Archive de la catégorie ‘militantisme’

Mme Merkel s’engage contre le Front National et révèle la soumission de l’UMPS à l’Allemagne

Vendredi 6 mai 2016

marine le pen vis

Communiqué de presse de Marine Le Pen, Présidente du Front National

Les propos très graves de Mme Merkel, déclarant vouloir « contribuer à ce que d’autres forces politiques soient plus fortes que le Front National», témoignent d’une ingérence dans nos affaires intérieures aussi outrancière qu’humiliante pour la France, et marquent une cruelle vérité : celle de la soumission de notre pays à l’Allemagne.

Pour s’autoriser de tels propos, il faut en effet que la Chancelière allemande considère définitivement la France comme son pré-carré et François Hollande comme son vice-chancelier, par ailleurs si faible qu’il faudrait même l’aider, chez lui, à lutter contre son principal parti d’opposition.

Hélas, aucune réaction officielle française ne viendra protester contre cette ingérence manifeste de la patronne du gouvernement allemand dans les affaires démocratiques du peuple français. Pire, il est même hautement probable que les partis politiques du système se réjouissent de ce renfort de Mme Merkel, comme une récompense, eux qui depuis des années oeuvrent à défendre en Europe les intérêts allemands au lieu des intérêts français.

Cette affaire a cependant le mérite d’éclairer les Français sur certaines réalités politiques. L’UMPS est bel et bien le parti de Berlin et de Bruxelles, quand le Front National est le seul mouvement à défendre les intérêts du peuple français.

Téléchargez « OUI TARASCON » #7#

Mardi 3 mai 2016

Cliquez sur l’image pour télécharger « OUI TARASCON »

oui n7

1er mai 2016 : discours de Marine Le Pen

Mardi 3 mai 2016
Image de prévisualisation YouTube

Les professeurs des écoles ne sont pas des ânes

Mardi 3 mai 2016

Valérie Laupies

Communiqué de presse de Valérie Laupies, Membre du Bureau Politique du Front National

Manuel Valls annonce une hausse de l’indemnité annuelle de 800 euros des professeurs des Ecoles. A un an des élections présidentielles, les socialistes tentent de rattraper l’électorat enseignant qui semble leur échapper, scrutin après scrutin.

Or, la défiance des parents d’élèves tout comme celle des enseignants vis-à-vis de l’école n’a jamais été aussi forte. La raison essentielle est que les trois ministres successifs de l’Education nationale depuis 2012 ont dévalorisé le métier des enseignants. En effet, Najat Vallaud Belkacem demande en réalité aux professeurs de ne plus enseigner ! La réforme des rythmes scolaires dans le primaire n’a pas permis aux enfants de mieux apprendre mais d’investir leur école comme un centre aéré ; quant à la réforme du collège, elle anéantit l’enseignement par disciplines, seul modèle d’apprentissage efficient.

Le Collectif Racine lui, élabore pour Marine LE PEN en 2017 un programme de redressement de l’école, grâce auquel les enseignants retrouveront l’amour de leur métier. Celui-ci est avant tout de transmettre les savoirs fondamentaux à l’école primaire. La revalorisation mensuelle du salaire des professeurs est prévue dans ce programme car la réduction des postes dans l’administration centrale permettra des économies. Les professeurs des écoles ne sont pas des ânes à qui l’on peut promettre une carotte pour avancer docilement !

« OUI TARASCON » n°7 bientôt dans vos boîtes aux lettres ! [avril-mai-juin 2016]

Lundi 2 mai 2016

En exclusivité voici l’éditorial de Valérie LAUPIES dans le prochain trimestriel de réinformation des Tarasconnais « OUI TARASCON »!

Les Tarasconnais disposeront de la version papier dans leurs boîtes aux lettres à partir d’aujourd’hui.

La version intégrale et téléchargeable sera disponible sur ce blog à partir du mercredi 4 mai.

oui n7

26/04/2016 : Intervention de Marlène SABATINI (FN) au Conseil municipal de Tarascon

Jeudi 28 avril 2016
Image de prévisualisation YouTube

26/04/2016 : Intervention de Valérie LAUPIES (FN) au Conseil municipal de Tarascon

Jeudi 28 avril 2016
Image de prévisualisation YouTube

Marine Le Pen sur Radio Classique – Paris Première

Jeudi 21 avril 2016
Image de prévisualisation YouTube Image de prévisualisation YouTube

Louis Aliot sur I>Télé

Vendredi 15 avril 2016
http://www.dailymotion.com/video/x43ehgn

Louis Aliot, Vice-président du Front National, était l’invité de Claude Askolovitch sur I>Télé (lundi 11 avril).

Florian Philippot sur Europe 1

Vendredi 15 avril 2016
http://www.dailymotion.com/video/x44ljw8

Florian Philippot, Vice-président du Front National, était l’invité de Thomas Sotto sur Europe 1.

Réaction de Marine Le Pen à l’émission de F.Hollande

Vendredi 15 avril 2016

marine le pen jolie

Communiqué de presse de Marine Le Pen‏, Présidente du Front National

Nous voilà ce soir face à un nouveau grand ratage présidentiel qui en aucun cas ne redonnera espoir aux Français.

Ratage sur le fond bien entendu, puisqu’aucune réponse concrète n’a été donnée à ses interlocuteurs, et qu’aucune annonce susceptible de sortir la France et les Français de l’ornière n’a été faite.

Sur tous les sujets, François Hollande s’est contenté d’une laborieuse justification de sa politique. Et au final, il s’est limité à un long plaidoyer de son inaction.

Lire la suite…

Arles : Dernier hommage à Jean-Pierre Magini

Vendredi 15 avril 2016

Obsèques de JP Magini

La Provence 15-04-2016

Valérie LAUPIES (FN) – intervention à la région PACA 08/04/2016 – [Vidéo]

Vendredi 8 avril 2016

Assemblée plénière de la région PACA du 08/04/2016 :

Valérie LAUPIES (FN) intervient en assemblée plénière, elle tacle la politique menée par Christian ESTROSI en matière de « formation professionnelle » sur la région PACA.

Image de prévisualisation YouTube

Décès de Jean-Pierre Magini

Vendredi 8 avril 2016

magini

Nous venons d’apprendre le décès de Jean-Pierre Magini, élu conseiller municipal Front National de la ville d’Arles en 2014, candidat aux élections départementales de 2015 sur le canton d’Arles, il avait recueilli avec son binôme Valérie Villanove le score historique de 46,80 % des suffrages au second tour.

A tous les membres de sa famille, les militants et sympathisants du Front National du Pays d’Arles présentent leurs plus sincères condoléances.

Molenbeek à la française

Jeudi 31 mars 2016

Le mal est aujourd’hui profond et ne pourra être combattu que par des responsables politiques déterminés.

politique ville 2

Boulevard Voltaire :

En déclarant qu’une centaine de quartiers, en France, « présentent des similitudes potentielles »avec le quartier de Molenbeek à Bruxelles, le ministre de la Ville Patrick Kanner a jeté un pavé dans la mare. Aussitôt, Jean-Christophe Cambadélis et Julien Dray se sont prononcés contre toute « stigmatisation ». Tandis que Manuel Valls évoquait une responsabilité collective de ceux ayant exercé le pouvoir au cours de ces dernières décennies.

Comme à l’accoutumée, tout était dit, et on pouvait continuer à faire comme si rien ne s’était passé. Pourtant, une analyse de notre passé révèle que les politiques de la ville liées aux politiques migratoires et sécuritaires désastreuses menées ces trente dernières années ont indubitablement conduit aux résultats que nous connaissons aujourd’hui en matière de criminalité et de terrorisme.

En ce qui concerne les politiques de la ville mises en œuvre depuis le milieu des années 80, les rapports successifs de la Cour des comptes, que l’on ne peut soupçonner de parti pris, n’ont cessé d’en dénoncer les dysfonctionnements. Que ce soit en 1995, en 2002 ou en 2012, les rapports de la Cour font les mêmes constats : trop de quartiers concernés, politiques insuffisamment pilotées, faible mobilisation des politiques publiques, répartition insatisfaisante des moyens, objectifs nationaux mal identifiés, projets urbains mal définis, et la liste est longue des reproches faits à une politique qui a coûté des milliards au contribuable français. Et, de fait, comme le souligne M. Valls, ces constats touchent autant les gouvernements de droite que ceux de gauche. Mais nous savons, depuis un certain M. Fabius, que l’on peut être responsable sans être coupable.

Pour ce qui relève des politiques migratoires mises en place en France au cours de ces dernières années, on sait maintenant qu’il s’avère impossible, notamment depuis 2009 et la réforme des types d’autorisations de séjour, de déterminer avec précision qui entre et qui sort du pays. Toutes les réglementations ne font que rendre plus difficile encore la gestion de ce dossier épineux qui s’avère porteur de graves dangers. L’actuelle crise des migrants, et les corrélations établies avec les actes terroristes survenus en novembre 2015 à Paris, en constituent la parfaite illustration.

Dans ce contexte, il appartient également aux élus locaux, pour lesquels la politique de la ville ne fut pendant longtemps qu’une simple manne financière destinée à subventionner des associations complaisantes, de se réveiller. Il ne suffit pas de déclarer qu’on n’a pas de « zones de non-droit » pour que ce phénomène disparaisse comme par enchantement. Le mal est aujourd’hui profond et ne pourra être combattu que par des responsables politiques déterminés. Si on continue de fermer les yeux, ce n’est pas une centaine de Molenbeek à la française qui sera à craindre – chiffre sans doute en dessous de la réalité -, mais des centaines puis des milliers.

12345...87