• Accueil
  • > Tribunes et communiqués

Archive de la catégorie ‘Tribunes et communiqués’

Lettre de Bruno Gollnisch adressée au président Nicolas Sarkozy concernant les « incidents » de Grenoble !!!

Vendredi 30 juillet 2010

1164.jpg

Monsieur le Président de la République, 

Nous avons l’honneur, à la suite des très graves événements qui justifient votre présence aujourd’hui à Grenoble, de vous présenter une requête urgente. 

Depuis début avril à Grenoble, autrefois cité paisible, les agressions physiques aux personnes ont augmenté en nombre, en violence, en sauvagerie haineuse. Une véritable barbarie s’est acharnée sur des victimes à terre, subissant coups de pied, coups de couteau, coups de tesson de bouteille au visage… 

On déplore trois assassinats, des braquages, des vols, deux séquestrations, un viol, des incendies de voitures par dizaines… 

C’est une escalade dans l’horreur ; un terrorisme de proximité, asséné au quotidien. N’importe qui peut tomber sous ces coups, comme ce jeune homme de 23 ans poignardé sur la place centrale de Grenoble parce qu’il ne pouvait donner une cigarette réclamée par une bande de malfrats. Il sera sauvé par une intervention chirurgicale de six heures, mais restera avec des séquelles. Ou encore ce paisible septuagénaire rentrant d’une partie de pétanque, poignardé par deux encapuchonnés qui tentaient de lui extorquer son porte-monnaie. 

Vendredi 16 juillet au matin, après une attaque à main armée au casino d’Uriage, des malfrats ont tiré sur des policiers et l’un d’eux, multi-récidiviste, est mort dans la fusillade à Villeneuve de Grenoble. Des bandes ont alors attaqué un tramway, puis caillassé les forces de l’ordre, proféré injures, menaces de mort, « fait du tir à tuer les policiers »  comme l’a défini la Directrice Départementale de la sécurité publique, avec arme de poing et fusil. Des incendies de voitures par dizaines, des pillages et incendies de commerces ont mobilisé d’importantes forces de police, CRS , GIPN Raid, hélicoptère… 

On découvre une cache d’armes de guerre. On découvre que les policiers de la  Brigade anti-criminalité sont fichés, menacés, et que des « contrats » existent sur leur tête. Du coup, leur hiérarchie les prie de se mettre au vert.   

Où cela va-t-il s’arrêter ? On appelle des renforts. Mais, si les renforts sont menacés, qui les protègera ? Les parachutistes ? Les blindés ?

(suite…)

Devant l’accélération de l’insécurité en France… nos gouvernants semblent tétanisés, et autant hébétés qu’une poule qui a couvé des œufs de canard !

Jeudi 29 juillet 2010

roger_holeindre_2Communiqué de Roger Holeindre, premier vice-président du Front national, président du Cercle National des Combattants

Devant l’accélération de l’insécurité en France… nos gouvernants semblent tétanisés, et autant hébétés qu’une poule qui a couvé des œufs de canard !

Pendant des décennies, la gauche a fait en sorte que les voyous et les criminels soient perçus comme des victimes de la société. Cette dernière, en l’occurrence, à bon dos ! Une partie des élus de l’UMP a fait de même… accusant le Front national de « surfer sur les malheurs de la France ». Tout pourtant est simple… pour ne pas dire simpliste…

Les médias ne se sentent responsables de rien ! Leur dénigrement systématique de notre pays ne suscite en eux aucun sentiment de culpabilité… de même que l’humour au second degré des radios, pris pour argent comptant par les ignares anti-français, ne les interpelle, comme on dit aujourd’hui.

Quant au million de fonctionnaires de l’éducation dite « nationale », ils ne se sentent en rien concernés, et il ne leur vient jamais à l’idée que leur sentiment antinational, qui est la base de leur enseignement, fait des enfants dont ils ont la charge des apatrides.

Nos banlieues sont devenues ingouvernables parce que depuis 1968… « il est interdit d’interdire », et que même, il y a encore peu de temps, certains préfets ne voyaient pas d’un mauvais œil l’économie souterraine qui assurait des rentrées financières, et garantissait même parfois le calme dans certains quartiers. Calme nécessaire aux trafiquants !

Aujourd’hui, les différents trafics, drogues de toutes sortes, armes, y compris de guerre, vente de faux papiers, convoyages de clandestins, prostitution planétaire, tout cela a pris une telle ampleur, et les sommes qui en découlent sont tellement vertigineuses que l’on pourrait se croire en Amérique du Sud, où les « narcos » font la loi !

Faudra-t-il donc répéter ad vitam aeternam que le trafic de drogue, aujourd’hui, porte sur des centaines de tonnes ?

Les « nouvelles mœurs » prônées par tous les médias, le relâchement qui s’ensuit, la glorification de l’homosexualité et de toutes les déviances, tuent la nation et la famille… hier pilier d’une France chrétienne, et renforce le mépris des musulmans, même des moins fanatiques.

A cela s’ajoute bien sûr, sur toutes nos radios, le dénigrement perpétuel de la France et l’humour « bien français », au second degré… que tous les antifrançais prennent pour argent comptant.

L’ensemble de ces dysfonctionnements est couronné par un laxisme judiciaire, voulu et entretenu par des syndicats de gauche, à commencer par le syndicat de la Magistrature !

Il existe aujourd’hui parmi la jeunesse de nos villes des gens, nés chez nous, vivant des acquis sociaux de chez nous… qui ne veulent absolument pas s’assimiler et qui nous haïssent. Il en est de même parmi les gens, dit « du voyage », avec l’arrivée massive et continue d’originaires d’Europe centrale qui, vivant depuis des siècles dans ces pays, n’ont jamais réussi à en devenir citoyens !

La guérilla urbaine actuelle, le saccage de locaux administratifs ou militaires, l’incendie continu de centaines de véhicules… vont-ils permettre enfin à nos dirigeants de comprendre… qu’il est déjà bien tard !

L’assassinat de Mohamed, jeune assimilé, travailleur sérieux et honnête, sur l’autoroute A13, pour une banale affaire de constat d’accrochage, démontre que le seul mobile de ce crime est… la « haine » !

« Fais donc pas ton Français ! » lui ont dit ses agresseurs avant de le tuer ! Oui messieurs… La haine de la France et des Français !

Voila le résultat de votre incapacité à gouverner… Cela s’appelle de l’abandon de peuple en danger !

Dans le même temps, le journal de monsieur Jean-François Kahn fait placarder sur les kiosques des affiches annonçant un numéro spécial de Marianne, pour le 24 juillet 2010, dont voici le texte :

« Fascisme… Antisémitisme… National populisme… de Maurras à Le Pen… l’extrême droite… Une politique de la haine ! »

A quoi donc jouent ces gens là ?

Mascarade sécuritaire à l’Elysée : Sarkozy aboie, la caravane passe

Mercredi 28 juillet 2010

Marine Le PenCommuniqué de presse de Marine Le Pen, vice-présidente exécutive du Front National

La réunion consacrée aux nomades à l’Élysée est l’occasion pour un Président de la République en grande difficulté de gonfler les biceps devant les caméras, espérant faire croire aux Français qu’il agit. En réalité, comme d’habitude depuis huit années que Nicolas Sarkozy est en charge de la sécurité, il n’y aura que discours, vagues déclarations d’intention et détermination feinte. Comme sur tous les sujets, aucune action concrète ne suivra et la situation continuera de se dégrader, dans nos villes et nos villages où des centaines de camps illicites perturbent gravement la vie de nos concitoyens. La technique de communication sarkozyste est maintenant bien connue et elle trouve dans la gauche et les associations bobos des complices bien commodes. Les cris d’orfraie de ces « idiots utiles » permettent au gouvernement de faire croire à l’opinion qu’il est sur une ligne dure. Que ces professionnels de l’indignation se rassurent : le gouvernement ne fera strictement rien.

Le problème mérite pourtant mieux que de l’affichage et de l’embobinage. Les Français sont à juste titre exaspérés par la multiplication des camps de nomades et les comportements inadmissibles d’une partie de ces populations : dégradation de l’environnement, vols, détournements de biens publics, agressions et meurtres parfois. Les Roms posent tout particulièrement un problème,venus massivement chez nous depuis l’élargissement de l’Union Européenne à la Roumanie et la Bulgarie, voulue et mise en place par le gouvernement actuel et ses prédécesseurs de gauche et de droite. Les camps de Roms ne se sont pas faits en un jour : face à ces populations, le laxisme prévaut. Les autorités sont comme paralysées et laissent la situation chaque jour empirer, avec la complicité de nombreuses communes PS et UMP. Dans ce contexte, les événements dramatiques de Saint-Aignan ont vocation à se multiplier.

Marine Le Pen, vice-présidente du Front National, demande à Nicolas Sarkozy de cesser l’esbroufe médiatique et d’engager enfin une action de restauration de l’ordre public sur l’ensemble du territoire national. Les camps illicites doivent être démontés, les populations nomades en situation illégale renvoyées chez elles, sans pécule et avec l’assurance qu’elles ne reviendront pas, contrairement à ce qui se passe aujourd’hui. Partout, il faut s’assurer que l’ordre est respecté, et le moindre écart doit être puni.

Pour cela, il est nécessaire de cesser de réduire nos forces de police et de gendarmerie de 3.000 effectifs chaque année.

Échec, rodomontade, capitulation, impéritie

Mardi 27 juillet 2010

jean-marie_le_pen_11Communiqué de presse de Jean-Marie Le Pen, président du Front National

Échec, rodomontade, capitulation, impéritie, tels sont les mots d’ordre d’un pouvoir impuissant à défendre les Français, tandis que continue d’entrer le torrent de l’invasion migratoire.

Échec : de l’opération militaire au Sahel avec l’insulte suprême que constitue pour la France l’assassinat d’un vieillard innocent mais Français.

Rodomontade : ordinaire du Président qui « déclare la guerre au crime » et menace de représailles Al Quaïda, sur un territoire grand comme la France alors que nous ne sommes pas capables d’assurer la sécurité dans nos banlieues.

Capitulation : quand, sous la menace d’un « contrat » sur la tête des policiers de Grenoble, on évacue le terrain, les fonctionnaires et leurs familles.

Impéritie : quand on ferme des prisons vétustes tolérées depuis des décennies et que l’on se propose de construire 5.000 places de prison, alors qu’il en manque au moins 100.000.

Tout cela ne finira pas par des chansons, hélas !

____________

Jean-Marie LE PEN, Président du Front National,

sera l’invité de Thierry Guerrier, mercredi 28 juillet à 8h15 sur Europe 1.

Wikileaks : le gouvernement doit s’expliquer

Mardi 27 juillet 2010

 marinelepen151.jpg

Communiqué de Presse de Marine LE PEN, Vice-présidente exécutive du Front National :

Les révélations « Wikileaks » qui mettraient en lumière la responsabilité du service officiel pakistanais Isi, dans la mort de soldats français ou l’enlèvement de nos ressortissants, ne peuvent être laissées sans réaction.

Marine Le Pen, Vice-Présidente du Front National, demande que le Ministre de la Défense s’explique immédiatement et complètement sur ces faits.

Il est déjà scandaleux que le gouvernement envoie nos soldats dans une guerre qui n’est pas la nôtre ; mais les envoyer se battre en sachant qu’ils seront trahis sur le terrain par nos propres alliés, subventionnés par milliards par les Etats-Unis, relèverait non plus seulement d’une lamentable incompétence mais d’une soumission criminelle.

Le communisme condamné au Cambodge : et en France ?

Mardi 27 juillet 2010

bruno_gollnisch_7Communiqué de Bruno Gollnisch, député européen, conseiller régional

Un tribunal spécial parrainé par les Nations Unies a condamné à 35 ans de prison ferme l’ancien khmer rouge et chef de la prison communiste de Tuol Sleng, « Douch ». Il a été jugé coupable de meurtre, viol, torture, actes inhumains et crimes contre l’humanité.

Or, le nombre de victimes du communisme s’élève au Cambodge à 1,7 millions de morts et dans le monde à presque 100 millions de morts. Partout où cette idéologie a été mise en pratique depuis 1917, elle n’a produit que terreur, pauvreté, famine et décadence.

Néanmoins, le système politique français ne semble toujours pas prêt à prendre ses distances avec le communisme : le Parti communiste français n’est non seulement pas interdit mais continue à se référer aux symboles et doctrines du communisme ; le Parti socialiste et les Verts font alliance avec les communistes dans les collectivités locales et régionales. De plus, de nombreuses collectivités dirigées par la gauche collaborent toujours avec les régimes communistes en Asie. Pire encore, la loi liberticide dite « Gayssot », toujours en vigueur en France, empêche les historiens de mettre la lumière sur certains crimes du communisme, allié de l’Allemagne nationale-socialiste au début de la guerre.

A quand en France la condamnation de cette idéologie totalitaire, et la « repentance » de ceux qui en ont été les vecteurs ?

Michel Vauzelle dépasse les bornes de la malhonnêteté intellectuelle !

Mardi 27 juillet 2010

david_rachline_2Communiqué de presse de David Rachline,
Conseiller municipal de Fréjus, Conseiller régional de PACA,
Coordinateur national du FNJ

Michel Vauzelle, à l’occasion de son élection en tant que Président des « Régions du Monde », a encore repoussé, par une fanfare de déclarations, les limites de la malhonnêteté intellectuelle.

Les pitreries des élus sociaux-démocrates sont sans fins.

Il a déclaré notamment vouloir lutter d’avantage contre les inégalités sociales, alors qu’il est à l’origine de la ruine de notre institution régionale et des augmentations d’impôts tous azimuts frappant comme toujours les plus faibles de nos compatriotes provençaux.

Le pire résidant encore dans les propos suivants : « les régions sont l’échelon le plus pertinent pour défendre les identités culturelles dans un monde globalisé ». Pitoyable !

Vauzelle trompe une nouvelle fois son monde. Il est le tenant du mondialisme local ayant déclaré lui-même qu’il était fier d’être le Président « d’une grande région musulmane ». Fort de cette déclaration et fort de son soutien continu aux immigrés clandestins et à l’immigration-invasion, Michel Vauzelle se fait définitivement traître : traître aux identités, traître aux traditions, traître à son peuple !

Nations Presse Info

Demain la guerre civile !

Samedi 24 juillet 2010

Roger Holeindre

Roger Holeindre

Par Roger Holeindre, président du CNC et premier vice-président du FN

Dès le début de cet article, je tiens à faire remarquer à mes lecteurs qu’en ce qui concerne le titre, je n’ai pas mis un point d’interrogation.

J’ai toujours prié pour que notre pays ne connaisse pas de troubles internes graves… Aujourd’hui, je pense que les crétins sans foi qui nous gouvernent, ou qui essaient de nous gouverner, nous emmènent vers un désastre sanglant !

Tout a été fait ces dernières décennies pour que les forces de l’ordre aient… petit à petit… les mains liées. Les voyous ont toujours raison et la police, quoi qu’elle dise, quoi qu’elle fasse… TOUJOURS TORT !

Un état d’esprit nauséeux a été mis en place et les « anars » de tous les médias s’en donnent à cœur joie. Il est vrai que M. Sarkozy a généreusement distribué des bâtons pour se faire battre. Avec ses airs de petit loubard de banlieue, ses éternelles promesses… la main sur le cœur… n’ont pas, non plus, arrangé les choses.

Mais cet homme est le Président de notre République et la façon dont il est caricaturé, ridiculisé, chaque jour par l’ensemble des médias, fait qu’il a perdu toute crédibilité.

(suite…)

1...100101102103104