• Accueil
  • > Critique
  • > Commission d’enquête parlementaire du PS contre le FN : le parti pro-gouvernemental passe aux aveux !

Commission d’enquête parlementaire du PS contre le FN : le parti pro-gouvernemental passe aux aveux !

Un tribunal parlementaire socialiste veut donc se constituer pour forcer un parti d’opposition au gouvernement, celui que ce dernier craint par dessus tout, à dévoiler son fonctionnement et sa stratégie. Le parti pro-gouvernemental qui se fait procureur du parti d’opposition : un procédé classique dans les dictatures, mais inédit dans ce qui reste de notre démocratie et de notre République française. Peut-être qu’à Cuba ou en Arabie Saoudite François Hollande a pu s’inspirer des méthodes efficaces de ses meilleurs amis ?

partisocialisteroselogo.jpg

Communiqué de Presse du Front National

« Marquer négativement l’entrée en campagne présidentielle de Marine Le Pen », voilà l’objectif confié à Europe 1 par des responsables du Parti Socialiste qui désirent lancer à l’automne prochain une commission d’enquête parlementaire visant le Front National.
Merci au PS pour ce double aveu !

Aveu d’abord, et devant les Français pris à témoins, que ce gouvernement et son parti majoritaire le PS détournent les institutions de la République, de la Justice au Parlement, contre son opposition politique principale, l’opposition patriote, au mépris des règles les plus élémentaires de la démocratie et de notre Constitution. Un tribunal parlementaire socialiste veut donc se constituer pour forcer un parti d’opposition au gouvernement, celui que ce dernier craint par dessus tout, à dévoiler son fonctionnement et sa stratégie. Le parti pro-gouvernemental qui se fait procureur du parti d’opposition : un procédé classique dans les dictatures, mais inédit dans ce qui reste de notre démocratie et de notre République française. Peut-être qu’à Cuba ou en Arabie Saoudite François Hollande a pu s’inspirer des méthodes efficaces de ses meilleurs amis ?

Second aveu : le PS démontre, dit même, que derrière la persécution judiciaire visant le FN il y a une motivation exclusivement politique et électoraliste. Que c’est donc bien Madame Taubira, qui n’en finit plus jour après jour de cracher sa haine des électeurs patriotes, qui est à la manœuvre derrière les procédures judiciaires. Les Français là aussi sont témoins d’un détournement arbitraire de la Justice de la République au bénéfice du parti politique pro-gouvernemental contre un parti d’opposition.

Pour l’anecdote enfin, quoi de plus risible que de confier une commission parlementaire sur le financement d’un parti au PS, parti politique ravagé par la corruption, le clientélisme et l’immoralité depuis des décennies ? Si elles ont lieu, ces séances publiques et filmées seront pour le Front National un meeting permanent pour défendre le peuple face à une Caste cynique, méprisante et corrompue.

Laisser un commentaire