• Accueil
  • > france
  • > Tarascon – Beaucaire : L’association « Tête à Clap » emmêlée entre ses déclarations politiques et ses demandes de subventions

Tarascon – Beaucaire : L’association « Tête à Clap » emmêlée entre ses déclarations politiques et ses demandes de subventions

http://www.dailymotion.com/video/x1h4u7

Ludovic Duplissy le Président de l »association beaucairoise « Tête à Clap » souhaite quitter Beaucaire et rejoindre Tarascon. Il motive cette décision le 17 avril dans les pages du Midi Libre en considérant qu’elle s’appuie : « sur des raisons d’idéologie politique et aussi parce que nous ne voulons pas de récupération. Nous ne souhaitons pas travailler avec cette municipalité (FN) ni être dans la situation de devoir lui rendre des comptes Nous devrons donc trouver 15 000 € pour fonctionner. »

Pourtant, Julien Sanchez le Maire Front National de Beaucaire et son Conseil municipal « Conformément aux années précédentes »…ont « voté la subvention aux « Têtes à Clap« .

Julien Sanchez La Provence 06/05/2014- Maire Front National de Beaucaire :

« ils sont libres de la refuser (la subvention) sur simple envoi accusé-réception. Pour l’instant, nous n’avons rien reçu. S’ils ne veulent pas de la subvention, ça fera 15 000 de plus dans les caisses de la ville. C’est eux qui font preuve de sectarisme en refusant de travailler avec des gens qu’ils ne connaissent pas. Ça fera plus d’argent pour nos projets, on leur montrera ce qu’on peut faire sans eux. »

Tarascon - Beaucaire : L'association

Ludovic Duplissy, l’un des organisateurs, ne veut pas servir de vitrine au Front national. Midi Libre

Ludovic Duplissy et son association se tournent donc maintenant vers la ville de Tarascon, mais ils vont devoir se confronter à l’opposition municipale Front National dirigée par la Conseillère régionale FN Valérie Laupies.

En effet, les communes ne peuvent pas subventionner une association politisée et partisane. Le Conseil d’État indique  qu’il n’est pas possible de subventionner une association qui  combat une formation politique dont l’existence est légalement reconnue.

En s’invitant dans le débat politique et en n’adoptant pas une position neutre et laïque, tout en détournant les objectifs de l’association, les « Têtes à Clap » risquent de perdre leur source principale de financement que sont les subventions municipales.

La Provence 06/05/2014 :

Pour eux, pas question de faire ou de parler politique, d’ailleurs, « nous n’avons rien contre ces gens qui sont désormais à la mairie de Beaucaire. Ils ont été élus démocratiquement« , tient à préciser Ludovic Duplissy. Seul bémol pour le président des Têtes à Clap, comme pour les autres membres de l’association beaucairoise, « les idées et les thèses du Front National sont aux antipodes de ce que nous prônons, comme la mixité sociale ou bien encore le bien vivre ensemble« .

La suite …

Laisser un commentaire