Archive de la catégorie ‘insécurité’

Marseille achève l’année dans la violence

Mardi 31 décembre 2013

Marseille achève l’année dans la violence dans Faits divers Bilan-Valls-470x353

 

Deux hommes qui circulaient en voitures cagoulés et armés ont été tués d’une rafale de kalachnikov dans la nuit de lundi à mardi. Cela porte à 20 le nombre de morts violents cette année dans la cité phocéenne.

Qui étaient les deux hommes abattus la nuit dernière d’une rafale de kalachnikov ? Sans doute des malfaiteurs prêts à passer à l’acte, selon les premiers éléments de l’enquête. Ils étaient en effet cagoulés, et lourdement armés.
Les faits se sont déroulés à 1 heure du matin, sur une voie rapide près du métro Frais Vallon, dans le 13e arrondissement, là où Adrien Anigo, le fils du directeur sportif de l’Olympique de Marseille, avait été abattu le 5 septembre.
Les deux hommes, touchés à la tête, ont été retrouvés morts dans leur voiture, une Golf immatriculée dans les Bouches-du-Rhône. L’enquête a été confiée à la brigade criminelle de la police judiciaire de Marseille, déjà en charge de plusieurs dossiers de ce type.
Il s’agit des 19e et 20e morts lors de règlements de comptes à Marseille et dans sa région en 2013.

Source : franceinfo.fr

Municipales 2014 – Tarascon : Valérie LAUPIES (FN) sur l’insécurité à Tarascon

Dimanche 15 décembre 2013
Image de prévisualisation YouTube

La Voix est Libre – France 3 14/12/2013

Saint-Martin-de-Crau : Ils braquent le Mc Do et ouvrent le feu

Vendredi 29 novembre 2013

Saint-Martin-de-Crau : Ils braquent le Mc Do et ouvrent le feu dans Faits divers 342935-dsc_0922

La Provence :

Des malfaiteurs, le visage dissimulé par des cagoules, ont braqué mercredi vers 21 heures, le restaurant Mc Do de Saint-Martin de Crau. Les malfrats n’ont pas hésité à ouvrir le feu, sans toutefois toucher personnes. Il y avait une vingtaine de clients à cette heure là. Ils ont pris la fuite avec une partie de la recette.

Fusillades à Paris : le tireur solitaire est lié à l’extrême gauche anarchiste

Jeudi 21 novembre 2013

L’homme en garde à vue mercredi soir dans l’enquête sur le tireur parisien avait été condamné dans les années 1990 dans l’affaire Florence Rey. Il s’agit d’Abdelhakim Dekhar. Il était alors lié à l’extrême gauche autonome, proche de la mouvance antifa. La même mouvance que Clément Méric, celle qui agresse en permanence les militants frontistes, qui attaquent les permanences du FN, comme celles de la fédération du Finistère ou encore à Nantes, celle d’où sont issus les agresseurs de militants de la Manif pour tous et même les nervis qui ont attaqué Saint-Nicolas-du-Chardonnet à Paris dimanche dernier. Une mouvance extrémiste dont les services de police de Manuel Valls ne semblent pas prêts à prendre en compte la dangerosité.

Fusillades à Paris : le tireur solitaire est lié à l’extrême gauche anarchiste dans france 3334161_dekhar_640x280

Les analyses ADN sont formelles. Abdelhakim Dekhar, l’homme arrêté mercredi à Bois-Colombes (Hauts-de-Seine), est bien l’auteur présumé des coups de feu dans les locaux de Libération et à l’entrée du siège de la Société Générale, à La Défense, comme l’a annoncé le parquet peu avant 1 heure du matin dans la nuit de mercredi à jeudi.

Dekhar a été impliqué dans l’épopée meurtrière Rey-Maupin en 1994

 Image de prévisualisation YouTube

Abdelhakim Dekhar, dit Toumi, né le 24 septembre 1965 en Moselle,  n’est pas inconnu des services de police. C’est en effet « Le troisième homme » de l’affaire Rey-Maupin. En 1998, il avait été condamné à quatre ans de prison pour avoir fourni quatre ans plus tôt un fusil à pompe à Audrey Maupin et Florence Rey, qui avaient tué un chauffeur de taxi et trois policiers. Ces deux criminels étaient intimement liés à la mouvance anarchiste autonome dite antifa. Il avait affirmé aux enquêteurs, en 1994, avoir été « manipulé par le consulat algérien » à Paris (voir ici).

Les empreintes génétiques ont permis aux enquêteurs d’acquérir la certitude que Dekhar était l’auteur de l’intrusion dans les locaux de BFM-TV vendredi, de l’attaque de lundi à Libération, où un assistant photographe a été grièvement blessé, des tirs qui ont suivi sans faire de victime à La Défense, ainsi que de la prise d’otage d’un automobiliste dans la foulée.

Plus d’infos sur leparisien.fr

Ayrault dans les Echos : la taxe reste le seul horizon proposé aux Français !

Mercredi 20 novembre 2013
Ayrault dans les Echos : la taxe reste le seul horizon proposé aux Français ! dans économie Francois-Hollande-et-Jean-Marc-Ayrault_pics_390

L’austérité c’est la gestion de la pénurie, et donc inévitablement la multiplication des impôts et des taxes. Le journal Le Monde a fait le compte début septembre : en deux ans sous Nicolas Sarkozy puis François Hollande 84 nouveaux impôts ont vu le jour ; c’est une folie !

Communiqué de Presse de Marine Le Pen, Présidente du Front National

Dans les Echos, Jean-Marc Ayrault confirme que le gouvernement n’a rien compris à l’absurdité de sa politique fiscale, qui crée de l’injustice, détruit de la croissance et accroît les déficits en diminuant les rentrées d’impôts.

Le premier ministre devrait pourtant prendre deux engagements pour soulager les Français et réarmorcer la pompe économique et sociale :

- Annuler immédiatement l’écotaxe, et non simplement en reporter l’entrée en vigueur, et annuler les augmentations massives de TVA prévues en janvier prochain pour soulager des ménages et des petites entreprises déjà exsangues. L’hyper TVA comme l’écotaxe sont deux coproductions de l’UMP et du PS, qui sont parmi les deux plus grandes sottises économiques et sociales de ces dernières années.

- Plus fondamentalement, rompre avec l’austérité imposée pour sauver l’euro à tout prix parce que cette politique détruit la croissance au lieu d’en créer.

L’austérité c’est la gestion de la pénurie, et donc inévitablement la multiplication des impôts et des taxes. Le journal Le Monde a fait le compte début septembre : en deux ans sous Nicolas Sarkozy puis François Hollande 84 nouveaux impôts ont vu le jour ; c’est une folie.

Il faut faire le choix de la relance économique et sociale, qui seule permettra de baisser le niveau d’imposition en France et de rendre l’impôt plus juste. Cette relance ne viendra pas de l’austérité, mais au contraire d’une nouvelle politique économique qui sorte des dogmes de la zone euro en mettant en place un protectionnisme intelligent à nos frontières contre la concurrence déloyale, en rétablissant une monnaie nationale plus performante et moins ruineuse que l’euro et en optant pour le patriotisme économique.
Dans le même temps, il faut faire la chasse aux gaspillages, on pense notamment au coût de l’immigration massive, des fraudes sociale et fiscale, de la décentralisation anarchique et de notre contribution très déficitaire au budget européen.

Agression du préfet de Haute-Savoie par la voyoucratie : un signal d’alerte très grave

Dimanche 17 novembre 2013
Agression du préfet de Haute-Savoie par la voyoucratie : un signal d’alerte très grave dans france 3318877_000-par7424471-new_640x280

Un «signal d'alerte très grave» pour Marine Le Pen

Communiqué de Presse de Marine Le Pen, Présidente du Front National

L’agression du préfet de Haute-Savoie lors d’un contrôle de la BAC dans la nuit de jeudi à vendredi est un événement très grave que le gouvernement semble vouloir minimiser par son silence alors qu’il devrait l’alerter au plus haut point.

Un nouveau seuil a en effet été franchi dans le remplacement de la loi de République par la loi des caïds. Outre l’agression du premier représentant de l’Etat dans le département, un policier a été roué de coups par la trentaine de voyous qui ont fondu sur la BAC.

A travers cette agression du préfet de Haute-Savoie, c’est l’Etat et la République qui sont défiés, c’est le bilan désastreux de Manuel Valls qui est mis en cause, grand ministre dans la parole et le mensonge mais tout petit ministre dans l’action.

La spirale de la violence qui frappe notre pays depuis des années n’a jusqu’ici trouvé face à elle que le laxisme et les effets de manche de l’UMP et du PS.
L’agression du préfet nous montre qu’il est plus que temps de tourner le dos à ces années de mollesse pour choisir la tolérance zéro, la réhabilitation de la sanction et le rétablissement de l’ordre républicain partout en France.

« Affaire » Leonarda : Éric Zemmour décortique le baratin socialiste

Samedi 19 octobre 2013
Image de prévisualisation YouTube

Agression d’une pharmacienne à Paris (vidéo)

Mercredi 9 octobre 2013
http://www.dailymotion.com/video/x15oevy

Marie-Christine Ho a décidé de se battre pour « ses employés », « ses clients » et « son commerce ». Cette pharmacienne, installée rue de Vaucouleurs dans le XIe arrondissement à Paris, lutte pour pouvoir travailler en toute sécurité.

Prise pour cible par plusieurs agresseurs depuis le mois de février, elle a dû engager deux vigiles pour assurer ses arrières et raccompagner son personnel, tous les soirs, jusqu’au métro. [...]

Le Parsien

Marseille : face à ses braqueurs, un buraliste se défend avec une arme à balles en caoutchouc

Mardi 1 octobre 2013

Marseille : face à ses braqueurs, un buraliste se défend avec une arme à balles en caoutchouc dans france

Ce lundi 30 septembre 2013, un nouvel acte d’autodéfense à Marseille dans les Bouches-du-Rhône a eu lieu dans les quartiers sud de la ville. Un buraliste s’est défendu en tirant  avec un gomme-cogne sur trois malfaiteurs cagoulés, qui tentaient de le braquer.

L’un d’eux a été blessé légèrement à la cuisse par cette arme tirant des balles en caoutchouc. Le commerçant a été placé en garde à vue ! Les deux autres braqueurs sont en fuite. L’enquête a été confiée à la police judiciaire.

Lire l’intégralité de l’article sur France TV info

Une page Facebook vient d’être créée pour soutenir ce commerçant sur l’exemple même du bijoutier de Nice.

Bijoutier de Nice / François BAROIN (UMP) : « On ne peut pas légitimer, évidemment la légitime défense… »

Mercredi 18 septembre 2013

François BAROIN (UMP)

« On ne peut pas légitimer, évidemment la légitime défense… »
Le Grand Jury RTL 15/09/2013 au sujet du bijoutier de Nice…

Image de prévisualisation YouTube

Marseille : « Des caïds tiennent des bureaux de vote »

Samedi 7 septembre 2013

Marseille : « Des caïds tiennent des bureaux de vote » dans france CANAL

Saïd Ahamada, créateur du collectif Avenir-Marseille-Egalité (Ame)
Ce quadragénaire d’origine comorienne prépare l’ENA et a grandi dans les quartiers nord. Il est à l’origine de la création du collectif Avenir-Marseille-Egalité (Ame), qui veut redonner la parole aux Marseillais.

Quel regard portez-vous sur la situation actuelle à Marseille ?

La ville est clairement séparée en deux. Les habitants des quartiers nord, ne serait-ce que par l’incurie des transports en commun, ressentent un fort sentiment d’enclavement. Aujourd’hui, Marseille est constitué de ghettos. Les pauvres au nord, les moins pauvres et les riches au sud. Je suis convaincu que tout cela satisfait les hommes politiques.

Et que les grandes déclarations des uns et des autres sur la lutte contre le trafic de stupéfiants dans les cités sont des leurres.

En réalité, je ne crois pas en la volonté de l’Etat d’éradiquer les trafics. Je pense que les autorités anticipent sur le fait qu’en cas de destruction des réseaux de stupéfiants, la délinquance pourrait se reporter sur d’autres activités criminelles (l’enlèvement, par exemple, comme en Amérique latine) visant les couches plus élevées de la société. Personne ne naît dealer. Il y a quelque chose que la France a raté (…)

Faut-il révolutionner la politique marseillaise ?

Le clientélisme, plus qu’ailleurs, c’est la plaie de cette ville. Exemple : des associations tenues par des dealers notoires sont subventionnées par des fonds publics. En échange, les caïds de quartier tiennent les bureaux de vote ! J’ai vu, de mes yeux, des types à la solde des dealers des quartiers nord, interdire aux gens de fermer le rideau de l’isoloir ou exiger qu’ils ne prennent qu’un seul bulletin. Et les mêmes truands occupent ensuite des fonctions au conseil général ! Pour en finir avec tout cela, il faut en finir avec les ghettos et avec le clientélisme.

Vosges Matin via Fdesouche

Marseille il y a 2 ans …

Vendredi 6 septembre 2013

Le 24 novembre 2011 un homme est abattu dans la cité du Merlan à Marseille (à la kalach..) et un autre décèdera d’une balle dans le ventre sur un autre secteur de la ville. A l’époque le Président c’était N.Sarkozy, force est de constater que la situation à Marseille et dans tout le département du 13 ne s’est pas améliorée, pire elle s’est largement aggravée.

Aujourd’hui l’UMP et le PS se renvoient mutuellement la responsabilité de la « montée de l’insécurité »…

Marine Le Pen se trouvait le lendemain (25/11/2011)à Marseille pour une réunion publique et une conférence de presse (vidéo). Ecoutez sa réaction il y a deux ans…

http://www.dailymotion.com/video/xfslmd

France 2 est revenu sur la prise d’otages de l’Hôpital Nord dans le journal de 20 heures

Vendredi 6 septembre 2013
Image de prévisualisation YouTube

Prise d’otages à l’Hôpital Nord de Marseille : halte à la minimisation des faits

Vendredi 6 septembre 2013

Prise d’otages à l’Hôpital Nord de Marseille : halte à la minimisation des faits dans Faits divers article_hopital-nord

Communiqué de Presse du Front National

Les propos du ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, assurant qu’il n’y avait eu ni « prise d’otages ni séquestration » à l’Hôpital Nord de Marseille, après que le journal La Provence a révélé des faits d’une très haute gravité s’étant déroulés dans la nuit du 12 au 13 août, et étrangement passés sous-silence, participent de cette stratégie de minimisation systématique de la violence.

Après les statistiques faussées de la délinquance sous Nicolas Sarkozy, les négations du gouvernement au sujet des agressions lâches et barbares ayant entouré le dramatique « accident » de Brétigny-sur-Orge, Manuel Valls récidive en refusant de reconnaître cette agression scandaleuse à l’Hôpital Nord de Marseille. Par la même, le ministre de l’Intérieur fait fi du traumatisme des victimes et méprise le personnel soignant qui, par crainte de représailles, a renoncé à porter plainte, ce qui en dit long sur l’état de « l’ordre républicain » dans notre pays.

Le Front National exige que toute la lumière soit faite sur cet incident et demande le renforcement immédiat de la sécurité dans les services d’urgence des hôpitaux situés en zones sensibles et exposés, comme le reste du territoire, à une violence de plus en plus importante.

L’insécurité et la criminalité dans les Bouches du Rhône aujourd’hui…

Jeudi 5 septembre 2013

Cliquez sur les images pour lire les articles sur La Provence en ligne :

L'insécurité et la criminalité dans les Bouches du Rhône aujourd'hui... dans france insecurite-mrs-001-300x258insecurite-mrs-002-300x294 dans INFO ACTUinsecurite-mrs-003-300x135 dans insécurité

1...34567...21