• Accueil
  • > Archives pour novembre 2013

Archive pour novembre 2013

Le sondage qui dérange France 3

Samedi 30 novembre 2013
Image de prévisualisation YouTube

Appel au vote et pas de résultats

Anti-FN : l’agit-prop fait pschitt

Samedi 30 novembre 2013

Anti-FN : l’agit-prop fait pschitt dans france R%C3%A9union-Mutualit%C3%A9-PS-Paris-novembre-2013-470x241

La photo que vous ne verrez pas dans les gros médias : le bide de la réunion du PS à Paris contre les « extrémismes »…

Par Joris Karl sur bvoltaire.fr
Le ressort de la contre-propagande anti-FN semble vraiment cassé.

Ce n’est pas faute de se donner du mal. Tous les partis « républicains », toutes les officines médiatiques ou presque s’y mettent pourtant de bonne foi, celle du charbonnier.

Vous avez les ex-candidats UMP qui, à peine entrés au Rassemblement Bleu Marine, s’en échappent horrifiés de ce qu’ils ont vu.
C’est Nadia, la Franco-Algérienne, candidate en Haute-Garonne, à laquelle un homme délicat, d’après elle cadre du parti, aurait dit « toi et tes enfants, vous êtes bons pour le four ! » Pas mal ! Et à peine caricatural. On espère au moins qu’il était habillé en SS.
C’est encore mieux avec l’ex-candidat de l’UMP Arnaud Cléré, lequel semble sorti d’un programme de manipulation mentale de la CIA style MK Ultra… Là, c’est un peu plus hard. Le jeune homme a déclaré, encore tremblant : « Lors d’une réunion, mi-octobre, à Hénin-Beaumont, j’ai vu des tatouages de croix gammées sur deux ou trois personnes. Sur leurs bras. Après le déjeuner, j’étais reparti. Cela a été l’élément déclencheur. J’ai aussi très vite été choqué par les propos homophobes et xénophobes des militants. Ils parlent sans arrêt de « pd », ça me fait froid dans le dos. » Brrr. En effet, j’ai remis une petite laine.

Jean-François Copé-collé s’est empressé de sauter sur la (trop belle ?) occasion en récitant à la radio la lettre d’excuses du polisson, qui avouait s’être trompé et demandait à réintégrer la cour des grands. Copé-collé avait l’air d’un élève fayot tout fier au tableau.
Selon nos sources, un gros skin aurait également regardé de travers l’ex-UMP à la sortie d’une réunion. L’enquête nous a appris qu’il s’agissait en fait de Jean-Marc, un coiffeur chauve, qui observait l’affichette de sa boutique collée à l’envers… Néanmoins, monsieur Cléré a été visiblement traumatisé par ce coup d’œil « nauséabond » selon ses termes.
Malgré leur reprise en boucle sur les médias nationaux, les deux « affaires » ont fait pschitt. Comme quelques mois auparavant la mort de l’antifa Clément Méric. Concernant le petit Cléré en plein IIIe Reich, même l’analyste Mickaël Darmon, sur i>Télé, n’avait pas l’air d’y croire beaucoup !
Le ressort de la contre-propagande anti-FN semble vraiment cassé. Regardez le « dérapage » de Marine Le Pen sur les otages libérés dont elle estimait étrange le look islamisé. Le matin même, tous les Ryhan-Cypel du pays sonnaient le tocsin, la Bête était de retour… Mais le flop fut à peu près total. Mercredi, le film « La Marche », hallucinante propagande antiraciste, faisait un bide royal dans les 20 salles parisiennes où il était présenté : 552 entrées !
Le problème des anti-FN, c’est que Jean-Marie leur manque. Avec le Front de Marine, Collard et Philippot, pas facile de trouver du grain à moudre. Alors on en est à racler les fonds de tiroirs. Problème, ça n’intéresse plus personne. On se demande même si une manip genre Carpentras pourrait encore fonctionner de nos jours ? Pourtant, « ils » tenteront forcément quelque chose d’ici 2017…

Saint-Martin-de-Crau : Ils braquent le Mc Do et ouvrent le feu

Vendredi 29 novembre 2013

Saint-Martin-de-Crau : Ils braquent le Mc Do et ouvrent le feu dans Faits divers 342935-dsc_0922

La Provence :

Des malfaiteurs, le visage dissimulé par des cagoules, ont braqué mercredi vers 21 heures, le restaurant Mc Do de Saint-Martin de Crau. Les malfrats n’ont pas hésité à ouvrir le feu, sans toutefois toucher personnes. Il y avait une vingtaine de clients à cette heure là. Ils ont pris la fuite avec une partie de la recette.

Marine Le Pen, Présidente du Front National, était l’invitée de Jean-Michel Aphatie sur RTL.

Vendredi 29 novembre 2013
http://www.dailymotion.com/video/x17rrrc

Militants déçus du FN : «une manoeuvre politique» selon Marion Maréchal Le Pen

Jeudi 28 novembre 2013
http://www.dailymotion.com/video/x17nq8z

Marine Le Pen sur La Chaîne parlementaire

Jeudi 28 novembre 2013
http://www.dailymotion.com/video/x17p3zn

La France des oubliés : « Les Petits Blancs » (France 2)

Jeudi 28 novembre 2013
Image de prévisualisation YouTube

Affaire Varin : agir maintenant

Jeudi 28 novembre 2013

Affaire Varin : agir maintenant dans économie

Communiqué de Presse de Marine Le Pen, Présidente du Front National

Les atermoiements du gouvernement après l’affaire Varin ne sont pas acceptables. Ils témoignent de l’incapacité du pouvoir socialiste, dans la lignée du précédent pouvoir UMP, à imposer des règles aux puissances d’argent.

Marine Le Pen demande le dépôt sans tarder d’un projet de loi d’interdiction des retraites chapeau, des parachutes dorés et de plus forte taxation des stock options. Il n’y a plus à tergiverser ou à attendre.

Cette proposition, qui figurait dans son projet présidentiel, est la seule réponse crédible aux rémunérations extravagantes de très grands patrons, quand le gouvernement fait semblant de croire à une auto régulation qui ne peut pas fonctionner. Elle est d’autant plus justifiée dans des cas comme celui-ci où l’entreprise a récemment perçu des fonds publics.

En plus du dépôt de ce projet de loi, Marine Le Pen demande aux pouvoirs publics de s’assurer que Monsieur Varin ne percevra pas par un biais détourné, en France ou à l’étranger, ces 21 millions d’euros auxquels il dit avoir définitivement renoncé.

Municipales : 42% des Français pourraient voter pour le FN

Mardi 26 novembre 2013
Municipales : 42% des Français pourraient voter pour le FN dans enquête fn_sipa_0

Selon un sondage publié ce lundi par l’Union des étudiants juifs de France (UEJF), 42% des Français pourraient voter pour le FN aux élections municipales de mars si une liste était constituée dans leur ville. Photo © SIPA

Front national. Le FN a le vent en poupe : la poussée du front national annoncée dans les sondages pourrait bien se confirmer aux élections municipales. 

A quatre mois des élections municipales, les intentions de vote en faveur des candidats du FN ne cessent de grossir. Selon un sondage publié ce lundi par l’Union des étudiants juifs de France (UEJF), 42% des Français pourraient voter pour le FN aux élections municipales de mars si une liste était constituée dans leur ville. Les réponses se répartissent de la sorte : 18% des personnes interrogées font savoir qu’elles pourraient voter « certainement » pour une liste soutenue par le parti frontiste, 24% « peut-être ». Soit un total de 42% qui n’écartent pas l’hypothèse de voter pour ce parti. 

La suite sur Valeurs Actuelles

Marine Le Pen sur BFM-TV

Lundi 25 novembre 2013

BFM Politique: Marine Le Pen, présidente du Front national, répond aux questions d’Apolline de Malherbe (Partie 1/3).

http://www.dailymotion.com/video/x17kxal

BFM Politique: Marine Le Pen, présidente du Front national, répond aux questions d’Apolline de Malherbe (Partie 2/3).

http://www.dailymotion.com/video/x17kxa5

BFM Politique: Marine Le Pen, présidente du Front national, répond aux questions d’Apolline de Malherbe (Partie 3/3).

http://www.dailymotion.com/video/x17kzka

BFM Politique: Marine Le Pen, présidente du Front national, répond aux questions de Anna Cabana du Point.

http://www.dailymotion.com/video/x17kzkd

BFM Politique: Marine Le Pen face à Henri Guaino, député UMP des Yvelines.

http://www.dailymotion.com/video/x17kzvm

L’After RMC: Marine Le Pen répond aux questions de Véronique Jacquier.

http://www.dailymotion.com/video/x17l133

Adieu M. Lautner !

Samedi 23 novembre 2013

Image de prévisualisation YouTube

Le réalisateur des Tontons flingueurs est décédé à l’âge de 87 ans, selon Le Parisien.

Georges Lautner, le réalisateur des célèbres Tontons flingueurs, est mort à l’âge de 87 ans, révèle vendredi Le Parisien, qui cite sa compagne. Dans les Tontons flingueurs, il est connu pour avoir mis en images les plus fameuses répliques de Michel Audiard. Il est également le père de films cultes comme Les Barbouzes (avec Lino Ventura et Bernard Blier), Le Professionnel (avec Jean-Paul Belmondo) ou encore Le Pacha (avec Jean Gabin). Hospitalisé quelque temps avant, il avait dû annuler l’inauguration à Nantes d’une rue au nom des Tontons flingueurs, à l’occasion des 50 ans du film, raconte le quotidien.

Lire la suite sur leparisien.fr

Seule solution : dissolution de l’assemblée nationale !

Vendredi 22 novembre 2013

bandeau_2013_11_22_a_6

Citoyens français, nous estimons malsaine et dangereuse la situation politique actuelle.

En proie à une multitude d’oppositions légitimes, le gouvernement conduit par Jean-Marc Ayrault n’est plus en mesure de gouverner la France.

Soumis comme l’UMP aux exigences de l’Union européenne et de la zone euro, incapable d’apporter la moindre réponse aux aspirations légitimes du peuple français, dans les domaines régalien, économique et social, le gouvernement est en perdition.

Affolé, crispé, il montre de plus en plus clairement des signes de désarroi inquiétants qui le conduisent dans de nombreux cas à mettre à mal les libertés publiques, préférant culpabiliser, diviser et accuser les Français plutôt que de chercher à les rassembler dans la Nation et la République autour d’une politique totalement rénovée.

Citoyens français, nous sommes inquiets pour l’avenir de notre pays. Nous croyons en lui, mais nous ne croyons plus aux gouvernements qui se succèdent. Nous pensons que le gouvernement actuel est en bout de course, et qu’il ne pourra pas se redresser.

Un remaniement ministériel n’apporterait aucune réponse crédible. Face à une crise si profonde, seul un retour au peuple, le seul souverain que reconnaisse la République française, est envisageable.

L’article 12 de notre Constitution a prévu une solution pour sortir par le haut de cette crise : la dissolution de l’Assemblée Nationale.

Nous demandons la dissolution de l’Assemblée Nationale, pour redonner la parole au peuple, et permettre aux patriotes de proposer une alternative réelle, fondée sur la souveraineté nationale, le redressement économique et social, la maîtrise en tout domaine de nos frontières, la promotion des valeurs de la France.

L’UMP craint la dissolution parce qu’au pouvoir elle montrerait aux Français qu’elle mène exactement la même politique que le gouvernement actuel.

Nous n’avons pas peur du peuple. Nous savons qu’il est le seul souverain. Nous demandons au président de la République la dissolution de l’Assemblée Nationale.

Affaire Dekhar : autopsie de la désinformation bien-pensante sur LCP

Vendredi 22 novembre 2013
Image de prévisualisation YouTube

L’affaire Dekhar au travers de la manipulation bien-pensante. Ou lorsque quelques journalistes lucides font la leçon à leurs confrères et aux politiques au sujet du « tireur fou », de type…  « européen « , c’est assez savoureux et ça donne cela.

Fusillades à Paris : le tireur solitaire est lié à l’extrême gauche anarchiste

Jeudi 21 novembre 2013

L’homme en garde à vue mercredi soir dans l’enquête sur le tireur parisien avait été condamné dans les années 1990 dans l’affaire Florence Rey. Il s’agit d’Abdelhakim Dekhar. Il était alors lié à l’extrême gauche autonome, proche de la mouvance antifa. La même mouvance que Clément Méric, celle qui agresse en permanence les militants frontistes, qui attaquent les permanences du FN, comme celles de la fédération du Finistère ou encore à Nantes, celle d’où sont issus les agresseurs de militants de la Manif pour tous et même les nervis qui ont attaqué Saint-Nicolas-du-Chardonnet à Paris dimanche dernier. Une mouvance extrémiste dont les services de police de Manuel Valls ne semblent pas prêts à prendre en compte la dangerosité.

Fusillades à Paris : le tireur solitaire est lié à l’extrême gauche anarchiste dans france 3334161_dekhar_640x280

Les analyses ADN sont formelles. Abdelhakim Dekhar, l’homme arrêté mercredi à Bois-Colombes (Hauts-de-Seine), est bien l’auteur présumé des coups de feu dans les locaux de Libération et à l’entrée du siège de la Société Générale, à La Défense, comme l’a annoncé le parquet peu avant 1 heure du matin dans la nuit de mercredi à jeudi.

Dekhar a été impliqué dans l’épopée meurtrière Rey-Maupin en 1994

 Image de prévisualisation YouTube

Abdelhakim Dekhar, dit Toumi, né le 24 septembre 1965 en Moselle,  n’est pas inconnu des services de police. C’est en effet « Le troisième homme » de l’affaire Rey-Maupin. En 1998, il avait été condamné à quatre ans de prison pour avoir fourni quatre ans plus tôt un fusil à pompe à Audrey Maupin et Florence Rey, qui avaient tué un chauffeur de taxi et trois policiers. Ces deux criminels étaient intimement liés à la mouvance anarchiste autonome dite antifa. Il avait affirmé aux enquêteurs, en 1994, avoir été « manipulé par le consulat algérien » à Paris (voir ici).

Les empreintes génétiques ont permis aux enquêteurs d’acquérir la certitude que Dekhar était l’auteur de l’intrusion dans les locaux de BFM-TV vendredi, de l’attaque de lundi à Libération, où un assistant photographe a été grièvement blessé, des tirs qui ont suivi sans faire de victime à La Défense, ainsi que de la prise d’otage d’un automobiliste dans la foulée.

Plus d’infos sur leparisien.fr

Les liquidations d’entreprises atteignent des sommets en France

Jeudi 21 novembre 2013

Les liquidations d’entreprises atteignent des sommets en France dans économie Hollande-moi-president-comme-un-mort-de-faim-des-paroles-et-des-LE-CHANGE-MENT-CEST-MAINTENANT-200x187

Jamais la France n’avait recensé autant d’entreprises rayées de la carte. Quelque 43 981 ont été liquidées après avoir déposé leur bilan au cours des douze derniers mois, selon les relevés de l’assureur-crédit Coface, qui publie jeudi 21 novembre son baromètre des défaillances.

C’est 2 % de plus qu’en 2009, l’année noire qui avait suivi la chute de la banque Lehman-Brothers et vu un effondrement de la production industrielle.

Cette année-là, le nombre de faillites était monté en flèche. Puis il a décru lentement, grâce à la reprise économique. Mais, depuis le printemps 2012, la chute de la croissance puis l’entrée de la France en récession ont provoqué une deuxième vague de défaillances.

Lire la suite sur lemonde.fr

12345