’opposer à une admission de la Turquie, qui sera pourtant officiellement recommandée par la Commission européenne dans un rapport déjà rédigé pour être publié en octobre 2004, la France est en train d’être privée, dans le secret, de son droit de vote sur les décisions monétaires capitales de la Banque Centrale Européenne.

La politique monétaire de l’Europe, en effet, avec les conséquences dramatiques que les Français supportent dans la récession économique d’aujourd’hui, est décidée par le Conseil des gouverneurs de la Banque Européenne de Francfort. Parmi ses 18 membres figure le gouverneur de la Banque de France qui a le droit de vote sur toutes les décisions monétaires clefs comme la fixation des taux directeurs qui étouffent ou libèrent l’économie.

Or, sous prétexte de l’arrivée, un jour, au sein de ce Conseil, des 10 gouverneurs des banques centrales de l’Est, et pour le motif aberrant de faciliter les décisions futures, J. Chirac a accepté, le 21 mars 2003, en Conseil européen, que la France puisse être privée bientôt de son droit de vote sur les décisions monétaires conditionnant toute la vie économique de l’Europe. Et donc la vie quotidienne des Français.

Au sein du Conseil des gouverneurs, par rotation, la France va abandonner ainsi son droit de vote à l’Espagne, aux Pays-Bas ou à l’Italie. Privant par avance la France de pouvoir dire oui ou non aux politiques monétaires européennes, engendrant soit la récession, soit, au contraire, la croissance. Cette décision folle vient d’être approuvée, le 13 avril 2004, à l’Assemblée Nationale, par les UDF, les Verts, les socialistes et l’UMP emmenée par Pierre Lequiller, le propre directeur de la campagne européenne du parti d’Alain Juppé contre l’admission, dit-il, de la Turquie, mais pour la privation, là, du droit de vote de la France sur l’économie.

Une et indivisible !

15 juin 2007

Un des nombreux clip de la campagne présidentielle 2007. Toujours d’actualité …

 

Image de prévisualisation YouTube

N’ayez pas peur du noir !

14 juin 2007

http://www.dailymotion.com/video/3Smu5Jkg0SLWFfyAw

Voter Marine contre le diktat de la pensée unique

14 juin 2007

Communiqué de presse de Jean-Marie LE PEN

 

Le candidat UMP Nesredine Ramdani et le candidat du Mouvement démocrate Jean Urbaniak appellent à voter pour le candidat socialiste Albert Facon contre Marine Le Pen dans la 14e circonscription du Pas-de-Calais.

Les électeurs apprécieront le double-langage de l’UMP. Nicolas Sarkozy prétend vouloir en finir avec la pensée unique, mais dans le Pas-de-Calais le parti sarkozyste applique l’une des règles les plus détestables de la pensée unique, connue sous le nom absurde de « front républicain », et qui n’est rien d’autre qu’un apartheid politique. C’est la permanente ouverture à gauche et l’invariable ostracisme envers le Front National.

Les électeurs de droite de la 14e circonscription du Pas-de-Calais ne suivront pas les consignes de vote à gauche. En votant pour la candidate du Front National, ils diront en même temps au candidat UMP ce qu’ils pensent du propos raciste par lequel il s’est déshonoré, en disant : « Je n’ai pas une tête à voter Marine Le Pen ».
 

Le marchand de sable

14 juin 2007

Communiqué de presse de Jean-Marie LE PEN

 

Après la poudre aux yeux du projet de loi Sarkozy-Hortefeux sur la « maîtrise de l’immigration », qui ne risque pas de maîtriser quoi que ce soit, voici la poudre aux yeux du projet de loi Sarkozy-Dati sur la récidive, qui ne risque pas de faire peur aux voyous.Le texte prévoit pour les récidivistes des peines plancher… mais c’est un plancher amovible dont les juges feront ce qu’ils veulent.
Le texte prévoit la suppression de l’excuse de minorité… mais les juges pourront rétablir cette excuse à leur gré.

Les élections ne sont pas encore terminées que le marchand de sable législatif est déjà passé deux fois.

Londres grande ville française ?

14 juin 2007

Nicolas Sarkozy et la géographie….

http://www.dailymotion.com/video/5pIuugoGyBVGv7KpS

Communiqué de presse de Viviane RICARD et Gérard DAVID

13 juin 2007

Viviane RICARD et Gérard DAVIDViviane RICARD et le secrétaire  FN de la 16ème circonscription Gérard DAVID

COMMUNIQUE DE PRESSE

Le Front National des Bouches-du-Rhône ne donne pas de consigne de vote pour le 2ème tour des législatives.

Au 1er tour, le vote dit utile a primé sur le vote de conviction : c’est trop souvent la conséquence du scrutin majoritaire qui a découragé, comme l’abstention massive le démontre, une partie de nos électeurs convaincus que nous n’aurions pas d’élus.

D’autres ont été séduits par l’effet « Sarkozy » reprenant nos thèmes et notre vocabulaire, du moins en apparence (identité nationale, immigration, défiscalisation…).

L’Assemblée qui sortira des urnes sera encore moins représentative des FRANÇAIS et de leurs opinions que la précédente. Elle ne sera qu’une chambre d’enregistrement de la politique gouvernementale, il ne faut en attendre ni initiative parlementaire, ni contrôle de l’action gouvernementale.

Ce système électoral fausse complètement le jeu de la démocratie représentative. Il est urgent de remplacer par le scrutin à la proportionnelle, avec lequel le Front National aurait obtenu 60 députés au vu du score de Jean-Marie LE PEN à la présidentielle.

Les FRANÇAIS doivent se rappeler que c’est parce que le Front National était fort, même sans Députés, qu’il a influé comme il l’a fait sur la vie politique française, au point d’y imposer ses thèmes.

Viviane RICARD remercie les électeurs du Front National qui lui ont fait confiance et ont voté pour elle au 1er tour.

Le FRONT NATIONAL reste irremplaçable : tôt ou tard, il sera le recours.

Viviane RICARD

Gérard DAVID secrétaire de la 16ème circonscription

Traitement Hortefeux de l’immigration: entre homéopathie et placebo

13 juin 2007

 Marine Le Pen

Communiqué de presse de Marine Le Pen

Après avoir annoncé des objectifs officiels dérisoires de reconduites à la frontière des immigrés illégaux et des primes de départ pour les clandestins, M. Hortefeux poursuit sa politique d’effets d’annonce avec un projet de loi sur le regroupement familial.

Cet énième texte, totalement insipide, relève de la farce quand il n’ajoute pas des freins supplémentaires aux reconduites à la frontière des fraudeurs.

Entre le « contrat » passé avec la famille qui, n’en doutons pas, sera mécaniquement signé par les postulants et la prétendue « évaluation du degré de connaissance du français et des valeurs de la république », qui ouvrira droit à une formation pour les recalés, M. Hortefeux ne cherche qu’à se donner en spectacle.

Au lendemain de la réception par le ministre du patronat immigrationniste pour organiser officiellement un trafic de main d’oeuvre bon marché vers la France et avant même l’installation du troupeau parlementaire UMP dans une Assemblée monocolore, le gouvernement Sarkozy-Fillon montre déjà son incurie à traiter le problème de l’immigration qui visiblement le dépasse.

A la veille du scrutin législatif, Marine Le Pen demande aux Français de se préparer à organiser une opposition résolue à la politique d’immigration laxiste, d’inspiration chiraquienne, de ce gouvernement.

D’abord les droits de douane !

12 juin 2007

Communiqué de presse de Jean-Marie LE PEN

A droite et au gouvernement, les partisans de la « TVA sociale » affirment qu’il s’agit d’un moyen de lutter contre les délocalisations.

A gauche, les détracteurs de la « TVA sociale » soulignent qu’il s’agit d’un nouvel impôt, et Dominique Strauss-Kahn avance qu’il faut utiliser différemment la TVA actuelle afin de lutter contre les délocalisations.

En réalité, la TVA dite sociale consiste simplement à faire payer par le consommateur les réductions de charges promises aux entreprises.

Ces réductions de charges, si elles sont réelles, peuvent avoir un effet sur les délocalisations, mais la façon spécifique et à coup sûr efficace de lutter contre ce fléau est tout autre. Elle consiste à instaurer des doits de douane modulables, remboursables et bonifiables.

Le débat actuel montre que c’est toujours le Front national qui a les bonnes solutions, et que la classe politicienne refuse de voir les réalités en face.

Adhérer au Front National

12 juin 2007

fnlogo1eo6.gif Adhérer au Front National en quelques clics

Sarkozy bourré au G8, la suite…

12 juin 2007

Pour quelqu’un qui ne boit que de l’eau…

http://www.dailymotion.com/video/5A86MeBBfvlenfH10

Sarkozy au G8, notre Eltsine à nous…

11 juin 2007

Après une rencontre avec Poutine au G8, tout ne s’est pas réglé autour d’un verre d’eau minérale. (Télévision Belge-censuré en France)

http://www.dailymotion.com/video/5JaRKI8OdBTolfD9v

 

Marine Le Pen : commentaires le 10 juin 2007

11 juin 2007

Réaction de Marine Le Pen le 10 juin 2007….

http://www.dailymotion.com/video/2pAdmR9F7uo43fLeh

Arles, Tarascon, Miramas bonne résistance du FN

11 juin 2007

Dans « La Provence(1) » du 11 juin 2007, on peut lire « Le FN s’effondre » à Tarascon. Et pourtant, en Arles, à Miramas et à Tarascon le FN a bien résisté à « la vague bleue ».

En effet la candidate FN s’est retrouvée dans ces villes en troisième position, après les candidats UMP-PS et devant le MODEM, le PCF. Toutefois le recul par rapport aux dernières élections législatives est réel.

Cette troisième position confirme la pôle position du FN, comme seul parti anti-système « UMPS » dans ces trois villes.

Le Front National dans la seizième circonscription va continuer le travail politique et militant. Les revenus les plus modestes : les ouvriers, les commercants, les agriculteurs-viticulteurs, les chômeurs, les retraités… vont très rapidement avoir besoin du Front National pour les représenter face au système libéral de l’UMP-PS.

Ce combat pour la vie, pour la France, nous n’entendons pas le cesser. Nous le continuerons dans nos villes, dans nos campagnes pour construire une opposition constructive autour des valeurs de la République et de la Nation Française.

Nous remercions les 3325 électeurs (6,61 %) de la circonscription  qui ne se sont pas laissés tromper par le numéro « d’illusionniste » de l’UMP et le « clientélisme libertaire » du PS. Nous les invitons à rejoindre  le Front National et sa capacité d’organisation politique pour combattre : l’immigration massive de peuplement selon le Ministre Kouchner, l’ouverture des frontières et le traité constitutionnel européen préconisé par le Président Nicolas Sarkozy…

Jean-Marie Le Pen sur TF1 le 10 juin 2007

(1) »La Provence »: Quotidien régional du groupe Lagardère

(Son Président A. Lagardère est un ami personnel de Nicolas Sarkozy)

 

 

Le combat continue

11 juin 2007

Clip sur la presse et l’UMP

http://www.dailymotion.com/video/y5bv1z5vQoYizaBPS

Voir ou revoir notre article sur la Provence

1...491492493494495...497