Archive pour août 2013

Réforme pénale : les gouvernements passent, le laxisme reste

Samedi 31 août 2013

Réforme pénale : les gouvernements passent, le laxisme reste dans france gallery_425404_1212_97

Communiqué de Presse du Front National

Les annonces du président de la République concernant la réforme pénale confirment que le laxisme reste en France une idéologie d’Etat, sous ce gouvernement, comme sous le précédent.
En effet, la suppression des prétendues peines plancher, et la création de la nouvelle « contrainte pénale », applicable à tous les délits punis d’une peine d’emprisonnement inférieure ou égale à cinq ans et permettant le contrôle du condamné sans incarcération, vont encore accroître le sentiment d’impunité des voyous en France.

C’est un très mauvais signal envoyé aux délinquants, et la promesse de la poursuite de l’augmentation de l’insécurité dans notre pays, pourtant déjà à un niveau historique.
Après la loi Dati de 2009 qui permet à la plupart des condamnés à moins de 2 ans de prison d’éviter l’incarcération, c’est une confirmation de la dérive laxiste à laquelle se livre François Hollande comme Nicolas Sarkozy avant lui.

Le Front National rappelle qu’en matière de lutte contre l’insécurité, face au laxisme UMPS, il n’y a qu’une réponse qui vaille : aucun délit quel qu’il soit ne doit rester impuni. C’est un principe de bon sens que porte le Front National : tous ceux qui s’avisent de défier les lois de la République doivent être frappés d’une peine, sans aucune exception.

Le Front National réclame par ailleurs la construction de 40 000 places de prison afin de mettre la France dans la moyenne européenne en la matière et de renforcer la dignité des conditions d’incarcération.

Tous ensemble affichons notre opposition à la guerre en Syrie.

Samedi 31 août 2013

Affichez votre opposition à la guerre en Syrie en remplaçant votre photo de profil sur les réseaux sociaux par l’image ci-dessous :

Tous ensemble affichons notre opposition à la guerre en Syrie.  dans france 1176294_10201759327965656_157476049_n

Réaction de Marine Le Pen au discours de François Hollande. Syrie : Hollande choisit les islamistes.

François Hollande a indiqué sa détermination à engager la France dans une intervention militaire américaine en Syrie qui s’avère désormais plus que probable, et imminente.

C’est une décision précipitée, fondée sur des supputations (« Tout porte à croire » que c’est le régime qui a commis cet acte, selon ses propres termes) alors que la lumière n’a pas encore été faite sur les attaques chimiques commises en Syrie. Il y a quelques semaines, Carla Del Ponte, membre de la commission d’enquête de l’ONU sur la Syrie, indiquait elle-même que les rebelles utilisaient de telles armes.
L’expérience du passé aurait pourtant dû le faire réfléchir : chacun se souvient des manipulations américaines au sujet des armes de destruction massive en Irak qui en réalité n’existaient pas.

C’est une décision qui inféode une nouvelle fois gravement la France aux Etats-Unis. Manifestement, François Hollande a choisi d’obéir aux injonctions américaines d’intervenir en Syrie, et de continuer à saper l’indépendance de notre pays, comme Nicolas Sarkozy l’avait fait lui aussi en choisissant d’intervenir en Libye. On est loin du refus salutaire de la France, en 2003, de s’engager auprès des Américains en Irak. On est loin d’une diplomatie forte et autonome, respectueuse du droit international.

Mais c’est surtout une décision qui sera très lourde de conséquences dramatiques.
D’abord parce qu’il s’agit, en attaquant le régime syrien, de soutenir des rebelles islamistes ; François Hollande a d’ailleurs annoncé son intention de les armer davantage. Là encore, l’expérience du passé ne semble servir à rien : Nicolas Sarkozy avait commis la même erreur en Libye, en contribuant à mettre au pouvoir les rebelles islamistes, avec les conséquences terribles que l’on sait aujourd’hui. La charia, la persécution des chrétiens de Syrie, voici ce qui attend ce pays si les Etats-Unis et la France interviennent. Il y a par ailleurs une contradiction majeure avec l’objectif poursuivi au Mali, qui était justement d’empêcher la prise de pouvoir par les islamistes : on arme ainsi d’un côté ceux-là même qu’on combat de l’autre.
Ensuite, en frappant la Syrie, les Etats-Unis et la France risquent de mettre le doigt dans un terrible engrenage, la région étant une véritable poudrière, et la Russie, tout comme la Chine, faisant montre d’une véritable hostilité à toute intervention. Tout laisse penser que cette décision entraînera une escalade dans la violence.

Décidemment François Hollande en tous domaines commet toutes les erreurs.

Syrie : 5 bonnes raisons de ne pas faire la guerre

Vendredi 30 août 2013

Syrie : 5 bonnes raisons de ne pas faire la guerre dans crise

Le Point.fr : [...] Première raison : il s’agit d’une guerre civile. La société syrienne est une mosaïque religieuse et ethnique : sunnites, alaouites, chrétiens, Druzes, Kurdes. Elle est profondément divisée. Les alaouites (environ 12 % de la population) constituent le coeur du pouvoir et le fer de lance de l’appareil répressif. Mais beaucoup de Syriens qui ne portent pas nécessairement Assad dans leur coeur redoutent une prise de pouvoir des islamistes radicaux. Les chrétiens ont peur. La grande majorité d’entre eux sont orthodoxes et considèrent la Sainte Russie comme leur protecteur historique. La bourgeoisie sunnite s’inquiète devant la multiplication des exactions dans les zones « libérées ». Résultat : Assad a sans doute encore 30 ou 40 % des Syriens qui le soutiennent ou s’accommodent de sa présence.

Deuxième raison : c’est une confrontation régionale sunnites-chiites. Même si les alaouites sont de curieux chiites (ils croient à la réincarnation, vénèrent Aristote et Alexandre le Grand), ils appartiennent cependant à la grande famille de ceux qui se réclament de la descendance de Mahomet. Par opposition aux sunnites qui voient dans l’oumma, la communauté des croyants, la seule légitimité. La fracture entre frères ennemis de l’islam remonte à la nuit des temps.[...]

La suite sur le Point…

La crise….

Jeudi 29 août 2013
http://www.dailymotion.com/video/xd4yy

Immigration – Manuel Valls : Les naturalisations repartent à la hausse, 14% en un an !

Jeudi 29 août 2013

Immigration - Manuel Valls : Les naturalisations repartent à la hausse, 14% en un an ! dans économie vallsd

La Provence :

Les naturalisations sont reparties à la hausse, avec une augmentation de 14% en un an, a annoncé mercredi le gouvernement, affichant sa « rupture » sur le sujet par rapport à la fin du mandat de Nicolas Sarkozy. [La régulation de l’immigration était l’un des axes majeurs de la campagne du candidat Nicolas Sarkozy en 2007 qui prétendait vouloir mettre fin à « l’immigration subie ». Beaucoup de Français ont voté pour lui dans l’espoir qu’il mène une politique de contrôle et de réduction de l’immigration en direction de notre pays. Force est de constater qu’il n’en a rien été. Bien au contraire : l’immigration est plus forte que jamais sous le mandat de Nicolas Sarkozy. D’une part, l’immigration clandestine a continué de progresser car les pompes aspirantes n’ont pas été supprimées.][...]

Attaqué à gauche cet été pour avoir évoqué une possible réforme du regroupement familial, le ministre de l’Intérieur a présenté en Conseil des ministres un décret sur les naturalisations qui « parachève » une réforme de l’accès à la nationalité entamée en octobre 2012.

« Ce décret est une nouvelle marque de la rupture par rapport au précédent gouvernement sur ces questions », a commenté le porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem. [...]

Quant au Front national, il s’est élevé contre un « objectif (…) désastreux: revenir aux pires chiffres des années Sarkozy, c’est-à-dire près de 100.000 naturalisations par an ». [...]

Dès son arrivée au ministère de l’Intérieur, Manuel Valls, né en Espagne et naturalisé Français à 20 ans en 1981, avait annoncé son intention de les « relancer ».

Lire la suite …

logomodfn.vignette dans CritiqueTrois raisons principales imposent de mettre fin à l’immigration massive et incontrôlée qui frappe notre pays :

  • L’immigration est utilisée par les puissances d’argent et le grand patronat pour peser à la baisse sur les salaires et les droits sociaux des travailleurs français. Voulue et sans cesse réclamée par le MEDEF, la Commission européenne et les grands groupes du CAC 40, l’immigration n’est pas un projet humaniste, mais une arme au service du grand capital.
  • L’immigration représente un coût important pour la communauté nationale, évaluée à 70 milliards d’euros par an par le démographe et économiste Yves-Marie Laulan.
  • L’immigration non contrôlée est source de tensions dans une République qui ne parvient plus à assimiler les nouveaux Français. Les ghettos, les conflits inter-ethniques, les revendications communautaires et les provocations politico-religieuses sont les conséquences directes d’une immigration massive qui met à mal notre identité nationale et amène avec elle une islamisation de plus en plus visible, avec son cortège de revendications. Le communautarisme est un poison contre la cohésion nationale.

IMMIGRATION / PROGRAMME DU FRONT NATIONAL

Gilbert Collard dans Debout les Mots n°33

Jeudi 29 août 2013
Image de prévisualisation YouTube

Réforme des retraites : réaction de Marine Le Pen

Mercredi 28 août 2013

Réforme des retraites : réaction de Marine Le Pen dans économie marine-le-pen-vis

Communiqué de Presse de Marine Le Pen, Présidente du Front National

Hausse des cotisations et nouvel allongement de la durée de cotisation nécessaire, à 43 ans d’ici 2035 : la réforme des retraites Hollande emprunte aux réformes Fillon et Sarkozy les mêmes recettes injustes et inefficaces.
Pourtant, la coupe est pleine pour une large partie des Français, comme des PME, qui auront les pires difficultés face à cette nouvelle agression sociale. Les retraités eux-mêmes seront pénalisés par une réforme qui pèse à la baisse sur le niveau de leurs pensions et qui laisse entrevoir une future hausse de la CSG.
Le sentiment d’injustice est d’autant plus fort que ce gouvernement, comme les précédents, se refuse à mettre en œuvre les vraies réformes permettant de pérenniser le système de retraites par répartition avec taux plein après 40 ans de cotisation et sans augmentation des taxes :

1. La réalisation d’économies sur les dépenses les plus nocives, qu’on laisse prospérer. Il s’agit du coût de la fraude sociale, de la charge immense que représente l’immigration, du gouffre financier qu’est le budget de l’Union européenne pour la France, des cadeaux fiscaux aux groupes du CAC 40, du renflouement permanent des pays victimes de l’euro, du racket bancaire pour les finances publiques, des gabegies et gaspillages des grandes collectivités territoriales.
Ce sont ces économies qu’il faut d’urgence entreprendre plutôt qu’un nouveau pilonnage fiscal des classes populaires, classes moyennes, PME et retraités !

2. Le financement des retraites passera aussi nécessairement par une relance réelle et durable de l’emploi. Celle-ci suppose un changement complet de politique économique que ni le PS ni l’UMP n’envisagent, vers le patriotisme économique et la possibilité pour la France de retrouver une liberté et des muscles dans la mondialisation (des frontières, une monnaie nationale et un Etat stratège).

Un gouvernement n’a aucune légitimité à demander de nouveaux sacrifices aux Français tant qu’il n’a pas œuvré dans ces deux directions : les économies et l’emploi.

Réaction de Marine Le Pen au discours de François Hollande. Syrie : Hollande choisit les islamistes.

Mardi 27 août 2013

Réaction de Marine Le Pen au discours de François Hollande. Syrie : Hollande choisit les islamistes. dans france 102566_marine-le-pen-le-13-avril-2011-au-siege-du-fn-a-paris

Communiqué de Presse de Marine Le Pen, Présidente du Front National

François Hollande a indiqué sa détermination à engager la France dans une intervention militaire américaine en Syrie qui s’avère désormais plus que probable, et imminente.

C’est une décision précipitée, fondée sur des supputations (« Tout porte à croire » que c’est le régime qui a commis cet acte, selon ses propres termes) alors que la lumière n’a pas encore été faite sur les attaques chimiques commises en Syrie. Il y a quelques semaines, Carla Del Ponte, membre de la commission d’enquête de l’ONU sur la Syrie, indiquait elle-même que les rebelles utilisaient de telles armes.
L’expérience du passé aurait pourtant dû le faire réfléchir : chacun se souvient des manipulations américaines au sujet des armes de destruction massive en Irak qui en réalité n’existaient pas.

C’est une décision qui inféode une nouvelle fois gravement la France aux Etats-Unis. Manifestement, François Hollande a choisi d’obéir aux injonctions américaines d’intervenir en Syrie, et de continuer à saper l’indépendance de notre pays, comme Nicolas Sarkozy l’avait fait lui aussi en choisissant d’intervenir en Libye. On est loin du refus salutaire de la France, en 2003, de s’engager auprès des Américains en Irak. On est loin d’une diplomatie forte et autonome, respectueuse du droit international.

Mais c’est surtout une décision qui sera très lourde de conséquences dramatiques.
D’abord parce qu’il s’agit, en attaquant le régime syrien, de soutenir des rebelles islamistes ; François Hollande a d’ailleurs annoncé son intention de les armer davantage. Là encore, l’expérience du passé ne semble servir à rien : Nicolas Sarkozy avait commis la même erreur en Libye, en contribuant à mettre au pouvoir les rebelles islamistes, avec les conséquences terribles que l’on sait aujourd’hui. La charia, la persécution des chrétiens de Syrie, voici ce qui attend ce pays si les Etats-Unis et la France interviennent. Il y a par ailleurs une contradiction majeure avec l’objectif poursuivi au Mali, qui était justement d’empêcher la prise de pouvoir par les islamistes : on arme ainsi d’un côté ceux-là même qu’on combat de l’autre.
Ensuite, en frappant la Syrie, les Etats-Unis et la France risquent de mettre le doigt dans un terrible engrenage, la région étant une véritable poudrière, et la Russie, tout comme la Chine, faisant montre d’une véritable hostilité à toute intervention. Tout laisse penser que cette décision entraînera une escalade dans la violence.

Décidemment François Hollande en tous domaines commet toutes les erreurs.

Dans les pas du Front National, Copé (UMP) vante à son tour la « Liberté »

Mardi 27 août 2013

Dans les pas du Front National, Copé (UMP) vante à son tour la « Liberté » dans france 1238012_10201764081485800_84088476_n

 

A Châteaurenard, dans les Bouches-du-Rhône, Jean-François Copé, président de l’UMP, a tenu son discours de rentrée ce dimanche. Il n’est pas passé inaperçu dans les médias, non, loin de là, tous les Français l’ont vu et entendu, encore une fois après son appel du 4 juillet 2013 pour renflouer les caisses du mouvement qui n’a pu se voir rembourser l’ardoise présidentielle, de l’ex-président déchu, Nicolas Sarkozy.

Les médias ont traité le sujet comme il se doit en oubliant tout de même de souligner un sacré détail. Un détail qui en dit long sur la conduite à tenir au sein de l’UMP, copier ce qu’entreprend le FN.

Ce week-end, Jean-François Copé a en effet fixé la reconquête de la France par la « Liberté », or il s’agit exactement de l’angle d’attaque qu’a développé le Front National. Souvenez-vous du 1er mai 2011, des milliers de drapeaux étaient hissés et déployés par le FNJ à Paris place de l’Opéra lors du discours de Jean-Marie Le Pen et du premier discours de Marine Le Pen à la veille du démarrage de la campagne présidentielle de 2012 !

L’ami de Nicolas Sarkozy a osé déclarer que : « Mon intuition, c’est qu’après cinq ans de joug socialiste, les Français auront envie d’une chose, une seule : retrouver le goût de la liberté ! »

Oui, mais quelle liberté ? Franchement, les Français choisiront probablement l’original à la copie, et tout objectivement donc le Front National.

Alors, à l’issue de cette rentrée politico-médiatique, Jean-François Copé a-t-il amorcé la convergence de l’UMP vers la voie de l’avenir du Rassemblement Bleu Marine à la veille de l’Université d’été du FN à Marseille qui se déroulera les 14 et 15 septembre ?

addendum vidéo du 29/08/2013 :

Image de prévisualisation YouTube

Syrie : le Qatar derrière la livraison d’armes chimiques selon un rapport de juin 2013

Mardi 27 août 2013

Syrie : le Qatar derrière la livraison d’armes chimiques selon un rapport de juin 2013 dans Critique franccca7oishollandeemirofqatar

Un nouveau rapport apporte un éclairage sur l’origine d’agents chimiques utilisés par les militants takfiri au cours d’une attaque qui s’est déroulée dans la province d’Alep au mois de mars. Ces armes chimiques ont été fournies par deux officiers qataris à travers la Turquie.

En effet selon le quotidien libanais al-Akhbar qui fait état de ce rapport, les officiers qataris Fahd Saeed al-Hajiri et Faleh Bin Khalid al-Tamimi étaient derrière le transfert de substances chimiques aux extrémistes anti-Syrie en passant par Ankara. Ces officiers ont été tués dans une explosion suspecte en Somalie en Mai dernier, selon ce rapport.

Les éléments rapportés par le quotidien libanais sont basés sur des informations reçues par les services de sécurité d’un pays de la région.Toujours selon le rapport, les détails du dossier ont été transmis au service de renseignement russe, le FSB. Il faudrait donc s’attendre à ce que Moscou use de nouvel élément pour tempérer l’ardeur des va-t-en-guerre occidentaux et pointer l’irresponsabilité de ces dirigeants à vouloir armer de tels individus.

Dans une tentative de camoufler l’affaire alors que la Russie demandait des explications à Ankara, le gouvernement turque annonçait la saisie de deux kilogrammes de sarin suite à l’arrestation de douze membres du groupe terroriste Al-Nosra, ajoute le rapport.

Avec tous ces éléments, les puissances occidentales continuent à clamer haut et fort que l’utilisation d’armes chimiques est le fait de Damas et François Hollande s’offre un séjour au Qatar pour renforcer les liens avec ce « partenaire » allié de terroristes.

Pour rappel, le 19 Mars plus de deux douzaines de personnes furent tuées et plusieurs autres blessées lorsque des combattants étrangers ont tiré des missiles contenant une substance chimique dans la de Khan al-Assal, au Nord-Ouest d’Alep.

Source : http://www.presstv.ir/detail/2013/06/23/310505/qatar-behind-syria-chemical-attack/

Meurtre de Marignane : les ministres ont terminé leur discours, les crapules, elles, sont passées aux actes

Lundi 26 août 2013
Meurtre de Marignane : les ministres ont terminé leur discours, les crapules, elles, sont passées aux actes dans france manif-barbarie-insecurite-mod2jpg-300x199

Stéphane RAVIER (FN) a rassemblé une centaine de personnes devant la Préfecture de Marseille pour dire NON à la Barbarie et l'Insécurité !

Communiqué de presse de Stéphane Ravier, Conseiller régional, Secrétaire départemental du FN13

Pour avoir tenté de stopper deux individus qui venaient de braquer un buraliste à Marignane, un jeune retraité de 61 ans a été abattu sous les yeux de sa femme et de sa petite fille par l’une des racailles.

Ce nouveau meurtre, un de plus, confirme que les discours du ministre de l’intérieur ne sont pris au sérieux par personne, surtout pas par la ministre de l’in-Justice.

Au moment du meurtre, non loin de là, Chistiane Taubira, invitée surprise des journées d’été de l’extrême gauche verdoyante, faisait savoir qu’ « elle ne céderait pas face aux discours et aux airs martiaux et à la virilité intimidante » Elle a tenu à avertir « qu’elle allait détruire, pulvériser les méthodes qui consistent à prétendre que le bon sens dit qu’il faut enfermer, enfermer sans cesse… »

Trois jours après seulement les rodomontades de Manuel Valls et les roulements d’épaules de Jean-Marc Ayrault à Marseille, la réponse des crapules est sanglante, celle de l’extrémiste du laxisme Taubira, cinglante.

Il est urgent désormais que les Françaises et les Français prennent conscience que seule Marine Le Pen pourra rétablir l’ordre et la sécurité dans une France aujourd’hui abandonnée à l’hyper-violence par les pouvoirs publics.

Peines de probation : la grande glissade sur le toboggan du laxisme continue !

Lundi 26 août 2013

Peines de probation : la grande glissade sur le toboggan du laxisme continue ! dans france philippot-030-300x254

Communiqué de Presse de Florian Philippot, Vice-président du Front National

La mise en place de peines de probation en lieu et place de l’incarcération pour les délits punis de 5 ans de prison ou moins est un nouveau signal de laxisme envoyé aux délinquants.
Après la loi Dati de 2009, elle montre que la France continue année après année de glisser sur le toboggan du laxisme, du fait de gouvernements PS et UMP complètement déconnectés de la réalité du terrain et en réalité très peu soucieux de la sécurité des Français.

Alors qu’il s’apparente dans un nombre croissant de territoires à un véritable coupe-gorge, notre pays a besoin d’une politique très ferme, très stricte et très énergique de rétablissement de l’ordre républicain partout.
Cette politique suppose notamment de construire en cinq ans les 40 000 places de prison qui manquent pour appliquer correctement les peines et de redonner des frontières à la France en organisant la dissolution de l’espace Schengen.

UDT du PS : Florian Philippot réagit sur I Télé

Lundi 26 août 2013
Image de prévisualisation YouTube

Taxe carbone : une inacceptable mesure fiscale déguisée en vert !

Lundi 26 août 2013

Taxe carbone : une inacceptable mesure fiscale déguisée en vert ! dans france marinefondvert300x249

Communiqué de Presse de Marine Le Pen, Présidente du Front National

Sarkozy en rêvait, François Hollande la fait : la taxe carbone fait son grand retour, au grand dam du porte-monnaie des Français et de la santé de nos PME.
Derrière un prétexte environnemental, c’est en effet une nouvelle taxe que le gouvernement va mettre en place, qui frappera durement les ménages et les petites entreprises, pourtant déjà au bord de l’asphyxie financière.

Dans le même registre, la taxe poids lourds qui doit s’appliquer dans quelques mois pénalisera lourdement les entreprises françaises, fera grimper le prix des produits de consommation et encouragera la substitution de camions étrangers aux camions français.

La vision fiscaliste de l’écologie est une arnaque que les Français ont décryptée.
Sous prétexte de vouloir défendre la nature, PS et UMP depuis des années déguisent en vert ce qui n’est qu’un alourdissement continu de la fiscalité et une montée de l’injustice fiscale.

Nous défendons une autre conception de l’écologie, la seule qui soit réellement soucieuse du sort de la planète et de l’humanité.
Elle consiste à relocaliser la production agricole, agroalimentaire et industrielle au plus près des lieux de consommation par un protectionnisme intelligent et une remise en cause des dogmes ultra libéraux de l’Union européenne.
C’est en agissant dans cette direction qu’on cessera d’importer massivement des produits fabriqués dans des pays sans normes environnementales et qu’on réduira considérablement la pollution liée aux transports.

Marignane (13). Tué par balles pour avoir tenté d’empêcher un braquage / Marwan Rezgui déféré devant le juge.

Dimanche 25 août 2013

Marignane (13). Tué par balles pour avoir tenté d’empêcher un braquage / Marwan Rezgui déféré devant le juge. dans enquête marwan-rezgui

Marwan Rezgui, 18 ans, l’un des assassins présumé de Jacques Blondel, est connu des services de polices pour une douzaine de délits (vols, cambriolages,..3 fois condamné) Il purgeait actuellement une peine de prison de 4 mois avec sursis….

Image de prévisualisation YouTube

12345