• Accueil
  • > Archives pour janvier 2016

Archive pour janvier 2016

Pour Eric Woerth (LR), l’affaire Merah n’était pas un attentat

Samedi 30 janvier 2016

Pour Eric Woerth, l’ancien ministre Les Républicains, « il n’y a pas eu d’attentats sous Sarkozy » et l’affaire Merah en mars 2012 à Toulouse et Montauban c’était « le crime d’un furieux ».

Image de prévisualisation YouTube

Eric Woerth, député LR de l’Oise, a fait cette déclaration jeudi 28 janvier dans un débat télévisé sur iTélé, face au FN Florian Philippot et portant sur la lutte contre le terrorisme.Pour Eric Woerth, « le niveau de sécurité n’a jamais été aussi haut sous Sarkozy » et »il n’y a pas eu d’attentats ». Plus tard, il dit que l’affaire Merah s’est déroulée, « pendant la campagne électorale ».

Cette déclaration d’Eric Woerth fait écho à celle de Nicolas Sarkozy en décembre dernier. L’ancien président de la République, interrogé sur Europe 1, avait provoqué la colère des familles de victimes de Merah en déclarant, lui aussi, que quand il était au pouvoir il n’y avait eu aucun attentat en France, entre 2002 et 2011, omettant donc les attaques de Merah à Toulouse et Montauban sous sa présidence en mars 2012.

La rhétorique d’Eric Woerth, pas forcément audible dans le débat en raison des interventions de son opposant, est d’expliquer que Merah était un « furieux », pas le membre d’une cellule terroriste organisée comme c’était le cas à Paris en janvier et novembre 2013.

Or cette théorie du « loup solitaire », développée dès mars 2012 par le ministre de l’Intérieur de l’époque Claude Guéant, a été démontée par l’enquête judiciaire, menée sous l’égide du parquet antiterroriste de Paris, qui démontre que Merah, après avoir été embrigadé dès la fin de son adolescence dans les milieux salafistes, avait planifié ses actes, qu’il avait bénéficié d’une formation au maniement des armes notamment en Afghanistan et qu’il s’est notamment appuyé sur des complicités pour se fournir en armes, volé le scooter avec lequel il a commis ses crimes. Trois personnes ont été mises en examen, dont son frère Abdelkader. [...]

France 3

Danemark: une adolescente risque une amende pour avoir gazé son violeur

Vendredi 29 janvier 2016

Young woman standing in tunnel

Une jeune Danoise âgée de 17 ans risque des poursuites pour avoir essayé de se défendre alors qu’elle était victime d’une tentative de viol.

Les médias européens, notamment le Telegraph, ont rapporté l’indicent qui s’est passé mercredi soir à Sonderborg, petite ville côtière du sud du Danemark. Une adolescente a été victime d’une tentative de viol non loin du centre d’accueil de migrants. D’après elle, un homme « à la peau foncée » parlant anglais l’a plaqué sur la terre et s’est couché sur elle. La jeune fille a fait fuir son agresseur en le gazant avec un spray au poivre.

La jeune fille a porté plainte à la police. Une enquête pour tentative de viol a été ouverte. Mais l’agresseur court toujours. La police l’a inscrit dans la liste des étrangers impliqués dans des cas de viols ou d’agressions sexuelles.

Mais conformément aux lois danoises, l’utilisation de spray au poivre est interdite. Ce qui signifie que l’adolescente est passible d’une amende de 70 euros, a expliqué le porte-parole de forces de l’ordre Knud Kirsten ayant commenté la situation à la télévision locale.

Ces propos ont suscité une onde de choc dans l’opinion publique. D’après les internautes, il est insensé de punir les victimes pour avoir essayé de se défendre.

Au Danemark, le nombre des cas de viols et d’agressions sexuelles impliquant les demandeurs d’asile hébergés dans les centres d’accueil est en hausse. Mais dans certains cas, les femmes ne portent pas plainte par peur que la police ne les accuse au lieu d’agresseur.

Lire la suite: http://fr.sputniknews.com/international/20160129/1021315136/danemark-spray-poivre-viol.html#ixzz3ye7vGSjT

Tarascon : « un coûteux poste de « manager commerce » [vidéo]

Jeudi 28 janvier 2016

Le maire laisse à l’ACCM le soin de disposer des 303 000 euros de subventions pour les commerces, l’artisanat, les services de Tarascon dans le cadre du FISAC et… à la ville le soin de créer un emploi cadre A avec ses propres deniers pour dynamiser le commerce !

Il faut bien sûr comprendre d’après l’édile que c’est une « chance » pour la commune !

Conseil municipal de Tarascon le 26/01/2015 :

Image de prévisualisation YouTube

Il faut dissoudre les milices fascistes des « No borders » !

Mercredi 27 janvier 2016
Gilbert Collard Valérie Laupies

Gilbert Collard Valérie Laupies

M. Gilbert Collard attire l’attention de M. le ministre de l’intérieur sur les actes attentatoires à la loi et aux libertés publiques commis par le mouvement supposé associatif dénommé « No borders » de Calais.

Ce groupuscule fascisant commet des exactions sur le territoire du Calaisis et instrumentalise à des fins de violences les populations dites de migrants, dont l’écrasante majorité séjourne illégalement sur notre territoire. M. Gilbert Collard souhaiterait savoir si le ministre entend ou non dissoudre cette milice fasciste qui agresse les forces de l’ordre, les pompiers ainsi que les honnêtes gens avec des lances artisanales et des boules de pétanque.

Agression de Calaisiens par les migrants et le NPA

Lundi 25 janvier 2016

Une vidéo donne un aperçu de l’exaspération de certains riverains de Calais. Un internaute a fait parvenir à plusieurs journalistes, dont la rédaction de 20Minutes, une vidéo d’un face-à-face très tendu entre des habitants de Calais et la tête de la manifestation de soutien aux migrants, samedi 23 janvier. L’un des habitants a même, un temps, brandi une carabine avant de se laisser raisonner.

Le cortège, qui comptait environ 2.000 personnes selon l’AFP, s’est élancé vers 14h00 du camp de réfugiés (la « jungle ») pour rejoindre le centre-ville, soutenu par le Mrap, EELV, la CGT, SUD, la Ligue des Droits de l’Homme…. Des débordements ont été constatés avec notamment un graffiti « Nik la France » apposé sur la statue de Charles et Yvonne de Gaulle.

C’est à l’entrée d’une rue que deux riverains attendaient les manifestants avec, visiblement, la ferme intention de leur interdire le passage. Quelques manifestants s’écartent mais d’autres le prennent visiblement comme un défi. Retranché devant l’entrée de sa maison, l’un des riverains ressort alors avec une carabine. [...]

20 minutes

Image de prévisualisation YouTube

Arles : Il refuse de payer son billet, agresse le conducteur de bus et tente de s’emparer de la caisse.

Lundi 25 janvier 2016

Les incidents se multiplient sur Arles, un chauffeur de bus est agressé cette semaine. L’insécurité fait partie du quotidien des conducteurs de l’intercommunalité, mais aussi des policiers et gendarmes qui ont été attaqués le soir du 31 décembre dans le quartier de Barriol.

L’UMPS a lamentablement échoué dans la lutte contre l’insécurité. Ainsi, depuis 2005, 19 000 postes de policiers et de gendarmes ont été supprimés, un record sous la Ve République. Par contre le FN propose de doubler les effectifs des brigades anti-criminalité et de reconstituer les unités dissoutes sous Sarkozy. Il est urgent de mettre des policiers en civils dans la rue pour lutter contre l’insécurité et non contre le sentiment d’insécurité.

[La Provence 23/01/2015]

agression chauffeur arles

Calais : Marc raconte le quotidien éprouvant des calaisiens

Lundi 25 janvier 2016
Image de prévisualisation YouTube

Au moins 21 sans-abris sont décédés depuis le début de l’année

Jeudi 21 janvier 2016

Depuis le début de l’année, au moins 21 SDF sont morts, selon le Collectif Les Morts de la Rue.

Au moins 21 sans-abris sont décédés depuis le début de l’année dans INFO ACTU

L’année précédente, 448 décès de sans-abris ont été comptabilisés. Des chiffres qui «ne sont en rien exhaustifs», précise le collectif. Les informations sont recueillies auprès de particuliers, associations, institutions, médias et parfois mairies.

(…)

Emploi : François Hollande présente son plan de candidature pour 2017

Mardi 19 janvier 2016

poleemploichomagechomeurstravailcrisewauquiezchatelassedic.jpg

Communiqué de presse du Front National

L’énième plan pour l’emploi présenté ce matin par François Hollande n’est rien d’autre qu’un plan de candidature pour la Présidentielle de 2017.

Ce plan n’est sur le fond qu’une compilation de mesures déjà annoncées des dizaines de fois depuis des mois, faisant appel aux mêmes vieilles recettes totalement inefficaces des gouvernements UMP et PS. François Hollande fait de l’affichage à visée électorale, mais aucune mesure de fond n’est proposée pour relancer une industrie innovante et l’emploi.

Formations, aides à l’embauche, apprentissage, si rien n’est fondamentalement contestable dans ces mesures, aucune n’est cependant de nature à recréer de l’activité et donc de l’emploi.

Aucune réforme structurelle dans les annonces du Président de la République, mais toujours les mêmes rustines, multipliées à l’infini, pour parvenir à une baisse purement statistique, en trompe l’œil, du chômage. Chacun l’aura bien compris : les 500 000 formations annoncées, par exemple, ne serviront qu’à faire basculer de la catégorie A à D des chômeurs de longue durée, qui pour la plupart ne retrouveront pas d’emploi stable au terme de leur formation.

Le Front National rappelle qu’il n’y aura pas de baisse réelle du chômage sans retour de l’activité et sans ré industrialisation de la France, indispensable au développement de l’innovation, des services et des petites entreprises. C’est dans cette perspective que le retour à une monnaie nationale et le protectionnisme face à la concurrence internationale déloyale sont indispensables. De même, il y a urgence à rééquilibrer la fiscalité des entreprises en faveur des TPE/PME, premières créatrices d’emplois dans notre pays, et pour lesquelles rien n’a été annoncé.

Valérie LAUPIES : « la jeunesse a besoin dès l’école d’apprendre ce que représente la France »

Lundi 18 janvier 2016

DSC_0069

TARASCON : Samedi s’est déroulée l’assemblée générale de « l’association des anciens combattants du canton ».

Son rôle n’est pas limité à l’organisation ou à la participation de ses membres à des cérémonies. Elle contribue aussi à l’accompagnement des anciens combattants et de leurs familles à faire reconnaître et valoir leurs droits. Ils étaient donc venus nombreux à ce rendez-vous pour entendre le bilan de l’activité 2015.

Les élus de la commune sont intervenus, pour le groupe Tarascon Bleu Marine c’est Valérie Laupies qui a pris la parole…

« la jeunesse a besoin dès l’école d’apprendre ce que représente la France, notre pays. Parce que nous avons en priorité des DEVOIRS envers elle pour en mériter des DROITS. Sinon, nous fabriquons des apatrides et certains se convertissent pour faire le djihad et combattre la France à qui ils doivent tout. »

Valérie LAUPIES 

Conseillère municipale de Tarascon

Conseillère régionale PACA

Marine Le Pen adresse ses voeux à la presse

Samedi 16 janvier 2016
Image de prévisualisation YouTube

Retrouvez dans l’Opinion la tribune de Marine Le Pen sur les droits des femmes et ce que révèle Cologne

Vendredi 15 janvier 2016

marine le pen jolie

C’est la responsable politique, mais aussi la femme, qui prend aujourd’hui la plume pour s’adresser aux Français. C’est comme femme française libre, qui a pu jouir toute sa vie durant des libertés très chères, acquises de haute lutte par nos mères et nos grands-mères, que je tiens à alerter sur une nouvelle forme de la régression sociale, humaine et morale que nous impose la crise migratoire, crise qui n’est pas une fatalité, mais l’œuvre d’une politique voulue, effrayante par son aveuglement.
Lire la suite sur le site de l’Opinion.fr →

Claude Luyat (FN) sur le commerce à Tarascon [vidéo]

Jeudi 14 janvier 2016

Claude LUYAT est Conseiller municipal de Tarascon, il siège avec le groupe « Tarascon Bleu Marine – Front National ». Il répond aux questions de Frédéric LAUPIES sur la situation du commerce du centre-ville.

Image de prévisualisation YouTube

commerçants 1 commerçants2

Le Front National au cœur du monde enseignant

Mardi 12 janvier 2016
DSC_0006 (2)

De gauche à droite : Le Collectif Racine avec Valérie Laupies – vice-Présidente, Julien Langard Secrétaire départemental du Vaucluse et Alain Avello Président.

 

Communiqué d’Alain Avello, président du Collectif Racine, conseiller régional PDLL

Depuis que le Collectif Racine, le rassemblement des enseignants patriotes, a entrepris de s’adresser au monde éducatif, tout en travaillant à l’élaboration du grand plan de redressement de l’Ecole et de l’Université françaises, son audience est allée croissante : par la justesse de ses analyses, par ses ambitions réalistes pour l’avenir, il a su toujours plus largement convaincre, y compris les enseignants eux-mêmes, de ce que seul le mouvement patriote saura sauver notre système d’enseignement.

Ainsi, l’objectif souvent affirmé, comme encore en octobre dernier où nous célébrions, en présence de Marine Le Pen, notre deuxième anniversaire, qu’à la prochaine présidentielle plus d’un enseignant sur dix — plus de deux fois plus qu’en 2012 — glisseront dans l’urne un bulletin bleu marine est-il en passe d’être atteint.

Seize mois avant l’élection de 2017, c’est en tout cas ce qui se dessine sondage après sondage : une étude CEVIPOF, datée du mois dernier, nous apprenait ainsi que 9,4% des enseignants, tous niveaux confondus, porteraient, lors des régionales, leurs suffrages vers le FN.

Cette dynamique conduisant le Front National à prendre « même racine au cœur du monde enseignant », selon les propres termes de cette étude, s’amplifiera au cours de l’année 2016. Elle sera en effet dédiée à la réflexion et au murissement du projet, dont nous laisserons affleurer certaines des idées forces, en nous tenant toujours plus près des difficultés que rencontrent sur le terrain les milieux professionnels pour lesquels nous nous engageons, et toujours plus à l’écoute des aspirations qui sont les leurs. Et nous continuerons de la sorte, et plus largement encore, à convaincre.

Hommage officiel à Charlie : BFM TV censure en direct sa journaliste

Mardi 12 janvier 2016

12