Le scandale de la  » loi pénitentiaire « .

 tarascon.jpg

lundi 31 août 2009
Le scandale de la  » loi pénitentiaire « .
Communiqué de presse de Wallerand de Saint Just

A l’occasion de l’examen en deuxième lecture de la « loi pénitentiaire », le gouvernement hésite et tergiverse : il s’est enfin rendu compte que cette loi faisait la part belle aux délinquants. En vérité, dans l’esprit de N. Sarkozy et de R. Dati, ce texte était un moyen de faire baisser la pression dans les prisons sans avoir à investir dans de nouvelles constructions. Alors le nouveau ministre se demande si les aménagements de peine doivent intervenir lorsque la condamnation est de un an ferme, ou un an et demi ou deux ans… Tout cela est indigne et dérisoire. Le Front national demande aux pouvoirs publics de faire accomplir les 82 000 peines non –exécutées aujourd’hui et de décider, dans le cadre du plan de relance annoncé, du programme de construction de prisons prôné depuis longtemps par Jean-Marie Le Pen

Laisser un commentaire