Archive de la catégorie ‘immigration’

Libye : La passoire vers l’Europe

Mercredi 22 avril 2015

Depuis la chute de Mouammar Kadhafi en 2011, la Libye est devenue le principal tremplin de l’exode africain vers l’Europe. 

Un État en faillite, avec des frontières longues et poreuses avec des pays parmi les plus pauvres et violents du continent, la Libye est devenue une grande porte ouverte aux trafics de personnes. Un business lucratif qui représente 10% du PIB de la Libye, selon le ministre italien des Affaires étrangères, Paolo Gentiloni, au profit des milices et groupes terroristes.

Image de prévisualisation YouTube

Les services secrets italiens lancent l’alarme : 250.000 à 500.000 réfugiés au cours des 2 à 3 prochains mois

Jeudi 16 avril 2015

Au lendemain de l’arrivage de 8.500 migrants en trois jours et de la disparition de 400 personnes selon les ONG, les services secrets ont lancé l’alerte sur un «tsunami» de réfugiés en vue au cours des deux prochains mois.

Les services secrets italiens lancent l’alarme : 250.000 à 500.000 réfugiés au cours des 2 à 3 prochains mois dans europe gPcQsZC

Alerte rouge sur les côtes siciliennes. Au lendemain de l’arrivée de 8.480 réfugiés en trois jours en Sicile et en Calabre, l’Association des préfets a lancé l’alarme sur le risque d’une saturation rapide des centres d’accueil des réfugiés en provenance de la Libye. Face à l’afflux des migrants, le ministère de l’Intérieur a adressé une circulaire aux préfets en vue de trouver d’urgence des places pour 6.500 réfugiés, en plus des 70.000 places actuellement occupées. Mais les préfets sont pris en étau entre le ministère de l’Intérieur et les collectivités locales qui rechignent à prendre de nouveaux engagements. D’autant que selon la presse italienne, les services secrets italiens ont lancé l’alarme sur le prochain arrivage de 250.000 à 500.000 réfugiés en provenance de la Libye au cours des deux à trois prochains mois.

« Ceux qui consacrent une attention professionnelle aux flux migratoires en provenance de la Libye estime que l’Italie a deux mois, trois au maximum, avant que s’abatte sur nos côtes méridionales un «tsunami» de déshérités : 250.000 selon les optimistes, 500.000 pour ceux qui pensent que le «bassin» plus ample », prévient le «Corriere della Sera». La fourchette reste inférieure de moitié à celle (500.000 à un million de réfugiés en 2015) évoquée par le Directeur exécutif de l’agence Frontex, Fabrice Leggeri, en mars dernier, mais contestée jusqu’ici par le gouvernement italien. Mais il suffit de rappeler que l’Italie a dû faire face à un flux de 170.000 réfugiés pour toute l’année 2014 pour se rendre compte de l’ampleur du drame humain en préparation. Depuis le début de l’année, plus de 19.000 migrants ont déjà débarqué sur les côtes méridionales italiennes et les centres d’accueil sont au bord de l’explosion…..

Les échos

Aldo Sterone : « L’Algérie et la Ré-émigration »

Jeudi 16 avril 2015
Image de prévisualisation YouTube

M.Boubakeur veut doubler le nombre de mosquées en 2 ans : le FN en totale opposition !

Mardi 7 avril 2015

http://www.dailymotion.com/video/x606hp

Communiqué de presse du Front National

À l’occasion du Rassemblement annuel des musulmans de France, organisé par l’UOIF au Bourget, Dalil Boubakeur, président du Conseil français du culte musulman, vient de demander le doublement du nombre de mosquées en France en seulement deux ans.

Cette annonce, aux allures de provocation, apparaît comme particulièrement irresponsable. Qui est Monsieur Boubakeur pour faire une proposition aussi saugrenue et dangereuse ?

En effet, comme ne cesse de le dénoncer le Front National, le plus grand flou plane aujourd’hui sur l’origine et le financement des projets de mosquées en France. L’aide financière apportée par certains Etats étrangers, tels que l’Arabie-Saoudite ou le Qatar, qui entretiennent des liens avec les pires mouvements djihadistes du monde, constitue une menace certaine pour la sécurité nationale.

En outre, le développement particulièrement inquiétant des filières djihadistes en France, utilisant les mosquées comme points de recrutements, et la faiblesse des moyens de l’Etat pour les contrôler, obligent à repenser totalement les projets de nouvelles mosquées dans notre pays.

Pour toutes ces raisons, et parce que l’explosion du communautarisme multiplie les zones de tension sur le territoire, le Front National rappelle sa proposition de gel de tous les projets de mosquées actuellement en cours, dans l’attente d’une enquête nationale sur leur financement.

Il en va d’une question de sécurité nationale mais aussi de la survie de notre pacte républicain, que l’islamisme et le communautarisme menacent plus que jamais.

La discrimination positive dans l’accès à la fonction publique officialisée

Samedi 7 mars 2015

Marine Le Pen

D’ailleurs, ce 6 mars, Manuel Valls a reçu de la part d’un député socialiste Philippe Doucet « 24 propositions » dont la très explicite numéro 20 : « Tripler en cinq ans le nombre de fonctionnaires de police issus de l’immigration »…

Communiqué de Presse de Marine Le Pen, Présidente du Front National

L’énième plan Banlieues présenté hier par Manuel Valls ne laissera aucun souvenir et sera sans effet tant il reprend les poncifs traditionnels de la politique de la ville, pourtant en échec depuis des années. Il ne fera que renforcer le sentiment de millions de Français d’être en dehors des écrans radars de l’UMPS, car n’habitant pas dans les quartiers et les banlieues dignes d’intérêt pour la caste.

Une annonce attire cependant notre attention, au sujet des recrutements dans la fonction publique. Manuel Valls a en effet déclaré que « l’Etat, la fonction publique doivent être à l’image de ce qu’est la réalité du pays », ajoutant « l’accès au concours doit donc être beaucoup plus ouvert et diversifié ».

Derrière ces déclarations assez floues, il y a clairement l’idée d’un renforcement de la discrimination positive, qui vise à créer des passe-droits et des passerelles en fonction de critères personnels, comme l’origine ethnique ou le lieu d’habitation par exemple, et non pas selon le mérite comme l’exigent les principes de notre République. Il y a quelques années sous l’UMP, la discrimination positive a fait son entrée dans la fonction publique en contournant le concours via le dispositif PACTE notamment. On sait que Nicolas Sarkozy est un grand admirateur de ce concept multiculturel anglo-saxon. Le gouvernement actuel, comme l’avait avoué il y a plusieurs semaines le ministre de la Ville Kanner, veut renforcer cette politique.
D’ailleurs, ce 6 mars, Manuel Valls a reçu de la part d’un député socialiste Philippe Doucet « 24 propositions » dont la très explicite numéro 20 : « Tripler en cinq ans le nombre de fonctionnaires de police issus de l’immigration »…

Cette orientation est clairement anti-républicaine. Quand il y a discrimination positive pour certains, il y a nécessairement discrimination négative pour d’autres. L’idée de Philippe Doucet consiste en outre à faire un tri entre les Français puisque l’accès à la police nationale n’est ouvert qu’aux nationaux français : il y aurait donc d’un côté les « bons Français », issus de l’immigration et qu’on devra recruter prioritairement, et de l’autre les « mauvais Français », non issus de l’immigration et donc discriminés. Cette politique délétère, contraire à tous les principes républicains, précipiterait l’explosion du communautarisme dans notre pays, et créerait un climat de tension terrifiant.

Marine Le Pen demande au président de la République de condamner explicitement toute forme de discrimination positive quitte à recadrer ses ministres, et au gouvernement de renoncer à ses projets.

C’est une politique de fond qu’il faut mener, en changeant radicalement de politique européenne et économique pour recréer de l’emploi pour les jeunes, en redressant l’Ecole par le mérite et la discipline, et en luttant contre le communautarisme par l’arrêt de l’immigration légale et illégale et la réaffirmation des valeurs de notre pays.

[Vidéo] Charles Consigny : « Est ce que j’ai le droit de refuser la mixité ? »

Lundi 23 février 2015

RMC | les Grandes Gueules | 23/02/2015

http://www.dailymotion.com/video/x2hwfrl

Marion Maréchal-Le Pen dénonce les actions subversives contre la loi interdisant le port du voile intégral

Mercredi 18 février 2015
mar rig

Marion Maréchal LE PEN – Tarascon novembre 2013

Mme Marion Maréchal-Le Pen attire l’attention de Mme la garde des sceaux, ministre de la justice sur les limites de l’application de la loi relative au port du voile intégral dans les lieux publics.

Le respect de la loi n°2010-1192 du 11 octobre 2010 interdisant le port du voile intégral dans l’espace public est aujourd’hui largement remis en cause.

Les forces de l’ordre ont de grandes difficultés à dresser des procès-verbaux, les interpellations donnant lieu la plupart du temps à des regroupements où les insultes et les menaces fusent à leur encontre. Tout est fait, y compris de la part des femmes concernées, pour créer le scandale. Face à de telles réactions, les policiers et gendarmes se sentent peu soutenus et se résignent la plupart du temps à fermer les yeux sur cette violation manifeste de la loi.

Marion Maréchal-Le Pen dénonce les actions subversives contre la loi interdisant le port du voile intégral dans france voile-integral-islam-burqa-musulman_1110550

Lorsque les forces de l’ordre parviennent à surmonter ces difficultés en dressant une contravention, ces contrevenantes sont soutenues par des individus qui organisent un véritable réseau de désobéissance civique en collectant des fonds pour régler leurs amendes. Ainsi, un homme d’affaire algérien se vante d’avoir déboursé environ 200 000 euros pour régler les amendes de 877 femmes.

Le texte de loi se trouve neutralisé au bénéfice de militants fondamentalistes islamistes encouragés dans leur provocation. La défiance à l’égard de la République, organisée par ces réseaux, constitue une grave remise en cause de l’autorité de l’Etat, de la Justice et du travail des forces de l’ordre. C’est pourquoi elle demande quelles dispositions législatives entend prendre le gouvernement pour mettre fin à des pratiques subversives qui bafouent une loi émanant de la souveraineté nationale.

Marine Le Pen invitée du Grand Jury RTL – Le Figaro – LCI

Lundi 9 février 2015

Marine Le Pen était l’invitée du Grand Jury, le 8 février 2015. Elle a répondu aux questions de Jérôme Chapuis (RTL), Eric Revel (LCI) et Alexis Brezet (Le Figaro).

http://www.dailymotion.com/video/x2gq9h2 http://www.dailymotion.com/video/x2gq9wt http://www.dailymotion.com/video/x2gqaa6

Marine Le Pen sur la menace terroriste islamiste

Jeudi 29 janvier 2015

Parlement européen à Strasbourg (28 janvier 2015) – Intervention de Marine Le Pen sur la menace terroriste islamiste.

Image de prévisualisation YouTube

Que fait encore le djihadiste présumé marocain Rachid Rafaa en France ?

Samedi 24 janvier 2015
Que fait encore le djihadiste présumé marocain Rachid Rafaa en France ? dans france martinique-plage

Rachid Rafaa, djihadiste présumé de nationalité marocaine, qui vit toujours au Morne-Rouge en Martinique (image d’illustration)

Communiqué de Presse de Marine Le Pen, Présidente du Front National

De nombreux compatriotes martiniquais ont attiré l’attention de Marine Le Pen sur le cas scandaleux de Rachid Rafaa, djihadiste présumé de nationalité marocaine, qui vit toujours au Morne-Rouge en Martinique après que la CEDH a interdit son extradition vers le Maroc, son pays.

Nos compatriotes des Antilles sont scandalisés à juste titre par le maintien en France de Rachid Rafaa. Peu de temps après l’odieux assassinat par Amedy Coulibaly de Clarissa Jean-Philippe, policière municipale martiniquaise, cette affaire apparaît encore plus insupportable.

Au moment où le gouvernement fait mine d’agiter quelques mesurettes devant l’opinion publique et qu’on discute mollement de la déchéance de la nationalité, sans prendre aucune mesure réelle, on réalise par cette affaire que la France n’est même plus en mesure d’expulser souverainement un étranger islamiste présumé !

Marine Le Pen demande l’expulsion immédiate de Rachid Rafaa vers le Maroc, comme le demandent d’ailleurs les autorités marocaines. Il faut évidemment désobéir à la CEDH, il en va de notre sécurité intérieure.
Le gouvernement comme l’UMP sont dans l’incapacité totale d’assurer la sécurité des Français, par faiblesse, par incompétence, et par soumission à une justice supranationale qui n’a que faire de l’intérêt des peuples.

Marine Le Pen sur France Inter

Mercredi 21 janvier 2015
http://www.dailymotion.com/video/x2f1f2r http://www.dailymotion.com/video/x2f1gr9

[vidéo] Jean-Marie LE PEN sur l’islamisme en 2010…

Dimanche 18 janvier 2015

http://www.dailymotion.com/video/xplyya

Vidéo : Jean-Marie LE PEN en 2010 à Saint-Martin de Crau.

Ce ne sont pas ceux qui ont engendré le chaos qui en viendront à bout !

Dimanche 18 janvier 2015

DSC_0040

Edito de Nicolas Bay (16.01.2015), Secrétaire Général du Front National

Il n’aura pas fallu attendre bien longtemps pour que les responsables de l’UMP et du PS détournent le sens des marches ayant rendu hommage aux victimes dans tout le pays en vulgaire opération de propagande anti-FN. Affolés des conséquences électorales que les attentats islamistes pourraient entraîner, les seules qui les intéressent réellement, ils ont rapidement délaissé le légitime recueillement pour retourner au registre bassement politicien.

Mais il en faudra bien davantage pour les exonérer de leur responsabilité ! Oui, la responsabilité de l’UMPS dans les dramatiques événements de la semaine dernière est pleine et entière : à travers leur complicité, passive ou active, avec l’immigration massive et incontrôlée, avec la montée du communautarisme, avec l’implantation de l’islamisme, avec le laxisme judiciaire. Et les voici, à présent, proposant à l’unisson les mêmes maigres mesures pour tenter de persuader les Français que, désormais, ils sont enfin décidés à assurer la sécurité publique. Las, personne ne veut plus, ne peut plus, croire que ce sont ceux qui ont engendré le chaos qui en viendront à bout.

Des promesses et des postures hypocrites et surtout inopérantes, voilà ce que nos gouvernants ont à nous offrir. Puisque François Hollande et Manuel Valls n’ont pas même osé envisager une suspension de Schengen, exprimer la nécessité de mettre un terme à l’immigration massive que nous subissons depuis des décennies, ou songer à l’expulsion des imams étrangers qui diffusent sur notre territoire l’idéologie politico-religieuse islamiste. Toujours prompts à aller chercher une mauvaise idée du côté des États-Unis, les voici prêts à mettre en œuvre – avec la complicité de l’UMP – un « Patriot Act » français, qui aura sans doute plus à voir avec la restriction de la liberté de pensée des citoyens qu’avec celle de la liberté d’action des terroristes !

À l’avant-garde, le Front National et Marine Le Pen auront prévenu depuis des années que le fondamentalisme islamiste constituait une réelle menace pour la France, qu’il fallait d’urgence prendre les dispositions nécessaires et affronter le fond du problème. Rappelons-nous du mépris de la caste, des insultes, des procès…

Les Français savent bien qui leur a toujours dit la vérité, y compris quand elle n’était facile ni à dire, ni à entendre. Ils savent bien qui n’a cessé de les avertir du risque de délitement de la nation, du développement du communautarisme qui a fait le lit du fondamentalisme islamiste. Ils se souviennent aussi qui était celle qui dénonçait avec force l’abandon de certains quartiers à des prédicateurs djihadistes radicaux, qui exigeait le renforcement des moyens humains et matériels pour les forces de l’ordre. C’est pourquoi nos compatriotes ne se feront plus duper par ces bonimenteurs que sont Messieurs Valls, Sarkozy, et consorts.

Cargos de migrants clandestins : ne pas rester les bras croisés

Dimanche 4 janvier 2015

Cargos de migrants clandestins : ne pas rester les bras croisés dans Critique 7776078360_un-cargo-congolais-interpelle-en-italie-en-decembre-2014-avec-a-son-bord-des-migrants-venus-de-syrie-pour-la-plupart-illustration

Communiqué de Presse de Marine Le Pen, Présidente du Front National

Quelques jours après le Blue Sky M, un nouveau cargo transportant des centaines de clandestins a été abandonné par son équipage, direction les côtes italiennes.
Les filières d’immigration clandestine vers l’Europe semblent être passées à la vitesse supérieure, en devançant les très nombreuses failles des systèmes européens Frontex et Triton. Nombre d’éléments laissent penser que les cargos sont volontairement abandonnés par les passeurs, dans le but d’un rapatriement sur le sol européen, même au risque d’un naufrage et d’un drame humain. On remarque aussi que les navires utilisés sont plus imposants et qu’ils permettent d’embarquer un nombre considérable de migrants clandestins à chaque traversée de la Méditerranée.

Le gouvernement français ne peut pas continuer de rester les bras croisés, car l’explosion de l’immigration clandestine vers l’Europe concerne en premier lieu la France, un des pays de destination privilégiés.
Une politique clairement dissuasive doit être mise en place, via un rapatriement systématique des navires vers les pays d’origine, et non de destination. C’est la seule façon de tarir progressivement le flux de cargos vers le continent européen, et donc toute à la fois d’éviter la multiplication de drames humains et de réduire l’immigration clandestine vers nos pays. Les mafias de passeurs qui profitent de la misère des migrants et de la passivité des gouvernements européens doivent être combattues, et non encouragées comme c’est aujourd’hui le cas lorsqu’on laisse leurs plans s’accomplir !

Dans le même temps, il convient de prendre acte de l’échec total des dispositifs européens qu’ont imposés à coup de promesses mensongères le PS comme l’UMP aux Français et de remettre en place des frontières nationales. Cette politique sera efficace si elle s’accompagne d’une réduction considérable du droit d’asile, aujourd’hui largement détourné par les filières, et d’une suppression des incitations à l’immigration clandestine telle que l’Aide Médicale d’Etat.

Réforme du droit d’asile : toujours plus de droits pour les clandestins, l’UMP complice

Jeudi 11 décembre 2014

marine le pen visCommuniqué de Presse de Marine Le Pen, Présidente du Front National

Alors que l’Assemblée nationale doit examiner à partir d’aujourd’hui un projet de loi portant réforme du droit d’asile en France, l’UMP recommence son numéro d’enfumage et de fausse opposition.

Ce texte de loi, dont la finalité ne vise qu’à augmenter les droits des demandeurs d’asile (regroupement familial facilité, accès à un avocat dès le début de la procédure, recours suspensifs, etc.), ne réduira en rien les flux grossissants de l’asile et de l’immigration clandestine qui en découlent, au point que notre pays est engorgé et notre système d’accueil étouffé. Bien au contraire, il créera un nouvel appel d’air.

Par ailleurs, ce texte de loi n’est rien moins qu’une transposition en droit français de deux directives européennes devant entrer en application d’ici juillet 2015. L’UMP fait donc mine de combattre à l’Assemblée nationale ce qu’elle soutient depuis toujours, en votant des Traités et des textes européens qui rendent automatique et obligatoire la transposition des directives en droit français. Toute critique émanant de ce parti, sur ce thème en particulier, relève donc de la comédie pure et simple.

Le quinquennat de Nicolas Sarkozy a vu de surcroît une explosion des demandeurs d’asile dans notre pays (+85% depuis 2007, 60 000 demandeurs par an), un rythme poursuivi par son successeur François Hollande. Que ce soit par sa politique laxiste en France, ou par ses choix désastreux de politique étrangère (notamment la guerre en Libye), Nicolas Sarkozy a été lui-aussi un président de l’hyper-immigration clandestine.

Aujourd’hui, les structures publiques de rétention, d’hébergement et de traitement des dossiers des demandeurs d’asile sont saturées.

Il convient donc, à l’inverse de cette « réforme » de durcir considérablement les conditions d’accès au droit d’asile et de mettre fin au logement gratuit le temps d’instruction du dossier, pour en revenir à son esprit initial : celui de l’accueil d’individus réellement menacés par leur gouvernement, et non de populations entières. Sous l’action du PS comme de l’UMP, le droit d’asile est ainsi devenu une filière à part de l’immigration massive.

Seul le Front National propose l’arrêt de cette immigration, qu’elle soit légale ou illégale, ce qui suppose de retrouver les leviers de notre politique migratoire en se dégageant du carcan européen, en retrouvant notre souveraineté législative et des frontières nationales, un droit propre considérablement renforcé, et des moyens policiers décents pour mettre en oeuvre cette politique.

1...34567...31