• Accueil
  • > Archives pour septembre 2015

Archive pour septembre 2015

« On est une cible facile… »

Mardi 29 septembre 2015

Mensonge d’Etat (2008)- extrait du film de Ridley Scott

 

Image de prévisualisation YouTube

A défaut de lutter contre le chômage, le gouvernement lutte contre les chômeurs !

Mardi 29 septembre 2015

chomagebassedef.jpg

Communiqué de presse de Nicolas Bay, Secrétaire général du Front National, Député français au Parlement européen

A défaut de lutter contre le chômage et de permettre aux entreprises de créer des emplois, le gouvernement de Manuel Valls a décidé de remettre en cause la qualité de « demandeur d’emploi » sous prétexte de contrôle renforcé contre la fraude. Alors que les chiffres du chômage en août explosent (20 000 demandeurs d’emploi supplémentaires), la mise en place de ce dispositif de flicage des personnes à la recherche d’un travail ne vise en réalité qu’un objectif : procéder à des radiations administratives massives afin de maquiller le bilan économique et social calamiteux de l’État PS.

En stigmatisant ainsi les chômeurs, Manuel Valls et son ministre de l’économie Emmanuel Macron tentent de masquer l’échec absolu de la politique d’austérité généralisée. Rappelons que François Hollande lui-même ne se déclarait pourtant pas favorable à un renforcement du contrôle des chômeurs. En février 2012, en pleine campagne présidentielle, il s’opposait ainsi au « référendum sur l’indemnisation des chômeurs », proposé par Nicolas Sarkozy. « Il n’est jamais utile pour un président sortant, qui est en échec, de s’en prendre aux plus fragiles », déclarait-il…

Ce revirement est donc très révélateur. L’UMP comme le PS étant incapables d’apporter des réponses crédibles et durables au chômage de masse qui frappe les Français, le recours aux petites tactiques administratives pour harceler les demandeurs d’emploi et ainsi truquer les chiffres du chômage est devenu la méthode habituelle du gouvernement.

Pour en finir avec ces pratiques honteuses et créer des emplois, le Front National demande qu’un changement radical de cap ait lieu afin de redonner à la France des armes économiques et monétaires pour peser dans la mondialisation sauvage et redonner des marges de manœuvre à nos TPE et PME, affaiblies par l’explosion des charges sociales, fiscales et réglementaires. Cela ne sera possible que si nous retrouvons notre souveraineté politique, aujourd’hui confisquée par Bruxelles.

L’interview de Vladimir Poutine aux chaînes américaines : les meilleurs extraits

Mardi 29 septembre 2015

Le président russe Vladimir Poutine a accordé une interview au journaliste américain Charlie Rose pour les chaînes CBS et PBS à la veille de la 70ème Assemblée Générale de l’ONU

Image de prévisualisation YouTube

Crise des migrants : Manuel Valls confirme l’impuissance et les mensonges de l’Etat

Samedi 26 septembre 2015
DSC_0264

De gauche à droite :
Jean-Marc DESEUR (Conseiller municipal Tarascon Bleu Marine)
Frédéric LAUPIES (Secrétaire FN de la 16ème circonscription)
Louis Aliot (Vice-président du Front National)
Tarascon mars 2015 – photo F.Duplan

Communiqué de presse de Louis Aliot, Vice-président du Front National

Invité de l’émission « Des paroles et des actes » sur France 2 hier soir, Manuel Valls s’est longuement exprimé sur la crise migratoire.

A cette occasion, le Premier ministre a réitéré ses mensonges, visant à masquer la gravité du phénomène. Malgré les questions insistantes du journaliste, M. Valls s’est entêté à répéter que notre pays n’accueillerai « que » 30.000 personnes (dans le cadre du plan européen de répartition de 160.000 migrants). Or, cette première vague de 160.000 ne concerne qu’une petite partie du problème : des centaines de milliers d’autres clandestins sont d’ores et déjà entrés dans l’espace Schengen et des millions d’autres envisagent de faire le voyage.

D’autre part, Manuel Valls a indiqué à plusieurs reprises la nécessité de renvoyer les déboutés du droit d’asile vers leur pays d’origine. Ceci est un autre mensonge éhonté. La quasi-totalité des recalés de l’asile restent sur notre territoire et M. Valls, ancien ministre de l’intérieur, connait cette triste réalité : l’immense majorité des clandestins entrés sur notre territoire s’y maintiennent. Prétendre le contraire, c’est mentir délibérément aux Français.

Enfin, le Premier ministre a affiché sa « maîtrise » des flux migratoires. C’est là encore une contre-vérité. Prisonnier de Schengen (« nous devons le conserver »), soumis au politiquement correct (« l’immigration, chance pour la France ») et aux diktats immigrationnistes de Mme Merkel, M. Valls ne maîtrise strictement rien. Notre pays et l’Europe toute entière sont engagés dans un processus de submersion migratoire sans précédent. En minimisant cette réalité, notre Premier ministre commet une faute politique historique. Le Front national, injustement écarté de l’émission de France 2, dénonce avec fermeté cette propagande gouvernementale.

30 ans de politique de la ville, 30 ans de gâchis !

Vendredi 25 septembre 2015

Reportage de novembre 2005 sur l’échec de 30 ans de politique de la ville. Montage à base d’images d’archives sur 30 ans de politique de la ville.

Dès 1981 , le gouvernement va apporter une réponse sociale au malaise des banlieux, (ZEP, Mission 89, Conseil National des villes). En 1991, Michel DELEBARRE fait des propositions pour les banlieux, Bernard TAPIE. En 1995 Jacques CHIRAC parle de fractures sociales. Alain JUPPE lance les Zones Franches Urbaines. Jean Louis BORLOO lance un plan de 30 milliards pour rénover et modifier les quartiers.

Conseil municipal de TARASCON – 23/09/2015 : Sur la baisse de la dotation de l’Etat aux communes [vidéo]

Vendredi 25 septembre 2015
Image de prévisualisation YouTube

Réaction aux chiffres du chômage : après la submersion migratoire, le gouvernement submergé par la crise économique.

Vendredi 25 septembre 2015

chom

Communiqué de presse du Front National‏

L’explosion du chômage au mois d’août (+0,6% en catégorie A, soit 20 000 demandeurs d’emploi supplémentaires) confirme l’échec total d’un gouvernement en déroute, débordé par la crise économique comme il l’est par la crise migratoire.

Dans ce contexte, la vraie question n’est évidemment pas celle de la place de Monsieur Macron au gouvernement, mais celle du modèle économique européen que l’on nous impose depuis des années. Or dans ce modèle ultra-libéral, auquel participent aussi bien le PS que l’UMP, Monsieur Macron n’est qu’un rouage parmi d’autres.

Il est donc grand temps de faire tomber ce modèle économique européen qui a vidé la France de sa substance industrielle, à coups de rachats hostiles et de délocalisations, et dépecé l’ensemble de son économie par l’interdiction du patriotisme économique, et le refus de disposer des armes pour se battre dans la mondialisation, en particulier une monnaie nationale et des frontières économiques. Ce modèle c’est également la directive européenne de détachement des travailleurs, qui instaure une priorité étrangère à l’emploi alors que le chômage n’a jamais été aussi haut dans toute l’histoire de notre pays.

Définitivement, ce modèle et ceux qui le portent, aussi bien à droite qu’à gauche, doivent donc tomber.

Le Front National dénonce au Conseil communautaire (ACCM) l’inefficacité de la « Politique de la Ville »

Jeudi 24 septembre 2015

Hier au Conseil communautaire ACCM, Pierre CHENEL et Jean-Pierre MAGINI intervenaient pour le groupe Front National sur l’échec de la « politique de la ville ».

La politique de la ville en France c’est dans les territoires concernés, un taux de chômage deux fois plus important qu’ailleurs…

La Cour des comptes soulignait en 2012, le manque d’évaluation fiable de l’efficacité de ce dispositif : plus de 12000 associations bénéficient en France de crédits de la politique de la ville trop souvent saupoudrés « sans engagements sur les objectifs » et avec une « absence de contrôle ».

La poli­ti­que de la ville ren­force le clientélisme des élus locaux qui échangent contre bonne tenue quel­ques sub­ven­tions aux asso­cia­tions satel­li­tes, et à des indi­vi­dus qui pour­ront ser­vir de relais d’infor­ma­tion et d’apai­se­ment des colè­res.

C’est la voie ouverte au bidouillage asso­cia­tif, au pla­ce­ment des potes, aux pré-cam­pa­gnes électorales… Il n’y a pas que les élus qui pro­fi­tent du sys­tème.

 pierre

Marine Le Pen sur BFM-TV et RMC

Jeudi 24 septembre 2015

Marine Le Pen était l’invitée de Jean-Jacques Bourdin sur BFM-TV et RMC

Les 4 Vérités avec Marine Le Pen

Mardi 22 septembre 2015
Image de prévisualisation YouTube

Il vit au Maroc, possède une boîte aux lettres en France, et touche le RSA (vidéo)

Mardi 22 septembre 2015

Hier soir sur M6, le magazine Capital s’est intéressé à la CAF (Caisse d’Allocations Familiales), afin de comprendre comment sont distribuées les aides sociales.

Lors du reportage, les journalistes ont découvert une technique de fraude particulièrement répandue en France. Des gens vivant à l’étranger parviennent à bénéficier du RSA (Revenu de Solidarité Active) grâce à une simple adresse postale en France. En effet, pour toucher des aides de la CAF, pas besoin d’avoir la nationalité française… Il suffit de vivre sur le sol français et ne pas le quitter pendant 3 mois consécutif.

http://www.dailymotion.com/video/x37fl6u

Soutien aux communes de France !

Lundi 21 septembre 2015

8 mai 006

Communiqué de presse du Front National

Le Front National apporte son plein soutien aux maires de France mobilisés contre la baisse de leurs dotations, le désengagement de l’Etat et la disparition consécutive de services publics de proximité.

Les petites communes sont dans le collimateur des gouvernements successifs, qui les asphyxient financièrement dans le but de les faire disparaître au profit des grosses collectivités lointaines et coûteuses.

La décentralisation anarchique a en effet créé des seigneuries locales très dépensières, à commencer par les intercommunalités et les régions.

Le Front National demande un plan national de lutte contre les gaspillages et les gabegies dans ces grosses collectivités ; les petites communes n’ont pas à payer les excès des autres.

Il rappelle son attachement aux communes, espaces de démocratie et de proximité. Il demande aux gouvernements RPS de cesser la décentralisation forcenée vers les grandes baronnies, qui se fait au détriment de l’Etat Nation, des services de proximité comme de l’aménagement du territoire.

Crise des migrants : l’UE génère antagonismes et conflits entre pays européens

Dimanche 20 septembre 2015

Marine Le Pen s’exprimait au Parlement européen, mercredi 16 septembre, sur le sujet brûlant de la crise des migrants en Europe.

Image de prévisualisation YouTube

Ces économies qui ne sont pas faites !

Samedi 19 septembre 2015

economie

Tarascon : La manifestation de Lucien Limousin contre la baisse de la dotation de l’Etat fait un flop !

Samedi 19 septembre 2015

11223342_10204846195983710_3440447223327309146_o 11922835_10204846195783705_438520524660896622_o 12001052_10204846193143639_4613034478279960890_o

 

(photos facebook)

La manifestation de Lucien Limousin contre la baisse de la dotation de l’Etat fait un flop !

Le Maire de Tarascon et sa majorité ont transféré en 2015 à l’ACCM (Intercommunalité) la dotation de l’état du fond d’intervention pour les services, l’artisanat et le commerce (FISAC) qui s’élevait pour la ville de Tarascon à 300 000 €.

Apparemment les dotations de l’Etat ne les intéressaient guère jusqu’à aujourd’hui…

Le Maire de Tarascon tentait ce matin de justifier les carences dans sa gestion municipale et la hausse injuste des impôts locaux en invoquant la baisse de la dotation de l’Etat pour les communes.

C’est une diversion ! Les comptes de la ville permettraient de soulager fiscalement les Tarasconnais et d’améliorer les services.

Mais la majorité municipale a choisi de mener une politique de matraquage fiscal et Tarascon se meurt….

Les Tarasconnais qui ne sont pas dupes des manœuvres politiciennes de Lucien LIMOUSIN, ont boudé la manifestation organisée à cette occasion sur la Place du Marché.

123