A Arles, on agresse même la Police !

10439393_10206531790719297_7347992799945531409_n

Frédéric GOURIER
Secrétaire de la section Front National d’Arles

Communiqué de Frédéric GOURIER – Resp. de la section d’Arles du FN-FBM – 05/10/2015

A Arles, désormais plus une semaine ne se passe sans qu’un fait divers ternisse l’image déjà bien négative de notre cité.

Hier soir, dans le quartier de Barriol, deux fonctionnaires de la Brigade Anti-Criminalité (BAC), appelés en renfort par leurs collègues de Police-Secours, suite à un incendie de voiture, sont pris à partie par une trentaine d’individus alors qu’ils procèdent au contrôle d’un suspect faisant l’objet d’une fiche de recherche pour des faits de vol aggravé, enlèvement, séquestration et extorsion.

Encerclés lâchement, ils sont contraints d’utiliser leur flashball pour se dégager.

Plus tard dans la soirée, c’est lors de l’arrivée de renforts en provenance de Tarascon, que ces derniers tombent dans un guet-apens tendu par une cinquantaine d’énergumènes mettant le feu à des poubelles pour attirer vers eux les forces de Police.

Les policiers ayant courageusement décidé de ne pas utiliser leurs armes létales ont du se battre à mains nues afin de se dégager une nouvelle fois de leurs agresseurs. C’est lors de cette nouvelle interposition qu’un agent de police sera grièvement blessé et fera l’objet d’une I.T.T. de plusieurs jours.

Nous condamnons fermement ces agissements et demandons à la Justice la plus grande fermeté à l’encontre des agresseurs présents et futurs de membres des forces de l’ordre.

Nous demandons aussi que de véritables moyens soient alloués immédiatement par l’Etat afin de rétablir l’ordre dans cette ville moyenne gagnée par la délinquance et l’insécurité.

Ce n’est malheureusement pas le semblant de Police Municipale avec pour seules armes, leurs carnets à souche et pour seules instructions, celles de ne pas bouger, qui règleront le déficit de police sur le territoire de notre commune.

Loin des discours angéliques prônant le vivre-ensemble, nous faisons face à l’impuissance des pouvoirs publics et des élus de tous bords qui privilégient la médiation ou la prévention au détriment de la répression, très efficace pourtant lorsque autorité reste à la Loi.

Nous dénonçons la politique d’une municipalité de gauche qui consiste à acheter la paix sociale et ferme honteusement les yeux sur les maux qui gâchent au quotidien la vie de nos concitoyens.

Enfin, j’adresse au nom de mon mouvement mes chaleureux vœux de prompt rétablissement au policier blessé et salue le courage et le sang froid dont ont fait preuve lui et ses collègues dans l’exercice de leur ingrâte mission. Hommage leur soit rendu !

Une réponse à “A Arles, on agresse même la Police !”

  1. Lisa dit :

    Bonjour Monsieur, divulguez s v p ces faits aux journaux locaux et nationaux surtout aux presses et journalistes pour l’ordre et le respect des citoyens de notre Pays. Madame La ministre de la Justice doit démissionner de ses fonctions car elle n’a cure de la France pour manquement grave à sa fonction et non respect de la loi et de la Justice sur des criminels en devenir ………. Le journal LE PARISIEN , fait savoir que le gars fiché S, sorti en permission était fiché grand banditisme et a tué encore une autre fonctionnaire de Police et de la sûreté . Madame l’indépendantiste est une inapte et se moque de la mère patrie. Elle jubile lorsque les Français de couleurs blanches sont éliminés……….Cette femme n’agira jamais pour le bien de la Patrie: dehors cette vermine !!!! sinon chaque citoyen devra faire lui-même la loi comme aux US !!!! ? , nous ne pouvons accepter ce genre de situation. La réaction des Patriotes va être cinglante pour ne pas dire ensanglantée ….. Quand la coupe est pleine, elle déborde, trop, c’est trop !!

Laisser un commentaire