Archive pour avril 2013

Zone euro : le taux de chômage atteint des sommets

Mardi 30 avril 2013

Zone euro : le taux de chômage atteint des sommets dans économie afficheeuropeennes01-225x300(Boursier.com) Le taux de chômage a atteint un nouveau record en zone euro au mois de mars, s’établissant à 12,1%, sur une base corrigée des variations saisonnières, a annoncé Eurostat ce mardi. La région compte désormais 19,211 millions de personnes sans emploi, soit  62.000 de plus qu’en février 2012 et 1,723 million de plus qu’en mars 2012.

L’Autriche (4,7%), l’Allemagne (5,4%) et le Luxembourg (5,7%) affichaient les taux les plus faibles, à l’inverse de la Grèce (27,2% en janvier 2013), de l’Espagne (26,7%) et du Portugal (17,5%) dont les taux étaient les plus élevés. A noter que l’Irlande, qui a bénéficié d’un plan d’aide international après l’effondrement de son secteur bancaire en 2010, a vu son taux de chômage reculer de 15% à 14,1% sur un an.

Le chômage des jeunes, véritable fléau

Le taux de chômage des jeunes de moins de 25 ans est deux fois plus élevé que les moyennes européennes : il s’est élevé à 23,5% dans l’UE27 et à 24 % dans la zone euro au mois de mars. Dans les pays périphériques, il touche plus de la moitié de cette catégorie : son taux s’élève à 59,1% en Grèce (en janvier 2013) et à 55,9% en Espagne. L’Italie (38,4%) et le Portugal (38,3%) sont également très touchés…

SONDAGE BFMTV – La cote de Marine Le Pen ne cesse de monter

Mardi 30 avril 2013

SONDAGE BFMTV - La cote de Marine Le Pen ne cesse de monter dans enquête marinel0

Si l’élection présidentielle se tenait aujourd’hui, un an après l’accession au pouvoir de François Hollande, les Français placeraient au second tour Nicolas Sarkozy et Marine Le Pen.

C’est un anniversaire morose. Selon un sondage exclusif de CSA pour BFMTV dévoilé lundi, les Français dressent un bilan sévère de la première année de la présidence de François Hollande. Si l’élection se tenait aujourd’hui, ils ne le placeraient même pas au second tour.

> Si c’était à refaire…

« Si le premier tour de l’élection présidentielle avait lieu dimanche prochain, pour qui voteriez vous? » Le constat des Français interrogés est implacable: parmi les dix candidats de l’élection d’avril 2012, seuls 19% choisiraient François Hollande. Il y a un an, ils étaient 28,6% à avoir donné leur voix au candidat socialiste.

Avec ce score, le président ne serait même pas au second tour. Un an après l’élection du président, les personnes sondées placent en tête Nicolas Sarkozy (34%, contre 27,2% l’an dernier) et Marine Le Pen (23%, contre 17,9% en 2012).

> Points forts, points faibles

Les Français jugent, en effet, sévèrement le bilan du président. Principale source de déception: son action économique. Attendu en temps de crise, le président voit « la lutte contre le chômage » jugée comme son principal point faible par 62% des personnes interrogées. Autres domaines de déception: « la défense du pouvoir d’achat » (49%) et « la réduction des déficits publics » (31%).

Quant à ses points forts? Plus d’un Français sur deux (51%) refuse de se prononcer. Pour les autres, « l’égalité des droits entre individus » arrive en tête pour 24% des sondés, un choix qui s’explique avec l’adoption de la loi sur le « mariage pour tous ». Viennent ensuite « la moralisation de la vie politique » et « la défense des intérêts de la France à l’international » (16% chacun).

> Quel Premier ministre de changement?

Et si François Hollande devait changer de Premier ministre? Plus d’un Français sur deux (54%) sont « plutôt » ou « tout à fait » séduits par cette idée (17% non, 29% ne se prononcent pas).

Quant aux personnalités préférées pour remplacer Jean-Marc Ayrault? Le nom de Manuel Valls est le plus cité (18% en premier choix), devant celui de Jean-Luc Mélenchon (13% en premier choix). Martine Aubry arrive troisième, citée en premier choix par 11% des personnes interrogées, devant Arnaud Montebourg (cité spontanément par 4% des interrogées).

Auprès des seuls sympathisants de gauche, Martine Aubry arrive première, devant Manuel Valls et Jean-Luc Mélenchon.

SOURCE

sondage-bfm-tv dans france

L’étrange versement sur le compte de Claude Guéant

Mardi 30 avril 2013

L'étrange versement sur le compte de Claude Guéant  dans enquête 5721693-500-000-euros-decouverts-sur-un-compte-de-claude-gueant-300x148Metro :

Les yeux dans ceux du Canard Enchaîné, Claude Guéant jure que cet argent n’a rien à voir avec la Libye. « Il s’agit d’affaires strictement privées ». Dans un article à paraître mardi intitulé Guéant pris la main dans un pot de peinture, le journal satirique révèle qu’à la faveur de perquisitions chez l’ancien monsieur Afrique de Sarkozy, les enquêteurs ont découvert de surprenants versements d’argent.

« Vente de tableaux »

Les faits remontent au 27 février. Les magistrats interviennent dans le cadre de l’enquête sur un éventuel financement occulte libyen de la campagne de Sarkozy en 2007. Ils cherchent à savoir si « le secrétaire général de l’Elysée a joué un rôle », écrit le Canard. Ses relevés bancaires sont passés au crible. Sur l’un de ses comptes, ils découvrent le versement d’un demi-million d’euros en provenance de l’étranger ainsi que des traces de « nombreux et conséquents » paiements en liquide. Le parquet de Paris ouvre une information judiciaire.

L’intéressé, désormais avocat fiscaliste et conseiller sur quelques dossiers africains, assure que les 500.000 euros correspondent à la vente, en 2008, de deux tableaux d’un peintre hollandais. S’il ne se souvient pas du nom de l’artiste, il dit détenir « tous les justificatifs ». Quant à l’origine des autres liquidités, Claude Guéant explique qu’il s’agit de « primes de cabinet », « amassées » au cours de ses diverses fonctions. Problème, note le journal, hormis le fait de ne pas être déclarées au fisc, lesdites primes « ont été supprimées par le gouvernement Jospin en 2002 et remplacées par des virements bancaires tout à fait classiques et licites ».

Livre Blanc : constitutionnalisons le budget de la défense !

Mardi 30 avril 2013

Livre Blanc : constitutionnalisons le budget de la défense ! dans économie marine2small

Communiqué de Presse de Marine Le Pen, Présidente du Front National

Alors que doit être remis ce jour au président de la République le Livre Blanc de la défense nationale qui préconise, sans surprise, la poursuite de la baisse des budgets, des effectifs et des matériels alloués au ministère de la Défense, une inquiétude mêlée de désarroi plombe le moral des armées.

Après le saccage orchestré par le président Sarkozy (- 54 000 hommes en 5 ans, refonte brutale de la carte militaire, baisse globale des moyens, non respect des lois d’orientation budgétaire, etc.), nos armées, dont dépendent la sécurité des Français et la place de la France dans le monde, ne doivent plus servir de variable d’ajustement budgétaire !

Pour parer à cette dramatique réalité et parce que les dépenses militaires sont d’une nature vitale, Marine Le Pen propose de sanctuariser le budget de la Défense en insérant dans la Constitution un article interdisant au gouvernement de baisser ce budget sous la barre des 2% du PIB.

Cette mesure aurait l’immense avantage d’atténuer les effets de l’alternance politique sur la défense nationale, mettant ainsi les armées à l’abri des courtes-vues politiciennes dont l’Histoire nous enseigne qu’elles se payent parfois très cher.

En outre, 2% du PIB constitue le niveau tout juste suffisant pour assurer un outil militaire digne de ce nom, qui stabilise dans le temps les perspectives de l’industrie de défense et favorise en conséquence l’emploi et la croissance.

29/04/2013 : Marine LE PEN (PS) débat face à Pierre MOSCOVICI (PS) sur BFM TV

Mardi 30 avril 2013

Marine Le Pen (FN) tacle Pierre Moscovici (PS) sur BFM TV :

Image de prévisualisation YouTube

L’échange intégral :

Image de prévisualisation YouTube

Tarascon: un surveillant de prison frappé

Lundi 29 avril 2013

Tarascon: un surveillant de prison frappé dans Faits divers 5025210-taubira-expose-aux-baumettes-sa-vision-d-une-politique-penitentiaire-renovee

Un agent du centre pénitentiaire de Tarascon dans les Bouches-du-Rhône a été blessé par un détenu qui l’a frappé à l’aide d’un poinçon ou d’une fourchette, indique aujourd’hui une source syndicale.

Les faits se sont produits hier au moment de la distribution des repas du soir. Un détenu, armé d’un poinçon et d’une fourchette aiguisée, a sauté sur un surveillant et lui a porté un coup à la nuque.
La victime a été hospitalisée à Arles, ses jours ne sont pas en danger.

Le détenu a été maîtrisé. Le syndicat des personnels pénitentiaires UFAP dénonce un manque de moyens.

Source

Marine Le Pen à Toulon

Dimanche 28 avril 2013

Image de prévisualisation YouTube

Marine Le Pen a déploré samedi lors d’une visite de la rade de Toulon, que le budget de la Défense soit « la variable d’ajustement des politiques d’économie » et la baisse continue des crédits alloués aux forces armées.

« L’austérité est telle que nous savons que ça tombera très probablement sur les épaules de la Défense, qui ne manifeste pas, à la différence d’autres domaines, et qui par conséquent apparaît comme la variable d’ajustement des politiques d’économie qui sont engagées par les gouvernants », a-t-elle expliqué lors d’une conférence de presse donné sur un bateau dans la rade.

Sondage dimanche ouest-france. Sept Français sur dix craignent une explosion sociale

Dimanche 28 avril 2013

Sondage dimanche ouest-france. Sept Français sur dix craignent une explosion sociale dans économie 120414-hollande-vauzelle-cassez1

Un sondage publié ce dimanche par dimanche-ouest-france révèle un profond désarroi des Français. Hausse record du chômage, plans sociaux à répétition, moral des ménages en baisse, climat politique tendu et, surtout, absence de perspective expliquent ce malaise. Même dans l’Ouest, traditionnellement plus serein,

Risque d’explosion sociale

Le monde tel qu’il tourne désespère, aujourd’hui, 70 % des Français, révèle un sondage de dimanche-ouest-france. Ils pensent que le pays pourrait connaître une explosion sociale au cours des prochains mois, soit une proportion en hausse de quatre points par rapport à 2009, époque où la gauche anticipait plus que la droite ces mouvements d’agitation.

Crainte surtout exprimée par les ouvriers

Ce risque est jugé certain par près d’un Français sur cinq. Et si aucun clivage de sexe ou d’âge ne semble se dessiner, 81 % des ouvriers s’attendent à du désordre social, les professions libérales et cadres supérieurs semblant, quant à eux, plus dubitatifs, ne l’envisageant qu’à 57 %.

Les raisons d’une inquiétude

L’écart atteint donc vingt-quatre points, les milliers de suppressions de postes dans l’automobile, l’agroalimentaire, la sidérurgie, la pétrochimie, les transports affectant tout d’abord les salariés des catégories les plus vulnérables. La récente radicalisation des formes de protestation dans des usines condamnées à la fermeture – radicalisation d’ailleurs très surveillée par le gouvernement – ajoute à cette inquiétude.

Source

Arles / Tarascon:journée de la déportation.

Dimanche 28 avril 2013

28/04/2013 Cimetière Saint-Lazare – Ville de Tarascon

 

Arles / Tarascon:journée de la déportation. dans france deportation-2101

Valérie Laupies (FN) et Michel Vauzelle (PS)

 

Valérie Laupies (FN), Conseillère régionale PACA, Membre du Comité central et du Bureau politique du Front National, Conseiller à l’école de Marine Le Pen était ce matin au cimetière Saint-Lazare de Tarascon pour déposer une gerbe en mémoire des déportés et fusillés de la seconde guerre mondiale.

Étaient présents, Michel Vauzelle Président de la Région PACA et Député socialiste des Bouches du Rhône accompagné de Lucien Limousin Conseiller général des Bouches du Rhône et du Maire UMP de Tarascon Charles Fabre.

Arles / Tarascon:journée de la déportation.
Album : Arles / Tarascon:journée de la déportation.
Valérie Laupies (FN), Conseillère régionale PACA, Membre du Comité central et du Bureau politique du Front National, Conseiller à l'école de Marine Le Pen était ce matin au cimetière Saint-Lazare de Tarascon pour déposer une gerbe en mémoire des déportés
12 images
Voir l'album

Retour sur le lynchage médiatique d’un ophtalmologiste d’Aix en Provence (2010) et les méthodes de Rue 89

Dimanche 28 avril 2013

Rue 89 un « journalisme » partisan : Souvenez-vous début octobre 2010, un ophtalmologiste d’Aix-en-Provence était faussement accusé de racisme par l’un de ses patients. L’accusation avait été reprise, sans vérification, par de nombreux médias, et Rue89 avait même livré en pâture le nom de l’ophtalmo. Hieronymus et Paul Villach avaient analysé cette sombre dérive journalistique sur AgoraVox, tandis que Xavier Gouyou Beauchamps, membre de l’Union des Chirurgiens de France, réalisait un splendide décryptage vidéo de cette affaire sur AgoraVox TV. A présent, Pierre Haski, directeur de Rue89, fait son mea culpa, allant jusqu’à dire : “C’est scandaleux d’avoir fait ça”.

http://www.dailymotion.com/video/xf8dv2

Réaction au niveau record du chômage en France

Dimanche 28 avril 2013

Réaction au niveau record du chômage en France dans économie philippot-0881

Communiqué de Presse de Florian Philippot, Vice-président du Front National

Le chômage record qui frappe la France porte un nom : soumission à l’austérité de la zone euro. En Espagne, le cap des 6 millions de chômeurs, soit 27% de la population active, vient d’être franchi.

Tant que les gouvernements français, PS ou UMP, continueront de se soumettre à la politique d’hyper austérité destinée à sauver l’euro à tout prix, le chômage continuera sa course folle.

Tant que les gouvernements français, PS ou UMP, docilement ouvriront grand nos frontières à la concurrence déloyale parce que les Traités européens l’exigent, le chômage explosera.

L’euro et le libre-échange total sont en train d’éradiquer notre industrie, dans une violence sociale inouïe mais un silence de plomb de la part des responsables politiques.

Le Front National est le seul mouvement réellement anti-chômage parce qu’il propose de donner un véritable coup de fouet à notre économie en réindustrialisant la France.
Cela suppose de réarmer notre pays face à la mondialisation, avec des armes nommées monnaie nationale, frontières intelligentes et patriotisme économique.

Seule la fin de l’Union européenne par la sortie de la France nous permettra de le faire : interrogeons les Français par référendum sur cette sortie. Il est plus que temps.

Marine Le Pen : « il faut dissoudre le Syndicat de la magistrature »

Samedi 27 avril 2013

Marine Le Pen : « il faut dissoudre le Syndicat de la magistrature »  dans france 84333812_o-300x199

L’évasion spectaculaire de Rédoine Faïd n’avait pas manqué de la faire vivement réagir, c’était sans compter sur la dernière annonce en date de Christiane Taubira, la garde des sceaux, qui a proposé un assouplissement de la procédure de suspension de peine pour raison médicale. La goutte de trop pour Marine Le Pen, la présidente du Front National, qui estime que la ministre de la justice a « lancé des signaux qui agissent comme des hormones de croissance de la délinquance » et demande sa démission depuis de nombreux mois. La patronne du FN revient également sur les prochaines échéances électorales, convaincue par exemple que le parti de droite nationale arrivera en tête des européennes de 2014.

Farouk Atig :

« Marine Le Pen, la garde des sceaux souhaite assouplir la procédure de suspension de peine pour raison médicale. Votre première réaction à ce sujet ? »

Marine Le Pen :

« Ecoutez, Madame Taubira n’a eu de cesse depuis qu’elle est arrivée à son poste d’exprimer tout ce qu’il y a de pire dans le gaucho-laxisme. Quelle que soit la situation aujourd’hui, elle a lancé des signaux qui agissent comme des hormones de croissance de la délinquance. Et c’est si vrai d’ailleurs que cette délinquance a explosé dans des proportions qui aujourd’hui sont absolument dramatiques. Elle a indiqué que la prison était une mauvaise solution. Elle n’a pas mis en œuvre les constructions nécessaires de places de prison, qui font d’ailleurs que la France est régulièrement montrée du doigt comme ne respectant pas le minimum de respect des droits de l’homme dans le cadre des incarcérations. Par conséquent, tout le reste m’apparait comme étant de la poudre aux yeux. »

Farouk Atig :

« Vous venez d’évoquer la situation du système carcéral français. Quelle est la solution envisagée par le Front National aujourd’hui pour lutter contre la surpopulation dans les prisons françaises ? »

Marine Le Pen :

« Il faut créer 40.000 places de prison. Mais 40.000 places de prison, ça peut être aussi dans des centres d’éducation fermés, ouverts, ou semi-ouverts. Or, le gouvernement brade le patrimoine des Français. Depuis des années, on vend à tour de bras, des hôpitaux, des casernes, c’est-à-dire des bâtiments qui étaient déjà prévus pour accueillir du public, et que l’on aurait pu à moindre coût transformer justement en centres pour des mineurs ou pour des primo-délinquants, ce qui aurait permis de libérer des places dans les centrales, et cela n’a pas été fait. Et ça ne sera pas fait parce qu’idéologiquement, le gouvernement précédent de droite était incapable et que le gouvernement de gauche est idéologiquement opposé à tout ce qui peut être apparenté de près ou de loin à de la fermeté à l’égard de la délinquance ou de la criminalité. Par conséquent, il y a des solutions, et 40.000 places de prison, ça ne nous mettrait somme toute qu’à la moyenne européenne par rapport à notre population. »

Farouk Atig :

« Marine Le Pen, Christiane Taubira a aussi vivement réagi à cette affaire du « mur des cons », découvert au sein du Syndicat de la magistrature. Qu’en pensez-vous ?« 

Marine Le Pen :

« Je crois que le problème a été mal posé. Ce n’est pas l’injure qui est importante, ce qui est important c’est qu’il y a une rupture là des magistrats concernant leur impartialité. Et on peut tout à fait imaginer lorsque l’on voit la petite affichette au-dessous de laquelle est marquée « mets une flamme sur le Front des cons fascistes », et la flamme est celle du Front National, que les adhérents du Front National, les cadres, les élus, ne seront pas jugés comme n’importe quel citoyen par les magistrats de ce syndicat. Par conséquent, il faut que ce syndicat soit dissout. Et de manière générale d’ailleurs, on voit mal ce qui justifie le syndicalisme des magistrats. »

Farouk Atig :

« Les municipales arrivent à grands pas, nous sommes en 2013, 2014 c’est dans quelques mois. Est-ce que le Front National est prêt, et serein à l’idée d’affronter cette prochaine législature ? »

Marine Le Pen :

« Oui, nous sommes sereins et nous sommes très avancés, il faut bien le dire, par rapport aux autres mouvements politiques. Puisque nous avons à un an de ces municipales d’ores et déjà investi 350 candidats, et que nous enregistrons sur le terrain un grand enthousiasme pour participer à cette élection municipale. Il y aura aussi quelques semaines après les municipales des élections européennes qui font déjà beaucoup parler dans les états-majors car je crois que le Front National pourra arriver en tête de cette élection européenne compte-tenu du désamour et de la rupture totale de confiance qui existent aujourd’hui -et à juste titre- entre le peuple français et l’Union soviétique européenne. »

Farouk Atig :

« Est-ce que vous ne surfez pas aussi sur les sondages révélés récemment sur votre popularité et vous placent dans le duo de tête des personnalités françaises préférées de la classe politique ? »

Marine Le Pen :

« Je crois que c’est aussi le résultat d’un comportement de droiture, d’un comportement de  franchise, d’un comportement d’honnêteté qui aujourd’hui manquent à la vie politique française. Nous n’avons pas varié dans nos positions, nous avons eu le courage de les exprimer envers et contre toute la classe politique, et parfois même contre la classe médiatique. Et chaque jour qui passe nous donne raison dans nos analyses. Eh bien cette franchise, ce courage, cette lucidité, c’est ce que les Français attendent. »

Entretien réalisé par Farouk Atig et William Dassonville.

Écouter l’entretien audio et source

« A Tarascon, l’instit’ du FN qui interdirait bien les djellabas » Rue89

Samedi 27 avril 2013

« A Tarascon, l’instit’ du FN qui interdirait bien les djellabas » Rue89 dans france valerie-laupies-175x300

Valérie Laupies, 47 ans, sera la candidate du Front national à Tarascon, ville des Bouches-du-Rhône que le parti de Marine Le Pen espère bien emporter en 2014.

Laupies a fait des études d’histoire à Lyon-II (après un détour dans l’animation), puis elle a intégré l’IUFM de La Croix-Rousse. (…)

« L’immigration de masse », c’est la première préoccupation des Tarasconnais, selon Valérie Laupies.

« Le problème c’est le nombre. Le centre-ville s’est transformé en médina. C’est la mort de la vie entre les gens. » (…)

Rue89

Rue 89 un « journalisme » partisan : Souvenez-vous début octobre 2010, un ophtalmologiste d’Aix-en-Provence était faussement accusé de racisme par l’un de ses patients. L’accusation avait été reprise, sans vérification, par de nombreux médias, et Rue89 avait même livré en pâture le nom de l’ophtalmo. Hieronymus et Paul Villach avaient analysé cette sombre dérive journalistique sur AgoraVox, tandis que Xavier Gouyou Beauchamps, membre de l’Union des Chirurgiens de France, réalisait un splendide décryptage vidéo de cette affaire sur AgoraVox TV. A présent, Pierre Haski, directeur de Rue89, fait son mea culpa, allant jusqu’à dire : “C’est scandaleux d’avoir fait ça”.

Cohn-Bendit : la question qui dérange !

Samedi 27 avril 2013
http://www.dailymotion.com/video/xzbts2

Mur des cons : le CSM juge et partie ?

Samedi 27 avril 2013

Mur des cons : le CSM juge et partie ?  dans france 2759413_f6864308-adfa-11e2-88cc-001517810e22_545x341Après avoir tenté de jouer la carte de l’apaisement mercredi à l’Assemblée nationale, la ministre de la Justice Christiane Taubira a saisi le Conseil supérieur de la magistrature (CSM) qui se réunira en formation plénière pour rendre un avis sur un éventuel manquement à la déontologie du Syndicat de la magistrature après l’affaire du « mur des cons ». Mais la composition de l’institution pose « de sérieux problèmes de compétence et d’impartialité de la procédure », estime Béatrice Brugère, secrétaire adjointe de FO magistrat, le syndicat minoritaire dans cette branche. « Je m’étonne que la garde des Sceaux saisisse le CSM, car il est composé de membres du SM et de l’Union syndicale des magistrats (USM) », déclare-t-elle. « La solution ne peut pas être trouvée en interne… »

Lire la suite …

12345...7