• Accueil
  • > Critique
  • > Loi Duflot : le gouvernement victime de son terrible amateurisme

Loi Duflot : le gouvernement victime de son terrible amateurisme

Loi Duflot : le gouvernement victime de son terrible amateurisme dans Critique Florian-Philippot-300x300Communiqué de Florian Philippot, vice-président du Front National

Amateurisme est le meilleur terme pour désigner l’action du gouvernement, en témoigne le cafouillage indigne qui entoure la loi sur le logement social.

Préférant les symboles et la communication à la rigueur que suppose un sujet aussi sérieux que le logement, le gouvernement verrait la loi Duflot retoquée par le Conseil constitutionnel, de l’aveu même du Premier ministre.

L’amateurisme ne s’arrête pas là : le Conseil constitutionnel précise qu’il n’aurait pas encore statué sur cette loi, contredisant ainsi Jean-Marc Ayrault. On s’y perd.

En proie à une crise d’une violence rarement égalée, la France n’a pas besoin d’un gouvernement de cafouilleurs, d’apprentis ministres et de mauvais communicants.

Elle réclame un cap clair, et un traitement de fond des dossiers.

Laisser un commentaire