Archive de la catégorie ‘europe’

Grèce : Le Front National, pour le principe du remboursement de la dette !

Mercredi 4 février 2015

Grèce : Le Front National, pour le principe du remboursement de la dette ! dans économie 1025577_1421434307_1023370-1420633631-1023357-1420631016-1020342-1418676691-1019883-1418396727-1017971-1417715467-drapeau-greceCommuniqué de presse de Marine Le Pen, Présidente du Front National, Député français au Parlement Européen

Immédiatement après son élection Monsieur Alexis Tsipras a engagé avec son ministre des finances Yannis Varoufakis, un marathon de ses créanciers européens pour mettre un terme aux mesures d’austérité de la troïka (UE, BCE, FMI), restructurer la dette grecque de 320 Mds € (175 % du PIB) et ainsi sortir de la dépendance à l’Europe.

Si le Front National, qui ne partage pas le programme politique de Syriza, est favorable à un éventuel moratoire sur la dette avec un rééchelonnement de la durée et des intérêts pour permettre un nouveau départ à la Grèce et ainsi éviter une crise humanitaire, en revanche une dette est une dette. Ne pas rembourser le principal de sa dette est un risque de réputation inacceptable et rembourser est un devoir éthique pour un « Etat de droit ». La dette grecque devient alors une question de politique étrangère.

Une annulation de la dette publique de 50 % comme proposée au gouvernement grec par Matthieu Pigasse, le banquier-conseil de Lazard ou autre B. Obama, est irresponsable. Cet effacement d’environ 100 Mds € de créances dont 23 pour la France, équivaudrait à un défaut partiel qui mettrait le feu au poudre des finances publiques européennes.
De même la solution financière grecque, de substitution d’obligations anciennes par des nouvelles, est inepte car elle correspond à une dette perpétuelle sur le dos du peuple.

Dans tous les cas, les négociations pour obtenir un accord global sur la situation budgétaire de la Grèce devront raisonnablement avoir abordé deux questions essentielles:
– le règlement définitif de la créance historique grecque sur l’Allemagne en réparations financières de guerre (162 Mds €).
– les moyens d’agir via sa politique monétaire souveraine (avec la Drachme) afin de monétiser partiellement sa dette, en contrepartie de réformes structurelles douces mais efficaces.

Au moment où la troïka est démocratiquement rejetée pour son austérité inutile et que l’euro n’est plus une monnaie unique depuis le 22 janvier 2015, date de l’annonce d’un QE de 1140 Mds € de la BCE, la France à l’opportunité de redevenir le centre politique de l’Europe.

A l’occasion de la visite diplomatique ce jour de M. Tsipras en France, le Président Hollande pourrait prendre l’initiative politique d’organiser à Paris d’ici le printemps, un « sommet sur la dette européenne » avec les 19 pays de la Zone Euro, sous l’égide du légitime « Club de Paris » et de l’Eurogroupe.

Outre l’objectif d’apurement des surendettements nationaux par ce club des créanciers, le consensus devra aussi porter sur la restauration des emplois et de la croissance économique.

Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°390

Samedi 31 janvier 2015
Image de prévisualisation YouTube

Marine Le Pen sur la menace terroriste islamiste

Jeudi 29 janvier 2015

Parlement européen à Strasbourg (28 janvier 2015) – Intervention de Marine Le Pen sur la menace terroriste islamiste.

Image de prévisualisation YouTube

Loi Macron : l’UMP et Bruxelles en rêvaient, le PS le fait !

Mercredi 28 janvier 2015

marine le pen lyon 2Communiqué de Presse de Marine Le Pen, Présidente du Front National

Rien n’illustre mieux la perte de souveraineté de la France par rapport à l’Union européenne que la Loi Macron.
Ce texte est en effet un condensé de toutes les exigences exprimées par Bruxelles depuis des années : déréglementations de professions au bénéfice des gros contre les indépendants, privatisations en cascades, américanisation de notre société par le travail le dimanche,…

Il n’y a rien à attendre de ces recettes ringardes, ni croissance ni emploi. C’est d’autant plus vrai que tous les tabous de l’Union européenne ont été consciencieusement tenus à l’écart de cette loi, qu’il s’agisse de la question monétaire, du protectionnisme ou du patriotisme économique. Il s’agit pourtant précisément des seules questions qui vaillent pour relancer l’économie et l’industrie.

L’embarras est palpable à l’UMP sur cette loi. Aussi soumise que le PS à l’Union européenne, l’UMP est au fond en accord parfait avec ce texte, qu’elle ferait voter à l’identique si elle était au pouvoir. Les voix les plus honnêtes de ce parti le reconnaissent d’ailleurs publiquement. Son vote majoritairement négatif ne s’expliquera que par de petites considérations politiciennes : il faut bien entretenir l’illusion d’un désaccord avec le PS !…

La loi Macron n’apportera donc rien de bon aux Français. Son seul intérêt est de révéler encore davantage l’extraordinaire collusion idéologique entre les partis du système : tous au garde-à-vous derrière le général Bruxelles !

1 milliard à rembourser à Bruxelles : jusqu’où ira la ruine avec l’Union européenne ?

Mardi 27 janvier 2015

udt 228Communiqué de Presse de Marine Le Pen, Présidente du Front National

Alors que la France est déjà contributrice nette à hauteur de 7 milliards d’euros par an au budget de l’Union européenne (différence entre les 20 milliards versés et les 13 milliards reçus annuellement), la Commission de Bruxelles demande à notre pays de rembourser un milliard d’euros supplémentaires d’ici 2017, au titre des aides agricoles.

La France est déjà financièrement saignée par l’Union européenne, elle ne peut accepter ce milliard supplémentaire, qui alourdirait encore nos déficits publics et risquerait de déstabiliser toute la filière agricole si le prélèvement était répercuté ! C’est d’autant plus révoltant que la France est le pays à qui le chèque le plus important est réclamé.

Marine Le Pen demande au gouvernement français de désobéir aux injonctions de l’Union européenne, de ne pas rembourser ce milliard d’euros, et de stopper rapidement la contribution nette française au budget de l’UE en permettant à la France de retrouver sa liberté et sa souveraineté par rapport à l’Europe.

Marine Le Pen sur France Inter

Mercredi 21 janvier 2015
http://www.dailymotion.com/video/x2f1f2r http://www.dailymotion.com/video/x2f1gr9

Ce ne sont pas ceux qui ont engendré le chaos qui en viendront à bout !

Dimanche 18 janvier 2015

DSC_0040

Edito de Nicolas Bay (16.01.2015), Secrétaire Général du Front National

Il n’aura pas fallu attendre bien longtemps pour que les responsables de l’UMP et du PS détournent le sens des marches ayant rendu hommage aux victimes dans tout le pays en vulgaire opération de propagande anti-FN. Affolés des conséquences électorales que les attentats islamistes pourraient entraîner, les seules qui les intéressent réellement, ils ont rapidement délaissé le légitime recueillement pour retourner au registre bassement politicien.

Mais il en faudra bien davantage pour les exonérer de leur responsabilité ! Oui, la responsabilité de l’UMPS dans les dramatiques événements de la semaine dernière est pleine et entière : à travers leur complicité, passive ou active, avec l’immigration massive et incontrôlée, avec la montée du communautarisme, avec l’implantation de l’islamisme, avec le laxisme judiciaire. Et les voici, à présent, proposant à l’unisson les mêmes maigres mesures pour tenter de persuader les Français que, désormais, ils sont enfin décidés à assurer la sécurité publique. Las, personne ne veut plus, ne peut plus, croire que ce sont ceux qui ont engendré le chaos qui en viendront à bout.

Des promesses et des postures hypocrites et surtout inopérantes, voilà ce que nos gouvernants ont à nous offrir. Puisque François Hollande et Manuel Valls n’ont pas même osé envisager une suspension de Schengen, exprimer la nécessité de mettre un terme à l’immigration massive que nous subissons depuis des décennies, ou songer à l’expulsion des imams étrangers qui diffusent sur notre territoire l’idéologie politico-religieuse islamiste. Toujours prompts à aller chercher une mauvaise idée du côté des États-Unis, les voici prêts à mettre en œuvre – avec la complicité de l’UMP – un « Patriot Act » français, qui aura sans doute plus à voir avec la restriction de la liberté de pensée des citoyens qu’avec celle de la liberté d’action des terroristes !

À l’avant-garde, le Front National et Marine Le Pen auront prévenu depuis des années que le fondamentalisme islamiste constituait une réelle menace pour la France, qu’il fallait d’urgence prendre les dispositions nécessaires et affronter le fond du problème. Rappelons-nous du mépris de la caste, des insultes, des procès…

Les Français savent bien qui leur a toujours dit la vérité, y compris quand elle n’était facile ni à dire, ni à entendre. Ils savent bien qui n’a cessé de les avertir du risque de délitement de la nation, du développement du communautarisme qui a fait le lit du fondamentalisme islamiste. Ils se souviennent aussi qui était celle qui dénonçait avec force l’abandon de certains quartiers à des prédicateurs djihadistes radicaux, qui exigeait le renforcement des moyens humains et matériels pour les forces de l’ordre. C’est pourquoi nos compatriotes ne se feront plus duper par ces bonimenteurs que sont Messieurs Valls, Sarkozy, et consorts.

Cargos de migrants clandestins : ne pas rester les bras croisés

Dimanche 4 janvier 2015

Cargos de migrants clandestins : ne pas rester les bras croisés dans Critique 7776078360_un-cargo-congolais-interpelle-en-italie-en-decembre-2014-avec-a-son-bord-des-migrants-venus-de-syrie-pour-la-plupart-illustration

Communiqué de Presse de Marine Le Pen, Présidente du Front National

Quelques jours après le Blue Sky M, un nouveau cargo transportant des centaines de clandestins a été abandonné par son équipage, direction les côtes italiennes.
Les filières d’immigration clandestine vers l’Europe semblent être passées à la vitesse supérieure, en devançant les très nombreuses failles des systèmes européens Frontex et Triton. Nombre d’éléments laissent penser que les cargos sont volontairement abandonnés par les passeurs, dans le but d’un rapatriement sur le sol européen, même au risque d’un naufrage et d’un drame humain. On remarque aussi que les navires utilisés sont plus imposants et qu’ils permettent d’embarquer un nombre considérable de migrants clandestins à chaque traversée de la Méditerranée.

Le gouvernement français ne peut pas continuer de rester les bras croisés, car l’explosion de l’immigration clandestine vers l’Europe concerne en premier lieu la France, un des pays de destination privilégiés.
Une politique clairement dissuasive doit être mise en place, via un rapatriement systématique des navires vers les pays d’origine, et non de destination. C’est la seule façon de tarir progressivement le flux de cargos vers le continent européen, et donc toute à la fois d’éviter la multiplication de drames humains et de réduire l’immigration clandestine vers nos pays. Les mafias de passeurs qui profitent de la misère des migrants et de la passivité des gouvernements européens doivent être combattues, et non encouragées comme c’est aujourd’hui le cas lorsqu’on laisse leurs plans s’accomplir !

Dans le même temps, il convient de prendre acte de l’échec total des dispositifs européens qu’ont imposés à coup de promesses mensongères le PS comme l’UMP aux Français et de remettre en place des frontières nationales. Cette politique sera efficace si elle s’accompagne d’une réduction considérable du droit d’asile, aujourd’hui largement détourné par les filières, et d’une suppression des incitations à l’immigration clandestine telle que l’Aide Médicale d’Etat.

Congrés du FN : discours de Geert Wilders, Heinz-Christian Strache, Matteo Salvini…

Mardi 2 décembre 2014

XVème Congrès du Front National à Lyon : Interventions des chefs de partis alliés en Europe (samedi 298 novembre 2014) :
- Geert Wilders, député et président du Parti de la Liberté PVV des Pays-Bas
- Andreï Issayev, vice-président de la Duma de la Fédération de Russie et membre du parti Russie Unie
- Heinz-Christian Strache, député et président du FPÖ autrichien
- Matteo Salvini, député européen et président de la Ligue du Nord
- Philip Claeys, vice-président du Vlaams Belang, Flandres
- Krasimir Karakachanov, député et président du VMRO de Bulgarie
- Jiří Janeček, ancien député et président du parti OK STRANA de la République tchèque

Image de prévisualisation YouTube

Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°382

Jeudi 27 novembre 2014
Image de prévisualisation YouTube

« Les djihadistes naissent dans les prairies normandes ? » : Marine Le Pen remet un journaliste en place

Mercredi 19 novembre 2014
http://www.dailymotion.com/video/x2akj3r

Bernard Monot présente les actualités économiques vues par le Front National (10/11/14 au 14/11/14)

Mercredi 19 novembre 2014

Bernard Monot, député français au Parlement européen, présente les actualités économiques vues par le Front National – du 10/11/14 au 14/11/14

Image de prévisualisation YouTube

En campagne, François Fillon découvre l’immigration…

Vendredi 14 novembre 2014

Sarko Fillon

Explosion de l’immigration : sous le mandat de Nicolas Sarkozy, la seule immigration légale a concerné en France plus de 200 000 personnes par an, soit en moyenne 30% de plus que pendant les années Jospin.

« nous nous souvenons qu’au pouvoir, ces mêmes responsables ont fait l’inverse de ce discours de fermeté en matière d’immigration. MM. Fillon et Sarkozy notamment pendant le dernier quinquennat, se sont illustrés par leur immigrationnisme forcené, faisant entrer chaque année en France 200 000 personnes, et laissant grandes ouvertes les portes de l’immigration clandestine. »

Communiqué de Presse du Front National

La priorité nationale est décidément à la mode. Après la décision de la Cour de Justice de l’Union européenne, on apprend aujourd’hui que François Fillon lui aussi valide le concept de priorité nationale, défini et défendu par le Front National. Dans son interview au Figaro Magazine, l’ancien Premier ministre souhaite en effet « qu’on ne puisse pas avoir accès ni aux prestations d’aides sociales, ni aux allocations familiales, ni aux aides au logement moins de deux ans après l’arrivée régulière sur le territoire ».

Le Front National se réjouit évidemment de ce que ses idées pénètrent de plus en plus la vie publique française. Mais il met en garde.

Il tient en effet à rappeler, alors qu’il est devenu le premier parti de France, et que Marine Le Pen figure en tête des intentions de vote pour la présidentielle, que les Français ne doivent pas être dupes du petit jeu auquel se livrent les candidats à la primaire UMP.

Qu’il s’agisse de Nicolas Sarkozy dont la campagne interne patine, d’Alain Juppé qui veut se défaire de son image de bobo de droite, ou encore de François Fillon à la traine dans les sondages, tous cherchent à enfumer les Français avec des propositions qui ressemblent à autant de paroles en l’air. Cette course derrière les idées du Front National est le symptôme d’une caste aux abois, prête à toutes les manipulations pour revenir dans le cœur des Français.

Car nous nous souvenons qu’au pouvoir, ces mêmes responsables ont fait l’inverse de ce discours de fermeté en matière d’immigration. MM. Fillon et Sarkozy notamment pendant le dernier quinquennat, se sont illustrés par leur immigrationnisme forcené, faisant entrer chaque année en France 200 000 personnes, et laissant grandes ouvertes les portes de l’immigration clandestine.

Les patriotes, soucieux de mettre enfin un terme à l’immigration légale et illégale, savent que le Front National et le Rassemblement Bleu Marine sont les seuls mouvements sincères dans leur démarche, ayant véritablement la détermination de suivre les engagements pour lesquels ils se battent chaque jour.

Qu’est-ce que le Traité transatlantique ?

Jeudi 13 novembre 2014
Image de prévisualisation YouTube

Défense Nationale : Marine Le Pen s’adresse aux Armées

Mercredi 12 novembre 2014
Image de prévisualisation YouTube
1...34567...31