VIVIANE RICARD : Nos propositions en matière de retraite

fnlogo1eo6.bmp

Pour sauver notre système de retraite par répartition, il faut d’abord et avant tout engager une véritable politique :

 

- de retour au plein emploi pour les Français  :


- d’encouragement de la famille et de la natalité.

 

Il faut également en finir avec les inégalités et les injustices, en proposant aux Français :

- Une harmonisation des régimes de retraite (entamée partiellement par la réforme de 2003), en regroupant les différents régimes de base en un seul régime national, géré directement par l’État et sous contrôle du Parlement.

- Le retour à 65 ans de l’âge légal de la retraite, pour tenir compte de la réalité des parcours (entrées tardives sur le marché du travail, périodes de chômage…) après 40 annuités de cotisation et la liberté donnée aux Français de travailler au-delà s’ils le désirent. - La proportionnalité de la retraite par rapport à la période effective de cotisation.

- La prise en compte de la pénibilité du travail et des contraintes professionnelles dans le calcul des annuités (en particulier, droit pour l’État de maintenir des règles spécifiques pour ses personnels dits en service actif), sur base de négociations de branches.

- L’amélioration et la simplification des pensions de reversion : 60 % de la retraite réelle du conjoint décédé, sans conditions de ressources, pour les veufs ou les veuves de retraités non remariés.

- Le développement de régimes de retraite complémentaire par capitalisation ouverts à tous et dont les versements, auprès d’organismes agréés par l’État, seront déductibles des revenus imposables.

- La représentation des retraités, avec droit de regard au même titre que les organisations syndicales et patronales, sur la gestion de l’organisme national de retraite.

- La revalorisation des retraites et du plafond de la Sécurité sociale selon l’indice d’évolution des salaires.

- Le choix laissé aux régimes spéciaux qui n’ont été affectés par aucune des réformes de 1993 ou 2003 : soit ils s’incluent avec les mêmes obligations et prestations dans le régime national et bénéficient de la solidarité nationale, soit ils prévoient un financement spécial, hors fonds publics, pour maintenir leurs spécificités.

- Incitation à prendre leur retraite dans leur pays d’origine pour les travailleurs étrangers.

retraités

Laisser un commentaire