Archive de la catégorie ‘enquête’

La lutte contre le tourisme sexuel est obligatoire dans l’enseignement du BTS Tourisme

Jeudi 8 octobre 2009

http://www.dailymotion.com/video/x8zvoq

Aujourd’hui la lutte contre l’exploitation sexuelle des enfants dans le tourisme est devenue obligatoire dans l’enseignement des BTS Tourisme.

ts.bmp

 

L’affaire Mitterrand vue du Quebec : « Nos amis les pédophiles »

Mercredi 7 octobre 2009

 pedophile.jpg

Montréal le 06/10/2009

La chronique de Richard Martineau

Nos amis les pédophiles

Il s’est dit – et écrit – beaucoup de choses ahurissantes sur l’arrestation du cinéaste Roman Polanski : que le réalisateur de Chinatown (qui a drogué et sodomisé une fillette de 13 ans) est victime du puritanisme américain, que son talent le place au-dessus des lois, qu’on ne devrait jamais arrêter un cinéaste dans un festival de film, etc.

Mais, la chose la plus débile que j’ai entendue est sortie de la bouche du ministre français de la Culture, Frédéric Mitterrand.

UNE DÉFENSE LARMOYANTE

«Si le monde de la culture ne soutenait pas Roman Polanski, ça voudrait dire qu’il n’y a plus de culture dans notre pays, a lancé le neveu de l’ancien président de la République. Je suis très ému en en parlant parce que je trouve que c’est une chose épouvantable et totalement injuste.»

«Roman Polanski est un homme de cinéma de réputation internationale. De le voir ainsi jeté en pâture pour une histoire qui n’a pas vraiment de sens, c’est absolument épouvantable.»

«De la même manière qu’il y a une Amérique généreuse, il y a aussi une certaine Amérique qui fait peur et c’est cette Amérique-là qui vient de nous présenter son visage. J’apporte mon soutien à Roman Polanski. Je pense que tous les Français doivent être avec Roman Polanski dans cette épreuve.»

LA CONFRÉRIE DES PÉDOS

(suite…)

Jeunes garçons: Mitterrand raconte…

Mercredi 7 octobre 2009

Frédéric Mitterrand (au sujet de « La Mauvaise Vie ») : « Le but de ce livre était de ne pas mentir »

http://www.dailymotion.com/video/xaq89p

Hprod2008

Bigard revient sur le 11 septembre sur France 5

Vendredi 2 octobre 2009

http://www.dailymotion.com/video/xamyxr

Marseille : Un site pour l’accueil et « l’intégration » des Roms

Jeudi 1 octobre 2009

http://www.dailymotion.com/video/x9hkz5

Parties 2, 3, 4 « Roms, Tsiganes : des vérités qui derangent » à la fin de ce billet….

La Provence :

Parmi les 3000 ressortissants présents à Marseille, certains seront accueillis aux Aygalades

« Sous l’égide de Christophe Reynaud, secrétaire général adjoint de la préfecture, ce dossier infiniment complexe va enfin bouger : comme cela est déjà le cas à Lyon et en région parisienne, un centre d’accueil provisoire et gardienné, doit en effet être aménagé par l’Etat, d’ici l’hiver, aux portes de Marseille, sur le site de l’ancienne gendarmerie de la Guillermy (15e ).

Préfabriqués, sanitaires, présence des acteurs sociaux, scolarisation des enfants : une quinzaine de familles Roms, peut-être, y trouveront de quoi « mettre le pied à l’étrier de l’intégration« , espère Christophe Reynaud, qui voit le dispositif comme une « expérience » dont la pertinence sera à évaluer après quelques mois d’essai.

Approuvée par les acteurs institutionnels (Ville, Département, Région) et associatifs (Médecins du monde, Rencontres Tziganes, Ampil, Fondation Abbé Pierre) cette mesure s’adressera à des « familles ayant fait la preuve de leur volonté et de leur capacité », notamment économique, à rester en France. « 

Cliquez sur « Lire la suite » ci-dessous pour voir la fin du reportage de M6 : « Roms, Tsiganes : des vérités qui derangent »

(suite…)

Yuri Bezmenov : techniques de manipulation

Samedi 26 septembre 2009

Interview de 1985 – Sous-titres français – Yuri Bezmenov, ex-agent du KGB passé à l’Ouest dans les années 1970 raconte les techniques de déstabilisation et de manipulation de l’opinion.

http://www.dailymotion.com/video/x9bn3i

La Provence : Où est la Police ? Pas assez sur le terrain ?

Mercredi 23 septembre 2009

police.jpg

Les moyens donnés à la police et à la justice aujourd’hui en France sont notablement insuffisants. Le Président Nicolas Sarkozy, a fait de nombreuses promesses pour améliorer cette situation : quasiment aucune n’a été tenue. Le constat est préoccupant.

Il est urgent de mettre fin à la suspicion qui pèse sur les forces de l’ordre lorsqu’elles font usage de la force, en créant une présomption de légitime défense.

- Nous devons améliorer les moyens matériels de la police et de la gendarmerie (armement, véhicules, télécommunications, etc). Des moyens supplémentaires seront consacrés à la rénovation des locaux de police. Un plan d’implantation de commissariats dans les zones sensibles sera mis en place. La priorité sera aussi donnée aux conditions matérielles de logement, en particulier des jeunes.

- Décharger les services de police des tâches administratives : les fonctionnaires de police et de gendarmerie doivent effectivement être affectés à la sécurité publique et non à des tâches de dactylographie, ou en faction devant des locaux.

- Améliorer la rémunération des policiers et des gendarmes.

La Provence 22/09/09 : Leur efficacité en question à cause de la variété des missions annexes

Tout est parti d’une petite phrase présidentielle. « Trois policiers par voiture, ce n’est pas normal ! », a déclaré Nicolas Sarkozy mardi à l’Élysée, lors d’un déjeuner à huis clos avec 300 députés de la majorité. Le genre de déclarations qui, depuis, fait rêver les policiers. Ils rêvent perfidement d’une nouvelle « vie en rose ».

La plupart rappellent hélas qu’à Marseille, comme dans la plupart des villes de la région, cela fait deux ans que les policiers font des patrouilles à deux ! Et encore, résume Alphonse Giovannini, délégué du syndicat Unité Police à Marseille, « dans la journée, c’est souvent un titulaire et un adjoint de sécurité (ADS) qui doivent faire équipe ».

« Je ne veux plus de CRS et de gendarmes mobiles à attendre des heures dans les cars sans rien faire« , a insisté le président Sarkozy. Seulement voilà, « tout le monde travaille à flux tendus. On demande aux policiers de faire un maximum de choses avec un minimum de moyens« , explique David-Olivier Reverdy, délégué départemental du syndicat Alliance.

Certains policiers se souviennent des années 1980, temps béni où ils se rendaient à quatre sur les opérations. À Marseille, par exemple, où on compte quelque 2200 policiers de sécurité publique, quand on a soustrait ceux qui sont en congé, en maladie, en formation, les administratifs, avec les traditionnels roulements sur 24h, il faut diviser par six pour obtenir le nombre de ceux qui sont effectivement sur le terrain…

La suite …

De l’état du journalisme officiel en France

Lundi 21 septembre 2009

Source

http://www.dailymotion.com/video/xag646

ReOpen911

http://reopen911.info/

TEMBEC TARASCON : On nous dit, ce que l’on veut bien nous dire…

Dimanche 29 mars 2009

2327462435d00066f094.jpg

En mars 2008, la société en difficulté Tembec (TSX:TBC) préparait un plan de recapitalisation après avoir subi une perte nette de 60 millions $ comprenant la conversion de 1,2 milliard $ US de sa dette en nouvelles actions.

En dépit des grands discours convenus sur la création de valeurs, rien n’est évidemment acquis d’avance, et les belles promesses faites lors des appels de fonds peuvent même parfois se transformer en cauchemar. Les actionnaires d’Eurotunnel étaient bien placés pour le savoir. 

Il fallait cependant à cette époque, pour le Groupe TEMBEC, convaincre les souscripteurs que les fonds apportés seraient utilisés à bon escient et que les risques de dilution, particulièrement désagréables pour les actionnaires, étaient faibles ou limités dans le temps. 

Une année est passée depuis, et la dilution des fonds, s’est produite dans un contexte difficile pour l’industrie papetière. Rien de bon pour séduire les actionnaires, et les inciter à investir en recherche et développement. 

Étrangement, après la fermeture et la mise en chômage technique du personnel de l’usine de Tarascon. Deux évènements  ne rassureront pas les souscripteurs : L’incendie du parc à bois, et la décontamination de certains résidus radio actifs. 

D’autant plus étrange, que le bulletin municipal de la Ville de Tarascon publie un article de deux pages, sur la situation de l’usine. Le titre se veut rassurant « L’avenir de l’usine n’est pas compromis ». Il n’est ni fait référence au plan de recapitalisation du groupe en 2008, ni aux exigences des nouveaux actionnaires (chut !). 

Dans les dates clés, bizarrement on passe d’octobre 2007 à février 2009, en ignorant les 60 millions $ US de dettes recapitalisées en nouvelles actions. 

1,2 milliard $ US, qui n’ont pas été misé sur TEMBEC pour rien ! Ils doivent rapporter coûte que coûte aux actionnaires, dans une logique de profits quasi immédiat… 

Au Front National de Tarascon, nous pensons à l’inverse du Maire de Tarascon Charles Fabre et du Conseiller Général Lucien Limousin, que l’ AVENIR DE L’USINE RISQUE FORTEMENT D’ÊTRE COMPROMIS. L’heure n’est pas aux discours rassurants, mais de connaître le plan de restructuration du groupe de TEMBEC, qui nécessairement est entrain de se préparer… 

1...1718192021