Archive de la catégorie ‘histoire’

Face à l’internationale islamiste, l’urgence d’une politique d’endiguement

Jeudi 7 août 2014

marine le pen vis

Communiqué de Presse de Marine Le Pen, Présidente du Front National

Pendant que l’attention politique et médiatique se polarise sur le conflit israélo-palestinien, des dizaines de milliers d’Irakiens, dont une grande majorité de chrétiens, fuient les zones du nord de l’Irak sous l’avancée des jihadistes. Dans le même temps, le nord et l’est du Liban sont harcelés par les salafistes.

Ces pays sont aujourd’hui la cible d’une offensive généralisée de l’internationale islamiste, de ce fondamentalisme barbare, expansionniste, qui s’est développé dans la foulée des printemps arabes et qui a pu se renforcer politiquement et militairement grâce aux politiques irresponsables menées par les majorités UMP et socialiste en Libye et en Syrie.

Partout, la contagion islamiste et les drames effroyables qu’elle engendre pour les populations civiles gagne chaque jour un peu plus du terrain.

La lutte contre le terrorisme dans laquelle François Hollande a engagé notre pays, notamment au Mali, ne peut et ne doit se limiter à des discours et des déclarations d’intention.

La France se doit d’être aux côtés des gouvernements qui combattent les forces militaro-islamistes en leur apportant, comme le demande le Front National, une aide logistique et un soutien dans le domaine du renseignement.

Il est urgent de mener en collaboration avec ces pays et dans le strict respect du principe de non-ingérence, une politique d’endiguement de ce totalitarisme qui menace tout autant la stabilité de cette région que la sécurité et les libertés des peuples qui y vivent.

Aldo Sterone : L’Imperialisme Islamiste

Jeudi 26 juin 2014
Image de prévisualisation YouTube

«Aldo Sterone», blogger algérien résidant en Angleterre.

Manuel Valls interpellé à Oradour-sur-Glane par un petit-fils de résistant

Mercredi 11 juin 2014
Image de prévisualisation YouTube

 

La gauche fut la mère de la collaboration!

Dimanche 1 juin 2014
Image de prévisualisation YouTube

Tarascon – Beaucaire : L’association « Tête à Clap » emmêlée entre ses déclarations politiques et ses demandes de subventions

Mardi 6 mai 2014

http://www.dailymotion.com/video/x1h4u7

Ludovic Duplissy le Président de l »association beaucairoise « Tête à Clap » souhaite quitter Beaucaire et rejoindre Tarascon. Il motive cette décision le 17 avril dans les pages du Midi Libre en considérant qu’elle s’appuie : « sur des raisons d’idéologie politique et aussi parce que nous ne voulons pas de récupération. Nous ne souhaitons pas travailler avec cette municipalité (FN) ni être dans la situation de devoir lui rendre des comptes Nous devrons donc trouver 15 000 € pour fonctionner. »

Pourtant, Julien Sanchez le Maire Front National de Beaucaire et son Conseil municipal « Conformément aux années précédentes »…ont « voté la subvention aux « Têtes à Clap« .

Julien Sanchez La Provence 06/05/2014- Maire Front National de Beaucaire :

« ils sont libres de la refuser (la subvention) sur simple envoi accusé-réception. Pour l’instant, nous n’avons rien reçu. S’ils ne veulent pas de la subvention, ça fera 15 000 de plus dans les caisses de la ville. C’est eux qui font preuve de sectarisme en refusant de travailler avec des gens qu’ils ne connaissent pas. Ça fera plus d’argent pour nos projets, on leur montrera ce qu’on peut faire sans eux. »

Tarascon - Beaucaire : L'association

Ludovic Duplissy, l’un des organisateurs, ne veut pas servir de vitrine au Front national. Midi Libre

(suite…)

Retour sur le « coup de tonnerre » du 21 avril 2002

Mercredi 23 avril 2014

Suite à la diffusion d’un documentaire intitulé Comme un coup de tonnerre, La Chaine parlementaire (LCP) organisait un débat sur la qualification de Jean-Marie Le Pen au second tour des élections présidentielles de 2002.

http://www.dailymotion.com/video/x1q2465

L’annonce des résultats à 20h sur France 2 le 21 avril 2002 :

http://www.dailymotion.com/video/xtr7d

Manuel Valls et l’ancien néo-nazi Terry Cooper

Dimanche 1 décembre 2013
http://www.dailymotion.com/video/x17r60n

Éric Zemmour à Lorànt Deutsch : « L’histoire, c’est toujours de la politique »

Mercredi 20 novembre 2013
http://www.dailymotion.com/video/x17c4zj

2011- Harkis / Rapatriés : Allocution de Jean-Marie Le Pen devant la tombe du Bachaga Boualem

Jeudi 3 octobre 2013
http://www.dailymotion.com/video/xlb4nl

Superbe allocution de Jean Marie LE PEN  lors du recueillement sur la tombe du Bachaga BOUALAM au cimetière du village le 25/09/2011. Il était accompagné de Pïerre CHENEL candidat du Rassemblement Bleu Marine pour les élections municipales à Arles (13) de 2014 et les conseillers régionaux Valérie LAUPIES et Stéphane RAVIER.

L’ère Mitterrand : « L’affaire du sang contaminé »

Mardi 3 septembre 2013

En avril 1991, la journaliste Anne-Marie Casteret publie dans l’hebdomadaire L’Événement du Jeudi un article prouvant que le Centre national de transfusion sanguine (CNTS) a sciemment distribué à des hémophiles, de 1984 à la fin de l’année 1985, des produits sanguins dont certains étaient contaminés par le virus du sida.

L’ancien Premier ministre socialiste Laurent Fabius et les anciens ministres socialistes Georgina Dufoix et Edmond Hervé ont comparu du 9 février au 2 mars 1999 devant la Cour de justice de la République pour « homicide involontaire ». Cette cour a rendu son verdict par un arrêt qui innocente Georgina Dufoix et Laurent Fabius

Image de prévisualisation YouTube

Vidéo : Affaire du sang contaminé

Jean-Marie le Pen à propos des musulmans en France (1989)

Mardi 20 août 2013

24 ans après, on ne peut que constater la lucidité et l’esprit visionnaire de Jean-Marie Le Pen…

cliquez sur ce lien pour visionner la vidéo

 

Redif’ : La gauche, fut la mère de la collaboration !

Vendredi 26 juillet 2013

http://www.dailymotion.com/video/xft7u3

Mythe n°1 : l’extrême droite française, collaborationniste pendant la seconde guerre mondiale était majoritairement l’extrême droite d’avant la guerre. C’est tout l’inverse. La majorité des premiers résistants était issue de l’Action Française qui prônait le “nationalisme intégral” et était germanophobe.

Mythe n°2 : la gauche pacifiste, antiraciste, philosémite a majoritairement composé la Résistance. C’est tout l’inverse. Les pacifistes ont continué, dans leur majorité (à l’image des dreyfusards) de l’être sous la botte nazie.

Que le pacifisme fut le vecteur principal de la collaboration, que les pacifistes furent nombreux à collaborer, et qu’ils fournirent de très nombreux collaborateurs, que la gauche fut dominante dans la collaboration parce qu’elle fut dominante dans le pacifisme — toutes ces vérités dérangeantes échapperont aux politiciens, aux polémistes et aux historiens soucieux d’inculper “toutes les droites” et de leur faire porter le chapeau exclusif des erreurs, des trahisons et des crimes qui ont endeuillé, à jamais, les années 1940-1944.

Ils chargeront Maurras (Action Française) de forfaits commis par des gens, qui, pour beaucoup, étaient des antimaurrassiens endurcis. Ils s’acharneront sur La Roque (les Croix de Feu), qui vraiment n’y était pour rien. Ils débusqueront des “fascistes” un peu partout y compris là (et surtout là) où il n’y en avait pas, et ils ignoreront ces pacifistes, intransigeants et candides à la fois, qui se fascinèrent pour l’Allemagne de Hitler (…)”.

Simon Epstein expose à l’aide de fiches biographiques précises, de leur mise sous lumière de l’Histoire, dans cet ouvrage dense, exégétique, une réalité historique très éloignée des multiples propagandes et oublis nés dans l’après-guerre.

Les nombreuses sources d’informations puisées notamment chez Bernard Lacache qui fut le président de la LICA (ancêtre de l’actuelle LICRA) qui dénonça tous ces traîtres qui, ayant milité au sein de ce mouvement pacifiste, de gauche, philosémite se convertirent à la collaboration et à son opposé, Henry Coston, l’extrêmiste de droite de toujours, qui dénonça ces “convertis” qui après-guerre quittèrent pour leur carrière politique cette extrême droite collabo, donnent de cette page d’histoire de France à la fois l’image des égoûts les plus puants du racisme, de la honte, du meurtre, et celle des cieux les plus purs de l’héroïsme, de la Liberté, de l’Honneur.

(suite…)

Arrêt des subventions aux volaillers : l’Union européenne frappe aveuglément et le gouvernement ne peut que constater !

Vendredi 19 juillet 2013

Arrêt des subventions aux volaillers : l’Union européenne frappe aveuglément et le gouvernement ne peut que constater ! dans Critique affichecoqny9

Communiqué de Presse de Marine Le Pen, Présidente du Front National

La récente décision des autorités européennes de supprimer les aides à l’exportation pour les volaillers français constitue une énième preuve du caractère nuisible de l’Union européenne pour les intérêts de la France.

Outre son caractère inique et l’absence de concertation avec les professionnels, elle démontre la misérable impuissance des gouvernement français PS comme UMP, seulement capables comme cette fois-ci de « regretter »une décision jugée « brutale », sans pour autant être en mesure de la contrecarrer. C’est pourquoi il est impératif de récupérer notre souveraineté nationale et donc notre pouvoir, afin de décider en toute liberté du montant et de la répartition des aides allouées à notre filière agricole.

Rappelons que la France verse chaque année 20 milliards d’euros au budget de l’Union européenne et qu’elle n’en récupère que 13, aides de la PAC comprises ; il y a donc une perte sèche annuelle de 7 milliards d’euros pour notre pays. Un montant qui aurait largement permis de couvrir les 55 millions d’euros de subventions lâchement supprimées aux volaillers français, dont le secteur connaît de grandes difficultés.

Plus généralement, c’est notre sécurité et notre indépendance alimentaire qui sont régulièrement attaquées par l’Union européenne dont les règles ultra-libérales mettent sous tension permanente des activités d’une très grande sensibilité, et dont les intérêts sont évidemment stratégiques.

Joyeux anniversaire à Jean-Marie LE PEN

Jeudi 20 juin 2013
Joyeux anniversaire à Jean-Marie LE PEN  dans france le-pen-bb001

Jean-Marie Le Pen dans les bras de sa mère

Jean-Marie Le Pen (prononcé [lə pɛn]), né sous le nom de Jean Le Pen, le 20 juin 1928 à La Trinité-sur-Mer (Morbihan).

Jean Louis Marie Le Pen, dit Jean-Marie, est le fils de Jean Le Pen (1901-1942), patron pêcheur, président de l’association des anciens combattants et conseiller municipal de La Trinité-sur-Mer, et d’Anne-Marie Hervé (1904-1965), couturière et fille de paysans originaires de Locmariaquer. Ses parents le surnomment « Jeanjean ». Sa famille est essentiellement originaire du département du Morbihan ; un de ses aïeux y fut le chef chouan d’une paroisse, un autre conventionnel.

Jean-Marie Le Pen devient pupille de la nation par jugement du tribunal civil de Lorient du 23 décembre 1942, son père ayant trouvé la mort à bord du chalutier dont il était le patron, quand le bateau de pêche a sauté sur une mine remontée dans son chalut en août 1942 (son nom figure d’ailleurs sur le monument aux morts de La Trinité-sur-Mer).

En novembre 1944, à 16 ans, il demande au colonel Henri de La Vaissière (alias Valin) à s’engager dans les FFI (Forces françaises de l’intérieur), qui préfère refuser : « Désormais, ordre est donné de s’assurer que nos volontaires ont bien dix-huit ans révolus. Tu es pupille de la nation : songe à ta mère ! »…

Lire la biographie intégrale…

le-pen-etudiant002 dans histoire

Lionel Jospin dénonce la manipulation – L’anti-fascisme n’était que du théâtre

Jeudi 6 juin 2013
Image de prévisualisation YouTube

 

123456...16