Archive de la catégorie ‘immigration’

Islamisme : La radicalisation touche Tarascon, Arles, Miramas….

Mercredi 13 avril 2016
La Provence le 9 avril 2016

La Provence le 9 avril 2016

Le 30 mars 2016, lors du conseil municipal de Tarascon, Valérie LAUPIES, a dit que la ville devenait « un Molenbeek ».

Lucien LIMOUSIN le maire UMP a répondu que l’élue du FN était en plein délire extrémiste… [voir la vidéo à partir de 9’42″]

Pourtant dans un article : « Marseille Molenbeek en Provence ? » paru le 9 avril 2016 dans La Provence.

Un travailleur social chargé d’endiguer la radicalisation confirme les propos de Valérie LAUPIES :

« …la majorité des jeunes qu’il « traite » vit en dehors de Marseille, dans les communes voisines, Tarascon, Miramas, Arles aussi. » [La Provence 09/04/2016]

MOL1MOL2

Ces écoles musulmanes qui inquiètent le gouvernement

Jeudi 7 avril 2016

JT 13heures TF1 – 6 avril 2016

V.Laupies (FN) – A Tarascon l’exécutif finance la communautarisation !

Jeudi 31 mars 2016

A Tarascon comme dans de nombreuses villes de France, l’argent du contribuable sert à financer des cours d’arabe dans les écoles tout en alimentant les caisses des associations communautaristes ; caisses destinées soit disant à intégrer la population primo arrivante…

C’est bien la soumission des élus de l’exécutif qui crée des Molenbeeck… un jour, ils devront rendre des comptes !

Conseil municipal de Tarascon 30 mars 2016 [vidéo] :

Image de prévisualisation YouTube

Molenbeek à la française

Jeudi 31 mars 2016

Le mal est aujourd’hui profond et ne pourra être combattu que par des responsables politiques déterminés.

politique ville 2

Boulevard Voltaire :

En déclarant qu’une centaine de quartiers, en France, « présentent des similitudes potentielles »avec le quartier de Molenbeek à Bruxelles, le ministre de la Ville Patrick Kanner a jeté un pavé dans la mare. Aussitôt, Jean-Christophe Cambadélis et Julien Dray se sont prononcés contre toute « stigmatisation ». Tandis que Manuel Valls évoquait une responsabilité collective de ceux ayant exercé le pouvoir au cours de ces dernières décennies.

Comme à l’accoutumée, tout était dit, et on pouvait continuer à faire comme si rien ne s’était passé. Pourtant, une analyse de notre passé révèle que les politiques de la ville liées aux politiques migratoires et sécuritaires désastreuses menées ces trente dernières années ont indubitablement conduit aux résultats que nous connaissons aujourd’hui en matière de criminalité et de terrorisme.

En ce qui concerne les politiques de la ville mises en œuvre depuis le milieu des années 80, les rapports successifs de la Cour des comptes, que l’on ne peut soupçonner de parti pris, n’ont cessé d’en dénoncer les dysfonctionnements. Que ce soit en 1995, en 2002 ou en 2012, les rapports de la Cour font les mêmes constats : trop de quartiers concernés, politiques insuffisamment pilotées, faible mobilisation des politiques publiques, répartition insatisfaisante des moyens, objectifs nationaux mal identifiés, projets urbains mal définis, et la liste est longue des reproches faits à une politique qui a coûté des milliards au contribuable français. Et, de fait, comme le souligne M. Valls, ces constats touchent autant les gouvernements de droite que ceux de gauche. Mais nous savons, depuis un certain M. Fabius, que l’on peut être responsable sans être coupable.

Pour ce qui relève des politiques migratoires mises en place en France au cours de ces dernières années, on sait maintenant qu’il s’avère impossible, notamment depuis 2009 et la réforme des types d’autorisations de séjour, de déterminer avec précision qui entre et qui sort du pays. Toutes les réglementations ne font que rendre plus difficile encore la gestion de ce dossier épineux qui s’avère porteur de graves dangers. L’actuelle crise des migrants, et les corrélations établies avec les actes terroristes survenus en novembre 2015 à Paris, en constituent la parfaite illustration.

Dans ce contexte, il appartient également aux élus locaux, pour lesquels la politique de la ville ne fut pendant longtemps qu’une simple manne financière destinée à subventionner des associations complaisantes, de se réveiller. Il ne suffit pas de déclarer qu’on n’a pas de « zones de non-droit » pour que ce phénomène disparaisse comme par enchantement. Le mal est aujourd’hui profond et ne pourra être combattu que par des responsables politiques déterminés. Si on continue de fermer les yeux, ce n’est pas une centaine de Molenbeek à la française qui sera à craindre – chiffre sans doute en dessous de la réalité -, mais des centaines puis des milliers.

Rendons à César ses arabesques

Lundi 29 février 2016

Rendons à César ses arabesques dans cinema 855232-000_dv2224277

Rendons à César… ses César ! La cuvée 2016 nous prouve (ouf !) qu’en France la diversité est célébrée et que le monde du spectacle ne s’est pas « droitisé », bien arc-bouté sur sa gauche malgré des spectateurs qui, quel scandale, votent parfois à 50 % pour le FN…

Vus de l’extérieur mais aussi de l’intérieur par des gens de passage, les Français – du moins ceux de la catégorie la plus « répandue » – passent pour des « racistes », voire (plus grave) pour des « islamophobes ».

Or, qu’ont choisi les 4.500 jurés des César – certes noyautés par trois collèges (techniciens, réalisateurs, acteurs) totalisant 60 % des voix, les 40 % restants s’éparpillant entre sept collèges (dont, pourtant, ceux des auteurs, des producteurs, des distributeurs) – ?

Eh bien, les représentants de la vie cinématographique phagocytée par l’intelligentsia de la culture n’ont pas hésité un instant à récompenser Fatima, un film qui, après trois petits tours, a fait (incroyable score) 161.945 entrées (7.712 par jour). Fatima l’a emporté face à Marguerite, qui a réalisé, en six semaines, 980.161 entrées (23.337 par jour).

La suite sur Boulevard Voltaire…

ZOOM – XAVIER RAUFER : 3 MOIS APRÈS LES ATTENTATS, LA VÉRITÉ

Mercredi 17 février 2016

3 mois après les attentats de Paris, le criminologue Xavier Raufer revient sur notre plateau pour un bilan accablant. Il nous livre toute
la vérité sur l’enquête. Mauvaises pistes, négligences, erreurs politiques, et déni de réalité, un constat implacable et alarmant.

Image de prévisualisation YouTube

SOURCE

Danemark: une adolescente risque une amende pour avoir gazé son violeur

Vendredi 29 janvier 2016

Young woman standing in tunnel

Une jeune Danoise âgée de 17 ans risque des poursuites pour avoir essayé de se défendre alors qu’elle était victime d’une tentative de viol.

Les médias européens, notamment le Telegraph, ont rapporté l’indicent qui s’est passé mercredi soir à Sonderborg, petite ville côtière du sud du Danemark. Une adolescente a été victime d’une tentative de viol non loin du centre d’accueil de migrants. D’après elle, un homme « à la peau foncée » parlant anglais l’a plaqué sur la terre et s’est couché sur elle. La jeune fille a fait fuir son agresseur en le gazant avec un spray au poivre.

La jeune fille a porté plainte à la police. Une enquête pour tentative de viol a été ouverte. Mais l’agresseur court toujours. La police l’a inscrit dans la liste des étrangers impliqués dans des cas de viols ou d’agressions sexuelles.

Mais conformément aux lois danoises, l’utilisation de spray au poivre est interdite. Ce qui signifie que l’adolescente est passible d’une amende de 70 euros, a expliqué le porte-parole de forces de l’ordre Knud Kirsten ayant commenté la situation à la télévision locale.

Ces propos ont suscité une onde de choc dans l’opinion publique. D’après les internautes, il est insensé de punir les victimes pour avoir essayé de se défendre.

Au Danemark, le nombre des cas de viols et d’agressions sexuelles impliquant les demandeurs d’asile hébergés dans les centres d’accueil est en hausse. Mais dans certains cas, les femmes ne portent pas plainte par peur que la police ne les accuse au lieu d’agresseur.

Lire la suite: http://fr.sputniknews.com/international/20160129/1021315136/danemark-spray-poivre-viol.html#ixzz3ye7vGSjT

Paris et Berlin créent un fonds de 10 mds € pour les réfugiés

Mardi 24 novembre 2015

Abracadabra ! Les mêmes qui demandent aux Français de serrer toujours plus la ceinture, d’être plus compétitifs, sortent du chapeau 10 milliards d’euros pour les « migrants »…

La France et l’Allemagne proposent de créer un fonds de dix milliards d’euros pour contribuer à faire face à l’afflux de réfugiés en Europe, a annoncé aujourd’hui le ministre français de l’Economie, Emmanuel Macron, lors d’un déplacement à Berlin.

Paris et Berlin créent un fonds de 10 mds € pour les réfugiés dans france INYx6qp

(…)

Le Figaro

Appels au meurtre contre des « beurettes » : l’autre visage de « Chronic 2 Bass », l’auteur du coup de gueule contre les terroristes

Vendredi 20 novembre 2015
Image de prévisualisation YouTube

DOUBLE FACE – Le blogueur « Chronic 2 Bass », qui a gagné en notoriété grâce à son coup de gueule contre les auteurs des attentats du 13 novembre, est également l’auteur de propos très violents envers plusieurs jeunes femmes arabes.

Appels au meurtre contre des « beurettes » : l’autre visage de « Chronic 2 Bass », l’auteur du coup de gueule contre les terroristes dans france Qca80YL

Pour beaucoup il est devenu, après les attentats du 13 novembre, un modèle de sagesse. Le cri de colère publié sur Facebook de Bassem Braïki, dit « Chronic 2 Bass », a fait le tour des médias. Dans une vidéo en date du 18 novembre, il appelle en tant que Français musulman à « traquer » les terroristes, « ces imposteurs qui se font passer pour des musulmans en tuant des gens ». Jeudi, celui qui se présente comme un blogueur habitant du Rhône connait même le privilège de recevoir chez lui les caméras du journal télévisé de France 2. Sur metronews, nous avons nous aussi relayé jeudi cette vidéo, qui apparaît si réconfortante après l’horreur de ces attaques meurtrières.

aKn1TcG dans immigration

Mais ce qu’on sait moins, c’est qu’avant de devenir le visage de l’unité nationale, « Chronic 2 Bass » avait pour habitude de diffuser largement des propos misogynes et orduriers à l’égard de plusieurs jeunes femmes arabes. Des messages rédigés sur une première page Facebook, au nom de « Chronique De Bass » et à la photo de profil identique, désormais supprimée.

 

(…) Metronews

A Revoir : Hier France 2 lui avait consacré un reportage


Attentats à Paris : les cris de colère des Français de confession musulmane

Au moins un migrant parmi les terroristes : la France doit immédiatement arrêter l’entrée de migrants sur son territoire

Lundi 16 novembre 2015

Marine LE PEN

Communiqué de presse de Marine Le Pen, Présidente du Front National

Selon les informations données ce matin par le procureur de la République François Molins, l’un des kamikazes du Stade de France était arrivé en Grèce le 3 octobre dernier, parmi la masse des migrants qui affluent chaque jour en Europe. Il a ensuite pris la route de la France.

Nos craintes et nos avertissements sur la possible présence djihadiste parmi les migrants qui rejoignent notre pays sont donc une réalité malheureusement concrétisée par ces attentats sanglants.

Par précaution, Marine Le Pen demande l’arrêt immédiat de tout accueil de migrants en France et l’arrêt immédiat de leur dispersion dans les communes de France, villes comme villages. La sécurité des Français rend cette prudence impérieuse. La sécurité des Français rend également irresponsable l’assentiment du gouvernement et de l’opposition UMP à la submersion migratoire, en particulier leur accord donné aux quotas de migrants au parlement européen.

Calais : de la jungle au chaos

Jeudi 12 novembre 2015

Calais : de la jungle au chaos dans france _83972945_027749625-2

Communiqué de presse de Marine Le Pen

Pour la troisième nuit consécutive, des groupes de migrants de la jungle de Calais ont violemment attaqué et même blessé les forces de l’ordre. Ils terrorisent également les riverains, contraints de vivre barricadés chez eux pour se protéger.

Comment peut-on une seconde de plus accepter ce scandale inouï qui fait honte à la République française ?

Les riverains et les habitants de Calais sont littéralement sacrifiés sur l’autel de la folle idéologie immigrationniste et laxiste de l’UMPS. Les forces de l’ordre sont mobilisées sur un théâtre d’opération de plus en plus violent et de plus en plus absurde, car aucune issue n’est proposée. Même vidée à coups de jets privés, de bus et de trains pour créer partout en France de petites jungles, la jungle de Calais demeure cet immense bidonville insalubre, cette zone de non droit qui se remplit chaque jour de nouvelles arrivées.

La première des urgences est de protéger les riverains et les Calaisiens et d’y mettre les moyens. La deuxième est de conduire les migrants de la jungle ainsi que tous les clandestins présents sur notre sol non pas vers d’autres communes de France mais vers leurs pays d’origine ou vers des campements de réfugiés à la frontière de ces pays.
La troisième est de retrouver nos frontières nationales et de faire le choix de la fermeté pour endiguer la vague migratoire.
Si je suis élue à la tête de la région Picardie Nord Pas de Calais en décembre, j’agirai au service des Calaisiens et je remuerai ciel et terre pour forcer l’Etat à assurer son devoir de protection et de sécurité sur chaque mètre carré de notre région.

Bataille entre migrants et policiers à Calais

Mardi 10 novembre 2015

Dix-huit policiers ont été blessés la nuit dernière, lors de heurts près de la « jungle », où vivent plusieurs milliers de migrants. Une violence inédite qui a été filmée par un riverain.

 

Aux jets de pierre répondent des tirs de lacrymogène. Les heurts qui ont eu lieu dans la nuit du dimanche 8 au lundi 9 novembre, entre 150 et 200 migrants et la police ont fait 18 blessés, en grande majorité côté CRS. Les policiers n’ont été que légèrement blessés. Ils « souffrent de contusions, provoquées par des jets de pierres », précise à France TV info Johann Cavallero, du syndicat CRS Alliance. Un migrant érythréen a été légèrement blessé au visage vers 3h00, sans que l’on sache si cette blessure était liée aux violences de la nuit. Il a été transporté au CHR de Calais.

Que s’est-il passé ? Pourquoi ces heurts ? Selon les syndicalistes policiers, des migrants sont d’abord montés sur un pont, route de Gravelines, près de la Jungle et ont jeté une pierre, qui a frappé le pare-brise de son véhicule, côté passager. Le chauffeur routier roumain a alors appelé la police. Une fois sur place, les CRS ont été visés par des jets de pierres. Ils ont riposté en lançant plus de 200 grenades lacrymogènes. « On n’avait pas tiré autant de grenades depuis très longtemps », affirme Denis Hurth, du syndicat de CRS Unsa-Police. Les heurts ont duré de 23h à 1h du matin. 

« C’était la guerre ! »

Une riveraine a vu ses heurts violents depuis sa fenêtre : « On a entendu un gros boum. On a été réveillés par le bruit. Mon gamin s’est mis à pleurer. Là on est montés de peur. On a vu tous les gyrophares. Ils ont commencé à jeter des pierres, qui ont atterri dans ma cour, sur ma maison. C’était la guerre ! »

 

Les réactions des riverains :


Les heurts entre migrants et policiers à Calais filmés par un riverain

Le film du riverain :

Image de prévisualisation YouTube

3 millions de migrants d’ici 2017 : l’Union européenne organise la submersion migratoire

Samedi 7 novembre 2015

lampedusavintimilletunisieimmigration283644jpg170349.jpg

Communiqué de presse du Front National

Les chiffres de la Commission européenne, estimant à 3 millions le nombre de migrants supplémentaires qui arriveront en Europe d’ici 2017, montrent à quel point la crise migratoire est absolument hors de contrôle.

L’Union européenne se révèle structurellement et philosophiquement inapte à limiter l’arrivée de migrants en Europe, et sans doute d’abord parce que les responsables de cette crise ne cherchent aucunement à l’endiguer. Comme l’ont révélé les propos du patron d’Airbus, Thomas Enders, l’immigration massive est voulue pour faire pression à la baisse sur les salaires.

Il est d’ailleurs particulièrement abject de voir la Commission européenne se réjouir de l’arrivée de ces millions de migrants, au motif qu’ils permettraient d’accroître le PIB de l’UE de 0,2 point. Non seulement ce chiffre ridicule ne repose sur rien, entendu que les revenus de ces migrants sont essentiellement composés de revenus sociaux (donc issus de la dette de nos Etats), mais il est surtout la démonstration de l’absence totale de scrupule et de morale des représentants de l’Union européenne.

Peu importe les milliers de morts en Méditerranée, les crises sanitaires, sociales et sociétales qui bouleversent les pays d’accueil, pourvu que quelques euros viennent gonfler le PIB abstrait de l’Union européenne.

La Commission européenne fait donc ici l’aveu qu’elle ne mettra pas fin à la crise migratoire, mais, tout au contraire, qu’elle accompagnera ces flux de migrants pour qu’ils s’installent durablement dans nos pays.

Pour le Front National, cette perspective est parfaitement intolérable. Les Français n’ont pas à subir indéfiniment les conséquences de cette folle politique soutenue aussi bien par l’UMP que par le PS. Il est désormais incontestable que seules des frontières nationales autour d’un Etat souverain sont de nature à protéger nos peuples de la submersion migratoire en cours.

Le Front National rappelle que lorsqu’il estimait en 2011 que les milliers d’arrivées se transformeraient en centaines de milliers, puis cette année que les centaines de milliers deviendraient des millions, les « experts » de l’UMPS ricanaient…

« OUI TARASCON » N°5 arrive dans vos boîtes aux lettres !

Jeudi 5 novembre 2015

  »OUI TARASCON » n°5 le trimestriel de réinformation des Tarasconnais ! (sept-oct-nov)

oui une

Cliquez sur l’image ci-dessus pour télécharger le OUI TARASCON N°5

Robert Ménard part en guerre contre les kebabs

Samedi 31 octobre 2015

Dans un reportage d’ »Envoyé spécial », le maire dit qu’il s’opposera à l’ouverture de nouveaux kebabs à Béziers au nom de la tradition « judéo-chrétienne ».

 
Envoyé spécial. Robert Ménard déclare la guerre au kebab

Il n’y aura pas de nouveaux kebabs dans le centre-ville de Béziers. Du moins tant que Robert Ménard sera maire. L’ancien président de Reporters sans frontières a affirmé lors d’un reportage d’Envoyé spécial diffusé le 29 octobre sur France 2 qu’il s’opposerait à toute nouvelle ouverture dans le centre historique. Motif : « On est dans un pays de tradition judéo-chrétienne. C’est difficile pour certains, mais il faut s’y faire. »
Robert Ménard a-t-il fait une indigestion de ces sandwichs à la viande, appelés Döner en Turquie, shawarma au Liban, ou encore gyros en Grèce ?

Il semble en effet qu’il en ait trop soupé. Car le maire juge qu’ »à un moment donné, trop, c’est trop. Quand il y a trop d’immigrés dans un pays, c’est trop d’immigrés. À un moment donné, dans le domaine alimentaire, dans le domaine de la restauration, je trouve que trop de kebabs, c’est trop ». Il y aurait, selon lui, 20 de ces restaurants dans le centre-ville de Béziers.

Le Point

2015 – A Tarascon dans les Bouches du Rhône la majorité municipale UMP a décidé pour sa part qu’il n’y aura pas de nouveaux commerces de « Choucroute ou de Cassoulet »…. [vidéo]

Image de prévisualisation YouTube

12345...31