Archive de la catégorie ‘europe’

Réunion publique à Garons (30) en soutien à Nicolas Dupont-Aignan avec Hervé Fabre Aubrespy

Mercredi 27 mars 2019

La Caravane de Nicolas Dupont-Aignan pour les élections européennes qui auront lieu le 26 mai prochain s’est arrêtée hier à Garons (30). A cette occasion, la Fédération gardoise de “Debout La France” organisait une grande réunion publique. C’est en compagnie de Hervé Fabre-Aubrespy le Maire de Cabriès (13) et ancien député européen que j’ai participé à cet événement. Le public est venu nombreux écouter les différents intervenants et accueillir les animateurs de la caravane de Nicolas Dupont-Aignan. Bravo et merci à la Fédération du Gard de « DLF » pour l’organisation de cette belle soirée !

Patrimoine tarasconnais : La Collégiale Royale Sainte-Marthe (Photos)

Mercredi 27 mars 2019

Gilets jaunes Tarascon – Beaucaire : « On est là ! » [vidéo]

Mercredi 27 mars 2019

Reportage au rond-point de Carrefour chez les Gilets jaunes de Tarascon-Beaucaire…

V. LAUPIES : « Ce n’est pas de la fracture numérique dont la jeunesse souffre mais de la fracture avec le réel… »

Vendredi 15 mars 2019

« Ce n’est pas de la fracture numérique dont la jeunesse souffre mais de la fracture avec le réel… » 

Voici l’intervention de Valérie LAUPIES à l’assemblée plénière de la Région Sud ce matin. Elle intervenait au sujet de la politique du « tout numérique » et de son financement dans les lycées de la région.

Je suis Français.

Lundi 19 novembre 2018

Intervention en avril 2016 de V.Laupies sur les cours d’arabe dans les écoles françaises.

Mardi 11 septembre 2018

Valérie LAUPIES intervenait à Palavas-Les-Flots (34) en avril 2016 au sujet des ELCO (Enseignements des langues et cultures d’origine). Voici un extrait…

(Cours d’arabe dans les écoles françaises)

Valérie LAUPIES (RN) : « Nos compatriotes n’ont jamais eu autant le souci de défendre leur commune et leur pays » [Vidéo]

Dimanche 9 septembre 2018

Dans cette vidéo :
- Les vacances d’été sont finies, c’est la rentrée !
- La disparition du département au profit de la Métropole marseillaise et ses arrangements politiciens…
- Tous les voyants sont au rouge à Tarascon…
- L’espoir !…

 

Italie : Salvini fait passer les intérêts nationaux avant ceux de l’oligarchie mondialiste…

Mardi 12 juin 2018

Tommy Robinson, un journaliste en prison, par Ivan Rioufol

Mercredi 6 juin 2018

« Emmanuel Macron vient de s’offrir sa première humiliation internationale »

Dimanche 15 avril 2018
Image de prévisualisation YouTube

« OUI TARASCON #3 » Le magazine de ré-information des Tarasconnais présenté par Valérie Laupies.

Vendredi 24 novembre 2017

Au sommaire de l’édition de novembre 2017 : – La Politique de la ville -

Le premier « plan banlieue », qui préfigurait la « politique de la ville » a été lancé en 1977, il y a près de 40 ans. Cette approche visait à cibler et aider les quartiers dits « sensibles », ou « défavorisés » comme les Ferrages à Tarascon. 
Pourtant, malgré des milliards d’euros déversés depuis trente ans, les problèmes subsistent, voire augmentent, en France mais aussi sur Tarascon…

Pourquoi cet échec ?

[Vidéo] Quel avenir pour notre territoire ? Va-t-on assister dans un futur proche à la disparition des communes ?

Jeudi 23 novembre 2017

Depuis quelques années, le législateur encourage les regroupements forcés de communes au profit des grandes villes et des agglomérations.

Le blogueur tarasconnais Hector Vigo nous éclaire sur cette situation dans le Pays d’Arles et plus particulièrement sur sa ville Tarascon…

Marine Le Pen sur le déni démocratique de l’UE face au « non » Wallon

Jeudi 27 octobre 2016

Marine Le Pen est intervenue en Commission européenne pour défendre la décision démocratique des Wallons face aux velléités liberticides de l’Union européenne.

Image de prévisualisation YouTube

Marine Le Pen: Brexit – BBC News

Vendredi 14 octobre 2016
Image de prévisualisation YouTube

Brexit : Nigel Farage accuse plusieurs médias français dont BFM TV d’avoir sciemment désinformé à son sujet

Mercredi 6 juillet 2016

Ci-dessous le communiqué de Nigel Farage (ex Président de Ukip pro-Brexit) qui accuse notamment Libération, L’Obs, Europe 1, BFM TV, Les Échos, d’avoir désinformé à son sujet en affirmant qu’il avait promis de réorienter les 350 millions de livres que le Royaume-Uni fournit par semaine à l’Union Européenne vers le National Health Service. Il demande la publication de ce droit de réponse « par probité professionnelle et par respect » pour leurs lecteurs/auditeurs/téléspectateurs.

nigel-farage

Notons que 3 jours après le Brexit, Marion Maréchal Le Pen dénonçait déjà en direct sur BFM TV ce mensonge (voir à 5min41 sur la vidéo ci-dessous), ce qui n’a pas empêché la chaîne de continuer à l’évoquer, notamment lors de la démission de Farage :

Image de prévisualisation YouTube

Le communiqué de Nigel Farage :

Je sais que les journalistes français et ceux de Belgique francophone me sont largement hostiles. Je sais que beaucoup parlent de moi comme d’un populiste ou d’un leader d’extrême droite. Au-delà des caricatures, je ne m’attendais pas à ce que certains de ces médias aillent jusqu’à désinformer leurs lecteurs afin de nuire à ma personne, à mes idées et à mon pays.

J’ai découvert, avec stupeur, que les sites d’information français Libération, L’Obs, Europe 1, BFM TV, Les Échos ainsi que les médias belges RTBF, La Libre et Le Soir ont publié, sur ma personne, une information tronquée et malveillante.

En effet, ces médias ont affirmé ou laissé entendre que j’avais fait campagne sur une fausse promesse, celle de réorienter les 350 millions de livres que le Royaume-Uni fournit par semaine à l’Union Européenne vers le National Health Service. Je n’ai jamais fait cette promesse.

La campagne pour le Brexit a été menée d’un côté par UKIP, le parti que je préside et de l’autre par un organisme subventionné par l’État, nommé Vote Leave. Si UKIP et Vote Leave ont fait campagne dans la même direction, ils n’ont jamais été des alliés, n’ont pas tenu de meetings communs et ne se sont jamais concertés pour savoir qui faisait quoi.

La redirection des subventions versées à l’Union Européenne vers le NHS a toujours été une promesse exclusive de Vote Leave. J’y suis donc totalement étranger et je ne l’ai jamais soutenue. Il va donc de soi que je ne saurais y être associé.

En conséquence, il s’avère que vos informations sont fausses et diffamatoires. Manifestement, vous n’avez pas compris qui faisait quoi durant toute la campagne référendaire. J’en déduis donc que vos lecteurs sont bien mal informés sur le Brexit. Néanmoins, à défaut de comprendre l’actualité, vous pourriez au moins faire l’effort de vérifier vos sources quand vous retranscrivez vos homologues britanniques ou, à défaut, engager un traducteur compétent.

J’espère que, par probité professionnelle et par respect pour vos lecteurs, vous publierez ce communiqué adressé à chaque rédaction des médias invoqués par le présent message.

Bien cordialement,

Nigel Farage

12345...32