Archive de la catégorie ‘insécurité’

Macron : « Dans une gare, on croise des gens qui réussissent et des gens qui ne sont rien »

Dimanche 2 juillet 2017

Durant son discours pour l’inauguration de la Station F de Xavier Niel le 29 juin 2017 à la Halle Freyssinet à Paris, Emmanuel Macron a livré sa vision du monde, celle des élites au pouvoir : les territoires, quels qu’ils soient (ville, pays, continent), sont des lieux de « passage » où les individus doivent lutter pour « réussir », sous peine de n’être « rien ».

Image de prévisualisation YouTube

V.Laupies (FN) – A Tarascon l’exécutif finance la communautarisation !

Jeudi 31 mars 2016

A Tarascon comme dans de nombreuses villes de France, l’argent du contribuable sert à financer des cours d’arabe dans les écoles tout en alimentant les caisses des associations communautaristes ; caisses destinées soit disant à intégrer la population primo arrivante…

C’est bien la soumission des élus de l’exécutif qui crée des Molenbeeck… un jour, ils devront rendre des comptes !

Conseil municipal de Tarascon 30 mars 2016 [vidéo] :

Image de prévisualisation YouTube

Xavier Raufer : Face au terrorisme, le Gouvernement est tétanisé : des lapins dans des phares !

Jeudi 24 mars 2016

raufer

Réaction de Marine Le Pen à l’interview du Président de la République

Samedi 13 février 2016

DSC_0026

C’est un Président en fin de règne qui est intervenu ce soir. François Hollande ne fait que commenter son inaction, se perd dans les absurdes méandres du débat sur la déchéance de la nationalité, et donne ce sentiment désolant d’un président qui ne gouverne plus.

Le problème, c’est que la France et les Français souffrent terriblement de cette inaction. Il est inquiétant de voir que François Hollande termine son mandat, comme son prédécesseur Nicolas Sarkozy, dans l’échec total, dans tous les domaines, sans se remettre aucunement en cause. Les satisfecits qu’il se décerne ont dès lors un caractère attristant.

François Hollande n’est pas apparu disposé à la moindre réorientation de sa politique. Economie, sécurité, agriculture, immigration, il s’entête à suivre l’orthodoxie fixée par l’Union européenne.

Chacun sait par exemple qu’on ne pourra lutter efficacement contre la crise migratoire et contre le terrorisme sans mettre fin à Schengen et sans restaurer des frontières nationales.

Chacun sait aussi que le chômage ne pourra baisser, et nos comptes sociaux se rétablir, tant que l’Etat n’aura pas retrouvé les armes nécessaires dans la mondialisation : patriotisme économique, protectionnisme intelligent, capacité monétaire. Il faudra également faire preuve d’une grande vigilance sur la réforme du code du travail qui doit se concentrer sur le soutien aux TPE et la suppression de normes administratives inutiles, et non précariser les salariés comme Bruxelles le souhaiterait.

A l’heure d’une conjonction très dangereuse de crises gravissimes (migratoire, économique, financière aujourd’hui), François Hollande et son enième nouveau gouvernement, comme les gouvernements UMP précédents, ne pourront rien changer parce qu’ils ne veulent au fond rien changer.

C’est finalement le triomphe du conservatisme : ne rien changer, pour ne toujours pas servir les intérêts des Français. Et nul ne doute que ce « nouveau » gouvernement n’a été formé que pour geler d’éventuels concurrents à la prochaine présidentielle, rien d’autre.

Marine Le Pen appelle à ouvrir les vrais débats sur les sujets fondamentaux de la France aujourd’hui, et sur les conditions de sa souveraineté. Si François Hollande prétend avoir le goût du référendum, comme il l’a montré sur Notre Dame Des Landes, alors qu’il ne s’arrête pas en si bon chemin et qu’il en organise nationalement sur les grands sujets, à commencer par Schengen et le TAFTA. Il est temps de mettre au placard la démagogie permanente du discours UMPS, qui consiste à faire croire qu’on pourra améliorer la situation des Français sans engager les changements radicaux qui s’imposent.

Danemark: une adolescente risque une amende pour avoir gazé son violeur

Vendredi 29 janvier 2016

Young woman standing in tunnel

Une jeune Danoise âgée de 17 ans risque des poursuites pour avoir essayé de se défendre alors qu’elle était victime d’une tentative de viol.

Les médias européens, notamment le Telegraph, ont rapporté l’indicent qui s’est passé mercredi soir à Sonderborg, petite ville côtière du sud du Danemark. Une adolescente a été victime d’une tentative de viol non loin du centre d’accueil de migrants. D’après elle, un homme « à la peau foncée » parlant anglais l’a plaqué sur la terre et s’est couché sur elle. La jeune fille a fait fuir son agresseur en le gazant avec un spray au poivre.

La jeune fille a porté plainte à la police. Une enquête pour tentative de viol a été ouverte. Mais l’agresseur court toujours. La police l’a inscrit dans la liste des étrangers impliqués dans des cas de viols ou d’agressions sexuelles.

Mais conformément aux lois danoises, l’utilisation de spray au poivre est interdite. Ce qui signifie que l’adolescente est passible d’une amende de 70 euros, a expliqué le porte-parole de forces de l’ordre Knud Kirsten ayant commenté la situation à la télévision locale.

Ces propos ont suscité une onde de choc dans l’opinion publique. D’après les internautes, il est insensé de punir les victimes pour avoir essayé de se défendre.

Au Danemark, le nombre des cas de viols et d’agressions sexuelles impliquant les demandeurs d’asile hébergés dans les centres d’accueil est en hausse. Mais dans certains cas, les femmes ne portent pas plainte par peur que la police ne les accuse au lieu d’agresseur.

Lire la suite: http://fr.sputniknews.com/international/20160129/1021315136/danemark-spray-poivre-viol.html#ixzz3ye7vGSjT

Agression de Calaisiens par les migrants et le NPA

Lundi 25 janvier 2016

Une vidéo donne un aperçu de l’exaspération de certains riverains de Calais. Un internaute a fait parvenir à plusieurs journalistes, dont la rédaction de 20Minutes, une vidéo d’un face-à-face très tendu entre des habitants de Calais et la tête de la manifestation de soutien aux migrants, samedi 23 janvier. L’un des habitants a même, un temps, brandi une carabine avant de se laisser raisonner.

Le cortège, qui comptait environ 2.000 personnes selon l’AFP, s’est élancé vers 14h00 du camp de réfugiés (la « jungle ») pour rejoindre le centre-ville, soutenu par le Mrap, EELV, la CGT, SUD, la Ligue des Droits de l’Homme…. Des débordements ont été constatés avec notamment un graffiti « Nik la France » apposé sur la statue de Charles et Yvonne de Gaulle.

C’est à l’entrée d’une rue que deux riverains attendaient les manifestants avec, visiblement, la ferme intention de leur interdire le passage. Quelques manifestants s’écartent mais d’autres le prennent visiblement comme un défi. Retranché devant l’entrée de sa maison, l’un des riverains ressort alors avec une carabine. [...]

20 minutes

Image de prévisualisation YouTube

Ajaccio, Arles… Les pompiers sont attaqués…

Mardi 5 janvier 2016

Laxisme : Ajaccio, Arles… Les pompiers ont été attaqués. Cette fois-ci nous ne trouvons pas de gros titres dans les médias mais seulement un entrefilet dans la presse régionale…

[La Provence 05/01/2016 - édition Arles]

pompiers arles caillassés 050115

L’Etat islamique annonce que des milliers de djihadistes sont entrés clandestinement en Europe

Mardi 17 novembre 2015

l-etat-islamique-en-irak-s-empare-de-trois-villes-de-l-ouest-de-l-irak

Dans une interview exclusive à BuzzFeed.com, un agent travaillant pour l’Etat Islamique révèle que le groupe terroriste a fait entrer clandestinement une armée secrète de plusieurs milliers de djihadistes en Europe.

Cet agent syrien prétend que plus de 4.000 hommes armés d’ISIS sont entrés secrètement sur les territoires de pays occidentaux, cachés parmi des réfugiés innocents.

Cet homme d’une trentaine d’années, décrit comme portant une barbe bien taillée, révèle que l’opération clandestine en cours est un succès complet.

« Attendez simplement », a-t-il ajouté en souriant.

L’État islamique est soupçonné de faire entrer activement et clandestinement des hommes armés prêts à tuer à travers les 900 km de frontière turque, faiblement gardée, en direction des pays européens les plus riches, a annoncé cet agent.

Ils suivent l’itinéraire bien tracé pris par les réfugiés et les migrants en fuite, et voyagent en franchissant la frontière de la Turquie, puis en passant par la Grèce vers l’Europe. Il y a maintenant plus de 4.000 hommes de l’armée secrète d’ISIS « prêts » à intervenir dans l’ensemble de l’Union européenne, a-t-il affirmé.

Selon l’agent, l’infiltration clandestine est le début d’un plan plus large visant à mener des attaques de représailles en Occident, en riposte aux frappes aériennes de la coalition sous commandement américain. « Si quelqu’un m’attaque alors, pour sûr, que je vais riposter. »

(…) Les tueurs armés d’ISIS utilisent les passeurs locaux pour se fondre dans l’immense vague de migrants illégaux qui inondent l’Europe et voyager avec eux.

Plus de 1,5 millions de réfugiés ont fui vers la Turquie, cherchant désespérément à échapper à l’effusion de sang en Syrie. Depuis les villes portuaires turques, comme Izmir et Mersin, des milliers de réfugiés se hasardent à travers la Méditerranée pour aller en Italie, a-t-il dit.

Ensuite la majorité poursuit son chemin vers des pays plus accueillants comme la Suède et l’Allemagne et se tournent vers les autorités pour faire leurs demandes d’asile.

« Les djihadistes partent en tant que des réfugiés », a-t-il affirmé.

Deux passeurs turcs ont appuyé ces déclarations. L’un a avoué avoir aidé plus de dix soldats entraînés d’ISIS à s’infiltrer en Europe sous le couvert de demandes d’asile : « J’envoie quelques combattants qui veulent aller visiter leurs familles. D’autres vont juste en Europe afin d’être prêts [le moment venu]. »

L’agent syrien, un ancien membre des forces de sécurité de son pays, a déclaré qu’ISIS avait des plans ambitieux pour le futur : « Notre rêve est qu’il devrait y avoir un califat non seulement en Syrie, mais aussi dans le monde entier, dit-il , et nous l’aurons bientôt, si Dieu le veut. »

L’agent de l’Etat islamique [qui a fait partie de l'Armée Syrienne Libre] a accepté de participer à une réunion à la demande d’un ancien tireur de l’Armée Syrienne Libre qui a combattu à ses côtés pendant la guerre. L’agent syrien a déclaré qu’il avait reçu l’autorisation d’assister à la réunion de son supérieur, un extrémiste qualifié d’ »émir » par les membres du groupe. « Il y a certaines choses que je suis autorisé à vous dire et certaines choses que je ne suis pas autorisé à dire. »

Lors de la réunion, l’agent a déclaré qu’il croyait que les futures attaques cibleraient seulement les gouvernements occidentaux, non des civils. Bien que, prétend-il, les détails des complots terroristes soient un point sur lequel il n’a que peu de contrôle.

Ses révélations surviennent après qu’un porte-parole de l’Etat Islamique a appelé plus tôt cette année les musulmans d’Occident à mener des attaques terroristes.

Ce porte-parole [Abou Mohammed al-Adnani al-Shami, déclaration du 22 septembre 2014](1) avait annoncé à ses partisans occidentaux que s’ils avaient la possibilité de « verser une goutte de sang » dans les pays occidentaux, alors ils devraient le faire. Abou Mohammed al-Adnani a également salué les attaques terroristes qui ont eu lieu en Australie, en Belgique et en France. « Nous réitérons notre appel aux musulmans en Europe, dans l’Occident infidèle et partout ailleurs, à cibler les Croisés dans leur pays d’origine, partout où ils se trouvent. « Nous serons ennemis, en face de Dieu, de tout musulman qui, pouvant verser une goutte de sang de Croisé, s’abstiendrait de le faire, que ce soit avec une bombe, une balle, un couteau, une voiture, une pierre ou même un coup de pied ou un coup de poing. »

Un responsable du ministère turc des Affaires étrangères a affirmé que les autorités travaillaient activement à stopper les trafics d’immigrants.

Il a souligné que depuis que l’Europe n’acceptait que quelques réfugiés par les voies légales, la demande pour le trafic illégal de migrants avait augmenté. « Bien sûr, le moyen le plus efficace pour mettre un terme à tous ces problèmes serait une action immédiate de la communauté internationale pour résoudre le conflit syrien. »

Lorsqu’on l’a interrogé sur le passage d’agents de l’État islamique dans les bateaux de réfugiés innocents, le fonctionnaire anonyme a déclaré que son gouvernement n’était pas au courant de ce plan secret : « Nous ne disposons pas de renseignement précis ». (…)

Source

Taxe d’habitation : vague de personnes âgées en grande détresse, il faut agir !

Mardi 13 octobre 2015

retraités

Communiqué de presse du Front National

Depuis plusieurs jours, le Front National reçoit des messages affolés de personnes âgées en détresse qui découvrent, stupéfaites, le montant exorbitant de la taxe d’habitation dont elles doivent soudainement s’acquitter.

Il s’agit, dans la plupart des cas, de veuves et de veufs aux revenus modestes qui, pour la première fois de leur vie, se retrouvent dans l’obligation de payer cette taxe très lourde pouvant atteindre plusieurs centaines d’euros. La raison en est simple : ce sont là les effets scélérats d’une réforme fiscale décidée par Nicolas Sarkozy en 2008 (la suppression de la demi-part fiscale concernant les veuves et les veufs) dont la mise en œuvre s’est faite progressivement pour aboutir au désastre que l’on connaît aujourd’hui.

Dans l’incapacité financière de payer cette taxe, de nombreuses personnes âgées, voire très âgées, basculent dans une situation de stress absolument insupportable.

Dans cette affaire, le gouvernement de Monsieur Valls porte quant à lui la très lourde responsabilité de n’avoir pas su anticiper une telle injustice fiscale.

Le Front National demande que des mesures d’urgence soient prises afin d’exonérer ou de rembourser cette taxe aux veuves et veufs victimes de cette réforme injuste votée par l’ancienne majorité UMP de Nicolas Sarkozy.

Tranche de vie à Marseille

Mardi 13 octobre 2015

La délinquance continue de grimper selon l’INSEE

Mercredi 7 octobre 2015

La délinquance continue de grimper selon l’INSEE dans france Bienvenue-dans-le-meilleur-des-monde-version-Taubira...

Le nouvel outil statistique, présenté comme «plus fiable et impartial», montre que tous les indicateurs étudiés, hormis les homicides, sont à la hausse. Ce panorama, encore parcellaire, ne prend pas en compte les viols, les actes de vandalisme ou les délits économiques et financiers.

Sources d’âpres polémiques et de soupçons récurrents de manipulations et de «bidouillages» brandis tour à tour par la majorité et par l’opposition, les chiffres des crimes et délits en France sont désormais mesurés par un nouvel outil censé être «plus fiable et impartial», labellisé par les statisticiens de l’INSEE.

Hormis une baisse de 18 % du nombre des homicides (168) enregistrés les trois derniers mois par rapport au trimestre précédent, le nouveau tableau de bord montre que tous les indicateurs étudiés sont à la hausse.

Lire l’article en entier sur lefigaro.fr

Ile-Saint-Denis (93) : L’homme en cavale qui a tiré sur le policier « fiché – S » pour radicalisation

Mardi 6 octobre 2015

Image de prévisualisation YouTube

fiche s

 

Un policier a été blessé par balle, ce lundi 5 octobre, à l’Ile-Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) au cours d’une course-poursuite.

Un policier était entre la vie et la mort, mardi 6 octobre, à l’issue d’une course-poursuite meurtrière qui a coûté la vie à son agresseur en Seine-Saint-Denis. La violence de la fusillade et le profil de l’assaillant – un braqueur en cavale depuis une permission de sortie accordée en mai, par ailleurs visé par une fiche « S » pour conduite radicale en prison – a déclenché de vives réactions dans les syndicats de police.

Alliance (syndicat majoritaire) a immédiatement demandé des comptes à la ministre de la justice, Christiane Taubira, jugeant « moralement inconcevable qu’on puisse libérer pour une permission un individu aussi dangereux pour la société ». Une permission jugée « aberrante » par Synergie-officiers, qui dénonce « l’angélisme pénal » de la chancellerie face à « l’islamo-délinquance »« Il va falloir expliquer comment un individu avec ce profil, visiblement en voie de radicalisation, a pu bénéficier d’une permission de sortie », a déclaré SGP-FO.

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/police-justice/article/2015/10/06/un-policier-entre-la-vie-et-la-mort-apres-une-fusillade-meurtriere_4783007_1653578.html#O0sSR7eZuzpx6YEI.99

A Arles, on agresse même la Police !

Lundi 5 octobre 2015
10439393_10206531790719297_7347992799945531409_n

Frédéric GOURIER
Secrétaire de la section Front National d’Arles

Communiqué de Frédéric GOURIER – Resp. de la section d’Arles du FN-FBM – 05/10/2015

A Arles, désormais plus une semaine ne se passe sans qu’un fait divers ternisse l’image déjà bien négative de notre cité.

Hier soir, dans le quartier de Barriol, deux fonctionnaires de la Brigade Anti-Criminalité (BAC), appelés en renfort par leurs collègues de Police-Secours, suite à un incendie de voiture, sont pris à partie par une trentaine d’individus alors qu’ils procèdent au contrôle d’un suspect faisant l’objet d’une fiche de recherche pour des faits de vol aggravé, enlèvement, séquestration et extorsion.

Encerclés lâchement, ils sont contraints d’utiliser leur flashball pour se dégager.

Plus tard dans la soirée, c’est lors de l’arrivée de renforts en provenance de Tarascon, que ces derniers tombent dans un guet-apens tendu par une cinquantaine d’énergumènes mettant le feu à des poubelles pour attirer vers eux les forces de Police.

Les policiers ayant courageusement décidé de ne pas utiliser leurs armes létales ont du se battre à mains nues afin de se dégager une nouvelle fois de leurs agresseurs. C’est lors de cette nouvelle interposition qu’un agent de police sera grièvement blessé et fera l’objet d’une I.T.T. de plusieurs jours.

Nous condamnons fermement ces agissements et demandons à la Justice la plus grande fermeté à l’encontre des agresseurs présents et futurs de membres des forces de l’ordre.

Nous demandons aussi que de véritables moyens soient alloués immédiatement par l’Etat afin de rétablir l’ordre dans cette ville moyenne gagnée par la délinquance et l’insécurité.

Ce n’est malheureusement pas le semblant de Police Municipale avec pour seules armes, leurs carnets à souche et pour seules instructions, celles de ne pas bouger, qui règleront le déficit de police sur le territoire de notre commune.

Loin des discours angéliques prônant le vivre-ensemble, nous faisons face à l’impuissance des pouvoirs publics et des élus de tous bords qui privilégient la médiation ou la prévention au détriment de la répression, très efficace pourtant lorsque autorité reste à la Loi.

Nous dénonçons la politique d’une municipalité de gauche qui consiste à acheter la paix sociale et ferme honteusement les yeux sur les maux qui gâchent au quotidien la vie de nos concitoyens.

Enfin, j’adresse au nom de mon mouvement mes chaleureux vœux de prompt rétablissement au policier blessé et salue le courage et le sang froid dont ont fait preuve lui et ses collègues dans l’exercice de leur ingrâte mission. Hommage leur soit rendu !

Arles : deux policiers blessés dans un « guet-apens » dans une cité

Lundi 5 octobre 2015

Deux policiers qui intervenaient dimanche soir dans une cité à Arles dans les Bouches-du-Rhônes ont été blessés dans un « guet-apens » monté par une cinquantaine de jeunes, et leur véhicule a ensuite été incendié. 

Une première intervention a eu lieu vers 22 h dans la cité Barriol, où un premier véhicule, appartenant à un particulier, avait été incendié. Sur place, des policiers de la brigade anticriminalité venus en renfort de membres de police-secours croisent un véhicule « suspect » et identifient son propriétaire comme étant un jeune homme frappé par une interdiction de séjour à Arles, pour des faits de vol aggravé, enlèvement et séquestration et extorsion, a-t-on précisé de même source.

Ils tirent avec leur flashball 

Ces policiers de la Bac sont alors « violemment pris à partie par une trentaine de personnes » et subissent « de nombreux jets de projectiles » lorsqu’ils procèdent à l’interpellation de cette première personne. Encerclés, ils parviennent à se dégager en tirant avec leur flashball et grâce à l’appui d’une brigade canine. Dans un deuxième temps, les policiers sont à nouveau appelés par les pompiers, qui leur signalent qu’ils viennent d’emmener à l’hôpital un jeune homme assurant avoir été blessé par un tir de flashball. Sur place, après sa sortie de l’hôpital, le jeune homme est à son tour interpellé pour « participation à un attroupement armé », a-t-on précisé à la Direction départementale de la sécurité publique (DDSP) des Bouches-du-Rhône.

50 personnes leur tendent un guet-apens

La suite sur le Midi Libre ….

Marc Trévidic : « La vraie guerre que l’EI entend porter sur notre sol n’a pas encore commencé »

Jeudi 1 octobre 2015

Marc Trévidic est pessimiste. L’ancien juge anti-terroriste voit l’avenir en noir, à l’image de la bannière de l’État islamique. Dans une interview donnée à Paris Match, il estime que la France est devenue «l’ennemie numéro un» de l’État islamique et que l’organisation terroriste se prépare à des attentats d’ampleur sur notre territoire.

 Image de prévisualisation YouTube

12345...21