• Accueil
  • > Archives pour octobre 2014

Archive pour octobre 2014

Une politique de l’emploi radicalement différente est une obligation économique et financière mais également morale

Jeudi 30 octobre 2014

MARINE2smallmarine le pen visCe texte de Marine Le Pen a été proposé au Figaro, au Monde, au Parisien et à La Tribune. Aucun de ces journaux n’a voulu le publier. Pour le faire connaître aux Français, nous choisissons donc de le diffuser par Communiqué de Presse et sur notre site internet.

Le chômage de masse coûte 100 milliards d’euros par an à l’Etat : plus que le déficit public !
Année après année, mois après mois, le chômage s’accroît inexorablement. Le nombre de demandeurs d’emploi en catégorie A, B, C, D, E a augmenté de près de 800.000 sous le gouvernement Hollande après avoir crû de 1.400.000 sous le gouvernement Sarkozy.

Le coût financier du chômage.
Le chômage de masse génère une immense détresse dans la société française : désocialisation, précarisation, pauvreté. En plus d’être une catastrophe sociale, le chômage a un coût très élevé quand on rassemble toutes les mesures d’aide au chômage et à la pauvreté qui en découlent : 37,2 milliards d’euros pour l’assurance chômage, 10,5 milliards d’euros pour le RSA, une partie des aides au logement qu’on peut estimer à 6 milliards d’euros sur un total d’aides au logement de 16,48 milliards d’euros. On arrive à un coût direct minimal de 53,7 milliards d’euros chaque année.

Mais il y a aussi un coût indirect.
On peut estimer le nombre de chômeurs ou quasi chômeurs à 8 millions de personnes au minimum : on compte ainsi plus de 6 millions de personnes inscrites à Pole Emploi en catégorie A-B-C-D-E, 1.7 million de personnes inscrites au RSA Socle, plus de 450.000 auto entrepreneurs qui n’ont quasiment pas de revenus, plus de 600.000 stages abusifs, 1,5 million de personnes travaillant à temps partiel alors qu’elles souhaiteraient travailler à temps plein selon l’Insee etc. On est donc très loin du chiffre de 3,4 millions de chômeurs généralement cité par les ministres du gouvernement ; citer un chiffre aussi décalé de la réalité vécue par les Français relève soit d’une volonté de minimiser le problème, soit d’un terrible aveuglement. Nous avons 8 millions de chômeurs ou de quasi-chômeurs pour un nombre de personnes en emploi de 26,3 millions soit un taux de chômage et de quasi-chômage atteignant le niveau catastrophique de 23,3%. On comprend la peur qu’ont de très nombreux salariés de perdre leur emploi.
Si ces 8 millions de personnes travaillaient et donc cotisaient, 48 milliards d’euros de cotisations sociales entreraient au minimum dans les caisses de la Sécurité Sociale !

Le chômage coûte donc dans ce calcul conservateur plus de 100 milliards d’euros chaque année si on compare notre situation de chômage de masse à une situation de quasi plein emploi que nous avons déjà connue par le passé sur de longues périodes. Ces 100 milliards représentent 1.2 fois le déficit public ! Résoudre le problème du chômage permettrait donc de résoudre le problème du déficit public.
Pour sortir du problème des dépenses de prestations sociales et des charges élevées, de la dette, il faut donc recréer de la croissance et de l’emploi en sortant de l’euro et de l’austérité, retrouver la main sur notre monnaie pour pouvoir relancer l’industrie, adopter un protectionnisme intelligent. Inverser le cours des choses permettra des économies et des recettes considérables dont ces 100 milliards d’euros ne sont qu’une partie.

Le coût humain du chômage

(suite…)

Florian Philippot sur France 2

Jeudi 30 octobre 2014

Florian Philippot, Vice-président du Front National, était l’invité des « 4 Vérités » sur France 2.

http://www.dailymotion.com/video/x28xo7h

Le Politicien

Jeudi 30 octobre 2014
Image de prévisualisation YouTube

Concernant la situation à Sivens

Mercredi 29 octobre 2014

marine le pen visCommuniqué de Presse de Marine Le Pen, Présidente du Front National

Le Front National et le Rassemblement Bleu Marine s’associent à la douleur de la famille du jeune opposant au barrage de Sivens décédé dimanche et appellent à faire toute la lumière sur les conditions de ce drame.

Ce jeune homme est victime de l’incapacité des gouvernements successifs à neutraliser les groupuscules d’extrême gauche, professionnels de la violence qui mettent sciemment en danger leurs jeunes militants sur le terrain en engageant une lutte terrible avec des forces de l’ordre confrontées à ce déchaînement de brutalité. Ces groupuscules ont déjà pourtant à de nombreuses reprises ces dernières années démontré leur ultra violence, en saccageant des centre-villes entiers. Depuis longtemps ils auraient dû être dissous et leurs membres les plus actifs interpelés et condamnés.

Au-delà de ce drame et de l’incapacité de l’Etat à assurer l’ordre dans des circonstances normales, se posent des questions quant à la capacité de la Nation à concevoir et faire accepter par la population ses grands projets d’aménagement du territoire.
De toute évidence, le pilotage de ce dossier par le conseil général du Tarn a été déficient, et il aura fallu le rapport tardivement commandé par Ségolène Royal pour comprendre que le projet avait été mal conduit et devait subir d’importantes modifications.
Les grands projets d’aménagement du territoire doivent naturellement revenir à l’Etat qui seul dispose des compétences nécessaires à la conception et à l’acceptation de projets d’envergure nationale. D’une manière générale, le Front National et le Rassemblement Bleu Marine considèrent que les grands projets stratégiques et structurants doivent en France essentiellement être portés par l’Etat.

Comme l’affaire de Notre-Dame-des-Landes, celle du barrage de Sivens montre qu’il est illusoire de laisser les collectivités locales seules soutenir des projets qui, pour emporter l’adhésion des populations, et ne pas voir les oppositions se radicaliser, doivent être conçus et compris par tous comme étant au service de l’intérêt général.

La France est en panne à tous points de vue, et il est choquant de constater qu’aujourd’hui, les projets d’envergure s’enlisent tous, les uns après les autres, dans des guerres locales devenues insurmontables. L’absence de réflexion stratégique au niveau national, de volonté politique clairement exprimée, et de capacité à mobiliser les Français autour de projets à la fois cohérents, utiles et respectueux de l’environnement, se traduit par une inertie coupable en matière d’aménagement du territoire.

Il est enfin indécent de voir un ancien président de la République, lui aussi incapable en son temps de moderniser le territoire national, se livrer à des rodomontades d’estrade en rappelant que sous son mandat, aucune manifestation n’avait dégénéré en la mort d’un opposant. Il s’agit là d’une pitrerie supplémentaire de la part d’un homme du passé, aux abois, prêt à toutes les bassesses pour faire parler de lui.

Barrage de Sivens : Les images de la mort de Rémi Fraisse

Mercredi 29 octobre 2014
Image de prévisualisation YouTube

Michel Sapin promet encore plus d’austérité pour calmer le courroux de ses maîtres bruxellois !

Mardi 28 octobre 2014

102566_marine-le-pen-le-13-avril-2011-au-siege-du-fn-a-parisCommuniqué de Presse de Marine Le Pen, Présidente du Front National

Terrorisé par les conséquences politiques internes qu’entraînerait le rejet par l’Union européenne du budget français, l’élève Sapin vient de promettre à ses maîtres de Bruxelles 3,6 milliards d’euros d’austérité supplémentaires.

En votant le Traité budgétaire européen, les responsables PS et UMP ont réduit à néant le processus démocratique et gravement humilié notre pays, désormais contraint d’aller faire viser le budget de la Nation par une commission européenne aussi illégitime qu’éloignée des intérêts français.

Ce sont les Français qui découvrent effarés en ce moment qu’on leur a volé leur liberté de peuple, et condamnés à l’austérité la plus brutale et la plus stupide.

Le spectacle pitoyable qu’inflige actuellement le gouvernement français à nos compatriotes, entre exercices de soumission à Bruxelles et engagements parfaitement contraires à nos intérêts qui en découlent comme celui de M.Sapin ce jour, discrédite à jamais ces partis politiques qui ont fait le choix de l’Europe contre la France.

Marine Le Pen prend l’engagement de proposer par référendum aux Français de se libérer de la prison européenne en quittant l’UE.
Les dirigeants politiques français de droite et de gauche qui ont bradé une souveraineté nationale qui ne leur appartenait pas et mis l’honneur français plus bas que terre devront en répondre devant les Français et devant l’Histoire.

Bernard TAPIE refuse de parler de l’arbitrage dans l’affaire du Crédit Lyonnais

Lundi 27 octobre 2014

Sur i-TELE, l’homme d’affaires a refusé pendant plus de 10 minutes de répondre aux questions de Audrey Pulvar sur l’affaire de l’arbitrage dans l’affaire l’opposant au Crédit Lyonnais.

http://www.dailymotion.com/video/x28o6vl

Florian Philippot sur BFM-TV

Lundi 27 octobre 2014

Florian Philippot, Vice-président du Front National et député français au Parlement européen, était l’invité de Jean-Jacques Bourdin sur BFM-TV et RMC.

Image de prévisualisation YouTube

Bernard Tapie, synthèse incarnée de l’UMPS

Lundi 27 octobre 2014

bernardtapiecreditlyonnaiscontribuable.jpgCommuniqué de Presse Steeve Briois, Secrétaire Général du Front National

Les insultes proférées hier par Bernard Tapie à l’encontre de nos électeurs n’ont rien d’étonnantes, venant d’un homme qui a toujours fait la synthèse entre la démagogie, l’angélisme et le laxisme du Parti Socialiste et l’ultralibéralisme financier et économique de l’UMP.

Constatons qu’encore une fois, l’affairisme le plus cynique et le plus brutal est une clé qui ouvre grand les portes du système : entre le Tapie ministre socialiste et le Tapie PDG soutenu par l’UMP et la présidente du FMI, il n’y a qu’une feuille de papier à cigarette qui s’appelle le mépris du peuple français.

Qualifier nos électeurs de « stupides » n’est jamais qu’un résumé des commentaires prononcés à l’issue de chaque soirée électorale par les cadres PS et UMP. Nos électeurs, à en croire les deux partis qui nous ont conduit à la faillite, ne voteraient que guidés par leur colère, leur rancœur et les bas instincts.

Nous lançons aujourd’hui un pari : celui qu’aucun des membres de la caste ne condamnera l’homme qui a toujours suscité une fascination malsaine chez eux, en dépit de ses déboires judiciaires et affairistes.

Éric Zemmour sur l’art contemporain

Dimanche 26 octobre 2014
Image de prévisualisation YouTube

« Arles : L’indécise » – « Arrêt Culture » – « Pourquoi le monde culturel déteste… ».

Dimanche 26 octobre 2014

Arles (13) : L’art contemporain subit de plus en plus une collusion avec le monde de l’argent de l’hyperclasse et avec nos institutions publiques, qui lui sont dévouées à des fins souvent peu scrupuleuses. (…)

Arles (2014) « L’indécise » :

« Une poignée d’habitants du quartier était d’ailleurs présente pour en savoir un peu plus sur cette oeuvre d’ »un artiste déconstructiviste, on va dire, qui a eu la volonté de démontrer qu’il n’existait pas de forme achevée qui soit définitivement établie », avançait le maire, citant les traces laissées par le Japonais au centre Pompidou et à New York. « Il devient l’un des artistes qui font référence.«  La Provence 26/10/2014

La Provence - Edition Arles le 26/10/2014

La Provence – Edition Arles le 26/10/2014 – cliquez pour lire l’article sur « La Provence.com »

Les Inconnus « Arrêt Culture » :

http://www.dailymotion.com/video/x4m72x

Pourquoi le monde culturel déteste tant la droite en général et le Front National en particulier ? « Réinformation.tv » :

Pourquoi le milieu culturel déteste le FN ? from Reinformation.tv on Vimeo.

Aldo Sterone : « Des Terroristes Attaquent Ottawa »

Samedi 25 octobre 2014
Image de prévisualisation YouTube

Commission Junkcker : Chronique d’un échec annoncé

Samedi 25 octobre 2014

Intervention de Marine Le Pen au Parlement européen de Strasbourg (22 octobre 2014)

Image de prévisualisation YouTube

Explosion du chômage en septembre : la broyeuse économique européenne à plein régime !

Samedi 25 octobre 2014

logomodfn.jpg

Communiqué de Presse du Front National

Alors que le chômage explose au mois de septembre et atteint des records effrayants (+ 19 200 demandeurs d’emploi supplémentaires pour la seule catégorie A), la France est en train de se coucher sous cette broyeuse de croissance et d’emplois qu’est l’Union européenne.

Il est en effet particulièrement piquant de constater que ces chiffres lamentables et particulièrement inquiétants, arrivent le jour même où la Commission européenne envoie une lettre à la France pour lui demander encore plus d’austérité, dont l’effet direct sera encore plus de destructions d’emplois pour notre pays.

Il y a désormais urgence à proposer aux Français de débrancher la broyeuse économique européenne en marche, et de retrouver leur liberté afin de promouvoir leurs intérêts économiques et sociaux, sous la conduite d’une grande politique patriote.

Régime social des indépendants (RSI) : bienvenue en enfer !

Vendredi 24 octobre 2014

rsi002Matraqués par les taxes et les cotisations, ils sont artisans, commerçants, professions libérales. Ils représentent « la première entreprise de France ».

Les TPE, les Très Petites Entreprises comme on les appelle également (de 1 et 20 salariés), se disent matraquées par les cotisations sociales qu’un système qui semble « obligatoire » leur impose. Chaque jour, des centaines de milliers de travailleurs non-salariés subissent les agissements et dysfonctionnements du RSI.

Un régime « inventé » en 2005 pour disait-on, simplifier la vie des professions libérales. La plupart de ceux que nous avons rencontrés « survivent » en raison des charges qu’ils doivent payer. Régulièrement, ils manifestent leur mécontentement dans les rues, autour des ronds-points, devant les caisses régionales du RSI et devant les bâtiments de l’URSSaf… dans l’indifférence générale. À qui profite réellement le RSI ?

 

RSI Le Régime Social des Indépendants : « Bienvenue en enfer » from Reinformation.tv on Vimeo.

12345