Archive de la catégorie ‘insécurité’

Sondage BVA sur la démission de Frédéric Mitterrand ou quand le système a le sens de l’humour !

Lundi 12 octobre 2009

marinefondvert300x249.jpg 

Communiqué de Presse de Marine LE PEN, Vice-Présidente exécutive du Front National :

Alors que 74,3 % des 1 419 votants du site internet « Le Post » n’ont pas du tout été convaincus par la prestation télévisée de Frédéric Mitterrand,

que 77 % des 7 463 votants du site internet de « L’Express.fr » « ne croient pas un mot de ses explications » ou pensent qu’il « est grillé »,

que 76 % des 3 379 votants du même site pensent qu’à la suite de sa 2ème affaire, Frédéric Mitterrand doit démissionner,

que 53,8 % des 50 902 votants du site internet « Le Monde.fr » pensent « qu’il doit quitter rapidement le gouvernement » (39 % seulement plaidant pour son maintien),

BVA publie un sondage sur 1 005 personnes où 67 % des Français seraient opposés à la démission du ministre de la Culture dont 55 % des électeurs du Front National !

L’extraordinaire différence de résultats entre tous les sondages en ligne sur le net et les résultats de l’institut BVA discrédite cette énième tentative pour « sauver le soldat Mitterrand ».

Plus que jamais « le système gère mal mais il se défend bien ».

Le Front National remercie tout de même BVA de lui avoir permis de commencer la semaine dans un grand éclat de rire !

Bernard Kouchner et Jack Lang avaient déjà signé une pétition en faveur de pédophiles

Samedi 10 octobre 2009

langkouchner.jpg 

Source Wikipedia via Nations Presse Info :

Bernard Kouchner et Jack Lang ont été bien discrets dans l’affaire Polanski et Mitterrand. Pourtant…

Une lettre ouverte fut publiée dans Le Monde du 26 janvier 1977, la veille du procès de trois Français (Bernard Dejager, Jean-Claude Gallien, et Jean Burckardt), tous accusés d’avoir eu des relations sexuelles avec des filles et des garçons de 13 et 14 ans. Deux d’entre eux ont été en détention temporaire depuis 1973 et la lettre fait allusion à ce fait comme scandaleux. La lettre fut signée par 69 personnes, dont Jack Lang (qui fut plus tard ministre de la Culture et ministre de l’Éducation en France), Bernard Kouchner (qui a été ministre de la Santé en France et cofondateur de Médecins sans frontières et qui est TOUJOURS Ministre de M. Sarkozy), Michel Bon (précédemment P-DG et président du conseil d’administration de Carrefour et France Télécom et actuel Président de l’Institut Pasteur), et des intellectuels publics comme Jean-Paul Sartre, Simone de Beauvoir, Gilles Deleuze, Roland Barthes, André Glucksmann et Guy Hocquenghem, ainsi que 9 spécialistes – 5 psychiatres, 1 médecin, 1 psychologue, 1 psychanalyste et 1 spécialiste des sciences humaines.[5],[6],[7],[8] Le document déclare qu’il y a une disproportion entre la qualification de leurs actes en tant que crime et la nature des actes reprochés, et également une contradiction puisqu’en France les adolescents sont pleinement responsables de leurs actes à partir de l’âge de 13 ans. Le texte fait également remarquer que si des filles de 13 ans ont le droit de se faire prescrire la pilule en France, elles doivent aussi pouvoir consentir.

Frédéric Mitterrand démission !

Vendredi 9 octobre 2009

fredmitterrand.jpg

Pétition en ligne

Communiqué de Presse du Bureau Politique du Front National :

Après le soutien apporté à Roman Polanski par le ministre de la culture et après avoir pris connaissance des ignobles écrits de Frédéric Mitterrand dans un livre intitulé « Une mauvaise vie » publié en 2005*, le Bureau Politique du Front National demande au Président de la République, par respect de la morale et des principes républicains, de prendre ses responsabilités en demandant à son ministre de démissionner.

N.B.* »J’ai pris le pli de payer pour des garçons [...] Évidemment, j’ai lu ce qu’on a pu écrire sur le commerce des garçons d’ici .[...] Je sais ce qu’il y a de vrai. La misère ambiante, le maquereautage généralisé, les montagnes de dollars que ça rapporte quand les gosses n’en retirent que des miettes, la drogue qui fait des ravages, les maladies, les détails sordides de tout ce trafic. Mais cela ne m’empêche pas d’y retourner. Tous ces rituels de foire aux éphèbes, de marché aux esclaves m’excitent énormément […] On ne pourrait juger qu’un tel spectacle abominable d’un point de vue moral, mais il me plaît au-delà du raisonnable […] La profusion de jeunes garçons très attrayants et immédiatement disponibles me met dans un état de désir que je n’ai plus besoin de réfréner ou d’occulter. L’argent et le sexe, je suis au cœur de mon système, celui qui fonctionne enfin car je sais qu’on ne me refusera pas »

Télécharger le formulaire de la pétition !

Image de prévisualisation YouTube

Affaire Mitterrand : France Police dépose plainte

Jeudi 8 octobre 2009

logofrancepolice.bmp

Source Nations Presse Info 

COMMUNIQUE DE PRESSE DU 8 OCTOBRE 2009 A 11H35

A la demande du Conseil d’Administration du Syndicat France Police, je saisie dès aujourd’hui Monsieur Le Procureur de la République à fin d’obtenir l’ouverture d’une enquête préliminaire à l’encontre de Monsieur Frédéric Mitterrand pour l’infraction prévue et réprimée par l’article 225-12-3 du Code Pénal.

« Le fait de solliciter, d’accepter ou d’obtenir, en échange d’une rémunération ou d’une promesse de rémunération, des relations de nature sexuelle de la part d’un mineur qui se livre à la prostitution, y compris de façon occasionnelle, est puni de trois ans d’emprisonnement et 45000 euros d’amende. Est puni des mêmes peines le fait de solliciter, d’accepter ou d’obtenir, en échange d’une rémunération ou d’une promesse de rémunération, des relations sexuelles de la part d’une personne qui se livre à la prostitution, y compris de façon occasionnelle, lorsque cette personne présente une particulière vulnérabilité, apparente ou connue de son auteur, due à une maladie, à une infirmité, à une déficience physique ou psychique ou à un état de grossesse. » (Article 225-12-1 du CP).

« Dans le cas où les délits prévus par les articles 225-12-1 et 225-12-2 sont commis à l’étranger par un Français ou par une personne résidant habituellement sur le territoire français, la loi française est applicable par dérogation au deuxième alinéa de l’article 113-6 et les dispositions de la seconde phrase de l’article 113-8 ne sont pas applicables. » (Article 225-12-3 du CP)

En tant que syndicat de police, nous estimons qu’il est de notre devoir de protéger la société contre les prédateurs sexuels fussent-ils Ministre. L’enquête, nous l’espérons, déterminera la fréquence exacte des voyages à l’étranger du Ministre de la culture et permettra d’établir la vérité dans cette sombre affaire. La confession de M. Mitterrand dans son livre suffit amplement à justifier l’ouverture d’une enquête préliminaire pour ces faits graves qui ne semblent pas être prescris par la loi. L’infraction s’étant probablement répétée après la parution du livre en 2005. Nous restons attentifs à la suite de cette affaire.

Michel Thooris, Secrétaire Général du Syndicat France Police.

http://france-police.over-blog.com/

Jeunes garçons: Mitterrand raconte…

Mercredi 7 octobre 2009

Frédéric Mitterrand (au sujet de « La Mauvaise Vie ») : « Le but de ce livre était de ne pas mentir »

http://www.dailymotion.com/video/xaq89p

Hprod2008

« Tout va trés bien Madame la Marquise… »

Samedi 19 septembre 2009

Source : fdesouche4everISBACK

http://www.dailymotion.com/video/xad1tg

Il faut rétablir la peine de mort pour les ravisseurs d’enfants

Jeudi 10 septembre 2009

 42013.jpg

Communiqué de presse de Marine Le Pen

Julie a finalement été enlevée, séquestrée et violée à de nombreuses reprises par deux hommes d’origine turque. Il a fallu toute une mise en scène pour parvenir à arrêter les criminels.

Cette jeune fille de 14 ans connaitra des séquelles irréversibles. De tels forfaits doivent être empêchés, les pouvoirs publics doivent impérativement protéger les enfants et seule la crainte d’une condamnation capitale peut être salutaire.

 

Au moment où l’insécurité n’a jamais été plus grande, le Front national demande aux pouvoirs publics de prendre leurs responsabilités au lieu de tergiverser autour d’une « loi pénitentiaire » qui fait la part belle aux délinquants.

Délinquance : les mauvais chiffres de Brice Hortefeux

Mercredi 2 septembre 2009

Image de prévisualisation YouTube

France Info 02/09/2009 : De meilleurs chiffres dans la lutte contre la délinquance. C’est ce que va demander aujourd’hui le ministre de l’Intérieur aux responsables départementaux de la police et de la gendarmerie. Mais l’équation posée aux forces de sécurité par le gouvernement parait impossible à résoudre.

+ 14% d’actes de violences aux personnes en 5 ans et une augmentation de 12% du nombre de cambriolages en seulement un an… c’est ce que révèlent les chiffres issus du dernier rapport de l’Observatoire national de la délinquance (OND), publiés en août. Du pain béni pour la gauche, qui s’est immédiatement emparée de ce bilan peu flatteur pour illustrer ce qu’elle estime être un « échec » de la politique de Nicolas Sarkozy. «  Le bilan est clair : depuis 2002, 12 lois en plus et une augmentation des violences sur les personnes de plus de 40% ! « , a notamment lancé Martine Aubry devant les militants socialistes réunis ce week-end à la Rochelle, où le PS tenait son université. Du côté de l’Elysée, en revanche, on l’a plutôt mauvaise.

Après avoir été convoqué hier par le chef de l’Etat, avec le directeur de cabinet du Premier ministre et des hauts responsables de la police et de la gendarmerie, le ministre de l’Intérieur Brice Hortefeux a d’abord répercuté le message présidentiel à la presse : il faut « mobiliser les forces de sécurité » afin « d’améliorer les résultats de la lutte contre la délinquance« … Il lui faut maintenant transmettre les consignes à ceux qui travaillent sur le terrain.

 

(suite…)

Insécurité : même Jospin n’en était plus là

Mardi 1 septembre 2009

 photo004.jpg

Communiqué de presse de Jean-Marie LE PEN


La table ronde sur les relations entre jeunesse et forces de sécurité a été l’occasion pour le ministre Hortefeux de définir une politique de gauche, et de la gauche la plus aveuglement irénique.

Lors de la campagne électorale de 2002, Lionel Jospin avait reconnu avoir été « naïf » sur l’insécurité. Brice Hortefeux (c’est-à-dire Nicolas Sarkozy) en rajoute dans la coupable « naïveté ».

Il va créer une équipe de conciliation avec un psychologue, pour « désamorcer les situations de crise », pour « éviter l’incompréhension ». Et il va rappeler aux policiers « les règles de courtoisie »…

Si la situation n’était pas aussi dramatique, on en rirait. Mais il y en a que cela fait bien rire, dans les zones de non-droit où l’on attend le gentil psychologue avec des pavés, et le policier courtois prêt à recevoir les cocktails Molotov.

1...1718192021