• Accueil
  • > culture
  • > Marcel Pagnol :  » Le Latin c’est la base de la culture générale ! « 

Marcel Pagnol :  » Le Latin c’est la base de la culture générale ! « 

« Dans la vie … il y a deux sortes de gens, il y a ceux qui savent le Latin et ceux qui ne le savent pas. »

Marcel Pagnol

La réforme de Mme Vallaud-Belkacem implique la suppression en douce du latin comme option facultative, déjà évoquée, ne fait plus aucun doute.

Dans la première version du projet, le latin était supprimé purement et simplement, pour être intégré à l’EPI «Langues et cultures de l’Antiquité». Mme Vallaud-Belkacem a accepté de rétablir le latin comme option, mais en en diminuant les horaires : 1h en 5e au lieu de 2h actuellement, et 2h en 4e et 3e au lieu de 3h actuellement.

En outre, il n’est pas prévu que le latin ait un financement spécifique, autrement dit les collèges devront prendre des heures sur leur marge d’autonomie s’ils souhaitent le maintenir.

Dans les faits, l’enseignement du latin sera bien souvent trop compliqué à maintenir, et beaucoup d’établissements tireront un trait sur cette option.

Dans cette interview de Marcel Pagnol (1958), l’écrivain, dramaturge, cinéaste, académicien… explique l’importance du Latin dans notre éducation qu’il considère comme la « base de la culture générale ».

Image de prévisualisation YouTube

Une réponse à “Marcel Pagnol :  » Le Latin c’est la base de la culture générale ! « ”

  1. Deseur dit :

    Quel bel homme.
    J’ai eu l’occasion de travailler en tant que documentaliste et assistant réalisateur sur le film de Philippe Artières  » Marcel Pagnol ou le chemin d’une vie » scénario de P Artières et G Berni avec P Tchernia. C’est un souvenir très touchant. l’empreinte qu’a laissé Marcel Pagnol dans mon enfance fait resurgir a l’approche de l’été provençale les magnifiques paysages du Garlaban et les savoureuses ambiances de ses films. Le grand bonheur, est de pouvoir regarder « Cigalon » (tourné au petit village de la treille), les fenêtres ouvertes avec le son des cigales qui s’attardent dans la soirée. Si M Pagnol n’avait pas fait de Latin, peut-être que ses films n’auraient pas eu la même dimension et la même poésie. Vallaud-Belkacem ne peut que détruire ce qu’elle ne connait pas….

Laisser un commentaire