Archive de la catégorie ‘militantisme’

Sondage « La Provence » 29/11 : Marion Maréchal Le Pen et sa liste « La France Plein Sud » gagnantes aux régionales en situation de triangulaire et 50/50 avec Estrosi en cas de duel

Dimanche 29 novembre 2015

Ce matin dans « La Provence » un sondage donne le FN avec Marion Maréchal Le Pen et sa liste « La France Plein Sud » gagnants aux régionales en situation de triangulaire et 50/50 avec Estrosi en cas de duel….

sondage le pen estrosi

Cliquez sur l’image pour agrandir

Marion Maréchal-Le Pen sur Radio Classique et LCI

Mardi 24 novembre 2015

Marion Maréchal-Le Pen, député de Vaucluse, tête de liste FN en région Provence-Alpes-Côté d’Azur, était l’invitée de Guillaume Durand sur Radio Classique et LCI.

Image de prévisualisation YouTube

« La France Plein Sud » Valérie LAUPIES (FN) à Arles le 13-11-2015 [vidéo]

Dimanche 22 novembre 2015

Intervention de Valérie Laupies 3 heures avant les attentats de Paris – Conseiller régional Front National en région PACA.

Meeting de Arles le 13 novembre 2015 avec :

Stéphane Ravier Sénateur Front National des Bouches-du-Rhône et maire du VIIe secteur dans les quartiers nord de Marseille.

Images de F.Duplan – montage Ollivier.

Image de prévisualisation YouTube

Réaction de Marine Le Pen au discours du Président de la République devant le Congrès à Versailles

Lundi 16 novembre 2015

udt 228

Le discours de François Hollande devant le Congrès a apporté quelques inflexions qu’il convient de saluer, mais aussi mis en évidence d’énormes lacunes, très inquiétantes pour la sécurité des Français.

Parmi les bonnes inflexions entendues, nous pouvons citer, par exemple, le souhait d’évolution de nos rapports diplomatiques avec la Russie, en vue de lutter efficacement contre Daesh en Irak et en Syrie ; la déchéance de nationalité qui doit enfin faire l’objet d’un véritable débat pour que des Français menaçant la sécurité nationale perdent leur nationalité ; mais également la reconstitution des effectifs de police et de gendarmerie, pour réparer les dégâts ravageurs des 12 500 suppressions de postes initiées par Nicolas Sarkozy ; enfin, dans une moindre mesure, le gel des effectifs militaires, même si nous considérons que, eux-aussi, devraient être pleinement reconstitués à leur niveau d’avant 2007.

Mais ces inflexions ont malheureusement été ternies par d’autres lacunes énormes qui montrent, hélas, que le pouvoir n’a pas changé de logiciel, et donc n’a pas pris pleinement la mesure de ce qu’il conviendrait de faire pour rétablir la sécurité des Français.

Il en est ainsi du mythe des frontières européennes, véritables passoires que le président de la République a défendues, quand il aurait fallu au contraire reconstituer nos frontières nationales de manière définitive. Mêmes lubies dépassées au sujet de la politique d’accueil des migrants, à laquelle François Hollande s’est refusé de mettre un terme, alors qu’elle est une voie cachée potentielle des terroristes pour frapper la France.

Plus grave, François Hollande a totalement occulté le combat indispensable à mener contre l’islamisme en tant qu’idéologie, notamment par la fermeture des mosquées salafistes, le renvoi des imams étrangers prêchant la haine, et la lutte contre toutes les formes de communautarisme. Rien non plus sur le nettoyage indispensable des caves et des banlieues gangrenées par tous les trafics.

Le Front National se montrera donc vigilant sur l’application des points positifs qu’il a soulevés, et continuera résolument à se battre pour assurer aux Français les conditions d’une sécurité retrouvée, par des propositions qui incluent inévitablement le retour définitif aux frontières nationales, la fin de l’immigration massive et la lutte implacable contre l’islamisme, qui va de paire avec la défense de notre identité nationale et de la laïcité.

Nous maintenons enfin notre défiance vis à vis des responsables UMP et PS qui n’ont pas su, au cours de leurs mandats successifs, prendre les dispositions nécessaires pour assurer la sécurité des Français, ni prendre la mesure de phénomènes que le Front National avait anticipés et dénoncés depuis de nombreuses années.

Au moins un migrant parmi les terroristes : la France doit immédiatement arrêter l’entrée de migrants sur son territoire

Lundi 16 novembre 2015

Marine LE PEN

Communiqué de presse de Marine Le Pen, Présidente du Front National

Selon les informations données ce matin par le procureur de la République François Molins, l’un des kamikazes du Stade de France était arrivé en Grèce le 3 octobre dernier, parmi la masse des migrants qui affluent chaque jour en Europe. Il a ensuite pris la route de la France.

Nos craintes et nos avertissements sur la possible présence djihadiste parmi les migrants qui rejoignent notre pays sont donc une réalité malheureusement concrétisée par ces attentats sanglants.

Par précaution, Marine Le Pen demande l’arrêt immédiat de tout accueil de migrants en France et l’arrêt immédiat de leur dispersion dans les communes de France, villes comme villages. La sécurité des Français rend cette prudence impérieuse. La sécurité des Français rend également irresponsable l’assentiment du gouvernement et de l’opposition UMP à la submersion migratoire, en particulier leur accord donné aux quotas de migrants au parlement européen.

Valérie LAUPIES (FN) : « L’entreprise Véolia et ses salariés n’ont pas à faire les frais des mauvais choix politiques de l’ACCM et de son Président socialiste M.Vulpian. »

Jeudi 15 octobre 2015
Valérie LAUPIES (FN)  le 14 octobre au conseil communautaire ACCM

Valérie LAUPIES (FN) le 14 octobre au conseil communautaire ACCM

Intervention le 14 octobre de Valérie LAUPIES (FN) sur la gestion de l’eau dans le territoire ACCM

Ayant entendu et analysé votre point de vue, M. le Président, ainsi que le point de vue de l’ensemble des  protagonistes du service de l’eau et de l’assainissement sur notre territoire ACCM (représentants du personnel et du groupement Véolia-SEM-SEA), notre groupe se prononcera CONTRE le choix du délégataire retenu pour les raisons suivantes :

- nous n’avons pu participer à la commission des marchés de DSP puisque nous en sommes écartés, par conséquent nous n’avons pu orienter les négociations

- vous avez fait le choix du low-cost, du moins-disant, ce qui signifie un moindre service. Nous sommes opposés à ce choix dans l’intérêt des usagers qui sans aucun doute devront payer à terme la compensation du service non rendu

- comme l’ont dit les précédents intervenants, l’absence d’engagement écrit concernant la pérennité des emplois et des acquis sociaux du personnel Véolia / SEA au service de notre territoire fait que nous ne pouvons voter en toute transparence

- d’autre part, il me semble très risqué sur un territoire particulièrement tributaire du PPRI de laisser gérer le problème de l’eau à une entreprise low-cost qui n’a pas de véritable  connaissance de la problématique de terrain

 

Ce qui me paraît toutefois le plus important d’exprimer aujourd’hui, c’est l’analyse du système qui nous a mené dans cette impasse.

En effet, le projet de réforme territoriale et l’Acte III de décentralisation oblige le transfert de compétences eau et assainissement aux communautés de communes. Or, l’harmonisation du territoire en la matière est très coûteuse. Le rapport de la CRC (Cours Régionale des Comptes) stipule que les coûts d’investissements afférant à cette harmonisation sont importants et à terme, l’intercommunalité devra surtaxer  les communes hors Arles. Que pouvez-vous nous dire de ces taxes au terme de l’harmonisation du territoire, M. le Président ?

- dans le projet que vous venez de nous exposer, il semble que vous faites peser le problème du coût de l’harmonisation territoriale à l’entreprise Véolia / SEA. Or, c’est bien le modèle intercommunal qui est en cause et nullement l’entreprise. Celle-ci n’a donc pas à faire les frais de mauvais choix politiques.

Autrement dit, si l’harmonisation forcée ne coûtait pas si cher, vous ne seriez pas acculé au low-cost.

Nous voyons bien que le modèle intercommunal est synonyme de prestations à moindre coût, donc de baisse de service, donc de dégradation de l’ économie et de l’emploi.

En cela, il est contraire à vos engagements de début de mandat où vous nous affirmiez votre détermination à développer économiquement notre territoire

Décidément, il serait injuste de sacrifier une entreprise et des emplois sur l’autel d’un modèle structurel pervers, d’autant plus que les usagers en feraient les frais à terme même si vous le réfutez dans ce rapport.

Marine Le Pen invitée du Talk Orange-Le Figaro

Lundi 12 octobre 2015

Marine Le Pen était l’invitée d’Yves Thréard lors du Talk Orange-Le Figaro.

http://www.dailymotion.com/video/x392sxw

A Arles, on agresse même la Police !

Lundi 5 octobre 2015
10439393_10206531790719297_7347992799945531409_n

Frédéric GOURIER
Secrétaire de la section Front National d’Arles

Communiqué de Frédéric GOURIER – Resp. de la section d’Arles du FN-FBM – 05/10/2015

A Arles, désormais plus une semaine ne se passe sans qu’un fait divers ternisse l’image déjà bien négative de notre cité.

Hier soir, dans le quartier de Barriol, deux fonctionnaires de la Brigade Anti-Criminalité (BAC), appelés en renfort par leurs collègues de Police-Secours, suite à un incendie de voiture, sont pris à partie par une trentaine d’individus alors qu’ils procèdent au contrôle d’un suspect faisant l’objet d’une fiche de recherche pour des faits de vol aggravé, enlèvement, séquestration et extorsion.

Encerclés lâchement, ils sont contraints d’utiliser leur flashball pour se dégager.

Plus tard dans la soirée, c’est lors de l’arrivée de renforts en provenance de Tarascon, que ces derniers tombent dans un guet-apens tendu par une cinquantaine d’énergumènes mettant le feu à des poubelles pour attirer vers eux les forces de Police.

Les policiers ayant courageusement décidé de ne pas utiliser leurs armes létales ont du se battre à mains nues afin de se dégager une nouvelle fois de leurs agresseurs. C’est lors de cette nouvelle interposition qu’un agent de police sera grièvement blessé et fera l’objet d’une I.T.T. de plusieurs jours.

Nous condamnons fermement ces agissements et demandons à la Justice la plus grande fermeté à l’encontre des agresseurs présents et futurs de membres des forces de l’ordre.

Nous demandons aussi que de véritables moyens soient alloués immédiatement par l’Etat afin de rétablir l’ordre dans cette ville moyenne gagnée par la délinquance et l’insécurité.

Ce n’est malheureusement pas le semblant de Police Municipale avec pour seules armes, leurs carnets à souche et pour seules instructions, celles de ne pas bouger, qui règleront le déficit de police sur le territoire de notre commune.

Loin des discours angéliques prônant le vivre-ensemble, nous faisons face à l’impuissance des pouvoirs publics et des élus de tous bords qui privilégient la médiation ou la prévention au détriment de la répression, très efficace pourtant lorsque autorité reste à la Loi.

Nous dénonçons la politique d’une municipalité de gauche qui consiste à acheter la paix sociale et ferme honteusement les yeux sur les maux qui gâchent au quotidien la vie de nos concitoyens.

Enfin, j’adresse au nom de mon mouvement mes chaleureux vœux de prompt rétablissement au policier blessé et salue le courage et le sang froid dont ont fait preuve lui et ses collègues dans l’exercice de leur ingrâte mission. Hommage leur soit rendu !

Les 4 Vérités avec Marine Le Pen

Mardi 22 septembre 2015
Image de prévisualisation YouTube

Migrants clandestins : A Bruxelles, les amis de M.Sarkozy s’alignent sur les socialistes !

Vendredi 18 septembre 2015

tracts-immigration-608

Communiqué de la délégation FN/RBM au parlement européen

Au Parlement européen de Bruxelles, le groupe PPE dont Les Républicains sont membres, a voté hier la résolution proposée par la Commission européenne de mettre en place des quotas.

Ledit rapport, appuyé par ultra-immigrationniste socialiste Martin Shulz, confirme l’instauration de quotas pour tous les pays de l’Union pour l’accueil de migrants. Les clandestins vont donc continuer d’affluer sur l’Europe au mépris de la volonté des peuples.

Alors que les Européens attendaient une réponse concrète et efficace face à cette déferlante, le président socialiste du parlement européen et ses alliés Républicains préfèrent aider les illégaux à s’installer dans nos nations aux frais des contribuables européens plutôt que trouver une solution politique sur place.

De son côté, Nicolas Sarkozy, qui prétend à Paris s’opposer vigoureusement aux quotas, montre une fois de plus qu’il est le champion hors catégorie de l’esbroufe et du mensonge.

Réaction de Marine le Pen à la conférence du Président de la République

Mercredi 9 septembre 2015

marine le pen jolie

Communiqué de Presse de Marine Le Pen

Au cours de cette conférence, François Hollande est apparu une nouvelle fois tel qu’il est : absent et totalement dépassé par les crises structurelles qui secouent la France, économique, agricole, migratoire et terroriste.

En matière économique, pas un Français ne croit en sa promesse de baisse des impôts. Cette promesse a déjà été faite et trahie de trop nombreuses fois ces dernières années, aussi bien sous les gouvernements de Nicolas Sarkozy que François Hollande. S’il est un minimum cohérent, qu’il commence par annoncer qu’il refusera toute augmentation de la redevance audiovisuelle.

Il n’a pas non plus esquissé la moindre piste pour relancer la croissance et l’emploi, puisque comme son prédécesseur il est soumis aux dogmes de l’Union européenne.

En matière migratoire, François Hollande a avoué qu’il méprisait l’avis des Français et a confirmé la politique de submersion migratoire. L’accueil de 24 000 migrants en deux ans est un chiffre volontairement et largement sous-évalué, rien qu’en Allemagne cette année ils sont déjà 800 000 à être attendus ! En réalité François Hollande ne maîtrise rien sur le dossier de l’immigration. Il confirme l’ouverture totale de nos frontières aux flux continus de clandestins : les règles de l’UE et de Schengen auxquelles il se soumet nous rendent de toute façon complètement dépendants des choix migratoires des autres pays européens, notamment l’Allemagne.

François Hollande est dépassé et l’UMP s’inscrit dans la même mollesse ; seul le FN dit clairement qu’on ne peut plus accepter la moindre immigration en France, qu’il nous faut des frontières nationales et que c’est aux pays proches des zones de conflit d’accueillir les éventuels réfugiés.

Comme toujours, la lutte contre l’islamisme reste totalement négligée. Nous demandons la fermeture des mosquées radicales et le renvoi immédiat des étrangers fichés pour islamisme.

Enfin en Syrie, la position de la France reste totalement incohérente : on ne peut pas dans le même temps prétendre lutter contre l’Etat islamique et continuer à s’acharner contre l’Etat syrien, alors que précisément celui-ci est le seul acteur à lutter sur le terrain contre l’Etat islamique… Redonnons des moyens à notre armée saccagée par Nicolas Sarkozy et François Hollande, et rétablissons une diplomatie cohérente et indépendante, car dans les conditions actuelles nous sommes plus facteurs de désordre qu’autre chose.

Marine Le Pen sur I<Télé

Lundi 31 août 2015
L’invité de Bruce Toussaint du 31/08/2015

Marine Le Pen sur TF1

Lundi 31 août 2015

Menton: l’utilisation politicienne des clandestins par l’extrême gauche.

Samedi 29 août 2015

74Communiqué de Presse de David Rachline, Sénateur, Maire

Le soutien violent d’activistes d’extrême gauche à la frontière franco-italienne aux migrants souligne une nouvelle fois que l’extrême gauche n’a que peu de considération pour les lois de la République.

Non seulement, ces activistes encouragent les trafics d’êtres humains en apportant leur soutien à ces migrants victimes la plupart du temps de réseaux mafieux voire islamistes mais de surcroît ils s’attaquent physiquement à l’un des signes visibles des valeurs de la République, les forces de l’ordre. Ce type d’action souligne le peu de considération de ces personnes pour notre pays.

J’apporte tout mon soutien aux policiers et gendarmes qui remplissent une mission extrêmement compliquée à la frontière franco-italienne tout comme leurs collègues à Calais. Le manque de moyens dû aux gouvernements successifs qui ont sacrifié sur l’autel de la rigueur une partie de la sécurité des français rend l’accomplissement de leurs missions d’autant plus difficile.

Le drame des migrants dans l’arc méditerranéen est trop grave pour faire l’objet de récupération politicienne. Malheureusement, l’extrême gauche nous a habitués à ce genre d’actions qui n’ont finalement comme seul objectif la déconstruction de nos valeurs, de notre histoire, de notre identité.

Il est plus qu’urgent que la France retrouve la maîtrise complète de l’ensemble de ses frontières.

Le gouvernement doit d’une part donner des consignes de fermeté contre ceux qui ne respectent pas les lois de la République et d’autres part prendre des mesures concrètes et fermes pour mettre un coup d’arrêt à cette vague migratoire. L’exemple australien prouve qu’il est possible de mettre fin à cette exploitation inacceptable de la misère humaine.

Tarascon (redif’) : V. Laupies (FN) sur le plan de la « Politique de la ville » 2015-2020

Vendredi 28 août 2015
Image de prévisualisation YouTube

20/07/2015 Conseil municipal de Tarascon
Le 20 juillet a eu lieu le dernier Conseil municipal de la ville de TARASCON.
La délibération qui concerne la « Politique de la Ville » a été le sujet de vives critiques de la part de la Conseillère municipale Front National Valérie Laupies.
Elle répondait au rapporteur du projet, le 5ème adjoint Max OUVRARD..

1...34567...88