Archive de la catégorie ‘Résistance’

Afrique / Japon

Lundi 25 juin 2007

 Frédéric Mitterrand « politiquement incorrect ».

http://www.dailymotion.com/video/3OgF5ex690fTMgFlw

Les Bouches-du-Rhône et l’insécurité, médailles d’or, d’argent et de bronze

Dimanche 24 juin 2007

 Source : LA PROVENCE

Atteintes aux biens
En 2006, les services de police et de gendarmerie ont enregistré 2 525 727 atteintes aux biens, ce qui représente 69,1% de la délinquance et de la criminalité. Les Bouches-du-Rhône se placent en troisième position des départements français (1 905 829 faits) avec un taux de 69,9 atteintes aux biens pour mille habitants. Le département est devancé par Paris et la Seine-Saint- Denis mais il est talonné par les Alpes-Maritimes. Le Vaucluse décroche le dixième rang avec 529077 atteintes aux biens et un taux de 50,6 pour mille.

Vols
Les 2 033 118 vols enregistrés l’an dernier représentent l’immense majorité (80%) des atteintes aux biens. Le Sud de la France est le principal espace à risques du pays. Au palmarès, les Bouches-du-Rhône occupent le deuxième rang, avec un taux de 59,6 vols pour mille habitants. Comme tous les départements du couloir rhodanien, le Vaucluse est exposé (42,9 vols pour mille habitants). À l’opposé, les Alpes-de-Haute-Provence, avec un taux de 24,8 pour mille enregistrent un chiffre supérieur à ce que laisserait supposer la faible importance de leur population.

Vols d’automobiles
11693 automobiles ont été dérobées dans les Bouches- du-Rhône, ce qui les place au premier rang avec un taux de vol pour 1000 véhicules de 11,7, coiffant au poteau la Seine-Saint-Denis (11,5) et le Vaucluse (11,3), particulièrement touché par cette forme de délinquance. Ce « record » des Bouches-du-Rhône tient au cumul des mobiles de ce type de délit: le motif « commercial » dans un but de trafic, le motif utilitaire pour se déplacer le samedi soir ou commettre un autre crime ou délit et le motif de jeu, d’initiation ou de recherche de statut. Seule éclaircie au tableau, le nombre des vols de voitures connaît depuis 2001 une baisse régulière, due, notamment, aux systèmes de protection nouveaux qu’imposent les compagnies d’assurance. Lorsque la protection du bien est mieux assurée, il devient moins convoité.

Vols violents
Dans un contexte de hausse globale des actes violents contre les personnes, 121 694 agressions en vue de s’approprier un bien ont été commises en 2006 dans le pays. Elles sont localisées dans la région parisienne mais également dans les Bouches-du-Rhône — 3e département touché par cette forme de délinquance avec un taux de 5,4 pour mille habitants — et dans les Alpes-Maritimes (4,1 pour mille). La fréquence des vols violents dans les Bouches- du-Rhône est cinq fois supérieure à la moyenne nationale (1,1 pour mille).

Cambriolages
On en a dénombré 177 827 l’an dernier en France. Là encore, le Sud caracole en tête: les Alpes-Maritimes (11,8 pour mille résidences), les Bouches-du-Rhône (8,9). Le Var (7,7) est sixième.

Dégradations
Ce phénomène affecte le Nord, épargnant notre région même si les Bouches- du-Rhône dépassent le taux de 10 dégradations pour mille habitants.

La soeur de Sohane Benziane …

Samedi 23 juin 2007

Le 4 octobre 2002, Sohane Benziane, une jeune fille de dix-sept ans, était brûlée vive par un jeune caïd, dans un local à poubelles d’une cité de Vitry-sur-Seine. Kahina Benziane, soeur de Sohane, sur Fadela Amara de « Ni Putes Ni Soumises » (TLMEP 15-4-06)

Fadela Amara est la présidente de l’association Ni putes Ni soumises. Elle est aussi, depuis le 19 juin 2007, secrétaire d’État chargée de la politique de la Ville dans le gouvernement Fillon 2.

http://www.dailymotion.com/video/75GP0n4kdhIGj4p5K

Jean-Marie Le Pen à l’Elysée

Samedi 23 juin 2007

http://www.dailymotion.com/video/2KCyIj70ptrUugxYk

20/06/2007

Sommet européen des 21 et 22 juin 2007 / Constitution européenne : manoeuvre frauduleuse

Vendredi 22 juin 2007

Communiqué de presse de Bruno Gollnisch

Une des principales décisions du Conseil européen sera de convoquer une conférence intergouvernementale (CIG), et de définir le mandat de négociation de celle-ci, pour élaborer un nouveau traité européen.

Le projet de mandat de négociation de la CIG, tel qu’il circule depuis hier sous embargo, n’est pas un mandat, c’est une dictée ! Il n’y a rien à négocier : le document explique précisément sous quelle forme et à quel endroit des traités actuels introduire un à un les articles de la défunte Constitution européenne. Il préconise d’évacuer les mots qui pourraient attirer l’attention de l’opinion (Constitution, loi européenne, ministre des affaires étrangères, etc…), sans toutefois rien changer à leur substance. Dans ce pur exercice de réécriture, la Charte des Droits fondamentaux ne ferait plus l’objet que d’une référence, et deviendrait par là-même contraignante. Seul champ d’improvisation laissé aux gouvernements : la dénomination du Ministre européen des Affaires étrangères, pour l’instant appelé « [XXX]« .

En bref, on repasse les plats à l’identique. Toute la Constitution européenne telle que rejetée massivement par les peuples français et néerlandais, est là : la présidence fixe, qui privera les Etats membres de l’accès à la directions de l’Union, les institutions, les procédures de décision à la majorité, qui nous auraient entraîné dans la guerre en Irak si elles avaient existé, la personnalité juridique internationale de l’Union, ainsi promue au rang de Super-Etat, les clauses « passerelles » et de révision simplifiée des traités, et les politiques que le candidat Sarkozy avait évacué de son propre projet de mini-traité.

Le Président de la République peut d’ailleurs mesurer à l’aune de ce document la portée de son influence en Europe. A moins que son « mini-traité » n’ait été qu’un tour de passe-passe et qu’il s’apprête à faire ce qu’il recommande à la Pologne : ne rien toucher, ne rien bloquer.

Ne serait-ce que pour sa crédibilité personnelle, M. Sarkozy a le devoir d’opposer son veto à ce mandat. Dans le cas contraire, les Français seraient en droit de se considérer comme abusés.

125 millions d’immigrés à accueillir

Vendredi 22 juin 2007

Dominique Reynié  : - La banque mondiale nous annonce qu’il faudras accépter 80 millions d’immigrés en 2050 en Europe – au minimum – , l’ONU dit 125 millions.

Dominique Reynié :P olitologue, professeur à Sciences-Po Paris et chercheur au Centre d’études de la vie politique française, Dominique Reynié est directeur de l’Observatoire interrégional du politique, dont la vocation est de faire des enquêtes d’opinion au niveau régional, y compris européenExtrait de l’émission C dans l’air du 2 avril 2007 intitulé « la bataille du drapeau »

http://www.dailymotion.com/video/7AvPPW9DxPPGWbn30

 Le seul homme politique à parler ouvertement de l’immigration ?  Image de prévisualisation YouTube

Salin-de-Giraud au lendemain des élections

Vendredi 22 juin 2007

 Extrait de l’article paru dans la  « laprovence.com », par Silvie Ariès le 21 juin 2007

La colère est montée d’un coup. Comme une soupape qui pète. Mardi, vers 15 h, une cinquantaine d’employés de la Compagnie des Salins-du-Midi ont fait irruption au musée du sel. Ils ont tagué le bâtiment de slogans à la mesure de leur rage « Mort d’un village (..) Rendez-nous les clefs (..)« . Et puis forcément, il y a eu de la casse, même si les représentants syndicaux présents ont évité que l’on ne s’en prenne au responsable du musée, quitte pour la peur.Sur place, les gendarmes ont constaté les dégâts: beaucoup de vitrines brisées, des objets en sel jetés par terre, des photographies anciennes abîmées. Un bilan va être réalisé puisque, on s’en doute, une plainte a été déposée par la direction. Ce énième épisode d’un conflit qui dure depuis plusieurs mois, autour du départ annoncé de 72 salariés du site (il en compte 123), met tout le monde mal à l’aise. Y compris à Salin, où certains « regrettent cette attaque au musée du sel, symbole de leur activité« . 
 

Cliquez ici pour lire la suite

Les délocalisations : ce n’est pas une fatalité !

Vendredi 22 juin 2007

http://www.dailymotion.com/video/4mZJdmqpGSuoy2JBN

Thibaut de la Tocnaye

20 février 1981 : Georges Marchais réclame « l’arrêt de l’immigration »

Vendredi 25 mai 2007

 Une vidéo surprenante ! 

cliquez sur ce lien pour visionner la vidéo

 20/02/1981

En 1981, Georges Marchais réclame « l’arrêt de l’immigration » et dénonce « le risque de ghettos dans les communes ouvrières ». Il demande aussi plus de sévérité contre la drogue et la délinquance. Violemment attaqué par le PS et l’extrême-gauche, Marchais riposte : « Quelle idée lamentable se font ces gens-là des travailleurs : Bornés, incultes, racistes, alcooliques, brutaux, voilà comment seraient les ouvriers et les ouvrières! De telles attaques ne déshonorent que leurs auteurs et ne méritent que le mépris ».

Jean-Marc CHARRIER candidat du PCF, réclame la régularisation massive des immigrés clandestins en 2007.

Pas étonnant que l’électorat communiste soit parti au FRONT NATIONAL !

Pour lire la vidéo, cliquez sur le lien ci-dessous :
http://www.ina.fr/archivespourtous/pop.php?id=34b12130159ed000db56f69e4d87cf2c

1...272273274275276