• Accueil
  • > Archives pour novembre 2011

Archive pour novembre 2011

Redif’ : Mille Milliards de dollars

Mercredi 30 novembre 2011

http://www.dailymotion.com/video/xfit45

Paul Kerjean, journaliste, reçoit un jour un coup de téléphone anonyme. Son interlocuteur accuse Jacques Benoît-Lambert, un industriel, d’avoir reçu un pot-de-vin, pour céder à l’étranger une usine française. L’enquête de Kerjean confirme cette accusation.

Il publie un article retentissant sur l’affaire et un scandale éclate. Le lendemain, on retrouve le cadavre de Jacques Benoît-Lambert qui s’est tiré une balle dans la tête.

Mille milliards de dollars est un film d’Henri Verneuil réalisé en 1982.

Marine Le Pen annonce « une recomposition totale de la vie politique »

Mercredi 30 novembre 2011

Marine Le Pen, Présidente du Front National et candidate à l’élection présidentielle de 2012, est l’invitée de la matinale sur I>Télé. Les journalistes passent les grandes lignes de son programme au « Révélateur ».

http://www.dailymotion.com/video/xmngtc

La question des semences : l’UMPS porte un nouveau coup à notre agriculture

Mercredi 30 novembre 2011

La question des semences : l’UMPS porte un nouveau coup à notre agriculture dans économie Marine-2012Communiqué de Philippe Loiseau, conseiller politique à l’Agriculture, à la Pêche et aux Forêts de Marine Le Pen

Mardi 29 novembre, un projet de loi UMPS visant à interdire les semences fermières, a été adopté avec la complicité de la FNSEA ; concrètement, les semences devront être achetées auprès des multinationales de l’agro-alimentaire, principalement américaines.

Le lobby semencier anglo-saxon a donc remporté la mise, nos agriculteurs sont désormais amputés d’un droit séculaire fondamental, celui de semer librement leur propre récolte et de pouvoir échanger leur semence.

Elections présidentielle et législative de 2012 – Marine Le Pen invite les Français à s’inscrire sur les listes électorales

Mercredi 30 novembre 2011

Marine Le Pen, Présidente du Front National et candidate à l’élection présidentielle de 2012, invite les Français à s’inscrire sur les lites électorales avant le 31 décembre 2011 pour participer aux scrutins de 2012.

Image de prévisualisation YouTube

Marine Le Pen : Refonder l’école de la République.

Mercredi 30 novembre 2011

Marine Le Pen : Refonder l'école de la République. dans france 6367717691700310401292902883320655765454170nMarine Le Pen et Valérie Laupies conseiller politique pour l’école de la campagne des présidentielles  – directrice d’école en ZEP dans les Bouches du Rhône – conseiller régional PACA, groupe Front National.

http://www.marinelepen2012.fr/le-projet/avenir-de-la-nation/ecole

L’école est un service organique de la République. A l’école, se prépare l’avenir de la Nation. Elle instruit le citoyen, capable de penser par lui-même et d’assumer sa liberté. Mais la République a besoin de savants, de techniciens et de cadres. L’école doit donc assurer la sélection des meilleurs par la promotion de tous. L’élitisme républicain, qui repose sur une exigence collective et sur l’effort individuel, est le meilleur levier pour assurer l’égalité des chances. Le laxisme scolaire enferme les plus défavorisés sur le plan culturel et social et permet la reproduction héréditaire des élites. C’est l’objectif inverse qu’il faut viser.

Marine-le-Pen-ECOLE dans INFO ACTU

Analyse

L’école va mal, et le quinquennat de Nicolas Sarkozy n’aura fait qu’aggraver la situation : suppression déraisonnable de postes d’enseignants, dans une optique purement comptable et sans vision globale de réorganisation, laxisme face aux violences scolaires en progression continue, dispersion des apprentissages au détriment du français et du calcul, mise à l’arrière-plan de l’histoire de France, pour des raisons essentiellement idéologiques.

Platon a écrit : « Lorsque les maîtres tremblent devant leurs élèves et préfèrent les flatter, lorsque les jeunes méprisent les lois parce qu’ils ne reconnaissent plus au dessus d’eux l’autorité de rien ni de personne, alors c’est là en toute beauté et en toute jeunesse le début de la tyrannie. »

Ce qui n’était à l’époque qu’une réflexion philosophique très juste est aujourd’hui devenue réalité dans bon nombre d’établissements scolaires. Depuis une quinzaine d’années, l’insécurité à l’école n’a cessé de progresser, de l’ordre de 10% par an d’après les chiffres officiels. Or la transmission du savoir ne peut s’effectuer ni dans le chaos, ni dans l’anarchie.

L’autre chantier essentiel qu’il nous faut ouvrir rapidement concerne les savoirs. Inutile de le nier : le niveau des élèves baisse d’année en année. Des études confirment ce sentiment partagé par tous et chacun. Le ministère de l’Education nationale a publié en janvier 2009 une étude réalisée en 1987 puis en 2007 auprès de 4000 élèves de CM2. Ses résultats sont sans appel : aussi bien en lecture qu’en calcul ou en orthographe, le niveau a chuté. Quand les élèves faisaient en moyenne 11 fautes à une dictée en 1987, ils en font aujourd’hui 15 sur la même dictée.

La préparation à la citoyenneté est un autre défi. Elle doit être instillée dès l’école maternelle en appelant au respect de la loi et du savoir-vivre ensemble, par une éducation civique élémentaire et par la formation à la morale républicaine.

Pour que le futur citoyen puisse au moins appréhender les termes du débat public et y participer, la priorité doit être donnée à l’apprentissage du français, nécessaire à tout échange. Le français, langue latine s’écrivant dans un alphabet latin, seule la méthode syllabique est appropriée pour apprendre à le lire et à l’écrire correctement. Son enseignement comprend le vocabulaire, l’orthographe, la grammaire et l’approche des grands auteurs.

S’y ajoutent d’une part des notions solides sur l’histoire de France, à partir de la chronologie et de figures symboliques qui se gravent dans les mémoires, d’autre part une connaissance de la géographie du pays, reposant sur des cartes. À l’école primaire, s’ajoute encore l’apprentissage du calcul. Tout au long de la scolarité, les enseignements doivent être délivrés dans une langue limpide, d’où sont bannis les termes jargonnant et les dernières modes qui peuvent agiter légitimement les spécialistes. L’objectif n’est pas un savoir de spécialistes, mais un viatique pour vivre ensemble. Pour utiles qu’elles soient, les technologies de la communication ne sauraient remplacer le contact entre le maître et l’élève.

L’école doit aussi donner au citoyen les moyens de subvenir à ses besoins et à ceux des siens, sachant qu’il changera probablement trois ou quatre fois de métier au cours de sa vie active. Les programmes doivent présenter les fondamentaux de chaque matière dans une perspective d’ouverture.

L’école n’est pas « un lieu de vie » où l’enfant construirait son savoir par lui-même. Depuis 1968, les méthodes pédagogistes ont peu à peu démantelé l’école de la République, bloquant l’ascenseur social et faisant de nos enfants des cobayes livrés à toutes les expériences plus catastrophiques les unes que les autres. Au centre de l’école, doit se trouver la transmission des connaissances, acquises difficilement par l’humanité au cours des siècles. Le maître sait, et n’a pas à être tutoyé par l’élève, qui lui doit respect et obéissance pour apprendre grâce à son effort évalué par la notation. Si félicitations et encouragements sont nécessaires, les sanctions sont tout aussi inévitables.

Positions

(suite…)

Présidentielle – 47 % des français ne veulent pas de SarkHollande mais un(e) autre candidat(e)

Mercredi 30 novembre 2011

Présidentielle – 47 % des français ne veulent pas de SarkHollande mais un(e) autre candidat(e) dans enquête Top-10-Top-20-300x128Selon la dernière enquête réalisée pour Orange, L’Express et France Inter par BVA, se sont 47 % des français qui ne veulent ni de François Hollande, ni de Nicolas Sarkozy mais désire ouvertement un(e) « autre candidat(e) » à l’élection présidentielle !

Au niveau de la cote d’influence dans la vie politique, Marine Le Pen gagne encore 1 place et entre désormais au Top 10 de ce baromètre.

Se sont 29 % de sondés qui répondent désormais vouloir que la Présidente du Front National et candidate à l’élection présidentielle de 2012 est davantage d’influence dans la vie politique !

Marine-Le-Pen-4%C3%A8me-BVA-291111-650x483 dans france

Auprès des sympathisants de droite, Marine Le Pen gagne 5 points. avec 45 %.

Les français place la Présidente du Front National en 4ème position des personnalités dont ils souhaiteraient qu’elle est davantage d’influence dans la vie politique.

Enquête réalisée par téléphone le 25 et le 26 novembre 2011

Lire : le sondage BVA

Présidentielle / parrainages – François Fillon répond à Marine Le Pen avec un argument contestable

Mercredi 30 novembre 2011

Présidentielle / parrainages – François Fillon répond à Marine Le Pen avec un argument contestable dans france Marine-Le-Pen-lettre-au-Premier-Ministre-221111-206x300

François Fillon a donné une réponse négative à la lettre que lui avait adressé Marine Le Pen, le 22 novembre dernier pour lui suggérer de garantir l’anonymat des élus qui parrainent un candidat à l’élection présidentielle.

François Fillon a rejeté, lundi 28 novembre, la demande de Marine Le Pen de garantir l’anonymat des élus qui parrainent un candidat à l’élection présidentielle, dans un courrier adressé à la candidate du Front national. La candidate frontiste a regretté « une décision profondément antidémocratique », dans un communiqué diffusé, mardi.

La présidente du FN avait écrit le 22 novembre au premier ministre pour lui demander l’anonymat des élus, et plus particulièrement l’abrogation de l’article 7 du décret du 8 mars 2001, portant application de la loi de 1962 sur l’élection du président de la République au suffrage universel, qu’elle considère « inconstitutionnel ». Dans sa réponse à Mme Le Pen, M. Fillon rappelle notamment que cette disposition est « organique » et ne peut donc être modifiée ou abrogée que par un vote du Parlement.

Lire la suite

Le site de campagne de Marine Le Pen : http://www.marinelepen2012.fr

Mercredi 30 novembre 2011

 Le site de campagne de Marine Le Pen : http://www.marinelepen2012.fr dans médias mlpen2d3hy7zowco0kcwwowokooc84wbrydu4hw7fso0k00sowcc8ko4thCliquez sur l’image pour visiter le site de campagne de Marine Le Pen

Guéant : “À Marseille, le climat de sécurité s’améliore”

Mercredi 30 novembre 2011

Le ministre de l’Intérieur Claude Guéant a affirmé mardi sur RTL que “le climat de sécurité s’améliorait” à Marseille alors que deux faits divers sanglants sont survenus dimanche et lundi.

cliquez sur ce lien pour visionner la vidéo

Fillon refuse de modifier la procédure de parrainages de maires

Mercredi 30 novembre 2011

Fillon refuse de modifier la procédure de parrainages de maires dans france banquetdes1000-19517-200x300Communiqué de presse de Marine Le Pen
Présidente du Front National

En refusant, sous des prétextes juridiques fallacieux, de modifier la procédure des parrainages de maires, Monsieur Fillon prend une décision politique profondément antidémocratique.

Alors que chacun admet aujourd’hui que ce système est en bout de course, alors que les maires de petites communes réclament, dans leur immense majorité, l’anonymat des parrainages, Monsieur Fillon refuse de changer ce système inique.

Or, il est aujourd’hui acquis que les 2 grands partis donnent ces parrainages à certains candidats ou, au contraire, font pression sur les élus pour empêcher d’autres de pouvoir se présenter en violation totale avec l’esprit de la République et de la démocratie.

Le Premier ministre, sur ordre du Président de la République, prend donc le risque assumé d’empêcher une candidate qui recueille 20 % des intentions de vote et symbolise la seule véritable opposition au pouvoir, d’être présente à l’élection présidentielle.

Monsieur Fillon doit savoir que si cette hypothèse se réalisait, elle mettrait la France au ban des démocraties occidentales, retirerait toute légitimité au Président élu dans ces conditions en 2012 et susciterait chez les Français un juste sentiment de révolte.

Au-delà de la protestation solennelle formulée, Marine Le Pen saisirait le Conseil d’Etat de cette question démocratique majeure.

Marine Le Pen invitée du zapping politique de Christophe Barbier

Mardi 29 novembre 2011

Marine Le Pen, Présidente du Front National et candidate à l’élection présidentielle de 2012, est l’invitée de l’émission « Le zapping politique » présenté par Christophe Barbier sur I>Télé.

Image de prévisualisation YouTube

BFM Business / Olivier Delamarche « On espère régler un problème de dette avec de la dette »

Mardi 29 novembre 2011

Dans la chronique hebdomadaire « Les points sur les i » diffusée sur la chaîne de l’économie, BFM Business, Olivier Delamarche, associé gérant chez Platinium Gestion s’exprime toujours avec un franc parlé et un raisonnement similaire à celui de Marine Le Pen, candidate à l’élection présidentielle de 2012.

Olivier Delamarche aborde les problèmes de dettes : « Y a eu des erreurs à un moment ou il ne fallait pas en faire, [...] On a un problème mondial de dette et on arrête pas d’en recréer d’autres d’accord donc lancer un emprunt c’est bien faire de la dette, donc on espère régler un problème de dette avec de la dette ! » Olivier Delamarche se justifie en donnant un exemple concret compréhensible de tous : « Moi, je suis désolé ce n’est pas un truc qui me parait sérieux. Quand vous avez quelqu’un en face de vous qui est surendetté vous lui proposez pas de lui mettre un million de plus sur la figure pour qu’il soit encore plus endetté. A un moment il faut accepter de s’arrêter. »

Image de prévisualisation YouTube

Nouvelle hausse du chômage : Le bilan catastrophique de Nicolas Sarkozy s’alourdit mois après mois

Mardi 29 novembre 2011

Nouvelle hausse du chômage : Le bilan catastrophique de Nicolas Sarkozy s’alourdit mois après mois dans économie florian-philippotCommuniqué de Presse de Florian Philippot, Directeur stratégique et porte-parole de la campagne de Marine Le Pen

La nouvelle augmentation record du nombre de demandeurs d’emplois est la conséquence directe de la politique du gouvernement qui ne vise qu’à satisfaire les intérêts financiers des plus puissants, toujours avant l’intérêt du peuple.

L’acharnement dévastateur du gouvernement à vouloir sauver l’euro est la preuve aujourd’hui que Nicolas Sarkozy a les yeux rivés sur son obsession européiste, voulant satisfaire la toute petite caste qui profite de la mondialisation, et qu’il oublie l’essentiel, c’est-à-dire la croissance et l’emploi.

Rien ne changera tant que le pays ne s’engagera pas dans une voie radicalement différente. C’est la voie d’un retour à une politique économique rationnelle, visant à réarmer notre pays dans la mondialisation et à cesser de le laisser se déplumer comme c’est le cas aujourd’hui. Tant qu’on ne sera pas débarrassé du carcan de l’euro, et du libre-échangisme européen, rien ne sera possible.

Déjà baptisé président de la dette (+ 500 milliards d’euros), Nicolas Sarkozy devient aussi le président du chômage. Il est temps de fermer la page d’un quinquennat catastrophique.

Bouches-du-Rhône : un policier grièvement blessé

Lundi 28 novembre 2011
Image de prévisualisation YouTube

Première des libertés, la sécurité n’est plus assurée dans notre pays. Au-delà des discours et des promesses, la gauche comme la droite sont en échec complet face aux violences, et restent prisonnières de leurs dogmes et choix absurdes : laxisme, victimisation des coupables, désengagement de l’Etat, affaiblissement moral et matériel de nos capacités de maintien de l’ordre.

C’est un changement de cap qu’attendent les Français, fondé sur une prise en compte de leurs souffrances et une réponse réelle et déterminée contre les voyous et les délinquants.

Depuis 20 ans, les gouvernements de gauche comme de droite qui se sont succédé ont instrumentalisé à tous les niveaux l’insécurité.

La droite, en promettant toujours plus de lutte contre l’insécurité, criant à qui veut l’entendre l’éradication des racailles au Karcher dans les cités.

La gauche, en promettant toujours plus de subventions pour les quartiers, se drapant ainsi dans une posture humaniste qui n’a d’humaniste que l’apparence, puisqu’elle déshumanise la victime, au profit de choix qui relèvent de la posture idéologique.

Augmentation des vols à main armé, des violences contre les personnes, nocivité et violence des bandes et des gangs toujours plus enracinés dans des quartiers hors contrôle qui sont leurs fiefs : pourquoi l’UMPS a lamentablement échoué dans la lutte contre l’insécurité ?

Parce qu’ils ont mis en place des politiques propre à lutter contre le sentiment d’insécurité et non contre l’insécurité, dans une course effrénée aux effets d’annonce, qui confine à de la publicité mensongère. On ne dénoncera jamais suffisamment l’immense solitude judiciaire des victimes !

Dans la continuité de son bilan de ministre de l’Intérieur, Nicolas Sarkozy a lourdement échoué sur la question de l’insécurité depuis 2007. Les discours musclés, l’utilisation à des fins électoralistes des déclarations tonitruantes de la « Droite populaire » et la succession de promesses non tenues ne peuvent masquer l’étendue de l’échec : la France vit chaque année dans une insécurité croissante.

L’insécurité est un fléau pour le peuple français à deux niveaux :

  • Elle crée des drames dans les vies et les familles. Une agression, même nommée « incivilité » selon une dérive sémantique très révélatrice d’un état d’esprit laxiste au plus haut niveau de l’Etat, est toujours traumatisante.
  • Elle a un coût immense pour la collectivité nationale, évaluée à 115 milliards d’euros par an selon l’étude réalisée par le professeur et économiste Jacques Bichot, soit plus de 5% du PIB de la France.

Interventions de Louis Aliot en thématiques

Lundi 28 novembre 2011

Louis Aliot propose une Europe des Nations souveraines

Image de prévisualisation YouTube

Louis Aliot – la solidarité et priorité nationale

Image de prévisualisation YouTube

(suite…)

12345