Archive pour mai 2015

Valérie LAUPIES (FN) sur le Plan Rhône 2015-2020

Vendredi 29 mai 2015

Séance du Conseil régional PACA le 29 mai 2015 

Image de prévisualisation YouTube

Contrat Plan Interrégional Etat-Région 2015-2020

Plan Rhône 2015-2020

Plan de répartition des migrants : la France écrasée

Jeudi 28 mai 2015

Marine LE PEN

Communiqué de Presse de Marine Le Pen, Présidente du Front National

La Commission européenne vient de rendre public son plan scandaleux de répartition des migrants arrivés ces dernières semaines en Europe, dans lequel la France est, juste après l’Allemagne, le pays le lourdement affecté.

En plus des tous ceux qui arrivent par milliers sur son territoire, notre pays devra ainsi prendre à sa charge plus de 9000 migrants supplémentaires en deux ans, actuellement hébergés pour l’essentiel en Grèce et en Italie.

L’Union européenne condamne notre pays à subir ce que le peuple français ne veut plus, et le gouvernement s’exécute. Son refus prétendu des quotas n’était qu’une gesticulation médiatique pour masquer la réalité de sa soumission.

Le Front National exige le rejet immédiat de ce plan et le renvoi systématique des clandestins, sans quoi les flux ingérables de migrants en provenance d’Afrique et du Moyen-Orient ne cesseront de grossir, aggravant un problème déjà énorme.

La politique de l’Union européenne, mise en œuvre par l’UMP et le PS, est suicidaire et criminelle. Les tensions dans les territoires concernés par cet afflux de clandestins sont de plus en plus vives ; les morts en Méditerranée de plus en plus nombreux.

Seule une politique dissuasive en matière d’immigration (légale comme illégale), et la sécurisation des zones de passage permettront d’endiguer un phénomène mortel, pour les migrants eux-mêmes comme pour l’équilibre et la cohésion de nos sociétés.

Florian Philippot sur BFM-TV et RMC

Mercredi 27 mai 2015

Florian Philippot, Vice-président du Front National, était l’invité de Jean-Jacques Bourdin sur BFM-TV et RMC.

Le FN s’engage résolument contre la réforme du collège

Mercredi 27 mai 2015
Image de prévisualisation YouTube

Il y a 20 ans, le 27 mai 1995 : Le combat du pont de Vrbanja

Mercredi 27 mai 2015

Le combat du pont de Vrbanja est une confrontation armée ayant eu lieu le 27 mai 1995 entre les soldats de la paix des Nations unies(ONU) de l’armée française et des éléments de l’armée de la République serbe de Bosnie (VRS), après que cette dernière ait pris aux Français le poste d’observation de la force de protection des Nations unies (FORPRONU), situé sur les deux extrémités du pont Vrbanjaà Sarajevo, durant la guerre de Bosnie-Herzégovine. Déguisés en casques bleus onusiens2, des éléments de la VRS prennent d’abord les soldats de la paix français en otage. Un peloton de 30 soldats du 3e régiment d’infanterie de marine reconquiert par la suite le pont, couvert par 70 soldats du régiment d’infanterie chars de marine et le tir direct de véhicules blindés, dont des ERC-90 Sagaie. Au cours de l’assaut français, des soldats de l’Armée de la République de Bosnie-Herzégovine ouvrent le feu sur les postes d’observation tenus par la VRS, blessant accidentellement un otage français. Deux soldats français sont tués lors de l’assaut, et 10 autres blessés. Quatre soldats de la VRS sont tués, trois autre blessés, et quatre capturés. Après ce combat, les forces de la VRS évitent de s’engager contre les soldats français de l’ONU déployés dans la ville.

Image de prévisualisation YouTube

Tarascon : L’art des mots qui ne veulent rien dire ….

Lundi 25 mai 2015

Tarascon (La Provence 25/05/15) : L’art des mots qui ne veulent rien dire !

Face à l’échec, voici l’opération « mieux vivre ensemble » – « dispositifs de démocratie participative » – « cohésion sociale » par la majorité UMP de Tarascon.

Pourtant, le Maire UMP de Tarascon n’y est pas allé par quatre chemins lorsqu’il a augmenté son indemnité et celles des élus de la majorité. Un bel exemple de « cohésion sociale » et surtout de « mieux vivre ensemble » !

reunions quartiers

cliquez sur l’image pour agrandir…

Marcel Pagnol :  » Le Latin c’est la base de la culture générale ! « 

Jeudi 21 mai 2015

« Dans la vie … il y a deux sortes de gens, il y a ceux qui savent le Latin et ceux qui ne le savent pas. »

Marcel Pagnol

La réforme de Mme Vallaud-Belkacem implique la suppression en douce du latin comme option facultative, déjà évoquée, ne fait plus aucun doute.

Dans la première version du projet, le latin était supprimé purement et simplement, pour être intégré à l’EPI «Langues et cultures de l’Antiquité». Mme Vallaud-Belkacem a accepté de rétablir le latin comme option, mais en en diminuant les horaires : 1h en 5e au lieu de 2h actuellement, et 2h en 4e et 3e au lieu de 3h actuellement.

En outre, il n’est pas prévu que le latin ait un financement spécifique, autrement dit les collèges devront prendre des heures sur leur marge d’autonomie s’ils souhaitent le maintenir.

Dans les faits, l’enseignement du latin sera bien souvent trop compliqué à maintenir, et beaucoup d’établissements tireront un trait sur cette option.

Dans cette interview de Marcel Pagnol (1958), l’écrivain, dramaturge, cinéaste, académicien… explique l’importance du Latin dans notre éducation qu’il considère comme la « base de la culture générale ».

Image de prévisualisation YouTube

Le double jeu de l’UMP en matière d’immigration

Jeudi 21 mai 2015

Le double jeu de l'UMP en matière d'immigration dans économie

Communiquée de Gilles Lebreton, Député français au Parlement européen

Le débat sur l’immigration qui a eu lieu mercredi 20 mai au Parlement de Strasbourg s’est révélé riche d’enseignements. L’UMP y a en effet défendu des points de vue très différents de la posture martiale affichée en France par Nicolas Sarkozy.

Brice Hortefeux a avoué que la France accueille 300 000 migrants par an. N’était-il pas ministre de l’Intérieur ? Qu’a-t-il fait pour l’empêcher ? Arnaud Danjean, de l’UMP lui aussi, a avoué pour sa part qu’il ne croyait pas dans la solution (pourtant envisageable) qui consisterait à détruire les bateaux des passeurs avant qu’ils prennent la mer. Il a déclaré avec défaitisme que « quand on s’attaque au problème sur les rives de la Méditerranée, c’est qu’il est déjà trop tard ».

Mme Corazza Bildt, du PPE (auquel appartient l’UMP), a carrément tiré les conséquences de ce défaitisme en soutenant la proposition de Jean-Claude Juncker de répartir entre les pays de l’UE les migrants qui arrivent en Italie et en Grèce.

L’UMP n’a donc pas réellement l’intention de lutter efficacement contre l’immigration. Là comme dans beaucoup d’autres domaines, elle ne peut plus rien faire parce qu’elle a vendu son âme gaulliste à sa chère UE. Son changement de nom n’y changera rien, mais il aura au moins le mérite de clarifier les choses en renonçant à toute référence au peuple ou à un rassemblement national.

Debout les mots ! Spécial réforme du collège

Mercredi 20 mai 2015
Image de prévisualisation YouTube

Trésor provençal : L’abbaye de Montmajour [patrimoine]

Mardi 19 mai 2015

L’abbaye de Montmajour fondée en 948 par des moines bénédictins entre Fontvieille, Arles et Tarascon.
(musique de Jean-Gilles de Tarascon 1668-1705)

Image de prévisualisation YouTube

Les responsables Front National des communes de la seizième circonscription des Bouches du Rhône

Mardi 19 mai 2015

Fred Laupies

Communiqué de Frédéric LAUPIES, Secrétaire Front National de la seizième circonscription des Bouches du Rhône.

L’implantation locale est un objectif majeur pour le Front National. Cette implantation doit s’effectuer par l’augmentation du nombre d’adhérents et militants, et la création de sections communales.

En ma qualité de secrétaire FN de la seizième circonscription des Bouches du Rhône, en accord avec  Stéphane Ravier Secrétaire départemental FN, nous avons procédé à la désignation des militants responsables des communes de la circonscription.

Sont donc désignés responsables pour les communes de la seizième circonscription conformément aux statuts du Front National :

Pour la commune d’Arles :

Monsieur Frédéric GOURIER

Pour la commune de Boulbon :

Monsieur Fabrice DUPLAN

Pour la commune de Miramas :

Madame Béatrix ESPELLARDO

Pour la commune de Saint-Martin de Crau :           

Monsieur Nicolas BERLENGUIER 

Pour la commune des Saintes-Maries de la Mer :

Monsieur Henri VIOLET 

Pour les communes de Saint-Etienne du Grès et Mas Blanc les Alpilles :

Madame Gisèle BUISSON 

Pour la commune de Fontvieille :

Monsieur Pierre Antoine YVAN 

Pour la commune de Tarascon :

Madame Danielle ROUYRE

Les militants des communes concernées seront contactés par les responsables désignés ci-dessus.

Commission d’enquête parlementaire du PS contre le FN : le parti pro-gouvernemental passe aux aveux !

Lundi 18 mai 2015

Un tribunal parlementaire socialiste veut donc se constituer pour forcer un parti d’opposition au gouvernement, celui que ce dernier craint par dessus tout, à dévoiler son fonctionnement et sa stratégie. Le parti pro-gouvernemental qui se fait procureur du parti d’opposition : un procédé classique dans les dictatures, mais inédit dans ce qui reste de notre démocratie et de notre République française. Peut-être qu’à Cuba ou en Arabie Saoudite François Hollande a pu s’inspirer des méthodes efficaces de ses meilleurs amis ?

partisocialisteroselogo.jpg

Communiqué de Presse du Front National

« Marquer négativement l’entrée en campagne présidentielle de Marine Le Pen », voilà l’objectif confié à Europe 1 par des responsables du Parti Socialiste qui désirent lancer à l’automne prochain une commission d’enquête parlementaire visant le Front National.
Merci au PS pour ce double aveu !

Aveu d’abord, et devant les Français pris à témoins, que ce gouvernement et son parti majoritaire le PS détournent les institutions de la République, de la Justice au Parlement, contre son opposition politique principale, l’opposition patriote, au mépris des règles les plus élémentaires de la démocratie et de notre Constitution. Un tribunal parlementaire socialiste veut donc se constituer pour forcer un parti d’opposition au gouvernement, celui que ce dernier craint par dessus tout, à dévoiler son fonctionnement et sa stratégie. Le parti pro-gouvernemental qui se fait procureur du parti d’opposition : un procédé classique dans les dictatures, mais inédit dans ce qui reste de notre démocratie et de notre République française. Peut-être qu’à Cuba ou en Arabie Saoudite François Hollande a pu s’inspirer des méthodes efficaces de ses meilleurs amis ?

Second aveu : le PS démontre, dit même, que derrière la persécution judiciaire visant le FN il y a une motivation exclusivement politique et électoraliste. Que c’est donc bien Madame Taubira, qui n’en finit plus jour après jour de cracher sa haine des électeurs patriotes, qui est à la manœuvre derrière les procédures judiciaires. Les Français là aussi sont témoins d’un détournement arbitraire de la Justice de la République au bénéfice du parti politique pro-gouvernemental contre un parti d’opposition.

Pour l’anecdote enfin, quoi de plus risible que de confier une commission parlementaire sur le financement d’un parti au PS, parti politique ravagé par la corruption, le clientélisme et l’immoralité depuis des décennies ? Si elles ont lieu, ces séances publiques et filmées seront pour le Front National un meeting permanent pour défendre le peuple face à une Caste cynique, méprisante et corrompue.

Conseil Régional « Laïcité » intervention de V.LAUPIES (FN)

Dimanche 17 mai 2015

24/04/2015 – assemblée plénière région PACA Rapport n°1  » République laïcité et citoyenneté, un devoir d’avenir »….

Image de prévisualisation YouTube

Croissance française: l’illusion des chiffres

Dimanche 17 mai 2015

Bernard Monot

Communiqué de presse de Bernard Monot, Député français au Parlement Européen, Stratégiste économique du Front National

Le Gouvernement a annoncé que la croissance économique française serait au moins égale à 1% annualisé en 2015, et qu’elle s’établit à 0,6% au premier trimestre.
Ces chiffres, en apparence encourageants, doivent immédiatement être nuancés.

Car l’emploi dans le secteur marchand a, lui, encore reculé de 0,1% au premier trimestre. Le contenu en emplois de la croissance économique est donc nul.

Plus encore, il faut rappeler que le mode de calcul du PIB a été modifié pour intégrer progressivement l’économie sous-terraine (criminelle), c’est à dire les trafics ou la prostitution, ce qui relève mécaniquement la croissance sans réelle amélioration de l’activité.

Cette timide éclaircie est donc en trompe l’œil, fruit d’une conjonction de la baisse des prix du pétrole et de l’euro, des taux bas et de tripatouillages comptables du PIB, selon la norme Eurostat ESA 2010.

Malheureusement, comme le Front National le dénonce, les Français ne ressentent en rien dans leur quotidien une amélioration concrète, que ce soit pour leur travail ou leur pouvoir d’achat.

Tarascon (13) : Débat entre le groupe FN et la Majorité municipale sur les tarifs du « Pôle Jeunesse »

Samedi 16 mai 2015

Image de prévisualisation YouTube

Extrait du Conseil municipal de la ville de Tarascon (13) du lundi 11/05/2015.

Intervention de Matthieu Bernard – Conseiller municipal « Tarascon Bleu Marine »

123