OUVREZ LES YEUX

1 juin 2007

Viviane RICARDViviane RICARD candidate FN 16ème circonscription des Bouches-du-Rhone 

Françaises, Français, ouvrez les yeux 

  

VOUS AVEZ CRU VOTER A DROITE, VOUS AVEZ DES MINISTRES DE GAUCHE

  

Après avoir vilipendé mai-68, Nicolas Sarkozy nomme aux affaires étrangères et européennes un soixante-huitard emblématique, Bernard Kouchner, ancien dirigeant de l’Union des étudiants communistes. Après avoir fait des gloses sur l’identité nationale, la grandeur et l’indépendance de la France, il confie notre diplomatie à l’un des pourtant très rares hommes politiques français ayant approuvé la guerre en Irak…

  

VOUS AVEZ VOTE CONTRE LA CONSTITUTION EUROPEENNE, VOUS AUREZ UN NOUVEAU TRAITE EUROPEEN

  

Après avoir promis qu’il n’y aura pas de Constitution européenne, Nicolas Sarkozy en accepte les dispositifs supranationaux essentiels sous couvert de réforme institutionnelle. Le jour même de son investiture, il a tenu à recevoir l’adoubement européen d’Angela Merkel et a reçu le Président du Parlement Européen pour lui signifier sa volonté de conclure un nouveau Traité qui nous privera définitivement de notre liberté de décider.

  

VOUS NE VOULIEZ PAS DU TRAITE FRANCO-ALGERIEN, VOUS AUREZ L’UNION MEDITERRANEENNE

  

Insulté par le Président Algérien, le FLN Bouteflika, qui demande à la France des excuses pour des crimes qu’elle n’a pas commis, le nouveau Président et l’UMP s’apprêtent à lancer des négociations pour créer une « Union Méditerranéenne » sans poser de conditions préalables, notamment en direction des rapatriés, des harkis et sans faire référence à l’œuvre civilisatrice de la France dans son ex-Empire.

  

Les Français qui ont voté « NON » en 2005 doivent ouvrir les yeux en votant lors des législatives pour les candidats du Front National. Les ouvriers, employés, les commerçants ou artisans, les agriculteurs ou viticulteurs, les jeunes ou les retraités qui se sont laissés tromper par la démagogie de l’UMP et du nouveau Président seraient, s’ils ne se reprenaient pas, les pauvres dindons d’une sinistre farce.

  

Vous voulez qu’ils tiennent leurs promesses

SOUTENEZ VIVIANE RICARD, VOTEZ FN

    

Diffusion des clips de campagnes du Front National

1 juin 2007

Communiqué
Voici les horaires de diffusion des clips de campagne du Front National.

Emissions petit format : Vendredi 1er Juin
France 2, vers 13 h 50 ;
France 3, vers 11 h 25 avant le 12/13 ;
France 4, vers 16 heures ;
France 5, vers 17 h 30 immédiatement avant C dans l’air ;
France Inter, vers 14 h 50 ;

Emissions petit format en rediffusion : Vendredi 1er juin et mercredi 6 juin
France 2, vers 19 h 40 avant le journal de 20 heures ;
France 3, vers 17 h 55 ;
France 4, vers 22 h 15 du lundi 28 mai au jeudi 7 juin, vers 23 h 15 les vendredis 1er et 8 juin, vers minuit du mardi 12 juin
au jeudi 14 juin et vers 23 h 15 le vendredi 15 juin ;
France 5, vers 22 h 20 avant la rediffusion de C’ dans l’air.

SALINS DE GIRAUD : LA NATION CONTRE LES DELOCALISATIONS

31 mai 2007

Analyse de la situation :

La direction des Salins du Midi a annoncé la suppression de 73 postes sur 128 dans son exploitation de Salin-de-Giraud, en Camargue. Ce « projet de réorganisation » prévoit de réduire la production de 770 000 tonnes à 340 000 tonnes par an et de la cantonner à la fourniture de sel de déneigement.

A l’origine de cette décision, la perte en 2006 d’un important contrat de livraison de sel (300 000 tonnes) au groupe chimique Arkema. « Cette source de revenu conséquente permettait de « subventionner » l’activité à l’exportation de Salin-de-Giraud.

« Nous ne sommes plus en mesure de le faire », explique Michel Derancourt, directeur général des Salins du Midi.

Cette opération est en réalité une « délocalisation en cachette », au profit d’un autre salin du groupe en Tunisie. Le sel tunisien, produit par le même groupe coûte 9 euros moins cher par tonne. Mais là-bas, les salariés sont payés 120 euros/mois .

Dans notre région de Camargue où il y a peu d’emplois, la délocalisation c’est aussi la mort de Salins de Giraud.

Ici aux Salins du Midi les effets du mondialisme ultra-libéral, se déclinent selon deux axes : L’ouverture des frontières économiques avec le dumping social que l’on connaît. 

La dérive financiariste du capitalisme avec des rentabilités à court terme imposées aux entreprises entraînant une insuffisance en Recherche et Développement et en Investissements, voire des délocalisations.  Autre conséquence de cette dérive du capitalisme : la concentration du capital entraînant, de son côté, fusions et monopoles avec leurs cortèges de licenciements. 

Politique à mener :

Si je suis élue, je proposerai et j’agirai de façon à limiter le libre-échangisme et les effets négatifs du capitalisme spéculatif et financier. Avec la mise en place d’un protectionnisme ciblé aux plans national et européen à l’instar des Etats-Unis, du Japon ou de la Chine, dans le but de sauvegarder certains secteurs stratégique comme les Salins en Camargue.  – Des quotas d’importation  – L’origine française de 50 à 60 % des composants (en coût de revient) constitutifs des produits importés – Des barrières douanières modulables remboursables et bonifiables dont l’instauration serait idéalement mise en œuvre à l’échelon européen Une redéfinition des relations « capital-entreprise » par la création entre autres, d’un actionnariat de référence stable dans les entreprises (le capital doit retrouver sa vocation initiale, à savoir assurer l’indépendance et la pérennité de l’entreprise. 

POUR PROTEGER NOS ENTREPRISES, NOS EMPLOIS, SOUTENEZ LE FRONT NATIONAL, VOTEZ VIVIANE RICARD.

ILS ONT TOUT CASSE

FRENCH DALLAS

31 mai 2007

http://www.dailymotion.com/video/6bNPqmmepzwdkelB0

SPORT : Pour nous pas de clientélisme à la CHASSAIN-VAUZELLE…

30 mai 2007

  Viviane RICARDViviane RICARD candidate dans la 16ème circonscription des Bouches-du-Rhone

SPORT : Pour nous, au Front National, pas de clientélisme politicien (arrosage sporadique à coups de subventions), mais de vraies mesures politiques pour l’intérêt général que je défendrai à l’Assemblée Nationale.

« Que va faire le Front National pour favoriser la pratique sportive du grand public ? »

Nous créerons un « Pass sport-culture » ouvrant le droit aux activités sportives. Ouvert aux jeunes scolarisés, il s’agirait, sur le modèle d’un chèque-restaurant, de prendre en charge une partie ou la totalité du coût des entrées à certaines manifestations sportives. Il serait mis en place en concertation avec les différentes fédérations. Il pourrait s’insérer dans le dispositif du chèque scolaire remis aux familles. Il donnerait droit à des réductions sur les biens culturels ou sportifs (livres, disques, spectacles ou manifestations sportives). Ce Pass s’appuiera également sur la carte « France-Famille » (anciennement carte de famille nombreuse) attribuée dès le second enfant.

Nous envisageons par ailleurs de lancer un nouveau plan d’infrastructures. L’effort financier en matière d’équipements sportifs est essentiel pour donner une meilleure place aux activités sportives à l’école : stades, gymnases, piscines. Ce sont surtout les collectivités qui financent ces projets dans la mesure où il s’agit rarement d’installations propres aux établissements. L’État pourrait toutefois prévoir des dotations supplémentaires dans l’enveloppe destinée aux collectivités concernées. Parallèlement, les établissements sportifs réservés aux scolaires la journée devraient être ouverts de manière plus grande aux autres personnes en dehors des heures de présence de ces scolaires, notamment le soir.

football

« Comment le Front National va-t-il développer le sport à l’école ? »

Nous proposons dans notre programme de lancer des classes-pilotes avec un rythme d’activités sportives plus soutenu.

Il faudra pour ce faire, passer des conventions avec les établissements publics ou privés sous contrat qui souhaiteront mettre en place un tel dispositif.

Par exemple : passer à 4 heures de sport hebdomadaire, dans un premier temps, dont une partie consacrée à la découverte d’une pratique sportive nouvelle (hand, hockey, sports de combat, yoga, etc.). Les cours pourraient être pris en charge par les enseignants ou des responsables associatifs.

Certains sports individuels, bien que plus difficiles à pratiquer au niveau scolaire mais relativement peu coûteux, pourront faire partie des programmes : par exemple le badminton, le tennis de table, etc.

L’État pourra en outre financer au sein de collèges ou de lycées publics existants des filières de sport-études, là encore sur un éventail de disciplines élargi. Parallèlement, il serait créé un dispositif de bourses destiné à soutenir tous les jeunes Français défavorisés pour leur inscription à un programme sport-études privé.

course

« Le Front National va-t-il soutenir le sport amateur ? »

Les bénéfices considérables des droits de retransmission ou des recettes des matchs des grands championnats devront en partie être redistribués aux clubs amateurs, notamment les plus modestes.

Il faudra pour cela engager une concertation avec les différents partenaires et revenir sur la législation existante.

rugby

Marine Le Pen parle des délocalisations

29 mai 2007

http://www.dailymotion.com/video/1jFPm49eM149Q6SY5

Mots croisés – France 2 – 13/01/2007

Les roues de secours de Michel Vauzelle (Président de la région PACA)

29 mai 2007

Le Parti Communiste Français présente dans la 16ème circonscription Jean-Marc CHARRIER. Il se présente en tant que candidat de la gauche anti-libérale tout comme Laurence DELEUZE candidate du Parti des Travailleurs, transfuge du Parti Socialiste.

Il y a fort à parier qu’ils rejoindront au deuxième tour le Parti Socialiste (Michel VAUZELLE) qui incarne dans ce pays le libéralisme, libertaire de gauche.

Beaucoup d’ex-électeurs communistes votent pour le Front National. Cet électorat a compris l’importance d’une nation forte pour lutter contre la dérégularisation économique, les délocalisations, bref, pour combattre le libéralisme économique prôné par Bruxelles et les Eurocrates.

Le 10 et 17 juin 2007, ouvrez les yeux votez Front National, votez Viviane Ricard.

La gauche alter-mondialiste donc mondialiste a depuis longtemps abandonné le travailleur français, au profit de causes communautaires (mariage homosexuel, régularisation des sans papiers, repentance …) oubliant ainsi ses propres fondamentaux (défense du travailleur français, lutte des classes…).

Leur rôle est désormais réduit à être la roue de secours du PS.

LA PREUVE : Entretien avec Michel Vauzelle, président du conseil régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur, paru dans le quotidien Le Parisien daté du 10 octobre 2003
propos recueillis par Didier Micoine

Ni Blacks, Ni Blancs, Ni Beurs, Français oui !

29 mai 2007

« La liberté consiste à pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui : ainsi, l’exercice des droits naturels de chaque homme n’a de bornes que celles qui assurent aux autres Membres de la Société la jouissance de ces mêmes droits. Ces bornes ne peuvent être déterminées que par la Loi. »

Cet article (4) de la déclaration des droits de l’homme et du citoyen est bafoué quotidiennement dans certains quartiers de nos villes de la 16ème circonscription. Avec l’élection de Nicolas SARKOZY, certains pensent que celava changer. Foutaise ! Sarkozy (ex-ministre du budget et deux fois à l’Intérieur) avait les moyens avec 365 députés UMP (dont Monsieur CHASSAIN faisait partie) de changer cette situation insécuritaire. Depuis 5 ans de gouvernance UMP, le libéralisme sécuritaire c’est plus de dégradations, de voitures brûlées et en contre-partie plus de radars sur les routes, de contrôles routiers dontvous et votre portefeuille sont les cibles. 

Ils se vantent de n’avoir bléssé aucun délinquantpendant les émeutes des banlieues, en oubliant volontairement les policiers blessés en service pendant ces évènements.

Travailler plus et gagner plus ! L’UMP c’est le lundi de Pentecôte et la journée de solidarité, c’est donc travailler plus et gagner moins !

De l’autre côté ou plutôt à côté, vous avez le libéral libertaire Michel Vauzelle, ne vous trompez pas, lui aussi libéral, immigrationniste, lui aussi votre portefeuille l’intéresse, le prélèvement diffère, il préfère l’impôt. Couches moyennes, artisans, PME toujours plus d’impôts, pour financer les communautés à coups de subventions.

Comme des enfants qui jouent avec des nids de fourmis, ils mélangent les fourmis rouges et noires et regardent d’en haut ce qu’il se passe. Et de temps en temps jettent des miettes de pains.

Le Front National a le mérite d’être clair. Son choix c’est la France et les Français. Ni blacks, ni blancs, ni beurs seulement des Français. Le Front est le parti anti-raciste préférant la nation aux races, la patrie aux communautés.

Le racisme anti-Français est en marche depuis déjà quelques années et nous sommes les seuls à le dénoncer, et nous défendons l’article 1er de la déclaration des droits de l’homme et du citoyen : » Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits. Les distinctions sociales ne peuvent être fondées que sur l’utilité commune. »

«  L’article 12 : La garantie des droits de l’Homme et du Citoyen nécessite une force publique : cette force est donc instituée pour l’avantage de tous, et non pour l’utilité particulière de ceux auxquels elle est confiée. » Et là n’oublions pas l’affaire du scooter du fils du ministre SARKOZY maintenant « Gouverneur de France en Europe ».

Le 10 et 17 juin NI VAUZELLE ! NI CHASSAIN ! VOTEZ RICARD ! VOTEZ POUR RELEVER LA FRANCE ! VOTEZ FRONT NATIONAL !

Notre choix pour la France

28 mai 2007

Viviane RICARDViviane Ricard

La question de la France ? Nous touchons à ce qui forme le cœur de nos convictions, à nous membres du Front National. Nous savons bien que les périodes électorales se prêtent mal au débat sur les institutions, sur la défense de l’indépendance nationale. 

On porte alors plus attention aux projets de réforme économique, sociales, sanitaire, sécuritaire, écologique… C’est du moins ce que pensent quelques professionnels de la politique. 

En fait la préoccupation populaire est, en ce domaine, à la mesure de l’amour que nous portons à notre Patrie. Nous parlons ici encore d’expérience. Le Président Le Pen s’en était ouvert au nom des millions de Français qui l’avaient approuvé lorsqu’il leur proposait de sauvegarder une certaine idée de la France. Il parlait au nom de ceux qui savent la chance qu’ils ont d’être Français.

libert.jpg

A tous les autres, notre mission consiste à poursuivre de leur ouvrir les yeux.

Notre raison d’être est de monter que la liberté de nos compatriotes n’aurait pas d’avenir sans la liberté de la puissance de la France. On ne construit rien de solide sans principes et sans stratégie.

Notre choix pour la France est bien connue. Il ne variera jamais.

Nous récusons le pseudo-réalisme de ceux qui plaident l’impuissance de la France.

Nous continuerons notre chemin avec détermination. Au lieu de faire la politique de nos moyens, nous allons chercher à nous donner les moyens de notre politique (cf et dixit par le Président Georges Pompidou)

L’effort va être plus nécessaire et plus douloureux que jamais. Notre Président a évoqué tout ce qui menace notre indépendance : la guerre économique dans laquelle sont déxsormais engagées les nations, devant l’émergences d’autres  puissances : le mondialisme, l’affaiblissement qui conduit inéluctablement à l’écroulement, qui est une menace de plus en plus tangible et qui guette de l’intérieur, toutes les démocraties occidentales.

Ce sont autant de raisons pour maintenir avec intransigeance les principes qui nous ont toujours permis de tenir bon au milieu des tourments.

L’Elysée, présidence de l’UMP

28 mai 2007

Communiqué de presse de Jean-Marie LE PEN

Nicolas Sarkozy participera mardi prochain à un meeting de l’UMP au Havre, annonce la fédération départementale de ce parti. Le président de la République s’implique donc personnellement dans la campagne des législatives, au point de participer à une réunion publique partisane.

Ainsi, contrairement à ce qu’il avait solennellement affirmé, Nicolas Sarkozy n’est pas et ne veut pas être le Président de tous les Français.

Sa démission de la présidence de l’UMP n’était qu’un leurre, comme tout ce qu’il dit ou fait semblant de faire.

Il est crucial que les Français ouvrent rapidement les yeux.

Bel exemple de manipulation médiatique

27 mai 2007

 Spécial Week-end !!!

Vu sur le site de l’écrivain Alain SORAL ! 

 

Comparez le montage de Canal+/Prochoix et la réalité filmée par un indépendant.
Comme il est dit ailleurs : « il serait temps que tout ça se paye dans les urnes ! »

http://www.dailymotion.com/video/4m6ytaTKiLWVYbI9T

Pourquoi le Front National dénonce l’immigration massive et incontrôléé ?

27 mai 2007

Viviane RICARD Viviane Ricard 

Le Front National dénonce principalement l’immigration massive et incontrôlée, parce qu’en parti pragmatique, il réalise que l’immigration est le principal problème qui se pose à la France. Non seulement elle est un problème en soi, parce qu’elle entraîne directement une société communautarisée et multiconflictuelle, et donc la perte de l’unité et de l’identité française, mais aussi parce qu’indirectement, elle met en péril notre système économique et social. Ainsi, des problèmes essentiels comme le chômage, les dettes de la France, ou la faillite de l’Education Nationale, ne pourront être résolus sans résoudre avant le problème de l’immigration. Il y a là un simple réalisme que seuls les politiques lâches et irresponsables de gauche et de droite ne veulent pas voir.

A ses débuts, en 1972, le Front National se contentait d’avertir brièvement nos compatriotes sur le problème de l’immigration, car celle-ci était encore relativement faible. Mais elle a pris aujourd’hui une telle ampleur dans sa dimension et dans ses conséquences, que le Front National en a fait logiquement un thème principal.

Enfin, en parti responsable, il faut bien remarquer que le Front National est le seul à avoir le courage d’affronter les accusations de racisme et de xénophobie dont sont affublés ceux qui critiquent cette politique d’immigration. Cela mène d’ailleurs régulièrement au tribunal, car les lois dites « antiracistes » verrouillent le libre débat démocratique. Si la fausse droite RPR-UMP avait parfois pris des mesures timides contre l’immigration, elle a aujourd’hui fui et renoncé sous la pression de l’idéologie bien-pensante venue de la gauche, à l’instar d’un Nicolas Sarkozy (avec la participation du député Roland CHASSAIN) qui a aboli la « double peine », obligeant la France à garder sur son territoire les criminels et délinquants étrangers.

Jean-Marie Le Pen est venu soutenir Viviane Ricard (16ème circonscription- 13)

26 mai 2007

Le Pen

 Viviane RICARD (2ème à droite) soutenue par JM Le Pen

Vendredi 25 mai 2007,

Jean-Marie L e Pen, Président du Front National est venu présenter les candidats aux élections législatives du 10 et 17 juin, pour les 16 circonscriptions des Bouches-du-Rhône.  Présentation à la presse à 19 heures à l’hôtel SOFITEL de l’aéroport de Marignane.

Ensuite Jean-Marie Le Pen a engagé un dialogue avec les militants, en les encourageant à continuer le combat pour la France.

D’autre part il a fait part des choix stratégiques du Front National pour les législatives et commenté la situation politique de notre pays.

Europe, chômage, travailleurs pauvres, immigration…

Le Président Le Pen s’est ensuite rendu dans un restaurant pour partager avec ses militants des instants festifs.

Pour soutenir le FRONT NATIONAL et son action politique, pour une représentation réelle et démocratique à l’Assemblée Nationale du peuple français, votez dès le 10 juin Viviane Ricard pour la 16ème circonscription des Bouches du Rhone.

 

Le Pen Sofitel 25 mai 2007  lepenmarseille3.jpg

UMPS – Les co-responsables du saccage de l’école

25 mai 2007

Viviane RICARD candidate FN, 16ème circonscription des Bouches du Rhône Viviane RICARD candidate du Front National 16ème circonscription des Bouches du Rhône.

Un de mes soucis majeurs reste l’Education et la Formation. En effet en tant que mère de famille, j’ai comme tout parent le souhait que mes enfants trouvent leur voie et acquièrent l’autonomie grâce à l’Education. L’Education que la famille donne d’abord car je pense que ce sont les parents les premiers éducateurs puis l’éducation que l’école transmet formant l’enfant à la vie de citoyen responsable, donc instruit.

Jules Ferry L'instituteur et sa classe au début du XXème siècle

Jules Ferry / L’instituteur et sa classe

Malheureusement, aujourd’hui, tout le monde s’accorde à dire que ni la famille, ni l’école ne remplissent leur mission. Cette destruction des valeurs de l’Education est particulièrement visibles dans les Bouches-du-Rhône et dans la 16ème circonscription.

En effet, le révélateur le plus probant est le saccage récent du collège René Cassin à Tarascon qui a coûté au contribuable la « modique » somme de 25000 € de réparations. Ce vandalisme a été orchestré par de jeunes adolescents, déjà récidivistes en la matière, impunis par la justice car mineurs. 25000 € n’est que la partie apparente de l’iceberg, dont la presse n’a pas fait étalage craignant d’alerter la population au sujet de l’argent gaspillé par le Conseil Général (les collèges sont gérés financièrement par le Conseil Général).

Chaque année, l’Etat et les collectivités territoriales, donc vous, chers contribuables, offrent des milliers d’Euros aux établissements scolaires publics et aux associations en ZEP (Zone d’Education Prioritaire) s’occupant d’enfants en difficultés scolaires.

Evidemment, idéologiquement, ce choix de donner à ceux qui en ont le moins est tout à fait louable, mais dans la réalité les jeunes qui bénéficient de cette manne financière au travers de structures scolaires ou pseudo-scolaires, sont ceux qui ne respectent pas « le métier d’élève ».

Les projets sous couvert d’intégration, assistent totalement les familles nouvellement arrivées en France puisqu’ils les déresponsabilisent en prenant en charge leurs enfants pendant et en dehors du temps scolaire. Ils confortent ce même public à se considérer comme des victimes du système puisqu’on cherche à tout prix à leur donner des excuses, en leur faisant croire qu’ils n’ont pas les moyens pour réussir leur scolarité. Ce sont par conséquent ceux-là même les plus gâtés par tous ces projets mis en place aux frais du contribuable, et le constat le plus alarmant c’est que les parents véritablement soucieux de l’Education de leurs enfants sont obligés de se tourner vers l’école privé. Etant donné que l’école publique ne s’investit pas dans la réussite de ces élèves là, éduqués tout d’abord par leurs parents et souhaitant suivre simplement leurs cours avec des professeurs qui font de l’enseignement, c’est à dire leur métier, au lieu d’être des éducateurs spécialisés.

Chers parents, vous payez donc l’Ecole Publique en versant les subventions aux multiples associations aidant les jeunes « victimes délinquantes », et enfin l’école privée puisque vous n’avez plus d’autre choix que de protéger votre enfant de l’échec.

Quelle catastrophe !

Viviane RICARD

Cliquez sur le lien ci-dessous pour connaître les propositions du FRONT NATIONAL sur l’EDUCATION et la FORMATION

http://www.frontnational.com/programmeeducation.php

20 février 1981 : Georges Marchais réclame « l’arrêt de l’immigration »

25 mai 2007

 Une vidéo surprenante ! 

cliquez sur ce lien pour visionner la vidéo

 20/02/1981

En 1981, Georges Marchais réclame « l’arrêt de l’immigration » et dénonce « le risque de ghettos dans les communes ouvrières ». Il demande aussi plus de sévérité contre la drogue et la délinquance. Violemment attaqué par le PS et l’extrême-gauche, Marchais riposte : « Quelle idée lamentable se font ces gens-là des travailleurs : Bornés, incultes, racistes, alcooliques, brutaux, voilà comment seraient les ouvriers et les ouvrières! De telles attaques ne déshonorent que leurs auteurs et ne méritent que le mépris ».

Jean-Marc CHARRIER candidat du PCF, réclame la régularisation massive des immigrés clandestins en 2007.

Pas étonnant que l’électorat communiste soit parti au FRONT NATIONAL !

Pour lire la vidéo, cliquez sur le lien ci-dessous :
http://www.ina.fr/archivespourtous/pop.php?id=34b12130159ed000db56f69e4d87cf2c

1...486487488489490