Archive pour juin 2016

Arles : Banquet patriotique avec Gilbert COLLARD et Valérie LAUPIES le 3 juillet.

Jeudi 30 juin 2016

collard laupies

Le Front National en marche !

Jeudi 30 juin 2016

Hier soir se déroulait à Tarascon, la dernière réunion du Front National de la seizième circonscription des Bouches du Rhône avant les vacances d’été.

Nous en avons profité pour faire un tour de l’actualité politique locale, régionale, nationale et internationale.

Valérie Laupies conseillère régionale était accompagnée pour animer cette réunion de notre ami gardois Jean-Marie Moulin, premier adjoint de Saint-Bonnet du Gard et de Frédéric Laupies secrétaire FN de la circonscription.

Le prochain rendez-vous : dimanche 3 juillet à Moulès pour le grand banquet patriotique en présence de Gilbert Collard, député du Gard.

réunion 16ème
Album : réunion 16ème

30 images
Voir l'album

Marine Le Pen : Après le Brexit, le printemps des peuples est inévitable !

Jeudi 30 juin 2016

DSC_0124

Interview du New York Times

PARIS — S’il est bien une chose qui chatouille l’orgueil d’un Français, c’est qu’un Anglais vienne lui voler la vedette. Mais devant la valeur du courage, même le Français le plus fier ne peut que s’incliner : il ne lui reste qu’à tirer son chapeau. Et c’est bel et bien un acte de courage que la décision que vient de prendre le peuple britannique, le courage de ceux qui assument leur liberté.

Le Brexit l’a emporté, déjouant tous les pronostics. Le Royaume-Uni a décidé de larguer les amarres de l’Union européenne et de reprendre son indépendance parmi les nations du monde. On disait que l’élection se jouerait sur le seul terrain économique, et pourtant les Britanniques ont compris le véritable enjeu du référendum avec plus de perspicacité qu’on veut bien l’admettre.

Ils ont compris que derrière le cours de la livre sterling et derrière les débats d’experts financiers, une seule vraie question était posée, à la fois simple et fondamentale : voulons-nous laisser un pouvoir non démocratique régenter nos vies ou préférons-nous reprendre notre destin en main ? Le Brexit est avant tout une question politique. C’est le choix libre d’un peuple décidant de se gouverner par lui-même. Même mise en valeur par toute la propagande du monde, une cage n’en reste pas moins une cage, et elle est insupportable à l’homme épris de liberté.
Lire la suite sur le site du New York Times

Alain de Benoist : Brexit : vers un effet domino en Europe ?

Jeudi 30 juin 2016

Alain de Benoist : Brexit : vers un effet domino en Europe ? dans culture Teddijo_dessin_brexit_europe_ue-b30e5-f88a4

« Contrairement à ce que l’on dit, les principales conséquences [du Brexit] ne seront pas économiques ou financières, mais politiques »

Boulevard Voltaire :

Le Brexit a retenti comme un coup de tonnerre, qui semble avoir surpris jusqu’à ses partisans. Comment en est-on arrivé là ? Et quel est le sens profond de cet événement ?

Les Anglais se sont tirés les premiers : c’est en effet un événement historique. Mais d’abord une remarque : ils n’auraient, pour commencer, jamais dû y entrer. Comme le général de Gaulle l’avait bien compris en son temps, l’Angleterre s’est toujours sentie plus proche des États-Unis (le « grand large ») que de l’Europe, où elle n’a cessé de jouer le rôle d’un cheval de Troie atlantiste et dont elle n’a jamais pleinement accepté les règles. En ce sens, le divorce met fin à un mariage qui n’avait jamais été vraiment consommé.

Les principales motivations de ce vote sont, comme on l’a déjà beaucoup dit, la question de l’immigration et surtout un sentiment d’abandon social, politique et culturel qui alimente un formidable ressentiment envers la classe politique traditionnelle et les élites mondialisées. Le vote britannique n’a, d’ailleurs, pas opposé les conservateurs et les travaillistes, mais des partisans et des adversaires du Brexit des deux camps, ce qui signifie qu’il a transcendé le clivage droite-gauche.

Suite…

Les Fêtes de la Tarasque [Photos]

Lundi 27 juin 2016

DSC_0004DSC_0017 DSC_0041 DSC_0051

L’une des plus anciennes festivités de Tarascon prend ses racines dans une histoire vieille de 6 siècles. C’est au 15ème siècle que voient le jour ces fêtes connues alors sous la dénomination de jeux et courses de la Tarasque institués par le Roi René en 1474.

Le dernier week-end de juin, la Tarasque domptée sort de sa tanière accompagnée par ses chevaliers, affirmant ainsi sa présence légendaire. Les Tarasconnais se souviennent de l’instant où sainte Marthe les délivra de la bête maligne en offrant aux visiteurs 4 jours de liesse.

C’est le Roy René qui, en avril 1474, a remis au goût du jour le rite antique des Fêtes de la Tarasque et créé l’Ordre des Tarascaïres, afin que ces fêtes « fussent dignement maintenues et exécutées ».

Les Jeux devaient avoir lieu au moins 7 fois par siècle et l’on se devait de « faire grand tintamarre, noces, farandoles et festins » durant cinquante jours, et « faire aux étrangers le meilleur accueil, les régaler pendant toute la durée des courses à plaisir et à volonté ».

Les jeux, bien différents d’aujourd’hui, étaient exécutés par les corporations de métiers, telles que les charretiers et les ménagers, les jardiniers…devant un public en attente, prêt à subir les pires farces. Source 

ap1 (1) ap1 (3) ap1 (22) ap1 (35) ap1 (46) ap1 (53) ap1 (58) ap1 (65) ap1 (94) ap1 (111) ap1 (138) DSC_0009 DSC_0014 DSC_0032 DSC_0038 DSC_0047 DSC_0052 DSC_0064 DSC_0087 DSC_0095 DSC_0115

Assemblée plénière raccourcie au conseil régional

Lundi 27 juin 2016

Vendredi, assemblée plénière raccourcie au conseil régional. En effet, le groupe Front national a quitté l’hémicycle parce que le président de l’assemblée Christian Estrosi a refusé de nous donner la parole après moult propos mensongers tenus à notre égard. Elle devra se réunir à nouveau dans deux jours.

13483336_1072608479453860_1112708882288988186_o 13502745_1072608476120527_1260132261632776894_o

 

Brexit – Conférence de presse de Marine Le Pen

Samedi 25 juin 2016
Image de prévisualisation YouTube

Nicolas Bay (FN) domine 3 journalistes anti Brexit sur la question de l’immigration

Vendredi 24 juin 2016

Le 23 juin 2016 sur BFM TV, Nicolas Bay était seul face à 3 journalistes farouchement opposés à la sortie de la Grande Bretagne de l’Union Européenne (Brexit) : Laurent Neuman, Emmanuel Lechypre et Alex Taylor. Ce qui ne l’a pas empêché malgré le débat déséquilibré de les dominer sur la question de l’immigration.

Image de prévisualisation YouTube

Hommage policiers tués : un policier refuse de serrer la main de Hollande

Vendredi 17 juin 2016
Image de prévisualisation YouTube

Marion Maréchal-Le Pen sur France Info

Vendredi 17 juin 2016
http://www.dailymotion.com/video/x4gzrsv

Violences à Paris : le gouvernement complice !

Vendredi 17 juin 2016

DSC_0026

Communiqué de Presse de Marine Le Pen, Présidente du Front National

Profitant des manifestations contre la néfaste loi Travail, des centaines de fascistes issus des milices d’extrême-gauche spécialisées dans le saccage de nos villes ont mis à sac un quartier entier de Paris. Quelques heures après l’atroce attentat de Magnanville, qui a pourtant coûté la vie à un couple de policiers, ces fascistes encagoulés et armés hurlaient des slogans violents contre la police, les prenaient pour cibles, brisaient des devantures de magasins, détruisaient des biens publics et atteignaient le comble de l’ignominie en attaquant l’hôpital Necker-Enfants malades.

Pendant ce temps, le ministre de l’Intérieur Cazeneuve et son premier ministre Valls bavardaient et se contentaient une énième fois de condamner verbalement ces événements, sans en tirer la moindre conséquence pratique.

Trop c’est trop : le refus assumé et répété de dissoudre les organisations fascistes d’extrême gauche qui multiplient ces violences constitue une forme évidente de complicité du gouvernement avec ces milices.

Quand il est dans l’inaction et le laxisme, le pouvoir est complice. Quand il refuse de sévir, il est complice. Quand il refuse de bloquer les casseurs étrangers à nos frontières nationales, il est complice. Quand il refuse de reconnaître l’existence de réseaux structurés spécialisés dans la violence, il est complice. Quand il ne donne pas des ordres clairs aux forces de l’ordre et qu’il laisse la justice s’enfoncer dans le laxisme, il est également complice.

Cette complicité doit cesser, et c’est partout l’ordre et l’autorité qui doivent l’emporter.

Réaction de Marine Le Pen au massacre d’Orlando

Lundi 13 juin 2016

france paisée

Après les événements tragiques d’Orlando, j’exprime ma profonde émotion et toute ma solidarité aux familles et proches des très nombreuses victimes de ce carnage. J’assure le peuple américain de ma compassion et de mon amitié.

Une nouvelle fois, le terrorisme a tué. Cette fois, les personnes visées l’ont été car homosexuelles, alors qu’on sait à quel point l’homosexualité est attaquée dans les pays qui vivent sous le joug islamiste.

Nous devons combattre de toutes nos forces cette obscure barbarie. Nous serons évidemment attentifs à la suite de l’enquête sur l’infirmation ou la confirmation d’un lien avec l’Etat islamique.

« Depuis 2012, élection après élection, le Front a confirmé ses excellents scores, les a améliorés… »

Dimanche 12 juin 2016

 

PROVENCE PROVENCE2

 

La Provence 11/06/2016

Un supporter anglais lynché par 20 « Marseillais »

Dimanche 12 juin 2016
http://www.dailymotion.com/video/x4funk7

12 minutes de mensonges d’Hillary Clinton

Vendredi 10 juin 2016
Image de prévisualisation YouTube
12