• Accueil
  • > Tribunes et communiqués

Archive de la catégorie ‘Tribunes et communiqués’

Le Front National en marche !

Jeudi 30 juin 2016

Hier soir se déroulait à Tarascon, la dernière réunion du Front National de la seizième circonscription des Bouches du Rhône avant les vacances d’été.

Nous en avons profité pour faire un tour de l’actualité politique locale, régionale, nationale et internationale.

Valérie Laupies conseillère régionale était accompagnée pour animer cette réunion de notre ami gardois Jean-Marie Moulin, premier adjoint de Saint-Bonnet du Gard et de Frédéric Laupies secrétaire FN de la circonscription.

Le prochain rendez-vous : dimanche 3 juillet à Moulès pour le grand banquet patriotique en présence de Gilbert Collard, député du Gard.

réunion 16ème
Album : réunion 16ème

30 images
Voir l'album

Marine Le Pen : Après le Brexit, le printemps des peuples est inévitable !

Jeudi 30 juin 2016

DSC_0124

Interview du New York Times

PARIS — S’il est bien une chose qui chatouille l’orgueil d’un Français, c’est qu’un Anglais vienne lui voler la vedette. Mais devant la valeur du courage, même le Français le plus fier ne peut que s’incliner : il ne lui reste qu’à tirer son chapeau. Et c’est bel et bien un acte de courage que la décision que vient de prendre le peuple britannique, le courage de ceux qui assument leur liberté.

Le Brexit l’a emporté, déjouant tous les pronostics. Le Royaume-Uni a décidé de larguer les amarres de l’Union européenne et de reprendre son indépendance parmi les nations du monde. On disait que l’élection se jouerait sur le seul terrain économique, et pourtant les Britanniques ont compris le véritable enjeu du référendum avec plus de perspicacité qu’on veut bien l’admettre.

Ils ont compris que derrière le cours de la livre sterling et derrière les débats d’experts financiers, une seule vraie question était posée, à la fois simple et fondamentale : voulons-nous laisser un pouvoir non démocratique régenter nos vies ou préférons-nous reprendre notre destin en main ? Le Brexit est avant tout une question politique. C’est le choix libre d’un peuple décidant de se gouverner par lui-même. Même mise en valeur par toute la propagande du monde, une cage n’en reste pas moins une cage, et elle est insupportable à l’homme épris de liberté.
Lire la suite sur le site du New York Times

Brexit – Conférence de presse de Marine Le Pen

Samedi 25 juin 2016
Image de prévisualisation YouTube

Marion Maréchal-Le Pen sur France Info

Vendredi 17 juin 2016
http://www.dailymotion.com/video/x4gzrsv

Réaction de Marine Le Pen au massacre d’Orlando

Lundi 13 juin 2016

france paisée

Après les événements tragiques d’Orlando, j’exprime ma profonde émotion et toute ma solidarité aux familles et proches des très nombreuses victimes de ce carnage. J’assure le peuple américain de ma compassion et de mon amitié.

Une nouvelle fois, le terrorisme a tué. Cette fois, les personnes visées l’ont été car homosexuelles, alors qu’on sait à quel point l’homosexualité est attaquée dans les pays qui vivent sous le joug islamiste.

Nous devons combattre de toutes nos forces cette obscure barbarie. Nous serons évidemment attentifs à la suite de l’enquête sur l’infirmation ou la confirmation d’un lien avec l’Etat islamique.

Stéphane Ravier interpelle Manuel Valls sur l’interdiction de l’UOIF

Mercredi 8 juin 2016

Lors de la séance de questions au gouvernement du Sénat, Stéphane Ravier a demandé à Manuel Valls si son gouvernement était disposé à combattre l’islamisme radical en interdisant notamment l’UOIF ! (26/05/16)

Image de prévisualisation YouTube

Loi El Khomri : la soumission à Bruxelles

Mercredi 8 juin 2016
Image de prévisualisation YouTube

Mobilisation sociale à la SNCF : l’ombre de Bruxelles

Mercredi 8 juin 2016

grevesncf.jpg

Communiqué de Presse de Marine Le Pen, Présidente du Front National

La mobilisation sociale qui touche la SCNF depuis plusieurs semaines n’a pas pour seul objet l’illégitime et inutile loi El Khomri, elle porte également sur la nouvelle organisation du travail qui doit prévaloir dans la perspective de l’ouverture du rail à la concurrence, laquelle concernera les lignes TGV en 2020, puis les lignes TER et Intercités en 2023.

Cette libéralisation forcée, jamais réellement consentie par les Français, résulte d’une politique européenne appliquée docilement par tous les gouvernements successifs depuis des années. Sous prétexte de libre-concurrence, on a donc minutieusement désorganisé et démembré le service public français du rail. Cela a commencé en 1997 par la séparation de Réseau Ferré de France et de la SNCF, pour aboutir l’année dernière à la division de la SNCF en trois entités distinctes et l’organisation de l’ouverture progressive à la concurrence des différents services, hier le fret, demain le trafic passager.

Comme pour d’autres secteurs libéralisés, tels que l’énergie ou les transports, les conséquences pour le rail français sont connues d’avance et pour la plupart déjà éprouvées : hausse des tarifs, baisse de la sécurité et rupture du service public (ainsi qu’on le voit avec la fermeture des axes les moins rentables, principalement dans la ruralité).

C’est donc bien l’esprit même du service public qui achève de mourir et il va bien falloir que les Français s’interrogent sur les origines de cette politique contraire à nos intérêts nationaux, pour qu’ils en demandent des comptes.

Le Front National, inquiet du service public et de l’ensemble de nos territoires, abrogera les textes réglementaires issus des directives européennes de libéralisation. Il rétablira un véritable service public du rail en France, certes compétitif mais où la rentabilité ne sera pas le seul critère, au nom de l’égalité entre les territoires.

Gilbert Collard sur I>Télé

Jeudi 2 juin 2016
http://www.dailymotion.com/video/x4dq2x5

Il faut sauver nos paysans !

Jeudi 2 juin 2016

LOISEAU

Philippe Loiseau (FN) sur le marché du MIN à Châteaurenard (13)

Communiqué de Presse de Philippe Loiseau, Député français au Parlement européen, Membre de la Commission agriculture et développement rural

Alors que les réunions se succèdent au Parlement européen pour « discuter » de la crise agricole qui touche gravement l’agriculture française, nos agriculteurs crient toujours leur désespoir.

Le commissaire Hogan estimait il n’y a pas si longtemps que les agriculteurs français n’avaient pas à se plaindre… Il serait bon qu’il ne se contente pas d’en juger depuis les bureaux du Parlement européen et qu’il aille à la rencontre de nos producteurs. Il pourrait ainsi expliquer, notamment à ces éleveurs laitiers du Loiret qui estiment qu’ils sont en train « de crever », pourquoi il a décidé de supprimer les quotas laitiers… Le ministre de l’agriculture de l’époque M. Lemaire n’ayant montré aucune résistance. Il est vrai qu’ils ont en commun la volonté d’imposer les lois du libre-échange, tant et si bien que l’UMP a scandaleusement voté au Parlement Européen pour l’ouverture de négociations de libre-échange avec l’Australie et la Nouvelle-Zélande, deux pays dont les éleveurs ont des coûts de production 30% plus bas que nos éleveurs. Les dirigeants de l’UMP font semblant de défendre les agriculteurs quand ils déambulent dans le salon de l’agriculture, tout en votant la veille des lois contre ces mêmes agriculteurs à Bruxelles. Cette façon de faire de la politique les déshonore.

Les résultats du démantèlement des quotas ne se sont pas fait attendre : concentration et disparition des exploitations (70 perdues en cinq dans le Loiret), diminution du nombre de producteurs, baisse des prix (de 30 à 27 centimes le litre depuis le début de l’année), endettement et bientôt faillite (perte pour l’exploitation de 5000 à 6000 euros par mois).

Avec mon collègue Edouard Ferrand, je me suis opposé à la fin des quotas et comme mes collègues agriculteurs je demande la mise en place d’un système de régulation. Plus généralement, alors qu’il ne fait plus aucun doute que la politique de l’Union Européenne détruit notre agriculture, il devient urgent de sortir de cette PAC. Il en va de la survie de notre agriculture. Nous devons retrouver notre souveraineté alimentaire en instaurant une Politique Agricole Française qui garantira les prix et protègera nos producteurs de la concurrence déloyale instaurée par l’Union européenne.

Commémoration du centenaire de la bataille de Verdun : Hollande a dépassé les limites de l’indécence

Lundi 30 mai 2016

Communiqué de presse du Front National

La cérémonie du centenaire de la bataille de Verdun présidée par M. Hollande et Mme Merkel aura été une véritable insulte à la mémoire de nos Poilus tombés sur le champ de bataille. Alors que nos compatriotes attendaient un hommage solennel pour se recueillir et se souvenir du sacrifice de nos 163 000 soldats morts pour la France, ils ont assisté à des scènes aussi grotesques que profondément indignes et indécentes, comme en témoigne le piétinement des tombes au son des tam-tams…

Manifestement, l’annulation du concert du rappeur « Black M » n’aura donc en rien découragé la caste socialiste dans sa volonté de s’attaquer et d’humilier notre mémoire nationale. À travers cette honteuse « cérémonie d’hommage », comment ne pas voir en effet un véritable mépris à l’égard de ceux qui ont fait le sacrifice de leur vie pour la grandeur et la gloire de notre nation ?

François Hollande, président qui n’a plus aucune légitimité populaire, a dépassé les bornes de l’ignominie en cautionnant pareil affront. Les Français méritent mieux que des dirigeants rêvant d’un village mondial, et qui font la démonstration au quotidien de leur profonde aversion pour la nation française qu’ils sont censés représenter, incarner et défendre.
Il est temps que cessent ces humiliations répétées à l’encontre de notre pays.

Marine Le Pen à RT France : «Il n’y aura plus d’Union européenne si la France en sort»

Mercredi 25 mai 2016
Image de prévisualisation YouTube

Le blog du Front National arlésien : Arles Bleu Marine

Vendredi 20 mai 2016

arles

« Le voile de la discorde »

Jeudi 19 mai 2016

Téléchargez l’émission en cliquant sur le visuel :

visuel voile de la discorde

Le Front National soutient les policiers !

Mercredi 18 mai 2016

Policiers manifestation Nîmes

Communiqué de Presse de Marine Le Pen, Présidente du Front National

Le Front National apporte son soutien le plus total aux policiers manifestant aujourd’hui place de la République à Paris et dans toute la France.

Nos forces de l’ordre exercent avec courage des missions de plus en plus difficiles dans des conditions matérielles déplorables. Elles doivent faire face en première ligne au terrorisme et à l’explosion de la criminalité qui frappent notre pays. Récemment prise pour cible par une campagne de dénigrement absolument honteuse et irresponsable orchestrée par le syndicat Info’com de la CGT, notre police a tout au contraire besoin de se sentir portée par le soutien de la population et de l’ensemble des acteurs publics dans cette période de désordre généralisé.

Depuis 2004, rappelons que 112 policiers ont été tués en service et 123 782 blessés en mission. Entre 2004 et 2014, 478 policiers se sont par ailleurs donnés volontairement la mort. Autant de tragédies qui témoignent de l’épuisement, du désœuvrement et de l’écœurement que connaissent nos policiers. Que l’on pense aux 12 500 suppressions de postes dans les forces de l’ordre opérées sous Nicolas Sarkozy ou aux funestes lois Dati puis Taubira, les gouvernements successifs portent une terrible responsabilité dans cette situation. Rempart face à l’ensauvagement de la société, la police ne doit plus voir son action entravée par un manque de moyens ou par le laxisme judiciaire.

En finir avec l’impunité dont bénéficient de trop nombreux délinquants pour appliquer la tolérance zéro, renforcer les effectifs et moyens de nos forces de l’ordre, mettre en place la présomption de légitime défense pour les policiers ; tel est le projet du Front National pour soutenir notre police et, à travers elle, restaurer l’autorité de la République.

1...34567...105