• Accueil
  • > INFO ACTU
  • > Non, le trou de la sécu ne disparaîtra pas l’an prochain !

Non, le trou de la sécu ne disparaîtra pas l’an prochain !

santé

Communiqué de Presse de Florian Philippot, Vice-Président du Front National

Depuis une dizaine de jours, Marisol Touraine fanfaronne sur ses prétendus excellents résultats, et se félicite même d’avoir « sauvé la Sécu ». Selon la Ministre de la Santé, le quinquennat en cours a mis fin aux déficits sociaux. C’est sans compter que la dette sociale de la France atteint le montant abyssal de 162 milliards d’euros, possédée à 94% par des investisseurs étrangers, percevant près de 17 milliards d’euros d’intérêts par an, financés par la CRDS et la CSG. La caisse d’amortissement de la dette sociale devait disparaître en 2004, force est de constater que douze ans après sa fermeture théorique, la dette n’est pas prête d’être épongée.

Même avec trois branches sur quatre à l’équilibre, cela ne suffit pas à renflouer les caisses. La branche maladie demeure largement déficitaire, et le gouvernement devra en sus honorer l’augmentation des honoraires des médecins libéraux ainsi que la revalorisation du point d’indice dans la fonction publique hospitalière. La Cour des comptes craint déjà un dérapage financier des dépenses d’assurance maladie en 2017. Il est essentiel de restructurer intégralement le système de santé afin d’enrayer la fraude, la gabegie et la désorganisation qui coutent très cher aux contribuables. Les économies réalisées par Marisol Touraine sont les mauvaises : l’espérance de vie des Français baisse, nos compatriotes doivent subir une charge financière de plus en plus lourde pour se soigner en raison de déremboursements et d’un nivellement par le bas des complémentaires santé. Pour couronner le tout, le prestigieux journal Lancet classe désormais notre système de santé à la 25e place, très loin derrière le Royaume-Uni ou l’Allemagne.

Contre la destruction organisée de notre système de protection sociale, le Front National souhaite engager une réforme ambitieuse pour remettre à plat un système à bout de souffle, inadapté au monde d’aujourd’hui. Il est nécessaire de rompre avec les politiques d’austérité pour garantir une protection efficace à tous les Français face aux risques de la vie et combattre les déserts médicaux.

Laisser un commentaire