Accueil Critique Istres : retrouvée chez elle quatre mois après sa mort

Istres : retrouvée chez elle quatre mois après sa mort

0
0
29

 ruedelasolidaritedansmonhlm.jpgimage d’illustration

Face à la soi-disant « politique des solidarités » de l’UMPS, le Front National souhaite mettre en place une politique de Solidarité nationale, qui ne se contentera pas de saupoudrages et de gestion de l’urgence en fonction des événements (canicule, plan grand froid, plan d’urgence pour les SDF, etc.), mais visera à toucher de manière équivalente toutes les personnes nécessitant une aide et un suivi. Nous souhaitons ainsi mettre fin au clientélisme qui existe en matière de solidarité et qui aboutit la plupart du temps à la mise à l’écart d’une partie de la société, apparemment jugée moins intéressante, voire « moins rentable » électoralement que les autres (à l’image des personnes âgées ou bien des handicapés dont le sort est souvent négligé).

La Provence :

« C’est pourtant une sordide découverte qu’ont faite les secours dans un appartement du bâtiment 1-A. Dans le salon gisait le corps d’Edith, visiblement décédée depuis plusieurs semaines. « C’est moi qui ait appelé la police, explique, en bas de l’immeuble, une voisine. Sa boîte à lettres débordait, c’est ce qui m’a alerté« . Un détail qui est souvent à l’origine de ce type de découvertes macabres.

Personne ne s’en est aperçu

Ce sont d’ailleurs des lettres datant du mois de janvier qui permettent de dire qu’Edith est décédée depuis quatre mois. Mais comment expliquer que personne ne se soit rendu compte de son absence ? »

La suite sur La Provence… 

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par Fredusud
Charger d'autres écrits dans Critique

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Promesses grenellisées

  Communiqué de presse de Jean-Marie LE PEN Comme on pouvait s’y attendre, le « Grenelle d…