• Accueil
  • > Critique
  • > Parlement européeen : les députés du Front National contre la libéralisation totale du transport ferroviaire

Parlement européeen : les députés du Front National contre la libéralisation totale du transport ferroviaire

sncf002.jpg

Le Parlement européen a adopté hier, avec la complicité et le soutien du groupe socialiste, y compris les socialistes français, le 4ème paquet ferroviaire.

Cet ensemble de texte est l’ultime étape vers la libéralisation totale du transport ferroviaire et de son ouverture à la concurrence européenne et étrangère. Les conséquences sont connues : augmentation des prix, baisse de la qualité des services, entretien et sécurité du réseau sacrifiés, fermetures de lignes considérées comme peu rentables, précarisation des emplois et risques de dumping social…

Avec l’ouverture du marché du transport national et régional de voyageurs, c’est désormais le cœur du service public ferroviaire qui est mis en danger, et au-delà, la sécurité même des usagers.

Les députés du Front National ont voté contre ces textes, comme ils l’ont fait contre tous les textes de démantèlement des services publics élaborés depuis vingt-cinq ans à Bruxelles. Ils considèrent qu’il appartient aux seules autorités nationales de décider souverainement de la définition, de l’organisation et des modes de financements des services publiques selon leurs propres besoins et traditions.

Le 25 mai, les Français doivent se souvenir que les socialistes, en plein accord avec l’UMP, soutiennent activement les politiques ultra-libérales de Bruxelles, comme ils obéissent servilement à ses diktats. Aux européennes, le seul vote utile, c’est le vote Front National.

Laisser un commentaire