Archive de la catégorie ‘france’

Hausse de 1% du chômage en juillet en PACA

Jeudi 25 août 2016

chom

L’opération bidouillage de François Hollande sur les chiffres du chômage pour essayer de faire croire à une baisse n’a pas fonctionné dans notre région.

La France n’est pas condamnée à la fatalité du chômage de masse et de la précarité de l’emploi. Elle peut y échapper en tournant le dos aux politiques d’abandon de notre industrie et de nos PME/PMI menées depuis des décennies par l’UMP et le PS sous l’égide de l’Union européenne.

Le nombre de demandeurs d’emploi a progressé de 1% en juillet en Provence-Alpes-Cote d’Azur selon la Direccte et Pôle Emploi, soit +1,4 % dans les Bouches-du-Rhône et +0,5% dans le Var.

Fin juillet 2016, en PACA, le nombre de demandeurs d’emploi tenus de rechercher un emploi et sans activité (catégorie A) s’établit à 324 310. Ce nombre augmente de 1,4% sur trois mois (soit +4 630 personnes), de 1,0% sur un mois et de 0,6% sur un an. En France métropolitaine, ce nombre diminue de 0,1% sur trois mois, de 0,5% sur un mois et de 1,2% sur un an.

+3,2% pour les moins de 25 ans sur les trois derniers mois

Sur trois mois, le nombre de demandeurs d’emploi en catégorie A augmente en PACA de 3,2% pour les moins de 25 ans (+1,4% sur un mois et –3,3% sur un an), progresse de 1,2% pour ceux âgés de 25 à 49 ans (+1,1% sur un mois et -0,1% sur un an) et s’accroît de 1,1% pour ceux âgés de 50 ans ou plus (+0,6% sur un mois et +4,6% sur un an).

+1,4% dans les Bouches-du-Rhône

Les évolutions du nombre de demandeurs d’emploi en catégorie A se situent entre +0,3% dans les Alpes-Maritimes et +3,6% dans les Hautes-Alpes pour les évolutions sur trois mois. Sur un mois, cette hausse est de +0,5% dans le Var, de +1,4% dans les Bouches-du-Rhône et de +3,5 % dans les Hautes-Alpes.

SOURCE

Plan Rhône 2015 – intervention de Valérie Laupies (FN) au Conseil régional [Redif' HD]

Dimanche 14 août 2016
Image de prévisualisation YouTube

Valérie LAUPIES (FN) dénonce l’imposture politique de la majorité (LR) au Conseil municipal de TARASCON (21/07/2016)

Dimanche 14 août 2016
Image de prévisualisation YouTube http://www.dailymotion.com/video/x4oovri

Conseil municipal de Tarascon le 21 juillet 2016 :
Valérie LAUPIES (FN) dénonce la politique de soumission systématique à l’intercommunalité de la part du Maire de Tarascon (LR).

Communiqué de Presse de Marine Le Pen

Mardi 26 juillet 2016

drapeau

Nos pensées les plus émues accompagnent les victimes du nouvel attentat terroriste islamiste perpétré ce matin dans une église de Saint-Etienne-du-Rouvray : le père Jacques Hamel est mort après avoir été égorgé, des fidèles et des religieuses ont également connu l’horreur.

La consternation est totale. Un pas a été franchi par les barbares qui se réclament de cette idéologie meurtrière, en attaquant un lieu de culte de l’Eglise catholique et en commettant de telles atrocités sur des hommes et des femmes de paix. C’est désormais le cœur de l’identité culturelle de notre nation qui est intentionnellement touché.

Devant la multiplication effrayante des attentats perpétrés sur notre sol, désormais quasi hebdomadaires, et devant l’insupportable gradation dans le degré de barbarie, nous disons au gouvernement et au président de la République, qu’il n’est plus possible de ne pas agir. Les Français demandent, et je me fais leur porte-parole : quand enfin le pouvoir va-t-il prendre les mesures qui s’imposent et mettre fin aux décennies d’aveuglement et de laxisme qui ont conduit la France là où elle est ?

Car il faut rappeler que la réponse est politique et que la préservation de l’Etat de droit, indispensable, et sur laquelle nous ne transigerons pas, passe d’abord par l’application des lois et des peines.

Or, sous les deux derniers quinquennats, ceux de MM. Sarkozy et Hollande, la dérive islamiste n’a connu aucune entrave et la montée de la délinquance qui lui sert de vivier aucun ralentissement ; nous connaissons aujourd’hui les conséquences de l’inaction de tous les gouvernements successifs. Nous ne nous contenterons plus de grandes déclarations mais attendons désormais que le gouvernement actuellement en poste passe à l’action !

Voici le rappel de nos principales propositions, ils peuvent se mettre au travail : fermeture des mosquées salafistes, expulsion des imams prêcheurs de haine, contrôles à nos frontières nationales, arrêt de l’immigration, véto à la politique allemande d’accueil des migrants, rétablissement d’une pleine et entière double peine, mise hors d’état de nuire des fichés S, renforcement des moyens de nos forces de l’ordre, de notre renseignement, de notre armée, réforme du code de la nationalité, renforcement des sanctions judiciaires et application effective des peines, construction de prisons.

Au nom du contrat social qui fonde notre République, le gouvernement est le seul et unique dépositaire de la légitimité et du pouvoir de protéger le peuple contre les actes commis contre lui ; sa responsabilité serait historique s’il se maintenait dans une inaction qui pourrait entraîner la mise à mal de la cohésion nationale ou pire de la paix civile.

Sénat : David Rachline sur la prorogation de l’état d’urgence suite à l’attentat de Nice

Mercredi 20 juillet 2016

David Rachline, Sénateur-Maire de Fréjus, intervenait à la tribune du Sénat à propos de la prorogation de l’état d’urgence suite à l’attentat de Nice (20/07/16).

Image de prévisualisation YouTube

Attentat de Nice : Florian Philippot face à un journaliste d’Europe 1 qui ne croit pas à la thèse de l’islamisme

Samedi 16 juillet 2016
Image de prévisualisation YouTube

Augmentation du revenu agricole ? Une étude de l’Insee loin des réalités…

Vendredi 8 juillet 2016
Philippe Loiseau sur le marché du MIN à Châteaurenard (13)

Philippe Loiseau sur le marché du MIN à Châteaurenard (13)

Communiqué de Presse de Philippe Loiseau, Député français au Parlement européen, membre de la Commission Agriculture et développement rural

Le monde agricole est révolté. L’Insee a en effet fait paraître ses prévisions concernant le revenu agricole le 5 juillet dernier. D’après cet organisme, ce revenu devrait connaître une hausse de 8,8% en 2015 par rapport à 2014 !! Mais d’où sort ce chiffre ? Tous les syndicats et professionnels sont consternés par cette annonce qui nie les réalités. Car 2015 restera pour de trop nombreux agriculteurs une année noire et certaines filières connaissent une grave crise : les filières bovine, laitière, porcine…

Cette prévision de l’Insee repose sur des moyennes, ce qui relativise les difficultés des filières. L’élevage laitier et l’élevage porcin connaissent de fortes baisses de productions en valeur (-11,5 % et -6,5 %)… C’est une baisse de 18% pour le maïs… Où se trouvent dans cette étude les éleveurs de porcs bretons dont 30% sont endettés à plus de 90% de leur chiffre d’affaires annuel ? Et les 50 000 dossiers qui ont été déposés au titre du Fonds d’allègement des charges dont 28 000 ont été considérés comme éligibles ?

Si les productions ont augmenté depuis une trentaine d’années, les prix ont chuté de 40%. Produire plus pour gagner moins, voilà le résultat de la politique productiviste libérale. Et nous devons ajouter à cela la diminution du nombre d’agriculteurs, avec une baisse de -1,9 % en 2015…

Il est inacceptable de jeter au visage de ceux qui travaillent sans pouvoir en tirer un revenu décent ce genre d’analyse. Nous imaginons déjà certains européistes et autres commissaires européens s’appuyer sur ce type de document pour expliquer que l’agriculture française ne va pas si mal, voire « va mieux », comme l’affirme François Hollande pour l’ensemble du pays…

L’agriculture française n’est pas un bloc monolithique. Elle est constituée de nombreuses filières qui ne connaissent pas toutes les mêmes résultats. Il conviendrait donc à l’avenir pour l’Insee de faire une étude filière par filière afin de dresser un tableau réaliste de l’état de notre agriculture. Et éviter ainsi une forme de désinformation, vécue comme une provocation par nos paysans.

Florian Philippot sur France Info

Vendredi 8 juillet 2016

Florian Philippot, Vice-président du Front National, était l’invité de France Info.

http://www.dailymotion.com/video/x4ju2hb

Paëlla Royale le 14 juillet 2016 à Saint-Gilles (30) avec Gilbert COLLARD

Mercredi 6 juillet 2016

paella2

[Vidéos - Arles 03/07] Interventions de Valérie LAUPIES et de Gilbert COLLARD au grand Banquet Patriotique.

Mercredi 6 juillet 2016

DSC_0270

Dimanche à Arles, « le grand Banquet Patriotique » avec comme invités Gilbert COLLARD et Valérie LAUPIES a été un succès !

200 participants ont répondu présents à l’invitation de la section locale du Front National.

Voici les vidéos des interventions de Valérie LAUPIES, conseillère régionale et de Gilbert COLLARD, député du Gard.

(Gilbert Collard et Valérie Laupies sont membres du Bureau Politique du Front National)

http://www.dailymotion.com/video/x4jpfg6

http://www.dailymotion.com/video/x4jpgb4

Le Front National en marche !

Jeudi 30 juin 2016

Hier soir se déroulait à Tarascon, la dernière réunion du Front National de la seizième circonscription des Bouches du Rhône avant les vacances d’été.

Nous en avons profité pour faire un tour de l’actualité politique locale, régionale, nationale et internationale.

Valérie Laupies conseillère régionale était accompagnée pour animer cette réunion de notre ami gardois Jean-Marie Moulin, premier adjoint de Saint-Bonnet du Gard et de Frédéric Laupies secrétaire FN de la circonscription.

Le prochain rendez-vous : dimanche 3 juillet à Moulès pour le grand banquet patriotique en présence de Gilbert Collard, député du Gard.

réunion 16ème
Album : réunion 16ème

30 images
Voir l'album

Marine Le Pen : Après le Brexit, le printemps des peuples est inévitable !

Jeudi 30 juin 2016

DSC_0124

Interview du New York Times

PARIS — S’il est bien une chose qui chatouille l’orgueil d’un Français, c’est qu’un Anglais vienne lui voler la vedette. Mais devant la valeur du courage, même le Français le plus fier ne peut que s’incliner : il ne lui reste qu’à tirer son chapeau. Et c’est bel et bien un acte de courage que la décision que vient de prendre le peuple britannique, le courage de ceux qui assument leur liberté.

Le Brexit l’a emporté, déjouant tous les pronostics. Le Royaume-Uni a décidé de larguer les amarres de l’Union européenne et de reprendre son indépendance parmi les nations du monde. On disait que l’élection se jouerait sur le seul terrain économique, et pourtant les Britanniques ont compris le véritable enjeu du référendum avec plus de perspicacité qu’on veut bien l’admettre.

Ils ont compris que derrière le cours de la livre sterling et derrière les débats d’experts financiers, une seule vraie question était posée, à la fois simple et fondamentale : voulons-nous laisser un pouvoir non démocratique régenter nos vies ou préférons-nous reprendre notre destin en main ? Le Brexit est avant tout une question politique. C’est le choix libre d’un peuple décidant de se gouverner par lui-même. Même mise en valeur par toute la propagande du monde, une cage n’en reste pas moins une cage, et elle est insupportable à l’homme épris de liberté.
Lire la suite sur le site du New York Times

Alain de Benoist : Brexit : vers un effet domino en Europe ?

Jeudi 30 juin 2016

Alain de Benoist : Brexit : vers un effet domino en Europe ? dans culture Teddijo_dessin_brexit_europe_ue-b30e5-f88a4

« Contrairement à ce que l’on dit, les principales conséquences [du Brexit] ne seront pas économiques ou financières, mais politiques »

Boulevard Voltaire :

Le Brexit a retenti comme un coup de tonnerre, qui semble avoir surpris jusqu’à ses partisans. Comment en est-on arrivé là ? Et quel est le sens profond de cet événement ?

Les Anglais se sont tirés les premiers : c’est en effet un événement historique. Mais d’abord une remarque : ils n’auraient, pour commencer, jamais dû y entrer. Comme le général de Gaulle l’avait bien compris en son temps, l’Angleterre s’est toujours sentie plus proche des États-Unis (le « grand large ») que de l’Europe, où elle n’a cessé de jouer le rôle d’un cheval de Troie atlantiste et dont elle n’a jamais pleinement accepté les règles. En ce sens, le divorce met fin à un mariage qui n’avait jamais été vraiment consommé.

Les principales motivations de ce vote sont, comme on l’a déjà beaucoup dit, la question de l’immigration et surtout un sentiment d’abandon social, politique et culturel qui alimente un formidable ressentiment envers la classe politique traditionnelle et les élites mondialisées. Le vote britannique n’a, d’ailleurs, pas opposé les conservateurs et les travaillistes, mais des partisans et des adversaires du Brexit des deux camps, ce qui signifie qu’il a transcendé le clivage droite-gauche.

Suite…

Les Fêtes de la Tarasque [Photos]

Lundi 27 juin 2016

DSC_0004DSC_0017 DSC_0041 DSC_0051

L’une des plus anciennes festivités de Tarascon prend ses racines dans une histoire vieille de 6 siècles. C’est au 15ème siècle que voient le jour ces fêtes connues alors sous la dénomination de jeux et courses de la Tarasque institués par le Roi René en 1474.

Le dernier week-end de juin, la Tarasque domptée sort de sa tanière accompagnée par ses chevaliers, affirmant ainsi sa présence légendaire. Les Tarasconnais se souviennent de l’instant où sainte Marthe les délivra de la bête maligne en offrant aux visiteurs 4 jours de liesse.

C’est le Roy René qui, en avril 1474, a remis au goût du jour le rite antique des Fêtes de la Tarasque et créé l’Ordre des Tarascaïres, afin que ces fêtes « fussent dignement maintenues et exécutées ».

Les Jeux devaient avoir lieu au moins 7 fois par siècle et l’on se devait de « faire grand tintamarre, noces, farandoles et festins » durant cinquante jours, et « faire aux étrangers le meilleur accueil, les régaler pendant toute la durée des courses à plaisir et à volonté ».

Les jeux, bien différents d’aujourd’hui, étaient exécutés par les corporations de métiers, telles que les charretiers et les ménagers, les jardiniers…devant un public en attente, prêt à subir les pires farces. Source 

ap1 (1) ap1 (3) ap1 (22) ap1 (35) ap1 (46) ap1 (53) ap1 (58) ap1 (65) ap1 (94) ap1 (111) ap1 (138) DSC_0009 DSC_0014 DSC_0032 DSC_0038 DSC_0047 DSC_0052 DSC_0064 DSC_0087 DSC_0095 DSC_0115

Assemblée plénière raccourcie au conseil régional

Lundi 27 juin 2016

Vendredi, assemblée plénière raccourcie au conseil régional. En effet, le groupe Front national a quitté l’hémicycle parce que le président de l’assemblée Christian Estrosi a refusé de nous donner la parole après moult propos mensongers tenus à notre égard. Elle devra se réunir à nouveau dans deux jours.

13483336_1072608479453860_1112708882288988186_o 13502745_1072608476120527_1260132261632776894_o

 

123456...250