Archive de la catégorie ‘crise’

Hausse de 1% du chômage en juillet en PACA

Jeudi 25 août 2016

chom

L’opération bidouillage de François Hollande sur les chiffres du chômage pour essayer de faire croire à une baisse n’a pas fonctionné dans notre région.

La France n’est pas condamnée à la fatalité du chômage de masse et de la précarité de l’emploi. Elle peut y échapper en tournant le dos aux politiques d’abandon de notre industrie et de nos PME/PMI menées depuis des décennies par l’UMP et le PS sous l’égide de l’Union européenne.

Le nombre de demandeurs d’emploi a progressé de 1% en juillet en Provence-Alpes-Cote d’Azur selon la Direccte et Pôle Emploi, soit +1,4 % dans les Bouches-du-Rhône et +0,5% dans le Var.

Fin juillet 2016, en PACA, le nombre de demandeurs d’emploi tenus de rechercher un emploi et sans activité (catégorie A) s’établit à 324 310. Ce nombre augmente de 1,4% sur trois mois (soit +4 630 personnes), de 1,0% sur un mois et de 0,6% sur un an. En France métropolitaine, ce nombre diminue de 0,1% sur trois mois, de 0,5% sur un mois et de 1,2% sur un an.

+3,2% pour les moins de 25 ans sur les trois derniers mois

Sur trois mois, le nombre de demandeurs d’emploi en catégorie A augmente en PACA de 3,2% pour les moins de 25 ans (+1,4% sur un mois et –3,3% sur un an), progresse de 1,2% pour ceux âgés de 25 à 49 ans (+1,1% sur un mois et -0,1% sur un an) et s’accroît de 1,1% pour ceux âgés de 50 ans ou plus (+0,6% sur un mois et +4,6% sur un an).

+1,4% dans les Bouches-du-Rhône

Les évolutions du nombre de demandeurs d’emploi en catégorie A se situent entre +0,3% dans les Alpes-Maritimes et +3,6% dans les Hautes-Alpes pour les évolutions sur trois mois. Sur un mois, cette hausse est de +0,5% dans le Var, de +1,4% dans les Bouches-du-Rhône et de +3,5 % dans les Hautes-Alpes.

SOURCE

Tensions Iran- Arabie Saoudite : sortir du tropisme anti-iranien

Mercredi 6 janvier 2016

Marion

Marion Maréchal-Le Pen interroge M. le ministre des affaires étrangères et du développement international sur la position de la diplomatie française vis-à-vis de l’Arabie Saoudite.

La décapitation d’un dignitaire chiite en Arabie Saoudite a entraîné l’exacerbation de tensions religieuses manifestées notamment par une crise diplomatique entre Etats confessionnels chiites et sunnites du Moyen Orient.

Cette exécution perpétrée par le régime wahhabite intervient dans un contexte où se multiplient les conflits par procuration entre l’Iran et l’Arabie Saoudite, à l’image de la guerre en Syrie ou au Yémen. Le régime saoudien, financier de l’Islamisme, apporte son soutien à des groupes terroristes agissant sur le sol syrien, tel que le Front Al-Nosra, après avoir financé l’Etat islamique avec qui il partage une lecture religieuse totalitaire. De nombreux donateurs privés saoudiens continuent d’alimenter le djihadisme, utilisé comme exportation guerrière de la doctrine rigoriste des princes saoudiens. Dans un même temps, suite à l’accord de Vienne intervenu le 14 juillet 2015 sur le nucléaire iranien, l’Iran entame sa réintégration progressive dans le concert des Nations. Son combat contre le terrorisme en Syrie, au Liban ou en Irak et sa reconnaissance des minorités confessionnelles contrastent avec l’obscurantisme saoudien, appliqué à renverser les régimes qui stabilisent le Moyen-Orient et à lutter contre toutes les formes religieuses non-sunnites.

La diplomatie française, enfermée dans une posture anti-iranienne et pro-sunnite, s’est contentée de « déplorer» l’attitude belliqueuse de l’Arabie Saoudite, pourtant prête à destabiliser la région pour conserver son leadership. Elle demande si les autorités françaises entendent condamner l’attitude de l’Arabie Saoudite. Elle souhaite que soit engagé un rééquilibrage de la diplomatie hexagonale au Moyen-Orient au profit du combat contre le terrorisme salafiste.

3 millions de migrants d’ici 2017 : l’Union européenne organise la submersion migratoire

Samedi 7 novembre 2015

lampedusavintimilletunisieimmigration283644jpg170349.jpg

Communiqué de presse du Front National

Les chiffres de la Commission européenne, estimant à 3 millions le nombre de migrants supplémentaires qui arriveront en Europe d’ici 2017, montrent à quel point la crise migratoire est absolument hors de contrôle.

L’Union européenne se révèle structurellement et philosophiquement inapte à limiter l’arrivée de migrants en Europe, et sans doute d’abord parce que les responsables de cette crise ne cherchent aucunement à l’endiguer. Comme l’ont révélé les propos du patron d’Airbus, Thomas Enders, l’immigration massive est voulue pour faire pression à la baisse sur les salaires.

Il est d’ailleurs particulièrement abject de voir la Commission européenne se réjouir de l’arrivée de ces millions de migrants, au motif qu’ils permettraient d’accroître le PIB de l’UE de 0,2 point. Non seulement ce chiffre ridicule ne repose sur rien, entendu que les revenus de ces migrants sont essentiellement composés de revenus sociaux (donc issus de la dette de nos Etats), mais il est surtout la démonstration de l’absence totale de scrupule et de morale des représentants de l’Union européenne.

Peu importe les milliers de morts en Méditerranée, les crises sanitaires, sociales et sociétales qui bouleversent les pays d’accueil, pourvu que quelques euros viennent gonfler le PIB abstrait de l’Union européenne.

La Commission européenne fait donc ici l’aveu qu’elle ne mettra pas fin à la crise migratoire, mais, tout au contraire, qu’elle accompagnera ces flux de migrants pour qu’ils s’installent durablement dans nos pays.

Pour le Front National, cette perspective est parfaitement intolérable. Les Français n’ont pas à subir indéfiniment les conséquences de cette folle politique soutenue aussi bien par l’UMP que par le PS. Il est désormais incontestable que seules des frontières nationales autour d’un Etat souverain sont de nature à protéger nos peuples de la submersion migratoire en cours.

Le Front National rappelle que lorsqu’il estimait en 2011 que les milliers d’arrivées se transformeraient en centaines de milliers, puis cette année que les centaines de milliers deviendraient des millions, les « experts » de l’UMPS ricanaient…

A Arles, on agresse même la Police !

Lundi 5 octobre 2015
10439393_10206531790719297_7347992799945531409_n

Frédéric GOURIER
Secrétaire de la section Front National d’Arles

Communiqué de Frédéric GOURIER – Resp. de la section d’Arles du FN-FBM – 05/10/2015

A Arles, désormais plus une semaine ne se passe sans qu’un fait divers ternisse l’image déjà bien négative de notre cité.

Hier soir, dans le quartier de Barriol, deux fonctionnaires de la Brigade Anti-Criminalité (BAC), appelés en renfort par leurs collègues de Police-Secours, suite à un incendie de voiture, sont pris à partie par une trentaine d’individus alors qu’ils procèdent au contrôle d’un suspect faisant l’objet d’une fiche de recherche pour des faits de vol aggravé, enlèvement, séquestration et extorsion.

Encerclés lâchement, ils sont contraints d’utiliser leur flashball pour se dégager.

Plus tard dans la soirée, c’est lors de l’arrivée de renforts en provenance de Tarascon, que ces derniers tombent dans un guet-apens tendu par une cinquantaine d’énergumènes mettant le feu à des poubelles pour attirer vers eux les forces de Police.

Les policiers ayant courageusement décidé de ne pas utiliser leurs armes létales ont du se battre à mains nues afin de se dégager une nouvelle fois de leurs agresseurs. C’est lors de cette nouvelle interposition qu’un agent de police sera grièvement blessé et fera l’objet d’une I.T.T. de plusieurs jours.

Nous condamnons fermement ces agissements et demandons à la Justice la plus grande fermeté à l’encontre des agresseurs présents et futurs de membres des forces de l’ordre.

Nous demandons aussi que de véritables moyens soient alloués immédiatement par l’Etat afin de rétablir l’ordre dans cette ville moyenne gagnée par la délinquance et l’insécurité.

Ce n’est malheureusement pas le semblant de Police Municipale avec pour seules armes, leurs carnets à souche et pour seules instructions, celles de ne pas bouger, qui règleront le déficit de police sur le territoire de notre commune.

Loin des discours angéliques prônant le vivre-ensemble, nous faisons face à l’impuissance des pouvoirs publics et des élus de tous bords qui privilégient la médiation ou la prévention au détriment de la répression, très efficace pourtant lorsque autorité reste à la Loi.

Nous dénonçons la politique d’une municipalité de gauche qui consiste à acheter la paix sociale et ferme honteusement les yeux sur les maux qui gâchent au quotidien la vie de nos concitoyens.

Enfin, j’adresse au nom de mon mouvement mes chaleureux vœux de prompt rétablissement au policier blessé et salue le courage et le sang froid dont ont fait preuve lui et ses collègues dans l’exercice de leur ingrâte mission. Hommage leur soit rendu !

Vladimir Poutine : «la crise migratoire en Europe était inévitable»

Samedi 3 octobre 2015
Image de prévisualisation YouTube

Budget 2016 : budget de soumission à l’Union européenne et à l’immigration

Samedi 3 octobre 2015

marine le pen jolie

Communiqué de presse de Marine Le Pen, Présidente du Front National

Le budget présenté ce jour en Conseil des Ministres suit la longue liste des budgets UMPS marqués du sceau de l’insincérité et de Bruxelles.

Insincérité en ce qu’il continue d’être calculé sur les bases d’une croissance économique irréaliste, estimée à 1,5% en 2016, ce qui, de l’aveu même du Haut conseil des finances publiques, est une estimation qui ne peut être qualifiée de « prudente ». On rappelle ainsi que la croissance au deuxième trimestre 2015 a été de 0% et que les prévisions de croissance dans le monde sont plus pessimistes que jamais.

En outre, dans le contexte actuel d’explosion du chômage, prévoir un boom de l’investissement et de la consommation des ménages en 2016 relève de la fantaisie pure. Pas plus que l’investissement n’avait redémarré en 2015 à la suite du pacte de compétitivité, il ne redémarrera pas en 2016 du fait d’un manque structurel de débouchés.

Car l’austérité bruxelloise, elle, continue. Encore 16 milliards de réductions aveugles de dépenses publiques imposées par l’Union européenne en 2016, qui vont contracter toujours plus l’activité et frapper les plus fragiles d’entre nous, notamment les petites retraites. C’est d’autant plus inadmissible que dans le même temps les économies sur les gaspillages et la mauvaise dépense publique ne sont pas faites, qu’on parle d’immigration, de fraude sociale et fiscale, ou des coûts liés à la fusion des régions.

Cette austérité délétère est en plus parsemée d’injustices criantes. C’est ainsi que les APL vont être réduites de 225 millions d’euros pour financer l’accueil des migrants : un arbitrage scandaleux au détriment des plus modestes ! Dans le même temps, la contribution française à l’Union européenne devrait atteindre des sommets à plus de 22 milliards d’euros l’année prochaine.

Au final, les mêmes politiques produisant les mêmes effets, la seule prévision qui se réalisera en 2016 est bien celle de l’augmentation de la dette publique qui devrait atteindre un record à 96,5% du PIB.

Le Front National condamne ce budget de soumission à Bruxelles et à l’immigration. Plus un euro ne doit aller à l’Union européenne qui nous impose une politique anti-économique et anti-sociale et des dépenses supplémentaires par sa folle politique d’immigration massive.

A défaut de lutter contre le chômage, le gouvernement lutte contre les chômeurs !

Mardi 29 septembre 2015

chomagebassedef.jpg

Communiqué de presse de Nicolas Bay, Secrétaire général du Front National, Député français au Parlement européen

A défaut de lutter contre le chômage et de permettre aux entreprises de créer des emplois, le gouvernement de Manuel Valls a décidé de remettre en cause la qualité de « demandeur d’emploi » sous prétexte de contrôle renforcé contre la fraude. Alors que les chiffres du chômage en août explosent (20 000 demandeurs d’emploi supplémentaires), la mise en place de ce dispositif de flicage des personnes à la recherche d’un travail ne vise en réalité qu’un objectif : procéder à des radiations administratives massives afin de maquiller le bilan économique et social calamiteux de l’État PS.

En stigmatisant ainsi les chômeurs, Manuel Valls et son ministre de l’économie Emmanuel Macron tentent de masquer l’échec absolu de la politique d’austérité généralisée. Rappelons que François Hollande lui-même ne se déclarait pourtant pas favorable à un renforcement du contrôle des chômeurs. En février 2012, en pleine campagne présidentielle, il s’opposait ainsi au « référendum sur l’indemnisation des chômeurs », proposé par Nicolas Sarkozy. « Il n’est jamais utile pour un président sortant, qui est en échec, de s’en prendre aux plus fragiles », déclarait-il…

Ce revirement est donc très révélateur. L’UMP comme le PS étant incapables d’apporter des réponses crédibles et durables au chômage de masse qui frappe les Français, le recours aux petites tactiques administratives pour harceler les demandeurs d’emploi et ainsi truquer les chiffres du chômage est devenu la méthode habituelle du gouvernement.

Pour en finir avec ces pratiques honteuses et créer des emplois, le Front National demande qu’un changement radical de cap ait lieu afin de redonner à la France des armes économiques et monétaires pour peser dans la mondialisation sauvage et redonner des marges de manœuvre à nos TPE et PME, affaiblies par l’explosion des charges sociales, fiscales et réglementaires. Cela ne sera possible que si nous retrouvons notre souveraineté politique, aujourd’hui confisquée par Bruxelles.

Pour les agriculteurs français, il est temps de décider et d’agir !

Jeudi 3 septembre 2015
Philippe Loiseau en compagnie de Valérie et Frédéric Laupies au marché du MIN de Châteaurenard

Philippe Loiseau en compagnie de Valérie et Frédéric Laupies au marché du MIN de Châteaurenard

Communiqué de presse de Philippe Loiseau et Edouard Ferrand, députés européens membres de la Commission pour l’agriculture et le développement rural

Entre promesses non tenues et politiques se décidant à Bruxelles, les agriculteurs français montrent aujourd’hui tout leur désarroi dans les rues de Paris.Pourtant, s’engager en leur faveur, au bénéfice également de l’ensemble des Français, pour un certain nombre de mesures de bon sens pourrait redonner confiance à l’ensemble du secteur agricole de notre pays.

Rendre obligatoire l’étiquetage de la traçabilité des viandes, lutter contre le dumping social en abrogeant la Directive Détachement, donner la priorité aux productions locales pour les appels d’offres, défendre un modèle d’exploitation familial et autonome, connecter les aides sur une politique de revenus décents, revaloriser sensiblement les retraites, conférer la priorité des financements de la BPI aux investissements dans les structures agricoles visant des productions de qualité : ces mesures de simple bon sens pourraient impulser le renouveau de notre agriculture et la défense d’une production de qualité.

C’est pour nous un choix essentiel : pour nos agriculteurs, notre agriculture, mais aussi notre modèle de société et notre pays.

250.000 clandestins arrivés par mer : l’été de tous les records

Mardi 18 août 2015

Un record malheureux a été battu. Il n’y a jamais eu autant d’arrivées de réfugiés. Une crise humanitaire d’une grande ampleur s’installe.

250.000 clandestins arrivés par mer : l’été de tous les records dans crise BLNfvk8

Les bateaux de fortunes se multiplient. Le nombre de migrants aussi. Cet été, un record malheureux a été battu. Il n’y a jamais eu autant d’arrivées de réfugiés sur les côtes européennes. D’après les calculs de l’Organisation internationale pour les migrants (OIM),le nombre de migrants et de demandeurs d’asile qui sont arrivés en Europe par la mer, au 14 août, «avoisine les 250.000» depuis le début de l’année. C’était 219.000 pour toute l’année 2014. Le HCR, l’agence des Nations unies pour les réfugiés, comptabilise pour sa part 264.500 migrants qui ont traversé la Méditerranée : 158.456 vers la Grèce, 104.000 vers l’Italie, 1.953 vers l’Espagne et 94 vers Malte.[...]

Quelque 20.843 migrants sont arrivés en Grèce la semaine du 8 au 14 août par la mer, annonce mardi 18 août à Genève le Haut Commissariat de l’ONU aux Réfugiés. Ce nombre représente presque 50% du total des arrivées de migrants par la mer en Grèce pour toute l’année 2014, qui s’étaient élevées à 43.500, explique le HCR. [...]

L’article complet nouvelobs.com

Marine Le Pen réagit à la croissance nulle au 2ème trimestre 2015

Vendredi 14 août 2015

Marine-Le-Pen_pics_809

Communiqué de Presse de Marine Le Pen, Présidente du Front National

Les grandes proclamations du gouvernement sur la supposée reprise, à coups de tambour et au son de la trompette tous les quatre matins, n’y auront rien fait : la France est engluée dans la crise, et la croissance de son économie fut très mauvaise au deuxième trimestre 2015, à 0% selon l’INSEE.

Malheureusement rien de surprenant à ce chiffre nul : les mêmes causes entraînant les mêmes effets, les mêmes politiques de l’UMPS depuis des années entraînent les mêmes échecs économiques et sociaux. Un pays qui ne maîtrise plus rien du fait de sa soumission à l’Union Européenne n’a pas les moyens de soutenir l’innovation, la croissance et l’emploi, alors qu’il doit affronter la concurrence féroce de pays du monde qui sont plus libres et mieux armés.

Les gouvernements successifs ont vendu les uns après les autres la France à la découpe : frontières supprimées au bénéfice du libre-échange intégral et de l’immigration de masse, monnaie nationale sacrifiée au nom d’un euro en totale déconfiture, patriotisme économique interdit comme le constatent amèrement en ce moment nos agriculteurs…

Marine Le Pen demande que la France retrouve sa souveraineté économique pour se battre à armes égales dans la mondialisation sauvage : des frontières, une monnaie nationale, un patriotisme économique assumé, un soutien massif à nos PME PMI. Cette politique de reconquête, de réindustrialisation et d’innovation sera la seule capable de rompre avec l’austérité, et donc l’hyper fiscalité insupportable et injuste.

Crise grecque : point presse de Marine Le Pen

Mercredi 15 juillet 2015
Image de prévisualisation YouTube

Un commando taliban attaque le parlement afghan : 15 blessés

Mercredi 24 juin 2015

Un commando taliban a attaqué lundi le parlement à Kaboul, blessant 15 personnes et signant l’intensification des attaques rebelles à Kaboul comme dans plusieurs provinces où la « saison des combats » bat son plein.

L’assaut, typique des rebelles qui envoient régulièrement des kamikazes attaquer les symboles du gouvernement ou de la présence occidentale à Kaboul, a débuté vers 10H30 (6H00 GMT).

« Elle s’est achevée deux heures plus tard avec la mort de tous les assaillants, au nombre de sept », selon Najib Danish, porte-parole adjoint du ministère de l’Intérieur.

« Tous les parlementaires, dont certains étaient en session sur place au moment de l’attaque, sont sains et saufs », a précisé le chef de la police de Kaboul, Abdul Rahman Rahimi. « Tous les élus ont été évacués en toute sécurité », a-t-il déclaré.

Un kamikaze taliban au volant d’une voiture piégée a lancé l’assaut en faisant exploser son véhicule juste devant les grilles du parlement, situé à l’ouest de la capitale afghane.

Image de prévisualisation YouTube

Traite d’êtres humains en France: arrestations en Bosnie

Mercredi 24 juin 2015

Sept membres d’un réseau de traite d’êtres humains, qui forçaient des femmes et des enfants bosniens à voler et à mendier dans plusieurs villes en France, ont été arrêtés ce matin en Bosnie dans une opération conjointe des autorités des deux pays.

Traite d’êtres humains en France: arrestations en Bosnie dans crise DqXEWwG

« L’opération est menée dans la région de Zenica, Jajce (centre), de Vlasenica (est) et de Prijedor. Sept personnes ont été arrêtées et plusieurs perquisitions sont en cours. Une opération est menée parallèlement en France », selon un communiqué de la police.

Les personnes arrêtées sont soupçonnées d’avoir recruté depuis 2012 plusieurs femmes et organisé leur départ en France.
« Sur place, elles ont été forcées à voler dans la rue et à leur remettre l’argent. Dans certains cas, les enfants aussi étaient les victimes ».

(…) Le Figaro

4 200 clandestins ont été débarqués vendredi sur les côtes italiennes

Mardi 2 juin 2015

Image de prévisualisation YouTube

Quelque 4200 migrants ont été secourus en Méditerranée vendredi, ont annoncé les gardes-côtes italiens qui coordonnent le sauvetage, tandis que 17 cadavres ont été retrouvés sur plusieurs embarcations de fortune.

Le total des personnes secourues en 24 heures est l’un des plus élevés de ces dernières années, mais les gardes-côtes n’étaient pas en mesure de préciser s’il s’agissait d’un record. Jusqu’à présent, les journées les plus chargées de cette année avaient vu le sauvetage de 3 791 migrants le 12 avril et 3 690 le 2 mai.

« Cela fonctionne beaucoup par vagues. Il peut y avoir plusieurs jours sans rien, puis de nombreuses arrivées d’un coup », a expliqué à l’AFP Flavio di Giacomo, porte-parole de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) en Italie.

Les appels au secours sont venus de 22 embarcations différentes, essentiellement au large de la Libye mais aussi au sud des côtes italiennes.

Les cadavres ont été retrouvés dans trois canots pneumatiques différents, à bord desquels se trouvaient également plus de 300 migrants en vie, selon le compte Twitter de la marine italienne.

Contacté par l’AFP, le service de presse de la marine n’était pas en mesure de dire ce qui avait pu provoquer les décès.

Les gardes-côtes insistent régulièrement sur les conditions « extrêmes » endurées par les migrants : déshydratation, alternance de chaleur et de froid, violences subies avant le départ ou pendant la traversée.

De nombreux migrants meurent également asphyxiés par des émanations des moteurs quand ils voyagent dans la soute d’un bateau de pêche, mais cela n’arrive pas sur les canots.

Les opérations de secours de vendredi ont impliqué au moins quatre bâtiments de la marine militaire italienne, des bateaux des gardes-côtes et de la police douanière, ainsi que des navires militaires irlandais et allemand, des navires étrangers engagés dans l’opération européenne Triton et des cargos déroutés.

Chaque opération peut prendre plusieurs heures, le temps de transporter les migrants de leur embarcation de fortune vers le bateau des secours. Même par temps calme, la manoeuvre est toujours risquée, surtout en début d’intervention, quand le moindre mouvement sur le bateau surchargé peut faire chavirer toute l’embarcation.

Jeudi, plus de 700 migrants avaient été secourus en Méditerranée, dont la moitié par un porte-hélicoptère britannique.

Depuis le début de l’année, plus de 40 400 immigrés clandestins ont débarqué en Italie, mais environ 1770 hommes, femmes et enfants sont morts ou disparus en tentant la traversée, selon le dernier bilan de l’OIM, qui ne prend pas encore en compte les personnes secourues vendredi.

Ces arrivées, même massives, restent du niveau de l’année dernière en Italie, où les autorités avaient enregistré 41 243 arrivées entre le 1er janvier et le 31 mai 2014.

La différence se fait surtout sentir en Grèce, où quelque 37 000 arrivées ont été enregistrées depuis le début de l’année, soit déjà 3000 de plus que sur l’ensemble de l’année 2014, selon M. di Giacomo.

Mercredi, la Commission européenne a demandé aux États membres de l’UE de prendre en charge 40 000 demandeurs d’asile originaires de Syrie et d’Érythrée arrivés en Italie et Grèce, en signe de solidarité avec Rome et Athènes, mais la démarche suscite de très sérieuses réserves, en particulier en France.

 

Le chômage bat un nouveau record en avril

Mardi 2 juin 2015

C’est un nouveau record : le nombre de demandeurs d’emploi sans aucune activité a bondi en avril (+ 26 200 personnes, soit + 0,7 %), pour atteindre un nouveau record de 3,53 millions en métropole. En incluant les chômeurs ayant eu une petite activité, la hausse est d’une ampleur inédite depuis 2013 (+ 54 100, + 1 %). Un total de 5,34 millions de personnes, 5,64 avec l’outre-mer, cherchent désormais du travail, du jamais-vu.

Mais c’est un autre chiffre qui devrait faire grincer des dents à l’Elysée.Depuis la prise de fonction de François Hollande en mai 2012, le nombre de demandeurs d’emploi a en effet connu une hausse de 21%, soit 614.000 personnes venues garnir les rangs de Pôle emploi. Le tout alors que l’inversion de la courbe du chômage, promise pour 2013, se fait toujours attendre.

Maigre lot de consolation pour le chef de l’Etat: Nicolas Sarkozy, son prédécesseur, n’a pas fait mieux. Durant ses trois premières années de mandat, le nombre des demandeurs d’emplois en catégorie A avait progressé de plus de 25%.

bfmtv 
Sur un an, ce nombre a augmenté de 5,1 %. Les chômeurs en activité réduite (catégories B et C), quant à eux, ont vu leur nombre grimper de 1,9 % pour les catégories B et 1,4 % pour la catégorie C, s’établissant à 1 808 600 de personnes. Au total, le nombre de chômeurs en catégories A, B et C s’élève à 5,34 millions en France métropolitaine fin avril, en hausse de 1 % (+ 54 100 personnes) par rapport à la fin mars et de 7,1 % sur un an. Les jeunes et les seniors sont particulièrement touchés. Le nombre de demandeurs d’emploi en catégorie A de moins de 25 ans a grimpé de 0,8 %, tandis que celui des 50 ans ou plus a augmenté de 0,9 %. Ce sont les femmes de plus de 50 ans qui paient le plus lourd tribut (+ 1 %).

Le ministre du Travail, François Rebsamen, a annoncé lundi « 100 000 contrats aidés supplémentaires » en 2015 pour faire face à la hausse continue du chômage. La politique de l’emploi « sera intensifiée d’abord avec un renfort de 100 000 contrats aidés supplémentaires » et « 60 000 demandeurs d’emploi supplémentaires en formation », annonce-t-il dans un communiqué. « La croissance économique enregistrée au premier trimestre (+ 0,6 %), dynamisée par la montée en charge du pacte de responsabilité et de solidarité, a été plus forte que la moyenne de la zone euro. Il faut toutefois un délai de plusieurs mois avant que la reprise de l’activité ne se traduise par des embauches« , fait valoir François Rebsamen. [...]

Le Point

12345...14