Archive pour août 2012

Violences à Marseille : elle, elle peut le dire !

Vendredi 31 août 2012

Violences à Marseille : elle, elle peut le dire ! dans INFO ACTU article_0906-NAN02-COLLARDBillet d’humeur de Gilbert Collard, député du Rassemblement Bleu Marine

Samia Ghali, sénatrice PS des 15e et 16e arrondissements de Marseille, a demandé ce matin, sur les ondes de RMC, l’intervention de l’armée dans la cité phocéenne, pour endiguer les flots de sang qui terrifient les populations. Hier, un homme de vingt cinq ans a été déchiqueté sur pied par des tueurs armés de Kalachnikovs ; c’est le deuxième règlement de compte depuis le début du mois; en 2012, et l’année n’est pas finie, 18 ou 14, selon les journaux, repris de justice, ont trouvé la mort, faisant de la cité phocéenne, la cité des fossoyeurs. J’avais dit, moi aussi, qu’il faudrait, hélas, un jour, une intervention militaire, si certains chefs ne retrouvaient pas le courage de donner des ordres fermes et sans trouille aux gendarmes et policiers, afin qu’il puisse rétablir la légalité républicaine dans ces régions sans loi; si certains galonnés continuaient à grelotter devant le terrorisme associatif et la fessée médiatique. Que n’avais-je dis ? Et je ne prônais pas l’intervention militaire tout de suite et je ne voulais pas que l’entrée des cités, comme l’exige la sénatrice, soit barrée par des chars d’assaut. On m’a traité, comme d’habitude, de fasciste, facile et con à la fois. Aujourd’hui la sénatrice, devant la gravité de la situation que les bonnes âmes feignent d’ignorer (elle ne voudrait pas se salir en prenant une décision courageuse) lance un appel à l’aide militaire… Miracle de la virginité de gauche, elle n’est pas fasciste ! Aucun censeur, aucun crieur de la halle des droits de l’homme, n’a élevé la voix pour condamner l’appel à Bigeard ! L’important, c’est que la vérité soit dite. Nous avons, quand même, plus de mérite que les autres à la proclamer; nous on paye d’opprobre les vérités premières que les autres reprennent sans jamais se faire stigmatiser. Il faut continuer.

Roms, le retour

Vendredi 31 août 2012
http://www.dailymotion.com/video/xt3w7f

Le prix du fioul domestique ne baissera pas

Vendredi 31 août 2012

Le prix du fioul domestique ne baissera pas dans économie fioul-300x154Selon France Info, la baisse des prix des carburants ne concernera pas le fioul domestique. Une grosse déception pour les associations de consommateurs qui auraient souhaité que ce dispositif d’allègement des taxes soit également appliqué au fioul.

Le gouvernement a décidé de ne pas appliquer la baisse des taxes sur les prix des carburants au fioul domestique. Il est pourtant tout autant concerné par la flambée des prix.

L’association Familles rurales a fait ses comptes. Les cuves contiennent en moyenne 1.500 à 2.000 litres de fioul. Et à un euro le litre, la facture s’annonce élevée. « Pour certaines familles cela peut représenter de un à deux mois de salaire », explique Jean-Yves Martin, le président de l’association.

Quelques centimes de taxes en moins auraient pu permettre aux foyers qui se chauffent au fioul d’économiser plusieurs dizaines d’euros alors que les cuves sont en train d’être remplies à l’approche de l’hiver.

Pour la CLCV (Consommation, logement et cadre de vie) les familles n’ont malheureusement pas le choix. Elles vont devoir remplir leurs cuves. Reine-Claude Mader, qui préside cette association, regrette que « le gouvernement ne réexamine pas la question de l’énergie dans sa totalité. Un ménage ne peut pas changer du jour au lendemain son mode de chauffage ».

Le libre-échange dans la mondialisation actuelle : vers une catastrophe annoncée (2/3)

Vendredi 31 août 2012

Bruno LemaireTribune libre de Bruno Lemaire, économiste, ancien professeur à HEC, ( partie 2 sur 3)

(La première partie de cette tribune a montré l’importance – à la fois historique et concrète – de différencier qualitativement – et quantitativement – certaines activités, celles à « rendements croissants » – rencontrées essentiellement dans le secteur industriel et manufacturier, et celles à rendements décroissants, de type ‘malthusien’, correspondant le plus souvent au secteur ‘primaire’, agriculture ou matières premières. Ce qui implique que des mesures de protectionnisme ou de libre-échange ne peuvent être évaluées objectivement si l’on ne prend pas en compte cet élément fondamental.)

Q. Mais que répondriez-vous à ceux qui, même convaincus par vos arguments, vous rétorqueraient que tout cela, c’est du passé, et que dans un contexte de mondialisation, seul le libre-échange peut être proposé.

Il n’y a pas vraiment besoin de remonter très loin dans le passé pour montrer que ce double principe, protectionnisme pour les industries naissantes et libre-échange lorsque l’on est en position favorable, est encore d’actualité, même si personne n’en parle, suivant la bonne vieille rhétorique, ne faites pas ce que je dis, mais faites ce que je fais.

Le plan Marshall instauré en 1947, dont les effets positifs se sont fait sentir en Europe occidentale pendant les Trente glorieuses, et au Japon et en Corée plus longtemps encore, a eu pour objectif principal de réindustrialiser les pays limitrophes de l’URSS et de la Chine, pour tenter de bâtir un « cordon sanitaire » autour du « bloc communiste ». Après la chute du mur de Berlin – « la fin de l’histoire » d’après Fukushima – et la désagrégation partielle de l’ex-URSS, le cours normal des affaires a repris, et l’Europe n’apparaît donc plus comme un allié objectif des USA, mais plutôt comme un concurrent parfois gênant. Lire la suite de cet article »

Des armes de guerre ayant servi aux « rebelles » syriens dans les mains des voyous de banlieues (RMC)

Vendredi 31 août 2012

Reportage de RMC sur ces armes de guerre qui circulent notamment dans les quartiers sensibles de Marseille.

Image de prévisualisation YouTube

Florian Philippot invité des « 4 vérités » sur France 2

Jeudi 30 août 2012

Florian Philippot, vice-président du Front National, était l’invité de Roland Sicard dans l’émission des « 4 vérités » sur France 2.

Image de prévisualisation YouTube

Jacques Sapir : La sortie inévitable de la Grèce de la zone euro (27 Août 2012)

Jeudi 30 août 2012
Image de prévisualisation YouTube

Un homme de 25 ans tué d’une rafale de Kalachnikov à Marseille

Jeudi 30 août 2012

Un homme de 25 ans tué d'une rafale de Kalachnikov à Marseille dans Faits divers kalachnikov

Il a été pris pour cible hier peu après 23h boulevard Casanova, alors qu’il circulait dans une Twingo noire conduite par une jeune femme.

Un homme de 25 ans a été tué d’une rafale de Kalachnikov mercredi soir dans les quartiers nord de Marseille, par le passager d’une voiture, a-t-on appris de sources concordantes.

Il a été pris pour cible peu après 23H boulevard Casanova (14e arrondissement), alors qu’il circulait dans une Twingo noire conduite par une jeune femme, a précisé à l’AFP le procureur de la République Jacques Dallest, présent sur les lieux….

….L’homme, originaire des quartiers nord, était « connu des services de police pour différentes infractions », a ajouté le procureur. Selon une source proche de l’enquête, il s’agit de Walid Marzouki, notamment mis en cause dans des affaires liées au trafic de drogue.

Source

Conseil Général des Bouches du Rhône : « L’affaire Guérini n’est pas finie »

Mercredi 29 août 2012

Justice : Fragilisé par sa mise en examen, le patron socialiste des Bouches du Rhône pourrait devoir s’expliquer sur des possibles malversations dans l’implantation de maisons de retraites …

Valeurs Actuelles 19/07/2012

Conseil Général des Bouches du Rhône : guerini-affaire-valeurs-actuelles002 dans Faits divers

 

Alain Juppé juge l’islamophobie contraire à la laïcité et aux principes républicains

Mercredi 29 août 2012

Alain Juppé juge l’islamophobie contraire à la laïcité et aux principes républicains dans france Jupp%C3%A9-fatigue« Ma vision de l’identité de la France est tout à fait claire », a affirmé le premier magistrat de la capitale de la Gironde. « Ce sont les principes républicains », « le principe de laïcité » qui « n’est pas la guerre aux religions, mais le respect de toutes les religions », a insisté Alain Juppé, ancien ministre des Affaires étrangères, très impliqué dans la mise en place du chaos et de la guerre civile en Libye au profit de bandes jihadistes armées, grand défenseur de la réislamisation des Balkans occidentaux dans les années 1990 et grand ami de Tareq Oubrou, le responsable de la grande mosquée de Bordeaux.

Mardi, au micro de France Inter, au sujet de la campagne interne à l’UMP, il affirmait sans détour : « Moi ce qui m’intéressera, c’est de savoir ce qu’ils proposent. Ce ne sont pas les personnes, c’est le projet [...] Comment allons-nous assurer cette cohésion de l’UMP, qui me paraît plus nécessaire que jamais ? Comment allons-nous convaincre qu’il n’y a pas de compatibilité entre nos valeurs et celles du Front national ? »

Parmi les points non négociables, l’islamophobie : pour Alain Juppé, refuser l’islamisation progressive de notre pays est « contraire aux principes républicains ». « Pour moi, un des points de clivage fondamentaux, c’est l’attitude vis-à-vis de l’islam », a poursuivi l’ami de trente ans de Chirac, ajoutant : « L’islamophobie qui globalise les problèmes de cette religion est contraire à ce principe de laïcité et ce principe républicain. C’est donc pour moi un point extrêmement sensible ».

Un positionnement qui satisfait pleinement la rédaction d’oumma.com, média islamique proche de la mouvance des Frères musulmans en France.

Contrat indien : Le Rafale dans un trou d’air ?

Mercredi 29 août 2012

Contrat indien : Le Rafale dans un trou d’air ?  dans économie Sarkozy-Rafale-Lavex1

Trente six Rafale vendus au Brésil en 2009, un « succès historique » selon Nicolas Sarkozy; 126 exemplaires en Inde. L’invendable Rafale était sur les rails. Au Brésil, la pseudo-promesse d’achat ne s’est toujours pas convertie en contrat concret et en Inde, les négociations s’enlisent alors que le gouvernement indien est affaibli par des scandales de corruption qui pourraient remettre en cause les négociations en cours.

Le contrat de vente de 126 avions de combats à New-Delhi était plié, clamaient alors les ministres en poste.  Juste quelques menus détails à régler : la spécification des matériels, les délais de livraisons, les systèmes d’armes, la formation des pilotes. Autant de menus détails « d’une complexité incroyable » comme l’indiquait à Marianne Pierre Conesa, ancien directeur de la Délégation aux Affaires Stratégiques, chargé de la politique d’exportations, qui évaluait à au moins un an la signature finale du contrat sans exclure l’hypothèse d’une remise en cause des négociations.

Si la plupart des médias français se réjouissaient eux aussi en début d’année de cette extraordinaire réussite commerciale et industrielle, portant sur un montant de 9,2 milliards de dollars, très peu, excepté Jean Guisnel sur son blog, soulignaient qu’il ne s’agissait pas d’un contrat et que la négociation ne faisait que commencer : « Elle consiste à dire que le Rafale est proposé par ses fabricants, Dassault Aviation en tête, à un prix moindre que l’Eurofighter Typhoon. Pour cette raison, des négociations exclusives vont s’engager entre la France et l’Inde. Elles porteront sur la livraison de 16 appareils clés en main et l’assemblage en Inde chez HAL (Hindustan Aeronautics Limited) de 110 autres, dont les pièces détachées seront fournies par l’un des 500 sous-traitants français travaillant actuellement pour le GIE Rafale ».

SOURCE

La Syrie sera-t-elle la Libye de François Hollande ?

Mercredi 29 août 2012

La Syrie sera-t-elle la Libye de François Hollande ? dans Critique flamme_fn_04-150x1503Communiqué du Front National

Le Front National manifeste sa plus vive inquiétude suite aux propos de François Hollande se déclarant prêt à faire intervenir la France en cas d’usage d’armes chimiques par le régime syrien.

Tout d’abord parce que le mouvement de Marine Le Pen s’oppose à toute volonté d’ingérence dans les affaires internes de toute nation, ingérence dont les velléités impérialistes sont évidentes, mais dont les conséquences sont nettement plus floues. L’exemple libyen est à ce titre particulièrement éloquent : sous couvert de démocratie, l’intervention a surtout permis aux islamistes d’arriver au pouvoir et de mettre la main sur toute la région. Le Mali en subit aujourd’hui les effets.

Et surtout, parce que nous refusons que des soldats français puissent encore perdre la vie dans un conflit qui n’est pas le nôtre, alors qu’un retrait partiel de l’Afghanistan est programmé.

La Syrie ne doit pas être à François Hollande ce que la Libye a été à Nicolas Sarkozy : une manœuvre électorale drapée de bonnes intentions mais dont la motivation principale est de redynamiser une popularité en berne.

Olivier Delamarche : « Arrêter avec des politiques minables ! »

Mercredi 29 août 2012
Image de prévisualisation YouTube

Nouvel Ordre Mondial (résumé)

Mercredi 29 août 2012

Film de 2008 L’ingénierie du consentement :

Image de prévisualisation YouTube

UMP-PS tous unis pour le NOUVEL ORDRE MONDIAL ! :

http://www.dailymotion.com/video/x87nut

Chômage en juillet : le gouvernement Hollande reste sourd et aveugle devant le désastre social

Mardi 28 août 2012

Chômage en juillet : le gouvernement Hollande reste sourd et aveugle devant le désastre social dans économie flamme_fn_04-150x1503Communiqué du Front National

La montée du chômage prend en juillet des allures de raz-de-marée que les frêles digues de sable du gouvernement Hollande, autrement appelées « emplois d’avenir », n’arrêteront en rien.

Si l’actuel gouvernement ne peut pas encore être jugé pleinement responsable des chiffres alarmants du chômage, il est en revanche à 100 % coupable dans son refus de changer de cap.

Ce n’est pas l’ultralibéralisme européen ni l’ouverture totale de nos frontières qu’il faut choisir, mais le patriotisme économique, par des protections intelligentes à nos frontières contre la concurrence internationale déloyale et par le soutien massif aux PME et PMI françaises.

Ce n’est pas non plus l’aveuglement du pouvoir face à la crise de l’euro, qui atteint en France des proportions inégalées nulle part ailleurs, qui permettra à notre pays de se relever.

Le gouvernement doit regarder en face la crise de la monnaie unique, et admettre avec les autres responsables de cette catastrophe sociale qu’il s’est trompé, pour préparer l’avenir.

123456