Accueil Résistance Alexandre SOLJENITSYNE : Vechnaïa Pamiat (Mémoire éternelle !)

Alexandre SOLJENITSYNE : Vechnaïa Pamiat (Mémoire éternelle !)

3
0
33

 287609358562.jpg

Communiqué de Presse de Bruno GOLLNISCH, Vice-Président exécutif du FN :

La mort du grand écrivain russe Alexandre Soljenitsyne, prix Nobel de littérature, rappellera du moins son existence à bien des médias occidentaux, qui n’avaient pas attendu cet événement pour l’enterrer.
Il a dérangé par sa révélation de l’horreur du communisme dans ses remarquables fresques historiques, ses romans, ses essais. Pourtant, ne serait-ce que depuis l’affaire Kravchenko, tout cela était parfaitement connaissable avant même l’Archipel du Goulag.
Mais encore aujourd’hui en France, avoir été communiste ou gauchiste est une référence morale, comme en témoigne le délirant panégyrique de mai 68 il y a 3 mois, ou la complaisance à l’égard de Besancenot. Le procès de Nuremberg du communisme n’a pas eu lieu. Sa rhétorique domine encore.
On a encore moins écouté Soljenitsyne dans son patriotisme pourtant pacifique, sa quête de spiritualité, son retour aux valeurs chrétiennes, sa critique des abus de nos sociétés libérales (Discours aux Américains). Pas plus à l’Ouest qu’à l’Est, aucune calomnie ne lui a été épargnée, y compris, bien sûr, celle d’antisémitisme !
Alexandre Soljenitsyne fut la figure la plus connue des dissidents : ces intellectuels en butte à l’hostilité de toutes les forces du Système. Les patriotes français que nous sommes, dissidents dans leur propre pays, confrontés à un totalitarisme paré de fausse démocratie, exclus de la représentation politique, persécutés moralement, professionnellement, judiciairement, le saluent. Puissions-nous comme il l’a fait vaincre un jour l’actuelle imposture.

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par Fredusud
Charger d'autres écrits dans Résistance

3 Commentaires

  1. armentieres59

    23 octobre 2008 à 11:40

    Le géant Alexandre SOLJENITSYNE est mort le 03 août dernier quelques mois avant d’atteindre l’âge de 90 ans (il était né le 11 septembre 1918). « Homme de fer », « prophète de la résistance », mais comme le souligne Jean Cochet dans « Présent » (numéro 6646 du 06 aout 2008), « ils occultent une partie de son message » et cette partie est, évidemment , la plus importante. « Nous assistons, sous cette pluie de confettis louangeurs, au carnaval des hypocrites, poursuit J.Cochet. Ils saluent le penseur mais ne prêtent aucune attention à sa pensée ». Cela ne pouvait être autrement car il s’agit d’une pensée authentiquement contrerévolutionnaires,donc une pensée qui est abhorrée par ces messieurs qui font, fabriquent et manipulent l’opinion en Occident!
    Les deux livres les plus importants de Soljenitsyne qui exposent cette pensée contrerévolutionnaire qui horripile tant les média sont 1) le déclin du courage 2)l’Erreur de l’Occident qu’il faut lire et faire lire en priorité à tous nos contemporains pour leur ouvrir les yeux sur ce matérialisme occidental sans âme, sans religion, sans principe spirituel qui est en train d’accomplir le plus grand génocide(ce mot qu’ils aiment tant!)que le monde ait jamais connu: celui qui déssèche les coeurs et transforme les êtres humains en automates reproduits en des centaines de millions d’exemplaires façonnés sur un modèle unique! C’est ce qui nous attend; mais cela personne ou ne veut l’admettre.
    Bien entendu, pour le dénigrer un peu plus, il a été taxé d’antisémite et d’ultra-nationaliste. On a dit de lui qu’il ressemblait à Dostoïvski, « chrétien fervent, patriote et antisémite farouche. Soljenitsyne se place incontestablement dans la vision de la révolution défendue par l’extrême droite russe, comme une création des juifs » (selon l’historien américain Richard Pipes).Ces accusations s’appuient, entre autres, sur la publication du livre « Deux siècles ensemble » qui expose les relations entre juifs et Russes de 1795 à 1995.
    Pour terminer, la mairie de Moscou a pris la décision de débaptiser la grande rue communiste (Bolchaïa Kommunistitcheskaïa) pour lui donner le nom d’Alexandre Soljenitsyne en y apposant une plaque commémorative.

    Répondre

  2. armentieres59

    23 octobre 2008 à 11:43

    Honte à moi, je me suis trompé dans la date de sa naissance « il était né non pas le 11 septembre 1918 mais le 11 décembre 1918″.
    Veuillez m’en excuser.

    Répondre

  3. armentieres59

    23 octobre 2008 à 12:19

    Permettez moi de placer ce lien que je viens de trouver sur Dailymotion:http://www.dailymotion.com/relevance/search/Alexandre%2BSoljenitsyne/video/x6g4zj_alexandre-soljenitsyne_news
    A écouter avec receuillement et respect en hommage à ce Grand Homme comme beaucoups d’autres « CES GRANDS ANONYMES » ou les visages n’avaient plus de noms, enfants et femmes, vieux et vielles étaient parfois attachés sur des poteaux, placés et saignés dans des marais remplis de rats, de sangsues..ou l’odeur du sang de ces(saints) martyrs ne faisait que de les exciter et rongeaient leurs chairs à vifs.
    N’oublions jamais ce qu’est le communisme..en France il devient de plus en plus extrêmement violent, camouflé derriere un faux repentis et assurant qu’ils n’ont rien à voir avec les sanguinaires, n’en croyez rien, ces gens n’attendent qu’une seule chose nous asservir et nous détruire. la vermine rouge existe toujours.

    Répondre

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Périco Légasse : « On a tu l’égorgement le plus longtemps possible. Encore un signe de complaisance ou de silence inacceptable de la part des autorités »