La tromperie européenne

Communiqué de presse de Jean-Marie LE PEN

La semaine dernière, le président de la République faisait allégeance au gouvernement des Etats-Unis d’Amérique. Il a été immédiatement suivi par Mme Merkel. Dimanche, il a célébré un 11-Novembre européiste, reprenant la tromperie qui a déjà beaucoup servi d’une construction européenne ayant apporté la paix et la garantissant pour l’avenir. Aujourd’hui, Nicolas Sarkozy et Angela Merkel, revenant tous deux de Washington, se retrouvent ensemble à Berlin avec leurs ministres respectifs.

L’édification d’un super-Etat européen inféodé aux Etats-Unis d’Amérique, opérée à marche forcée sans demander l’avis des peuples, n’est certainement pas un gage de paix.

La paix ne se construit pas contre les peuples, comme l’exemple yougoslave l’a montré, mais par une libre coopération entre nations, et des liens d’amitié, dont la condition sine qua non est le respect des souverainetés et des identités.

Laisser un commentaire